Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2017

Soupe de ratatouille

   Plus rapide, plus facile... c'pas possible !

Bien entendu, elle peut se réaliser avec de la ratatouille qui a été faite maison et mise en bocal ou congelée, et on a là une jolie façon de ramener un peu d'été sur notre table.

Sinon, on achète une boîte de ratatouille suivant ses moyens : En confit (ma chouchoute) ou discount :

DSC_2601.jpg     1377759.jpg
On ouvre la boîte (quel effort !!!) pour la verser dans une marmite et la chauffer (elle doit être fumante) puis on la mixera au plongeur.

Pendant qu'elle chauffe, il n'est pas interdit de griller du pain et de le frotter d'ail (que l'on coupera ensuite en carrés).

ratatouillesoup.jpg
Tadaaaaamm !!

Histoire de faire genre (^_^) on surfacera les bols avec un filet d'huile d'olive, un tour de poivre du moulin (ou/et piment fort) puis on fera flotter nos croûtons sans oublier la touche verte qui égaye tout ça : Pluches de persil, ciboule, tige d'oignon frais, basilic s'il vous en reste, etc...

Très économique à l'achat et en dépense d'énergie, vite faite, cette soupe du placard est aussi très bonne.

03:38 Publié dans Soupe | Lien permanent | Commentaires (20)

10/10/2017

Une soupe au thon ? Mais si c'est possible !

   C'est pas nouveau : Nous avons des cousines discrètes et parmi elles, il y a Anita qui nous lit depuis... pfiouuuu.... perpète !

C'est avec circonspection qu'Anita a testé une recette "de peu", une recette du placard, allez on ose le dire : Une recette de mistoufle. Je l'ai suivie (avec une petite modification) et j'ai drôlement bien fait, donc on partage.

Pour réaliser notre soupe thon-tomates-curry, il faudra :

396047.jpg  0N_39703.jpg
- 1 boîte de thon au naturel de 200g (si vous avez plus petit, ça marche aussi)
- 1 boîte de tomates (concassées ou entières qu'il faudra alors recouper) de 400g
- 1 grosse càs de beurre
- 1 oignon et une gousse d'ail à hacher menu
- 2 càs de farine
- 2 càc de curry doux
-
4 càs de riz à cuire (mais j'ai utilisé un reste déjà cuit)
- 1 courgette taillée en petits dés ou râpée
- De la crème fraîche (optionnelle mais bienvenue !)

rg-crmy-tom-rice-soup.jpg
Et zallez voir, on ne jette rien !!

-- Faire chauffer un bon 1/2 litre d'eau.
-- Ouvrir la boîte de thon au-dessus d'un récipient gradué afin d'en recueillir le jus égoutté puis y verser l'eau bouillante pour mesurer environ 60 cl de jus (un gros demi-litre).
-- Dans une marmite, faire fondre le beurre pour y cuire 5' l'ail et l'oignon.

Là, on va réaliser un genre de béchamel "à la once again bistoufly" (de l'anglo-marseillais = à la va vite hors normes ;) :

-- Saupoudrer ail-oignon-beurre avec la farine et le curry, remuer au fouet puis détendre avec la moitié du jus de thon versée peu à peu (toujours en fouettant pour éviter les grumeaux), bien racler le fond.
-- Verser le reste de jus et porter à ébullition en remuant toujours.
-- Ajouter les tomates morcelées avec leur jus et lorsque l'ébullition reprend, mettre le riz, baisser le feu, cuire le riz 10' (mais si comme moi vous utilisez du riz déjà cuit, zappez ces 10' de cuisson).
-- Pour finir, on ajoute la courgette détaillée en dés + le thon émietté à la fourchette.
-- Saler peu (le thon l'est déjà), poivrer généreusement, ajouter la crème, laisser frémir une quinzaine de minutes sans ébullition.
Si la soupe est trop compacte, l'allonger avec un peu d'eau, goûter et rectifier l'assaisonnement si nécessaire.

Laisser la marmite couverte feu coupé (perso, je l'ai faite le matin, laissée tranquille et réchauffée le soir)

Voilà, merci Anita, à refaire sans hésitation, excellente soupe très parfumée et nourrissante, à servir avec des tranchettes de pain grillé... on en fait ainsi tout un plat quasi complet !

01:37 Publié dans Soupe | Lien permanent | Commentaires (10)

26/09/2017

Une soupe oui... mais une soupe de fruits !

  Il y a un truc hyper simple que j'ai toujours adoré : Les cerises cuites !
ciliegie-sciroppate.jpg
Encore un souvenir d'enfance.... Sauf qu'on ne faisait pas cuire les cerises pour les sauver mais par pure gourmandise, à tel point qu'on attendait même pas leur refroidissement !
Les adultes les cuisaient au vin rouge, pour les enfants c'était à l'eau.

Les noyaux deviennent cramoisis et leur parfum d'amande est ainsi décuplé dans la pulpe du fruit.

bunch-of-fruit.jpg
En automne, le temps des cerises est bien terminé mais d'autres fruits sont volontaires pour se voir transformés en une bien curieuse soupe... puisqu'on la déguste au dessert !

Très différente de la salade de fruits, la soupe est concoctée dans une infusion d'épices et se consomme tiède, on la travaille un peu comme une compote.
Bien entendu, la recette permet d'écouler les pommes ratatinées, les bananes qui ont perdu leur fraîcheur et les grains de raisins qui trainent au fond du panier mais aussi les achats ratés (fruits trop acides ou pas assez mûrs).

filtrer.jpg
L'INFUSION :

Dans une marmite, on versera 1,5 litre d'eau puis on y plongera les épices et ingrédients suivants (à varier et à sélectionner selon ses goûts) :

- Une gousse de vanille fendue et grattée (ou 1 càs d'extrait de vanille ou vanille en poudre)
- Un petit bâton de cannelle
- Un éclat d'étoile de badiane (une entière c'est trop fort)
- Un sachet de thé parfumé (aux fruits, Earl Grey...) ou quelques feuilles de verveine
- Des écorces et/ou quartiers de citron (jaune ou vert) mais pas trop pour n'avoir que du parfum et pas d'acidité.
- Une tige de citronnelle (si on a la chance d'en avoir)
- Quelques grains de poivre parfumé
- Une feuille de laurier-sauce
- Une rasade de vin rouge, de Porto ou de Rhum
- 2 clous de girofle

Au minimum, prévoir les écorces d'agrumes, la cannelle, le poivre et le thé.

On chauffe l'infusion à frémissement puis après 5 minutes on retire le sachet de thé mais on laisse la marmite sur feux doux.

0415670f31ed082f13ed322a35b7ff38--march-st-fruit-compote.jpg
Esthétiquement, chacun fera comme il aime : Soit les fruits seront détaillés en petits morceaux comme ci-dessus...
poached-winter-fruits-in--002.jpg
... soit ils resteront en tranches comme ici, mais dans ce cas, il ne faudra pas les peler pour qu'ils se "tiennent" à la cuisson.

Donc, une fois lavés (pelés ou pas) les morceaux de fruits rejoignent l'infusion.
On y mettra les fruits les plus fermes à cuire en premier : Pommes, fruits secs (abricots, pruneaux, raisins sultanines, amandes, cranberries, baies de goji...) certaines poires très fermes, des marrons en conserve...

mien.jpg
Ces fruits-là cuiront (toujours à petit feu) jusqu'à ce que la pointe du couteau y pénètre facilement. 
Enfin, on ajoute les tranches d'agrumes, les grains de raisins frais et ceux de grenade, les rondelles de bananes, les poires très mûres. On coupe le feu, on couvre et on laisse tranquille, il sera bon de réchauffer quelques minutes avant de servir.

On pensera aux mangues, aux fruits rouges en conserve au naturel et si la "soupe" vous semble peu sucrée et trop acide, un trait de sirop de grenadine (ajouté feu coupé) ou une cuillerée de miel viendront à son secours.

e5822def18c04bd3a5fb49a756030ff3.jpg
On servira au bol ou à la grande tasse (avec une écumoire) et si quelques marguerites passent par là, chipez-leur des pétales, ponctuez la présentation avec une feuille de menthe fraîche, une serviette en papier de couleur pastel... et surtout FILTREZ l'infusion chaude avant d'en napper les fruits à la louche.

Un dessert tiède en automne... l'essayer c'est l'adopter parce qu'il est réconfortant en diable !