Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2016

Vinaigre d'airelles

   L'airelle rouge se nomme aussi Canneberge (Cranberrie aux USA-Canada), Raisin des Bois ou encore Quéquénier...
Comme pour bon nombre de modes venues des États Unis, on en oublie que ce petit fruit rouge pousse aussi sur NOS massifs d'altitude ! Du coup, cela permet aux supermarchés de faire payer les airelles plus chères que la norme...

mainImage.jpg   Dans les Alpes ou le Jura, il suffit de passer 500 mètres d'altitude pour en cueillir !
Aujourd'hui, on met en avant les pouvoirs curatifs de l'airelle à but de marketing mais ce n'est que justice, bien qu'ils furent utilisés par nos aïeules depuis des siècles et des siècles ;-).

Je dis bien nos "aïeules". La baie rouge étant l'amie des femmes, elle soigne les problèmes de ménopause, la constipation chronique, les infections urinaires, les colites, elle est un remarquable draineur et désinfectant intestinal.

Seul bémol : Sa terrible acidité... qui en fait un accompagnement idéal des gibiers et des viandes grasses.
Sa confiture est un délice réservé aux amateurs... L'airelle donne aussi un jus à boire, plus proche du médicament que du plaisir gustatif lorsqu'il est 100% naturel !!

Attention aux origines des baies (fraîches ou sèches) car les pays de l'Est sont en train de dépasser les USA dans leur production et des irradiations sont régulièrement relevées.

airelles fin.jpg   Il est donc assez difficile de consommer régulièrement la baie bénie ;-)
Si vous dénichez des canneberges très fraîches (donc pas blettes) et de bonne origine, n'hésitez pas à les congeler en mini portions à picorer ou à les transformer en marmelade à conserver au frais afin d'en absorber chaque jour une petite quantité bénéfique.
L'airelle vaut par la régularité de son ingestion et non par son volume ! C'est comme la pratique du sport : Il vaut mieux en faire 15 minutes par jour que 3 heures uniquement le dimanche....

J'ai donc trouvé une façon moins sucrée que la confiture pour mettre l'airelle au menu chaque jour :
Le vinaigre concentré (photo ci-dessus) même si rien ne remplacera jamais la consommation du fruit frais.

SALAD.jpg
Mettez de la folie dans vos salades, donnez bonne mine aux endives crues !!

LES INGRÉDIENTS POUR UN FLACON DE VINAIGRE (environ 40 cl) :

125 g d'airelles (soit 1/2 barquette de 250 g, croquez le solde !)
50 cl de vinaigre de cidre nature ou vinaigre de vin blanc
1/2 càc de poivre (en grains ou mouliné au moment)
1/2 càc de thym
1 càs de sucre (à minorer si on adore se mettre les papilles à l'envers ;-)
airel début.jpg
Il faut choisir une casserole adéquate : Inox ou émaillée mais pas en aluminium pour cause d'acidité,

puis y réunir tous les ingrédients.
airel cuiss.jpg
Porter à frémissement pendant 5 minutes sans chercher la forte ébullition.

La plupart des airelles vont "crever" (c'est le terme exact) mais on interviendra avec le dos
d'une fourchette pour faire éclater les récalcitrantes. Attention, ça gicle et ça tache !

Lorsque la préparation ressemble à une compote, couper le feu, remuer, laisser reposer
au moins 6 heures SANS COUVRIR la casserole.
airel filtr.jpg
Ensuite on filtre en écrasant bien les baies pour récupérer un maximum de jus vitaminé.

Un dépôt se formera au fond du flacon de ce vinaigre couleur rubis,
donc on l'agitera avant chaque emploi.

Vaccinium_vitis-idaea_Ffeurs.jpg   Autre solution si on possède un jardin ou un balcon : Acheter un plant d'airellier qui -en bon montagnard- résiste à une température de -20°! Sans trop de contraintes semble-t-il, l'arbuste vous offrira de magnifiques fleurs en clochettes (photo ci-dessus) avant de porter des fruits.

   Voilà peut-être une excellente formule pour avoir ses "cranberries" ultra fraîches sous la main !
La mode s'en prenant aussi à la botanique, si l'achat d'un plant d'airelle vous tente, ne cherchez pas AIRELLE mais CRANBERRY OU CANNEBERGE...
En cliquant sur ce lien, on vous aide à sa culture pas à pas.

10/11/2015

Vinaigre de figues

   En voilà un vrai petit bonheur, tout en finesse, saveur et pureté !

Le vinaigre de figues sèches viendra ponctuer vos paniers gourmands, je le poste assez en avance pour laisser le temps de trouver les ingrédients ainsi que des jolis flacons. Outre les vide-greniers, chez CASA on vend des fioles de 15 cl, répliques miniatures des bouteilles de limonade, à moins de 2 € pièce.
aceto-al-miele-e-fichi-secchi-640x480.jpg
A quoi diable peut servir le vinaigre de figues ?

Déjà, regardez combien il coûte dans les épiceries chicos, ça va vous motiver !!!
Ensuite, notre recette ira à la perfection dans :

- Une vinaigrette pour salade composée avec dés de gruyère, noix ou mozzarella.
- Une marinade de type "travers de porc" avec sauce soja, miel, huile, gingembre...
- Une entrée de jambon cru ou une effilochée de canard : Juste un filet, juste un délice !
- Un reste de moutarde desséchée et compacte : Une bonne giclée de vinaigre de figues, bien touiller, mettre dans un pot plus petit et tout propre.... ça transfigure la vieille moutarde que plus personne ne veut (excepté la poubelle ;-).
c2f10924bde533bb.jpg
Les fruits secs (figues, dattes) sont extrêmement sales parce que leur long séchage se fait en des lieux où l'hygiène laisse à désirer... et je suis gentille, passons sur les détails, mais fuyez les figues sèches arrivées dans les supermarchés, à prix égal préférez-leur des BIO vendues en vrac.

De plus, vous y gagnerez en qualité, souplesse et parfum.
vinagre_de_sidra.JPG
Idem pour le vinaigre de cidre, il sera BIO, d'origine garantie et sans produits chimiques.

LES INGRÉDIENTS :

- Une bouteille de vinaigre de cidre non aromatisé (nature) BIO = 75 cl
- 150 à 200 g de figues sèches BIO
- Quelques branchettes de thym (facultatives mais recommandées !)
- 1 bonne cuillerée à soupe de miel.
- 5 à 7 grains de poivre (si possible blanc)
toot_c18316ebdf.jpg
A l'aide d'un couteau, trancher chaque figue au moins en deux, mieux : en quatre.

figs-in-fig-vodka-600x399.jpg
Dans un grand bocal ou dans un saladier en verre, réunissez tous les ingrédients (sauf le thym), remuer.

> Si vous utilisez un saladier, plaquez du film alimentaire dessus.
> Si vous utilisez un bocal, fermez-le.

> Laisser l'infusion faire son boulot pendant 24 heures à température ambiante ; le vinaigre capturera le divin parfum des figues... mais pas leurs calories !

> Passé ce délai, ouvrez votre contenant, écrasez les figues (qui se sont amollies) soit à la fourchette, soit au presse-purée vertical, soit encore par 2 ou 3 coups de mixeur plongeant : Le but est de libérer la pulpe dans le vinaigre.

> Fermer à nouveau soigneusement le contenant. Laisser ainsi 10 jours à température ambiante, pas de frigo.

> Filtrer. Le liquide obtenu est épais, trouble et coloré (il peut être brun-rouge si les figues fraîches étaient violettes).
N'hésitez pas à filtrer une seconde fois au travers d'une double épaisseur de gaze afin qu'aucune graine ne passe.

Répartir le vinaigre en flacons hermétiques, y introduire une tigette de thym sec. Il ne restera plus qu'à décorer et personnaliser chaque flacon-cadeau... ou à garder égoïstement votre vinaigre de figues !

10/10/2015

Vinaigre à l'oignon

   Une bonne petite fiole dont le contenu ravigote les salades tristes et les tranches de foie banales !

Beaucoup plus puissant que le vinaigre à l'échalote, le vinaigre d'oignon est très apprécié par ces messieurs...
Quant à nous (les faiseuses de miracles au quotidien), il nous faudra à peine 5 minutes et juste quelques larmes pour le fabriquer.
Onions1.jpg
Si j'ai choisi un oignon rouge c'est uniquement parce que je les trouve très beaux... N'importe quel oignon fera l'affaire !

Pour un test, prenez comme moi un petit bocal à cornichons déserté. Si le résultat plait, il sera aisé de refaire la préparation en plus grand volume.

- Un seul oignon pelé et tranché assez finement.
- On remplit le bocal de vinaigre (qu'il soit de vin rouge ou de cidre) puis on le ferme bien.
- Laisser mariner 3 semaines.
- Filtrer pour recueillir le vinaigre mais ne jetez pas les lamelles d'oignon qui iront très bien en accompagnement (cuit) d'une viande.
your-very-own-vinegar-646-620x459.jpg
Et voilà ! De quoi faire goûter à votre famille et vos amis.

C'est facile, pas cher et ça vous réveille une laitue moche comme personne !

NOTA : Parfois on aimerait avoir la saveur de l'oignon dans une salade mais pas forcément l'haleine qui va avec ;-) ou bien on n'a tout simplement pas le temps de peler et trancher, ni l'envie de voir couler son mascara....

06:20 Publié dans Vinaigres | Lien permanent | Commentaires (17)