Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2015

Pêches pochées à la mélisse

   Grrr.... Parfois je me demande si les magasins de discount alimentaire ne sont pas des magasins de matériaux !
On y achète des courgettes aussi élastiques que du caoutchouc, des patates pire que du plâtre, des poires dures comme du béton et -dans le cas du jour- des pêches aussi indigestes que de la pierre ;-)

La barquette de 2 kg était tentante (origine-prix), les 4 pêches du dessus étaient presque mûres... les autres ont bien failli alimenter ma poubelle...
laides dures.jpg
Dures, laides et plus petites que celles de surface.... Heureusement que la débrouille remplace vite la rogne.

La suite est valable pour tous les fruits (excepté les pommes qui se sauvent mieux en compote) et permet un excellent dessert qui durera autant que les fruits crus car oui, ils vont passer à la casserole !
mélisse.JPG
Redoutant que les pêches n'aient aucune saveur, je spoliais ma mélisse d'une bonne poignée de feuilles. J'aurai pu tout autant utiliser le parfum de la verveine ou du tilleul.

Pour bien pocher des fruits et pouvoir les peler facilement, voyons la technique qui servira aux plus jeunes passant par là ;-)
IMG_1860.jpg
-- On entaille en croix la partie arrondie du fruit (côté opposé à la queue).

Ensuite, on prépare une marmite pouvant contenir tous les fruits, on y verse environ 100 grammes de sucre pour compenser le manque de maturité, sucre qui fondra dans assez d'eau pour couvrir les fruits.
meliss chaud.jpg
-- Eau et sucre sont portés à ébullition avec les feuilles aromatiques choisies pendant 5 minutes, puis on ajoute les fruits à notre "tisane".

A cette étape, ma cuisine microscopique étant envahie de buée pire qu'un fog londonien, la photo est impossible !!

-- Mais j'ai laissé bouillir fruits, sucre et mélisse pendant 10 minutes. Temps qui m'a permis de préparer un bac d'eau glaçonnée parce que le froid stoppe la cuisson et que... je déteste me cramer les doigts !
IMG_1866.jpg

PLOUF ! Les fruits ont été retirés de la marmite à l'écumoire pour plonger dans un bain glacé mais on laisse réduire le sirop avec la mélisse sur bon feu.
IMG_1869.jpg
Ah.... là, facile de peler les fruits qui ont bien changé de "figure" !
IMG_1874.jpg
IMPECCABLE !
peches melis.JPG
Les feuilles de mélisse cuites n'étant pas très jolies, on en remet quelques fraîches dans le plat de service où le sirop filtré et refroidi baigne les pêches.

2 kg de fruits, surtout pas très gros, ça fait du monde ! Voici donc une autre façon de les servir :
url.jpg
-- En fond de verrines : Du yaourt égoutté (ou du fromage blanc) non sucré.

-- Par-dessus : La pulpe de 2 pêches mixées qui étaient un peu flagada.
-- Pour la surface : 2 ou 3 quartiers de fruit couronnés par 2 feuilles d'aromatique ciselées.

OUF ! On a sauvé l'achat foireux !! Et le parfum suave de la mélisse se marie super bien à celui des pêches.

17/03/2015

Anti gonflette

   Sans faire un régime draconien, il existe des tisanes efficaces contre les 2 grands fléaux qui font valser les tours de tailles : La rétention d'eau et les ballonnements.
Si on préfère les acheter toutes prêtes, on optera pour des préparations Bio.
minceur
La méthode la plus couramment employée pour éliminer les bactéries est l'irradiation.

Les fabricants de tisanes et producteurs de plantes médicinales Bio ainsi que les marques connues comme Ducros ont signé une charte afin de vaporiser les plantes et épices (il s'agit de vapeur d'eau tout simplement) au lieu de les irradier.
Tout végétal venu des pays de l'Est (soit la majorité) est irradié, en principe suivant des dosages inoffensifs pour le corps humain. La preuve étant inscrite nulle part, je boycotte les produits importés, même si en France on irradie aussi mais on est obligé d'indiquer sur l'étiquette "PRODUIT AYANT SUBI UNE IONISATION".
Les crevettes, les viandes, les poissons et le miel importés subissent le même traitement !

Si vous ne me croyez pas, lisez donc ceci. Mais surtout, les plantes ne sont pas plus chères issues de la culture biologique. C'est dit et redit !

Revenons à nos gros bides et à nos jambes façon poteaux !
Les 2 recettes qui suivent sont un délice à boire et très efficaces à la condition expresse d'en faire une vraie cure sérieuse ; 3 à 4 tasses par jour (on en prépare un bon volume pour la journée) pendant 3 semaines, à renouveler si besoin.
minceur
POUR DÉGONFLER DE PARTOUT :

50 g de racines de pissenlits séchées + 50 g de queues de cerises + 50 g de romarin (frais ou sec) + 50 g de reine des prés (soit 4 parts égales).
Prélever 4 cuillers à soupe de ce mélange qui infusera 10 minutes dans 1 litre d'eau bouillante, feu coupé puis filtrer et réserver au frais.

Les plantes et herbes citées se vendent en vrac ou en sachets économiques, herboristeries et magasins Bio.
Faut comparer le prix de revient entre les tisanes identiques prêtes à l'emploi et mon petit mélange, bien calculer le coût sur la durée d'une cure dégonflante !
minceur
POUR DÉGONFLER DU VENTRE (ballonnements) :

Cette fois on travaille en 3 parts égales :
1 part de menthe poivrée sèche ou fraîche + 1 part de graines d'anis vert (c'est pas cher !) + 1 part de mélisse si possible fraîche sinon séchée et Bio.
Faire infuser 4 càs du mélange dans 1 litre d'eau bouillante pendant 10', filtrer et réserver au frais.

   Faut pas hésiter à emmener sa tisane au boulot, dans une bouteille ou un thermos.
De la régularité dépend le résultat et il ne se fait pas attendre : Dès le troisième jour on se sent plus légère, la taille moins engoncée, ce qui est très encourageant pour la suite.
Seul petit inconvénient (mais preuve d'efficacité): La vessie réclame vidange assez souvent, excellent signe auquel il faut répondre afin d'ÉLIMINER toxines et flotte !
minceur
EN COMPLÉMENT :

On veillera à minimiser LE SEL dans son alimentation, responsable de la rétention d'eau mais quelques petites astuces apportent une aide non négligeable :

- Pour stimuler la digestion : On abusera des herbes aromatiques CRUES ciselées sur nos plats : Persil, ciboulette, basilic, coriandre, cerfeuil, menthe poivrée.
On pense aussi à ajouter du cumin lors de la cuisson des légumes, cette épice est redoutable sur les digestions difficiles, lentes et... bruyantes ;-)

- Le vinaigre de cidre (en Bio il n'est pas cher) facilite la digestion.
minceur
- LE FENOUIL, star incontesté du ventre plat !
minceur
Cru ou cuit, il aide à lutter contre les ballonnements. Pensez au fenouil tranché à l'apéro (c'est 100 000 fois mieux que les chips !) ou en entrée fraîche, lamelles trempées dans une vinaigrette allégée au jus de citron.
Là on allie encore plaisir et bénéfices !

   La panoplie anti gonflette a comme un goût anisé... à vous de jouer et ce sera sans peine !

13/03/2015

Matez ma mélisse...

   Voilà enfin une méditerranéenne qui a bon caractère !

big_LemonBalm.JPG
Nous avons déjà évoqué la mélisse dans la note sur les "eaux vitaminées", aujourd'hui je vous recommande de la faire pousser ou d'en acheter un pot.

Si vous aimez la Chartreuse, la Bénédictine ou l'Eau de mélisse des Carmes... vous adorerez la mélisse qui entre majoritairement dans leurs compositions.

meli_07.jpg
BÉNÉFICES :

Au dix-septième siècle, on ne parlait pas de dépression nerveuse mais de mélancolie et de langueur...
Pour soigner ces symptômes, on avait recours aux préparations à base de mélisse.

De nos jours, elle est inscrite au tableau des plantes médicinales conseillées aux dépressifs.
Du vert pour voir la vie en rose ? Il est facile et sans aucun danger d'essayer mais la plante donnera son maximum si on utilise ses feuilles fraîches ; séchées, elles perdent une bonne partie de leur potentiel.

Outre son effet calmant (mais non soporifique), la mélisse combat les maux de tête, les migraines et n'a pas son pareil contre les indigestions.

Trop de personnes la confondent avec la citronnelle. Rien à voir (excepté le parfum) puisque la citronnelle est une plante haute aux tiges fines jaunâtres et élancées.
La mélisse forme au contraire une boule bien ronde vert vif.
Mais cette confusion lui accorde le surnom "d'herbe au citron".

IMG_3788.jpg
De solide constitution, la mélisse s'adapte à tous les climats dès lors qu'elle peut respirer (elle n'est bien qu'à l'extérieur) et qu'elle reçoit un bon ensoleillement.

Au jardin attention, elle a tendance à se propager comme la menthe sa cousine. Donc, soit on lui réserve un coin où elle peut gambader, soit elle reste en pot, toujours au soleil et à l'abri du vent.
ASTUCE : Un terreau de plantation assez riche lui convient, surtout si on prend soin de répandre du sable en surface.
Sur un balcon, même emplacement : Soleil (au moins 4 heures par jour) et à l'abri du vent.

melissa_officinalis_seeds__i2012e0480_disp.jpg
SEMIS : Les petites graines noires sont paresseuses ! Compter bien 3 semaines avant de les voir lever et la potée de bébés a besoin de chaleur (minimum 21°).

growing-lemon-balm3.jpg
Lemon-Balm.jpg
ENTRETIEN : Arroser régulièrement (surtout en pot) et comme une fois démarrée on ne l'arrête plus, taillez-la souvent. Ce sera un pur plaisir pour vos narines et vos mains, son parfum citronné est unique ! Avec les tiges coupées, faites des tisanes et parsemez-en quelques feuilles dans les salades vertes : Surprise et fraîcheur garanties !
Lemon-Balm-Tea.jpg
TISANE :

Chauffer 1 litre d'eau jusqu'à ébullition. Y plonger une poignée de feuilles (au moins 70 grammes), bien les immerger, couper le feu, couvrir et laisser infuser 10 minutes.
Filtrer ensuite pour boire à l'envi mais réchauffer le liquide avant de le boire, il n'en sera que plus efficace. 3 tasses par jour, c'est bien.

Hors soins avec des feuilles fraîches, les feuilles séchées restent un petit bonheur (uniquement gustatif) dans une tasse de thé ou pour le plaisir d'une boisson chaude citronnée.
Si vous aimez composer des pots-pourris, pensez à la mélisse !

Une rondelle de citron sera un accompagnement idéal de la tisane et si vous ressentez un coup de mou, froissez une feuille de mélisse, son intense parfum vous enlèvera un beau sourire !
lemon balm 003.jpg
CONSEIL SÉCHAGE :
Valable pour toutes les aromatiques à fortes tiges : Une fois sectionnées, elles seront liées puis placées la tête en bas dans un sac en kraft que l'on resserre au col. Le sac sera suspendu dans un lieu aéré et hors lumière vive.
Garder la tête en bas permet aux substances actives de quitter la tige pour venir sommeiller dans les feuilles... mais si, mais si !