Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2016

Un poivrier de Sichuan... chez soi !

   C'est un peu comme "je suis passé chez Sosh" ou l'affaire des chaussettes de l'archiduchesse... Sichuan chez soi, c'est pas facile à dire ;-)

Encore un coup d'amour végétal !

A l'instar du thé Rooibos qui n'est pas un thé, le poivre de Sichuan n'est pas un poivre, lol !
Mais il a les mêmes attributions et usages.
Si vous souhaitez plus d'informations que je n'en donne, cliquez sur ce lien, merci.
rBVaHFZ1TF6ADN7QAAEheBPJRWo856.jpg
Il s'agit donc d'un arbuste (Zanthoxylum Piperitum) de la famille des agrumes, fortement épineux, à feuilles caduques, porteur de baies rondes rougeâtres lorsqu'elles sont mûres. Origine : Chine et Japon.

Printemps 2011, on a donné quelques baies fraîchement cueillies à mon amie Hélène chez qui le jardin est un véritable centre expérimental... un peu normal quand on a donné 40 ans de sa vie à l'INRA !
花椒_Zanthoxylum.jpg
Notez bien que la partie du "poivre de Sichuan" commercialisée et utilisée pour parfumer nos petits plats se trouve à droite sur cette photo !

En effet, seules les coques vides sont aromatiques ; l'intérieur (les petites boules noires vernies, à gauche) n'est qu'un organe de reproduction totalement insipide. Sacrée Dame Nature !
6a00e54fcc29da88340154321c5ee6970c-500wi.jpg
Voilà le résultat du semis après 5 ans. Une seule graine a germé sur une dizaine. C'est pourquoi si l'aventure vous tente, elle pourra prendre deux directions :

-- Si vous visez la production de poivre rapidement, il sera sage d'acheter un Sichuan en pot d'une hauteur minimum de 30 cm chez un pépiniériste.
-- Si la naissance et la croissance vous passionnent, semez des graines.
On en trouve sur les forums d'échanges de semences comme "semences-partage.net" et bien entendu sur "Leboncoin", la preuve : Clic sur ce lien.

Où que l'on habite, le poivrier de Sichuan poussera ! Il accepte jusqu'à -15°, la qualité du sol lui importe peu, alors amis du Nord, de l'Angleterre, de la Belgique, n'ayez aucune crainte. Une situation ensoleillée lui ira mais on placera le pot à mi-ombre au Sud de la Loire.
30102011-P1390843.jpg
Une nouvelle preuve ? Cet arbuste rougeâtre sur le Champ de Mars est un Sichuan assez âgé et peu de promeneurs s'en intéressent !!!

Je suis un nez avant d'être un ventre.
Dès que le petit Sichuan d'Hélène a pris une jolie taille, je me suis blessée car les épines sont difficiles à voir tant elles sont fines, mais j'ai froissé une feuille. Et là, ô l'extase !!! Carrément shootée, je ne pouvais plus retirer cette feuille de mes narines...

Le parfum est extrême, moitié citron et moitié poivre très aromatique. Une seule phrase est sortie de ma bouche : IL M'EN FAUT UN !! Hélène promettait alors de récupérer des graines noires si le bon Dieu voulait bien que l'arbuste en produise.
Je suis allée voir les discrètes fleurettes jaunes comme s'il s'agissait d'un événement, puis les baies à peine colorées de rose (photo ci-dessous) :
sichuan.jpg
Restait plus qu'à espérer une suite favorable à un bon mûrissement.
frais sichuan-peppercorns.jpg
Et la cueillette fut, nous allions pouvoir SEMER !
sichuan bébé.jpg
Je vous présente mon bébé Sichuan !!!!! Pas peu fière la Maryse.

Au Japon, on cultive l'arbuste presque uniquement pour le dépouiller de ses feuilles. On en superpose une dizaine qui sont ensuite ficelées pour un usage comparable à notre "bouquet garni". L'arôme d'une puissance fantastique sauvera un piètre ragout ou un plat de misère pour le rendre majestueux.

J'avoue que si mon bébé grandit vite, il le fera avec peu de feuilles ;-) Le parfum est incomparable, mais... attention à ne pas mâcher une feuille ou une enveloppe de baie : Ce n'est pas du tout dangereux mais parfaitement anesthésiant !
Ces deux éléments font évidemment partie de la médecine chinoise.
épines.jpg
Je notais plus haut la présence d'épines. Même si elles n'ont aucun effet allergisant, leur piqûre est violente.

Sur la photo ci-dessus, on n'aperçoit que des épines sur le bois, elles sont longues, plates et très acérées.
zanthoxylum.jpg
Sur les feuilles, les épines sont quasi invisibles (les traitresses !) car de couleur vert clair, dressées vers le ciel le long des nervures. Et bien en-dessous de chaque feuille il y en a le double !!

Bien protégé l'ami Sichuan, hein ! Venez petits escargots rois des fumistes, venez un peu vous empaler par ici que je rigole  ^_^

Il faut toujours broyer les enveloppes des baies (le poivre de Sichuan, donc) dans un moulin car leur saveur aussi unique que puissante est ainsi plus diffuse et cela évite que l'on retrouve un grain entier dans sa bouche, la langue en serait paralysée pour quelques minutes !

Une exception toutefois :
sichuan-cold-noodle6.jpg
A faire aussi en achetant simplement du poivre de Sichuan si on ne le fait pas pousser : En mettre 2 càs dans un mini pot et couvrir d'huile.

Laisser mariner et n'écoper que l'huile parfumée, ceci permet d'en faire tomber quelques gouttes sur les pâtes, les légumes, le poisson, la pizza, etc... Parfait pour les palais sensibles amateurs de parfums exotiques !
DSC01422-1024x768.jpg
Une petite sauce à la crème + ail + vin blanc et poivre moulu. Ne pas faire bouillir mais réduire à feu doux pour napper ensuite viandes blanches ou rouges. C'est à tomber tellement c'est BON et c'est tellement bon que j'ai préféré manger au lieu de prendre une photo de mon poulet "sichuané" ;-)

Cette sauce ira super bien sur le chou-fleur, les patates, tout, tout, tout, tout !
Comment ne pas vénérer la Nature quand elle nous offre tant de succulents cadeaux......

09/05/2016

Anis vert : Effet immédiat !

   Les plus jeunes d'entre vous ne connaissent sans doute pas ce bonbon à l'anis ovoïde, fabriqué dans une abbaye de la Côte d'Or, à Flavigny précisément :
19094-boite-anis.jpg
Quelle grand-mère n'en n'avait pas quelques billes dans sa poche ? C'était pour digérer bien sûr ;-)

J'adorais ça quand j'étais enfant... il y avait de quoi se péter les molaires pour arriver à croquer la petite "graine" du milieu !

Mais connaissez-vous bien cette fameuse petite graine ?
28419084-®Unclesam(anis).jpg
Une méditerranéenne dont le nom savant est Pimpinella Anisum.

Dès l'Antiquité, l'anis vert entra dans les pâtisseries, les boissons et la pharmacopée populaire.
Ensuite, on inventa l'Anisette (en qualité de digestif et non d'apéritif) puis le Pastis, toujours grâce à nos petites graines hautement parfumées.

En Provence, en Corse, en Italie et en Grèce, on confectionne des biscuits à l'anis. Vous pouvez facilement essayer en plantant quelques graines (très peu) dans des cercles de pâte sablée sucrée :
Jeera-Cookies-4-notitle-cwm.jpg
Si cet été vous prévoyez des agapes jugées lourdes pour les estomacs, je ne saurais trop vous recommander de préparer plusieurs bouteilles d'infusion d'anis vert à ranger au frigo une fois filtrées.
C'est une excellente boisson estivale qui permet de digérer des cailloux, surtout si on lui ajoute quelques feuilles de menthe. Un duo décapant !
2012-05-09-084-sun-tea.jpg
Les graines d'anis vert se trouvent facilement en magasin, au rayon épices en flacons.

À ce propos, j'ouvre une parenthèse valable pour toute épice (même si ce n'est pas la première fois) :
Je devais acheter des clous de girofle mais... à 3,60 € le flacon de 24 grammes, ça m'a un peu refroidie.
Certes, cette épice a réclamé beaucoup de temps, de savoir-faire et un long trajet pour parvenir chez nous mais faut pas abuser, Monsieur Ducros, hein ?!

Quitte à me faire suer chez Carrefour, je vais voir si le rayon BIO est plus accueillant. Et bien oui, mais alors, vraiment : Le flacon de 30 grammes (donc 6 g de plus !!!) coûte 2,5 €.
Moralité, cherchez l'anis vert en Bio, vous aurez certainement un produit européen ET moins cher !!

En titre, il est question d'effet immédiat. Voyons pourquoi :
Le couscous de midi a du mal à descendre ? Le repas a été pris façon express ? La gonflette attaque l'estomac ?
Action !
coup.jpg
On fait frémir le volume d'une tasse d'eau. Feu coupé, on y plonge 1 càc de graines d'anis vert, on couvre et il faudra laisser infuser 15 minutes en venant remuer au moins une fois.

Filtrer, boire la tasse ;-) et dans les minutes qui suivent, le ventre ne rouspète plus, la digestion se fait impeccablement et... en silence.

Outre ses vertus digestives (ballonnements, aérophagie, douleurs...), l'anis vert agit rapidement sur :
-- Les refroidissements (toux, rhume)
-- Les mauvaises bactéries et les parasites intestinaux.
-- Les spasmes féminins douloureux.
-- Les palpitations cardiaques.
-- La mauvaise haleine : Croquer quelques grains d'anis, il ne tache pas les dents et a très bon goût !

Une contrindication : Sa forte teneur en anéthol ne convient pas aux asthmatiques.

Si les saveurs des tisanes classiques vous lassent, testez l'anis vert, ça c'est du goût différent et tonique !!

26/03/2016

Le thé des voyageurs

   Et si on rêvait un peu d'évasion ?

voyageur.jpg
HEIN ? On pose sa valise sur la plage d'une zone quasi désertique, la tasse est de sortie, le chapeau de paille aussi.... reste plus qu'à se détendre et espérer la visite d'un autochtone.

Personne ne se pointe à l'horizon ? Alors faut avancer un peu vers l'intérieur des terres...
voyage.jpg
Et bien voilà ! Il y a âme qui vive ! Et même une âme qui prépare son thé de la plus poétique des manières rustiques...

Comme partout dans le monde où l'importation est absente, les indigènes boivent du thé (vert, rouge, fumé...) concocté avec leurs ressources locales : Épices, agrumes (ou autres fruits suivant les pays) et plantes aromatiques.

Il y a longtemps, lorsque la célèbre maison "Mariage Frères" a créé son Thé des Voyageurs, elle y a mêlé des ingrédients venus de différentes latitudes, souvent rares et chers (yuzu, bergamote...), ce qui a mené le flacon de 160 g à 40 €.
Et vous savez que les prix de folie (même s'ils sont justifiés) ça m'excite !!!
voyag.jpg
Un peu à la façon des berbères, j'ai façonné un Thé des Voyageurs plus modeste afin qu'il soit accessible à tous et qu'il réchauffe l'âme :

POUR LE PARTAGER À 4 OU 5 PERSONNES, IL NOUS FAUT :

-- 3 sachets de thé earl grey pour retrouver le parfum de la bergamote... sans chercher en vain cet agrume exclusivement calabrais !
-- 1 étoile de badiane
-- 3 oranges fraîches (ou 25 cl de nectar / jus concentré d'oranges)
-- 2 càs de sucre brun
-- 1/2 citron
-- 1 feuille de laurier-sauce (à remplacer -mais ce serait dommage- par quelques feuilles de menthe).
voyageu.jpg
Dans une casserole, porter 75 cl d'eau à ébullition avec l'étoile de badiane.

Couper le feu, immerger le laurier, les sachets de thé, le sucre et le jus du 1/2 citron, couvrir pour laisser infuser 3 à 5 minutes, suivant que l'on aime un thé léger ou plus fort.
Retirer les sachets et la badiane, ajouter le jus des oranges (ou le flacon de nectar) et réchauffer sans faire bouillir.

Une préparation quelque peu cérémonieuse, certes, mais qui permet de ralentir le rythme et de s'évader pour une pause qui sent bon le sable chaud des rives lointaines d'une autre Méditerranée.....

04:03 Publié dans Epices, Thé | Lien permanent | Commentaires (11)