Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2017

Liqueur d'estragon

   Au début du vingtième siècle, lorsque les femmes se réunissaient pour bavarder autour d'un "gâteau de ménage", il était rituel de servir un petit alcool maison : Vin d'orange, de noix, anisette, liqueur de café ou d'estragon....
Ces breuvages récréatifs portaient alors le nom (un peu faux-cul) de doux péchés d’aïeules.

J'ai découvert la liqueur d'estragon en allant rendre visite à une cousine qui a atteint un âge canonique ^^
estr liq.jpg
J'avoue avoir eu quelques réticences car l'estragon et moi, sommes fâchés depuis très longtemps !

En effet, jeune mariée, j'avais préparé avec fougue un poulet à l'estragon. Hélas, j'avais eu la main très lourde sur la belle aromatique... Si j'avais fait cuire ce pauvre poulet dans une marmite de Pastis, ça n'aurait pas été pire ^^

L'estragon est fortement anisé, il faut l'employer avec parcimonie en cuisson.
Mais utilisé cru... ça change tout ! Il va très bien en macération dans le vinaigre de cidre ou haché au couteau dans une sauce.
estr.jpg
La plante est très élancée, élégante et plus on la taille (comme ci-dessus), plus elle s'étoffe.

Si on mâchouille une feuille d'estragon frais, on ressent un mélange subtil de menthe et d'anis.
La chaleur de la cuisson fait disparaître le côté mentholé pour accroître le parfum anisé qui a tôt fait de dominer toutes les autres saveurs... et ceci m'agace au plus haut point !

J'avais donc carrément tourné le dos au bel estragon (jugé cas de divorce ;-) jusqu'à ce que je le déguste en liqueur chez la cousine Marthe qui m'a donné sa petite recette sans se faire prier !!

En cette saison, on trouve de l'estragon poussé sous serre, vendu en barquette dans les supermarchés, au rayon des salades :
estr achat.jpg   estr musc.jpg

INGRÉDIENTS POUR 1/2 LITRE DE LIQUEUR :

-- 20 grammes d'estragon FRAIS
-- 50 cl de Vodka (ou Gin ou Rhum blanc ou tout alcool blanc et neutre titrant entre 37 et 45°)
-- Un éclat de noix muscade (photo de droite)
-- 1/2 gousse de vanille
-- 4 grains de poivre très aromatique
-- 100 g de sucre + un petit verre d'eau = le sirop
estr macér.jpg
Dans un bocal contenant l'alcool, ciseler grossièrement le bouquet d'estragon...
estr van.jpg
... ajouter la vanille morcelée + le poivre (perso, ce sera du poivre de la Jamaïque pour apporter du fun à ma liqueur)

>> Fermer le bocal, laisser macérer 30 jours en secouant la préparation de temps en temps.

>> Passé ce laps de temps, on fera tiédir un petit verre d'eau pour y faire fondre le sucre : ce sirop (refroidi) sera ajouté dans le bocal. Bien mélanger le tout.

>>> On laissera macérer encore 30 jours. Pour finir, la liqueur sera filtrée et mise en flacon.
estrag.jpg
Je sais qu'on en sort à peine... mais cette liqueur ayant l'énorme avantage de se bonifier avec le temps, n'ayez pas peur de doubler toutes les quantités afin de la diviser en petits flacons-cadeaux... pour Noël prochain, sa saveur est aussi surprenante qu'originale et rafraîchissante !

estr troisj.jpg
Voilà le bocal au bout de 3 jours d'infusion : Le liquide commence à virer vers la couleur ambrée que l'on a vue sur la toute première image. Quant au parfum, je suis très optimiste, il est déjà capturé par l'alcool et ne ressemble à aucun autre.

26/12/2015

Un petit "shot" de verveine ?

verbena4.jpg

Noël passé, nous reprenons le fil de nos infusions si vous le voulez bien...

 

 

 

 

 

 

 

 

Digestif alcoolisé : OUI

Macération longue : OUI

Facile à faire : OUI et OUI

Parfum extra : 100 fois OUI !

   

C'est une véritable adoration que je voue à la verveine, petite merveille de l'aromathérapie :

Lorsqu'on se tricote des idées sombres, lorsque rien ne va plus, il faut attraper une feuille de verveine, la froisser et la coller sous son nez : L'EFFET MAGIQUE est immédiat ! On voit la vie en rose (et vert) et même, on en ferme les yeux de volupté...

lemonverbenainside.jpg
Bien sûr il y a la tisane traditionnelle et la verveine entre aussi dans la composition de liqueurs vertes réalisées avec un ensemble complexe de plantes aromatiques mais aujourd'hui -puisque la verveine résiste très bien en hiver- on fera un digestif où elle sera la star unique.

COMMENT FAIT-ON ?

verbena_vodka_11.jpgD'abord il s'agit de trouver de la verveine FRAîCHE. Sèche, ça ne conviendrait pas.
Ensuite, nous avons besoin d'un bocal, de Vodka et de sucre.

On n'est pas obligé d'utiliser 1 litre de Vodka !!! Un seul verre peut suffire et d'ailleurs, on comptera une belle poignée de feuilles de verveine par verre d'alcool.
Ce même verre servira de mesure pour le sucre : Pour 1 verre de Vodka, on en mesurera un peu moins d'1/2 verre.

La quantité de sucre préparée, on l'humidifie afin qu'il fonde sur feu doux, puis quand il a "disparu" dans la casserole, on laisse son sirop refroidir. Pour aller plus vite, placer le cul de la casserole dans un récipient d'eau froide.
Pendant ce temps, on effeuille la verveine (sans oublier de sniffer ses doigts sans cesse pour se faire du bien ;-).

Enfin, on verse la Vodka dans un bocal, les feuilles vertes vont vite s'y noyer, rejointes par le sirop de sucre puis on remue le tout soigneusement. Le bocal bien fermé restera à l'abri de la lumière dans un placard pendant 60 jours de macération.

Pour faire joli sur la photo d'intro, j'ai laissé les feuilles mais en vérité, la boisson sera filtrée et servie sur un cube de glace dans des verres à Vodka. On s'en régale tout bonnement ou bien on prétexte un estomac paresseux qu'il faut aider de toute urgence...

verv.jpg

 

 

 

NOTA : Si après un essai que vous trouvez concluant l'envie vous gagne de préparer l'Eau de Verveine pour de futurs cadeaux, prévoyez de revenir chercher autant de branchettes de verveine que de jolis flacons ; en effet, passés les 60 jours de macération, lorsque vous filtrerez le liquide pour le répartir dans les contenants, glissez une tige de verveine dans chacun d'eux.

Le résultat sera visuellement superbe.

25/10/2015

Liqueur de mandarine et jolis zestes

   Postée en avance sur la bonne saison, la note sera là si besoin et puis les départements 83 et 06 auront la primeur ;-)

La recette (simpliste) se trouve en bas de note pour les plus pressé(e)s. Auparavant, nous allons voir comment différencier clémentine et mandarine et aussi comment notre impatience de consommateurs a généré une arnaque toxique.

Les agrumes ont besoin du froid nocturne pour mûrir, ce n'est donc pas en octobre que l'on doit trouver des mandarines ! Mangeons des pommes, des poires et des prunes en attendant le bon moment !
mandarine
Elles sont belles, lumineuses et parfumées.

Mais savez-vous vraiment distinguer une clémentine d'une mandarine, même s'il existe de nombreuses variétés hybrides ?
mandarineClémentine à gauche, mandarine à droite.

LA MANDARINE :
-- Couleur plus foncée
-- Peau parfumée, fine, lisse et facile à retirer, elle n'adhère pas totalement à la pulpe
-- Chair sucrée et très juteuse
-- Forme légèrement aplatie
-- Pépins en grand nombre

LA CLÉMENTINE :
La clémentine est le résultat naturel (mélange de pollens par les abeilles) du croisement entre une orange bigarade et une mandarine, découvert par le Père Clément (d'où son nom) au XIX ième siècle en Algérie.

-- Elle a peu ou pas de pépins
-- Sa peau peu parfumée a la couleur d'une orange et adhère à la pulpe
-- Forme arrondie semblable à une petite orange

>> Donc, pour réaliser notre liqueur, ayant besoin de peaux très odorantes, nous choisirons la mandarine.
Bien sûr, on mangera le fruit qui est dedans ;-)
mandarine
La photo ci-dessus montre à quel stade de mûrissement sont les mandarines et clémentines en octobre.
QUE CE SOIT BIEN CLAIR !!!!!!

C'est nous qui les voulons si tôt.
Sur l'arbre, les agrumes présentent une spécificité : Ils ont besoin d'un choc thermique NATUREL pour passer de vert à orange, soit : Chaleur et soleil en journée suivis d'un froid intense la nuit.
Et cet écart de température favorable se ressent de décembre à février.... PAS AVANT !

Grâce à l'utilisation de l'éthylène (le consommateur en est informé par "traitement avant et/ou après récolte"), les exploitants "déverdissent" les agrumes comme le montre la photo suivante :
mandarine
A l'origine, l'éthylène est une hormone naturelle.
Certains fruits comme la banane et la pomme en produisent beaucoup. C'est pourquoi, placer un kiwi ou un avocat trop dur entre bananes ou pommes accélère leur mûrissement.

A plus grande échelle, c'est le gaz éthylène qui est vaporisé, normalement à des doses réglementées.
Mais QUI surveille cette manipulation dans les pays producteurs éloignés ?

Si vous achetez en décembre des agrumes en magasin BIO, ils seront rarement entièrement orangés mais porteront des zones vertes, preuves que le passage du soleil a été caché par quelques feuilles. 

Les zones vertes ne sont pas le signe d'une acidité plus importante mais bien celui d'un mûrissement naturel !!
mandarine

Un agrume entièrement vert n'est pas mûr
un agrume entièrement orange a été mûri artificiellement
un agrume avec quelques zones vertes est mûri naturellement

A privilégier : Les agrumes corses qui montrent toujours ostensiblement leurs parties vertes et ne subissent pas de traitement après récolte (photo ci-dessus).
Ils sont les plus sains que nous puissions avoir dans nos assiettes, avec ceux -plus rares à l'expédition- du Sud-Est de l'hexagone.
mandarine
LIQUEUR DE MANDARINE :

Nous avons besoin :

-- De 5 mandarines uniquement pour leurs peaux, donc comme d'habitude, on les achètera en magasin Bio. Que leurs écorces soient saines n'empêche pas un bon brossage sous le robinet afin de retirer les salissures !
Elles devront obligatoirement être TRÈS parfumées. Pour le vérifier, on en saisit une que l'on gratte du bout de l'ongle, on approche son nez et si le parfum est puissant, on prend !

-- 1/2 litre d'alcool neutre (alcool pour fruits, vodka, gin ou rhum blanc non aromatisé)
mandarine
Ensuite, nous allons zester les mandarines avec un "économe" ou façon bibi, au rasoir à légumes.

Ici, contrairement à l'orange, on peut garder un peu de peau blanche collée aux zestes car elle n'est pas amère mais comme elle n'a aucun parfum, elle est inutile.

Une fois les zestes retirés, ASTUCE pour décupler le PARFUM :

Prendre un couteau et gratter le côté peau (très rapidement). Par ce geste, on fait exploser les micro-capsules d'huile essentielle.

Plongeon immédiat dans l'alcool.
mandarine
Tous les zestes étant immergés, on ferme bien le bocal qui restera HORS LUMIÈRE pendant 30 jours.

Dans certaines recettes, sont ajoutés éclat de cannelle et clous de girofle.
Perso, je trouve que le parfum capturé se suffit à lui-même, il est unique, délicat, raffiné et les épices ont tendance à prendre le dessus. Donc on rajoute que dalle !
mandarine
Passé le repos de 30 jours, l'infusion a pris de la couleur, on va la filtrer puis la sucrer.

Pour ce faire, on prépare un sirop avec 20 cl d'eau et 200 g de sucre. L'ensemble est chauffé jusqu'à dissolution du sucre puis refroidi.

Dernière étape : Mélanger alcool parfumé et sirop, bien remuer, mettre en bouteille ou diviser en flacons, nous avons au final environ 75 cl de liqueur.

La liqueur a besoin de vieillir, plus elle prendra de l'âge et meilleure elle sera !

UTILISATION LUDIQUE DES PEAUX D'AGRUMES POUR NOËL :
mandarine
Si le plaisir de réaliser des liqueurs vous inspire peu, peut-être aimerez-vous ces petits travaux manuels qui deviennent facilement marque-places, guirlandes odorantes, déco de table et de sapin !

Les peaux des clémentines et mandarines étant assez fines, elles se découpent à merveille avec nos emporte-pièces de pâtisserie.
mandarine
ASTUCE :
Pour que vos formes parfumées sèchent sans brunir ni se racornir, il faut les mettre (comme pour les feuilles et les fleurs) entre 2 bonnes épaisseurs de papier absorbant, le tout pressé par le poids d'un gros livre .... mais pas trop longtemps !

Au bout de 5 jours, retirez tout, laissez vos formes à l'air libre et loin d'une source de chaleur, elles finiront de sécher tranquillement sans se recroqueviller.
mandarine
Ici, on a travaillé des peaux fraîches, donc sans séchage, juste la veille de Noël : Après la découpe, on pique des clous de girofle pour accentuer le parfum typique du 25 décembre ;-)
mandarine
Là au contraire, les peaux sont bien sèches. C'est pas mimi en étiquettes cadeaux ?!
mandarine
En guirlande c'est sympa aussi et on peut faire "travailler" les enfants ! Ne jetez plus vos pelures d'agrumes !

Pour finir, on rappelle la bonne méthode pour récupérer le maximum de surface d'écorce :
mandarine
Deux coups de lame à la verticale, haut et bas tranchés, on dégage délicatement le fruit puis on s'amuse avec sa peau !

Zou, y a plus qu'à !!!

04:14 Publié dans agrumes, Alcools, Noël | Tags : mandarine | Lien permanent | Commentaires (20)