Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2015

Magnolia ? Miam, miam !

magno tree.jpg
Blanc pur, violine ou rose dragée, le magnolia magnifie de très nombreux parcs et jardins, ceci dans le monde entier.
Mais savez-vous que ses fleurs sont non seulement comestibles mais succulentes ?
Par contre, seuls les petits oiseaux se gaveront des graines corail qui sont toxiques pour l'homme.
magno eat.jpg
Quel goût peut bien avoir un pétale de magnolia ?
Suivant que l'espèce soit à grandes fleurs blanches (magnolia grandiflora) ou à fleurs étoilées ou encore à "tulipes" verticales, la saveur fruitée varie mais très peu.
Plus la variété est de couleur rose et plus le parfum sera proche de celui de la rose mais l'ensemble a une saveur épicée, au léger parfum d'agrumes avec une note évidente de vanille.
magnolia.jpg

En Chine et au Japon, la fleur de magnolia entre dans la panacée médicinale. Les habitants des grands centres urbains soumis à de fortes pressions, consomment la belle chaque jour pour son potentiel anti-stress annoncé aussi efficace que celui de nos antidépresseurs.

En Occident, on la boude médicalement (question de culture sans doute) mais on adore la fleur de magnolia en décoration des gros gâteaux à étages ou dans les salades salées ou sucrées.
coque.jpg
Leurs formes en "barquette" (un peu comme les feuilles d'endive ;-) autorisent aussi un remplissage de crudités ou de crème dessert et bien entendu, à demi-enrobés de chocolat... comme on le fait pour les pétales de roses (photo ci-dessous) :

ILR-140402-chocolate-dipped_sugared_rose_petals_9272751.jpg
Mais lors d'un stage avec le plus fou des botanistes-cuisiniers, j'ai goûté AUX CHIPS DE MAGNOLIA, c'est un souvenir impérissable, et j'ai adoré autant l'idée que le goût !
Cet homme serinait aux plus timorés "Mais soyez curieux que diable, testez des tas de trucs, sortez de la routine, la vie est courte, ne vous endormez pas !!! "

L'arbre étant le plus souvent monumental, il est difficile d'en attraper les fleurs, sauf dans un jardin privé où une échelle sera alors bienvenue.
Sur le Jardin du Peyrou à Montpellier, deux magnolias tricentenaires trônent à l'entrée.
Je m'assieds sur le banc le plus proche et j'attends que les grosses fleurs tombent, les chutes sont incessantes, le sol est jonché de pétales. Hop, je ramasse aussitôt car ainsi, aucun chien ne s'est soulagé dessus ;-)

Chez soi, on baignera les pétales au moins 2 fois pour les laver, puis on les sèchera grossièrement au papier absorbant.
Ensuite, chacun fait à sa guise : CHIPS SALÉES OU SUCRÉES !
Profitant de l'humidité qui enveloppe encore les pétales, on saupoudre légèrement du sel ou du sucre.
chips.jpg
Une fois les pétales étalés sur la plaque du four, celui-ci sera mis sur thermostat doux (autour de 80°).
Ensuite, on ne les quitte pas des yeux car ils doivent plus sécher que cuire. Les pétales bruniront si on n'a pas de four vapeur ni de réglage précis, c'est incontournable. Il faut les sortir du four avant qu'ils ne grillent !

C'est croustillant, épicé, fruité, carrément excellent !

En Italie, la fleur de magnolia se consomme frite en "tempura" (pâte légère réalisée à l'eau pétillante glacée) ou en beignet.
3957384121.jpg     100_2095.jpg
frire.jpg     fini.jpg
Enfin, on peut en faire un délicieux et très délicat vinaigre, sa réalisation est d'une facilité absolue.
Ce vinaigre s'améliore en vieillissant (comme nous !) et fait merveille en giclée inattendue sur du poisson cuit à la vapeur, sur une poêlée de légumes (ou un wok) et aussi dans les salades sucrées ou salées.
Magnolia_Vinegar_Recipe1.jpg
RECETTE DU VINAIGRE DE MAGNOLIA :
On emploie impérativement du vinaigre de riz, seule base acide totalement incolore et insipide.
Une fois les pétales de magnolia sommairement ciselés, ils sont entassés dans un bocal puis couverts de vinaigre de riz et enfin, on laisse le temps faire son œuvre...
Perso, je ne le filtre pas mais j'écope le liquide avec une mini louche.

   Voilà les ami(e)s, encore des saveurs inattendues, très agréables qui casseront le quotidien parfois monotone et comme d'habitude (ou presque) c'est gratuit !

01/06/2015

Pêches pochées à la mélisse

   Grrr.... Parfois je me demande si les magasins de discount alimentaire ne sont pas des magasins de matériaux !
On y achète des courgettes aussi élastiques que du caoutchouc, des patates pire que du plâtre, des poires dures comme du béton et -dans le cas du jour- des pêches aussi indigestes que de la pierre ;-)

La barquette de 2 kg était tentante (origine-prix), les 4 pêches du dessus étaient presque mûres... les autres ont bien failli alimenter ma poubelle...
laides dures.jpg
Dures, laides et plus petites que celles de surface.... Heureusement que la débrouille remplace vite la rogne.

La suite est valable pour tous les fruits (excepté les pommes qui se sauvent mieux en compote) et permet un excellent dessert qui durera autant que les fruits crus car oui, ils vont passer à la casserole !
mélisse.JPG
Redoutant que les pêches n'aient aucune saveur, je spoliais ma mélisse d'une bonne poignée de feuilles. J'aurai pu tout autant utiliser le parfum de la verveine ou du tilleul.

Pour bien pocher des fruits et pouvoir les peler facilement, voyons la technique qui servira aux plus jeunes passant par là ;-)
IMG_1860.jpg
-- On entaille en croix la partie arrondie du fruit (côté opposé à la queue).

Ensuite, on prépare une marmite pouvant contenir tous les fruits, on y verse environ 100 grammes de sucre pour compenser le manque de maturité, sucre qui fondra dans assez d'eau pour couvrir les fruits.
meliss chaud.jpg
-- Eau et sucre sont portés à ébullition avec les feuilles aromatiques choisies pendant 5 minutes, puis on ajoute les fruits à notre "tisane".

A cette étape, ma cuisine microscopique étant envahie de buée pire qu'un fog londonien, la photo est impossible !!

-- Mais j'ai laissé bouillir fruits, sucre et mélisse pendant 10 minutes. Temps qui m'a permis de préparer un bac d'eau glaçonnée parce que le froid stoppe la cuisson et que... je déteste me cramer les doigts !
IMG_1866.jpg

PLOUF ! Les fruits ont été retirés de la marmite à l'écumoire pour plonger dans un bain glacé mais on laisse réduire le sirop avec la mélisse sur bon feu.
IMG_1869.jpg
Ah.... là, facile de peler les fruits qui ont bien changé de "figure" !
IMG_1874.jpg
IMPECCABLE !
peches melis.JPG
Les feuilles de mélisse cuites n'étant pas très jolies, on en remet quelques fraîches dans le plat de service où le sirop filtré et refroidi baigne les pêches.

2 kg de fruits, surtout pas très gros, ça fait du monde ! Voici donc une autre façon de les servir :
url.jpg
-- En fond de verrines : Du yaourt égoutté (ou du fromage blanc) non sucré.

-- Par-dessus : La pulpe de 2 pêches mixées qui étaient un peu flagada.
-- Pour la surface : 2 ou 3 quartiers de fruit couronnés par 2 feuilles d'aromatique ciselées.

OUF ! On a sauvé l'achat foireux !! Et le parfum suave de la mélisse se marie super bien à celui des pêches.

22/03/2015

La Pascade

   En direct de l'Aveyron !

La Pascade -comme son nom l'indique- se prépare traditionnellement à la période de Pâques, plus précisément pour le premier dimanche après Pâques, marquant ainsi la fin du Carême.

Mais... on peut fêter Pâques toute l'année, spécialement quand le frigo est vide !

Cousine du Millassou et surtout du Pancake, à mi-chemin entre la crêpe et l'omelette, la recette est ultra rapide, légère (si on veut) et se cuit à la poêle en quelques minutes.
Aveyronnaise de souche, la Pascade se fera "a bista dé nas" (à vue de nez) en ce qui concerne les dosages !

Chacun optera pour sa version préférée : Salée ou sucrée mais attention, la cuisson étant assez rapide, hormis les herbes aromatiques, il faudra précuire 5 minutes à feu vif les champignons, lardons, oignons, petits dés de légumes ou fruits avant de les incorporer à la pâte.
fini.jpg
INGRÉDIENTS DE BASE POUR 3 PERSONNES :

- 2 gros œufs ou 3 moyens-petits
- 150 g de farine (environ 4 càs bombées)
- Un peu de lait
- Une pincée de sel (même pour la version sucrée)
début.jpg    lait.jpg    mélange.jpg
LA RECETTE :
- Battre les œufs avec la farine
- Détendre la pâte avec du lait pour obtenir une pâte plus épaisse qu'une pâte à crêpes
- Ajouter la pincée de sel et les ingrédients de son choix (ou rien du tout !).

VERSION ILLICO PRESTO :
Si votre poêle est antiadhésive, inutile de la graisser, y verser le mélange, COUVRIR et cuire en retournant la Pascade dès qu'une face est bien dorée. On vérifie toujours la cuisson car ce n'est pas une omelette ! La farine doit être bien cuite ; il suffit de piquer la Pascade avec une lame qui doit en ressortir sèche.

SALÉE : On peut la manger avec du jambon, du beurre demi-sel ou la couvrir d'une petite salade.
SUCRÉE : Simple saupoudrage de sucre en poudre ou tartinée de confiture ou de pâte chocolatée.
20131001-267706.jpg
VERSION SUCRÉE AUX POMMES, AUX POIRES OU AUX CRANBERRIES :
Couper des tranches de fruits (sauf cranberries) et les faire dorer à la poêle dans un peu de beurre et de sucre jusqu'à ce qu'elles soient tendres. Les incorporer à la pâte avant de cuire à la poêle.
Avant que le mélange prenne, on a le temps d'arranger les fruits façon tarte !

VERSION SUCRÉE AU CITRON : Râper du zeste frais directement dans la pâte, ajouter un peu de sucre, mélanger, cuire.
bilde.jpg
VERSION SALÉE AUX OIGNONS, LARDONS, CHAMPIGNONS OU DÉS DE LÉGUMES :
Idem que précédemment, on fera rissoler les ingrédients avant de les mêler à la pâte.

LA VERSION AVEYRONNAISE PAR EXCELLENCE :
Dans le mélange œufs-farine-lait, on incorpore des miettes de Roquefort... Trop, trop bon !

OPTION : Pour une Pascade aérienne et gonflée, on ajoutera une pincée de bicarbonate ou une càc de levure chimique dans la farine avant de faire le mélange.

>>> Voilà encore un "sauve souper" ou un excellent petit-déjeuner (sans gras) mais aussi un accompagnement du thé ou de la tisane car la version sucrée chaude est vraiment très bonne et rapide à réaliser.
Mais surtout, si comme moi vous n'êtes pas une fan des omelettes, la Pascade n'a rien à voir (le goût de l’œuf n'est pas prédominant) tout en étant beaucoup plus rassasiante.

04:37 Publié dans Petite Cuisine | Tags : pâques | Lien permanent | Commentaires (9)