Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/08/2015

Un bon petit plat à 2 balles !

   Allez zou, À TABLE !

J'ai toujours aperçu des barquettes de dés de jambon au rayon charcuterie préemballée et je n'ai jamais trop su qu'en faire... Chez Lidl, la chose coûte environ 1 euro et ma copine les achète pour son chien...

Les courgettes dont le prix fluctue de manière sensible, se trouvaient -elles aussi- à 99 centimes.
De là à en faire tout un plat, c'était une évidence sauf que je déteste la saumure où le jambon baigne, donc pas de souci, j'ai carrément lavé et bien rincé les petits cubes roses.

Lavée aussi la belle courgette avant de la débiter rapidos en dés de grosseur semblable.
Le pauvre oignon qui passait par là s'est fait trucider à coups de lame... et hop, tout le monde à la poêle dans un petit fond d'huile d'olive !
Zucchini-Potato-Hash.jpg
Bien entendu, vous n'êtes pas obligé de faire cramer les ingrédients autant que vous le voyez sur cette photo !! Mais bon, c'est comme ça que j'aime !

C'est tout couillon, assez joli, très rapide, correctement dessalé, une pincée de thym y va bien ainsi qu'une volée de poivre parfumé.

Et si on a un morfale à sa table, il suffit de coiffer sa part avec un œuf (ou deux) au plat....
Zucchini-Potato-Hash-2.jpg

03/08/2015

Détournement de vol-au-vent

   Encore de la mini tambouille, vite faite, sympa et pas chère... car on ne peut pas vivre que d'amour et d'eau fraîche !

Au rayon "traiteur" des supermarchés, on trouve des coques feuilletées pour vol-au-vents qui coûtent en moyenne 3 € les 6, présentées en "cave" plastique rigide. Mais si vous cherchez la boîte de garniture salée pour les remplir au rayon des conserves, juste au-dessus se trouvent (très discrets) des paquets cartonnés contenant la même chose... à 1,40 !!
server.jpg
Et comme en ce moment je préfère manger des pêches que des pommes (on aura bien le temps en automne), je voyais mes Goldens se rabougrir, se rider... elles me faisaient pitié.

Allez hop, on va transformer tout ça en vol-au-vents sucrés !
caramelisedapples.jpg
D'abord, on met du beurre (si possible salé) dans une poêle pour y dorer des tranches de pommes ; lorsqu'elles ont pris une jolie couleur, il suffit de les saupoudrer de sucre pour les caraméliser.

Un petit voile de cannelle achèvera la popote qu'on laisse de côté.
3960696213_e6cd4131e3.jpg
Ayant trouvé ces coques bien pâlottes, elles ont fait un petit tour dans le four (3 à 5 minutes à 180°) puis j'ai retiré les "chapeaux" d'un coup de lame placée à la verticale.

Enfin, il faut faire de la place à l'intérieur de la coque en appuyant légèrement avec le pouce pour écraser le feuilletage.

Remplissage de pommes caramélisées et repos dans un coin de la cuisine.
Au moment de servir, un nuage de chantilly glacée (en bombe) sera bienvenu, suivi d'un nouveau souffle de cannelle.

Il faut vraiment attendre le dernier moment pour introduire une crème quelconque dans les vol-au-vents car leur feuilletage extrêmement fin serait vite détrempé.
poires choco.JPG
Par contre, si un remplissage à la crème dessert est déconseillé pour une préparation à l'avance, ici j'ai tenté une compotée de poires avec un soupçon de cannelle, le tout bloqué dans la coque par du chocolat fondu nature.

Ce dernier se solidifie assez vite et ne ramollit pas le feuilletage. Essai très concluant... A REFAIRE !

Cet hiver, j'y verrai bien des morceaux de marrons qui auront macéré dans un lait chaud vanillé, toujours ensevelis sous le chocolat.

   Si vous avez d'autres idées sucrées sur cette base toute prête, on attend vos propositions avec plaisir !
En tous cas, j'étais contente d'offrir un vrai dessert assez classos qui change des glaces en été...

18/07/2015

Gaspacho à ma façon

   Et oui, j'ai voulu jouer au gars qui fait taire les cigales dans la pub Alvalle !! Pfff...

N'empêche que sa formule "pastèque-tomate-menthe" chantait mieux à mon oreille que ces foutues choristes estivales...

J'ai aussi repris ma bonne vieille méthode culinaire : Pas de recherche mais des tests, jusqu'à obtenir un résultat satisfaisant, économique et SIMPLE À FAIRE, non sans perdre de vue l'aspect santé :
La recette qui suit comporte une forte concentration en Lycopène, le meilleur antioxydant pour la peau connu à ce jour. Une recette antiride en quelque sorte !
soupS.jpg
La texture devait (à mon sens) être fine mais pas trop liquide et la saveur bien équilibrée sans que l'un des ingrédients ne domine. J'ai tâtonné mais j'y suis parvenue !

Et j'y suis parvenue en grande partie grâce à notre amie Martine qui m'avait fait part de sa découverte que voici :
Pastèque-sans-pépin-Mini-BOUQUET-bio-300-DPI.jpg
Quand on est seul ou à deux, les pastèques "normales" sont trop grosses.
Martine a déniché des pastèques
de la taille d'un melon ou pastèques-portions qui présentent un autre avantage non négligeable : Elles n'ont pas de pépins !!!
Ainsi, on ne passe pas des heures à chasser la graine gluante qui cavale dans toute la cuisine et qui fait bien casser la gueule si elle tombe par terre ;-). Merci Martine pour le tuyau : C'est génial !
coup droite.jpg
LES INGRÉDIENTS POUR 4 à 6 VERRINES (suivant leur taille) :

Un peu comme nos voisins britanniques, j'ai mesuré avec une tasse qui contient 30 cl.

- 2 tasses de pulpe de pastèque
- 3 grosses tomates très mûres = 2 tasses de tomates pelées et épépinées.
- 2 càs de poudre d'amande ou 1/2 tasse de mie de pain humidifiée... et là je fais une halte explicative :

La texture finale me paraissait trop liquide, pas assez rassasiante. J'ai donc ajouté de la mie de pain trempée dans de l'eau, bien réduite en bouillie puis essorée. Mais il restait quelques grumeaux après mixage, on les verra sur la photo avec la tranche de pain, plus bas.
Et puis j'ai pensé à nos copinautes qui bossent et ont peu de temps. La poudre d'amande est idéale pour épaissir le gaspacho, apporter un goût subtil fort agréable et en plus, lier tous les ingrédients.
Mais question budget, la mie de pain est plus économique !
Je continue la liste :

- 1 petite échalote prédécoupée
- 1 càs de jus de citron
- 1 càs de vinaigre (balsamique ou de vin rouge basique)
- 1 "petite" càs d'huile d'olive + quelques gouttes juste avant le service pour poser des "yeux" brillants sur chaque verrine de soupe.
- 3 feuilles de menthe fraîche ciselées. Prévoir quelques sommités pour la déco avant service (j'ai testé avec du persil et de l'estragon, c'est très bon aussi !)
coup.jpg

LA RECETTE SIMPLISTE :

Mettre tous les ingrédients dans le bol du robot, mixer, arrêter, remuer à la cuillère puis remixer.
Arrêter encore, saler, poivrer dignement, finir de mixer, goûter, rectifier l'assaisonnement si besoin. Réfrigérer immédiatement la préparation.

Pour en faire un gaspacho à boire et à manger, plusieurs options s'offrent à nous :

- Comme sur la photo ci-dessus, présenter à table des ramequins d'oignon rouge en lamelles, des petits dés de concombre, de tomate, de pastèque, de céleri branche, des éclats de Feta (qui y va à merveille mais remonte le taux de calories qui frôlait le zéro), etc... Chaque convive fera sa propre tambouille !

- Épicé : Alors OUI mais dès le départ dans le bol du robot, on incorporera un petit piment frais coupé en menus morceaux. Il faut avoir la certitude que cela plaise à tout le monde !
pain ail.jpg
Voyez la soupe ? La mie de pain dont je parlais dans les ingrédients, ne donne pas une très jolie texture.

Pour les affamés, une belle tranche de pain grillé beurrée et frottée d'ail sera bienvenue et si vous avez une potée d'estragon, allez-y de quelques feuilles mais mollo, bien que son parfum aille à la perfection au gaspacho.
Watermelon_gazpacho_2.jpg
Et voilou ! Tout est prêt d'avance (mais pas plus de 6 heures de frigo), mon gros plat à gratin en porcelaine blanche Ikea blindé de glaçons et en avant pour un service super frais !

Bien entendu, c'est une méthode express que je vous ai proposée et qui coûte moins cher que le bidon d'Alvalle mais chacun agrémentera la recette à sa guise...
Enfin, le gaspacho du commerce est souvent sucré, même pas j'ai essayé !! La petite acidité du mélange tomate-citron-vinaigre est contrebalancée par la douceur de la pastèque, basta, c'est parfait ainsi, pourquoi diable rajouter du sucre ?!