Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2017

La folie Gaspacho !

   Une française résidant en Espagne a inspiré cette note (holà Annie !) et un espagnol pur jus m'a aidé pour certaines photos et recettes (j'ai nommé le sieur José de Almeria !).
Donc un super trio va mettre de la couleur dans les bols et des vitamines dans nos petits corps ^^

gas tricol.jpg
Nous allons décliner le gaspacho en 3 couleurs : Rouge, jaune et vert (+ une), c'est très rapide à faire (sans cuisson), amusant, diététique et bien sûr délicieux.

gas leg.jpg
L'ingrédient commun à tous les gaspachos est le poivron.
Suivant la méthode espagnole, il est recommandé de le griller, pas seulement pour lui faire la peau mais pour donner le goût inimitable du poivron fumé.
Il est vrai que ce légume a la réputation d'être indigeste... mais comme pour TOUS les végétaux, c'est leur peau (enveloppe) qui est indigeste et non leur chair.

A vous de voir (en accord avec votre estomac) si vous pelez ou pas ; on peut aussi peler à cru : Il suffit de débiter le poivron en bandes, les plaquer sur une planche à découper et passer un rasoir à légume.

gas better.jpg
Voici la troisième couleur : Violine.
Betteraves crues (si elles sont cuites, la couleur sera plus "aubergine"), 1/2 concombre, 1 poivron rouge, ail, oignon rouge.
Topping : Dés de betterave cuite et de concombre + une pluche d'aneth ou autre aromatique.

Propriétés de la betterave : clic sur ce lien

Comme toutes les préparations crues, elles se réalisent AU PIRE la veille mais pas plus en avance, chaque heure qui passe détruit les vitamines et les saveurs, on ralentira ce processus en mettant le gaspacho dans un bocal fermé rangé au frigo.

gas rouge.jpg
LE GASPACHO ROUGE :

Ingrédients pour 6 personnes :
- 3 poivrons rouges
- Le jus d'1/2 citron
- Une grosse boîte de tomates pelées (en saison, on utilisera des tomates ultra mûres bien sûr et hors saison, outre les conserves, 2 belles branches de petites tomates grappes dites "tomates cocktail" qui sont très parfumées et colorées à cœur)
- 2 gousses d'ail
- 1 oignon nouveau (sans la tige)
- 2 tranches de pain de mie (à décroûter)
- Quelques feuilles de basilic (perso, j'ai aussi mis un peu de menthe)
- 2 càs de vinaigre de vin rouge (idéalement de Xeres)
- Quelques gouttes de Tabasco rouge ou de paprika en poudre ou de piment.
- Sel et poivre (José et Annie recommandent le gros sel marin non chloré ou la fleur de sel)
- 3 càs d'huile d'olive.

gas graine conc.jpg
INGREDIENTS FACULTATIFS :
- 1/2 concombre mais attention : Retirer ses graines et le saler pour le faire dégorger, à utiliser avec parcimonie si votre gaspacho doit attendre car le concombre rendra de l'eau et ça c'est embêtant, faut pas noyer la soupe !
De plus, il éclaircit la teinte rouge.
- La pastèque (qui va très bien en préparation salée, même souci, elle apporte beaucoup de fraîcheur et une couleur puissante mais... elle liquéfie le gaspacho.

gas décrout pain.jpg
ASTUCE EN CAS DE SOUPE TROP LIQUIDE :
Il suffit de rajouter du pain de mie. Voilà ce que ça donne :

gas epaissir pain.jpg
Il éclaircit légèrement la teinte. Une fois le pain ajouté et bien imbibé, le mixeur plongeant sera votre allié pour fluidifier le gaspacho en quelques secondes.

gas peler.jpg
LA RECETTE DU GASPACHO ROUGE :

- Les poivrons sont débités en quartiers (pelés ou non, bien retirer graines et filaments blancs intérieurs).
- Ne pas jeter la totalité du jus des tomates en conserve mais retirez un maximum de peaux.
Pour des fraîches : égrainez sans chercher la perfection. Peler-les (si possible) après un bref plongeon dans l'eau bouillante (photo ci-dessus).
- Dans le bol du blender, placer les lamelles de poivrons, les tomates, le basilic, l'huile d'olive, le vinaigre, le jus de citron, le pain émietté et décrouté, l'ail et l'oignon morcelés.
- Mixer et utiliser la fonction "pulse" qui fera monter le fond de la préparation vers le haut.
- Ouvrir, verser sel, poivre et piment (Tabasco, poudre, paprika...) puis refermer pour donner un dernier tour mélangeur. Goûter pour rectifier l'assaisonnement.
- Vérifier la consistance :
Pas assez liquide : Rajouter du vinaigre ou/et du jus de citron voire de l'eau, de l'huile d'olive.
Trop liquide, on l'a vu un peu plus haut, remettre du pain de mie.
- Verser le gaspacho dans un bocal fermé s'il doit attendre plusieurs heures, sinon dans un saladier > au frigo.
- Laisser le froid faire son œuvre pendant au moins 2 heures.

gas crouton.jpg
VARIANTES, ACCOMPAGNEMENTS  ET TOPPINGS :

Des croutons aillés, des graines de courge ou de tournesol grillées, des petites juliennes de légumes (concombre, avocat, tomate, céleri)...

gas déco  jam.jpg
.... Des rubans de courgette ou de concombre, des zestes de citron blanchis 5' surmontés d'une rosace de jambon pour une soupe complète sans oublier les élégantes gouttes d'huile d'olive déposées juste avant le service...

gas croquet.jpg
... des croquettes maison (de divers légumes, de pomme de terre, de restes de viande, des falafels...) et un œuf mollet ira bien itou...

gas poisson.jpg
... des morceaux de poissons ou des petites seiches préalablement poêlées...

gas bourrach.jpg
... et un petit clin d'œil à Tomyam qui illuminera son gaspacho avec des fleurs de bourrache ^^

Bref, soyons créatifs avec ce que nous avons sous la main !

gas blend.jpg
LE GASPACHO JAUNE : (toujours pour 6 convives)

- 500 g de tomates jaunes
- 3 poivrons jaunes
- Le jus d'1/2 citron
- 4 ou 5 feuilles de persil plat
- 2 tranches de pain de mie
- 2 gousses d'ail
- 1 oignon nouveau (sans la tige, elle ira dans le gaspacho vert !)
- 3 càs d'huile d'olive
- 2 càs de vinaigre (ici, on peut utiliser du vinaigre de cidre ou du vinaigre de vin blanc)
- Piment (celui d'Espelette est moins colorant en rouge), sel et poivre.

gas jaune autre.jpg
NOTA :
-- Le piment d'Espelette étant grossièrement concassé, il flottera et restera très joliment à la surface du gaspacho jaune.
-- Le melon entre à la perfection dans un gaspacho jaune.

RECETTE : Identique à la précédente.

gas morceaux.jpg
On voit bien ici qu'il est inutile de tailler des morceaux de légumes trop petits... et que j'ai rajouté un peu de concombre dont les graines n'étaient pas formées.

gas jaune dec.jpg
Topping : Une rondelle de tomate poêlée, mini dès de poivron jaune et ciselure de poivron vert. Tout simple !

NOTA : L'ajout de poudre de curcuma fera virer le jaune en orange ce qui est très beau aussi en plus d'être bénéfique.

gas vert.jpg
LE GASPACHO VERT :

- 500g de tomates vertes (il y en a des primeurs en ce moment)
- 3 poivrons verts
- 2 gousses d'ail
- 1 oignon nouveau ET sa tige (partie la plus saine)
- 1 petit piment vert
- Facultatif mais bienvenu : un petit morceau de gingembre frais râpé, une branchette de céleri.
- Persil et/ou cerfeuil à volonté
- 2 tranches de pain de mie
- 3 càs d'huile d'olive
- 2 càs de vinaigre
- Sel et poivre.
Les accros au Wasabi peuvent se lâcher !!
L'astuce de José pour donner une couleur très verte et vive : Une poignée de petits pois frais (crus bien sûr) à ajouter dans le blender.

LA RECETTE EST TOUJOURS IDENTIQUE A CELLE DU GASPACHO ROUGE

gas vert2.jpg
Ici, on a surfacé avec des cerneaux de noix émincés et de fines rondelles de radis pour une belle harmonie en rose et vert...

gas vert avoc.jpg
... Là, on a mis seulement 2 poivrons verts mais ajouté 2 avocats ; le résultat est crémeux, presque sucré, à relever au gingembre, à servir surmonté d'une tomate séchée.
La saveur est douce tout en étant assez sophistiquée mais la couleur verte est beaucoup atténuée.

NOTA : José me dit que chaque région de l'Espagne (hors Andalousie) possède sa propre recette, il avance même que "chaque quartier" d'une ville A sa "véritable" recette du gaspacho !
Nous pouvons en déduire que chacune d'entre vous intègrera ou éliminera certains ingrédients, c'est ça la Liberté et la création !!

gaspacho-jaune.jpg
(Photo magazine Pratique-gourmand, merci)

Pour finir (faut bien finir !) voilà la façon la plus esthétique et pratique de transporter les gaspachos en pique-nique, qu'il se passe en campagne ou.... sur les plages du Var ^^

20/10/2016

Soupe blanche à l'accent libanais

   Bonjour tout le monde !

C'est la saison, restons dans la soupe ! Celle-ci n'est pas (hélas) basses calories mais j'ai adoré ne rien jeter.

Ma suggestion est express suivie d'une option "+ de temps à y consacrer" avec un vrai Houmous libanais, on en reparle plus bas...
hum assort.jpg
Voilà mon point de départ : J'ai récupéré cet assortiment (DLC de la veille).

Tous les "mézzés" ici présents sont hypercaloriques, une horreur ! Mais je n'avais pas envie de les gaspiller.

QUE LEUR EST-IL ARRIVÉ ?
- Le Tzatziki et le Ktipiti ont été congelés puis utilisés en plusieurs fois comme base de sauce salade.
- La Tapenade a été tartinée pour un apéro.
- Le Tarama a accompagné des patates bouillies, très bon !
- Malgré ses 170 calories pour 45 g (ce qui reste acceptable), l'Houmous a fini dans la soupe....
hum soup blc.jpg
... que voici !

LA SOUPE BLANCHE :

- Dans un filet d'huile d'olive, on fera à peine colorer 2 beaux blancs de poireaux (si on utilise le vert, la soupe ne sera plus blanche ;-).On ajoute ensuite 1 cuillère à soupe de graines de sésame (à blondir aussi) et une gousse d'ail hachée en prenant garde de ne pas la laisser noircir.

- 1/2 litre d'eau vient noyer le tout + de l'Houmous à volonté, des graines de cumin et une feuille de laurier-sauce.

- 15 minutes de cuisson, on retire la feuille de laurier puis plongeon du mixeur dans la soupe, à "rallonger" d'eau ou pas.
hum.jpg

SI ON A DU TEMPS ET/OU UN RESTE D'HOUMOUS MAISON :

Quitte à relever les manches, je fais aussi le Tahini !
Pois chiches secs trempés et cuits (ou conserve de qualité), Tahini (torréfaction du sésame qui sera broyé puis mélangé à un peu d'huile d'olive), jus de citron, sel, poivre. Mix de l'ensemble, assez brièvement.
hum pel.jpg
Sauf que... un bon Houmous n'admet pas les peaux des pois chiches (notre intestin non plus !), donc, je les pèle une à une... un travail de dingue que j'assume !

Si vous voulez rejoindre l'idée de la soupe express, il existe aussi ces petites boîtes :
hum seul.jpg
Quelle que soit la marque, leur volume varie entre 85 et 125g, ce qui est impeccable.
Jamais je n'aurais pensé à "diluer" de l'Houmous, et bien j'avais grand tort car c'est une sacrée bonne base de soupe !

02:40 Publié dans Soupe | Lien permanent | Commentaires (12)

15/10/2016

Velouté de pommes et... carottes

   La soupe fait grandir.... mais pas que !

Celle que je vous propose aujourd'hui m'a été confiée par un nutritionniste qui s'intéresse beaucoup aux soupes santé-minceur, tout un programme !

Il a donc allié la carotte et la pomme. Pourquoi ?

- La carotte : Cuite, elle n'apporte que 27 calories aux 100 g mais offre des fibres douces bonnes pour le transit et assez de calcium et de magnésium pour favoriser l'élimination des dangereuses graisses viscérales.
- La pomme : Sa teneur en pectine favorise le transit et la rend rassasiante. De plus, elle contient des antioxydants, des vitamines ainsi que des stérols végétaux. Elle ne "pèse" que 34 calories pour 100 g une fois cuite.
- L'ajout de gingembre confère à cette alliance colorée une action préventive des maux de l'hiver qui renforce le système immunitaire et se nomme "body food" en Angleterre !
103e696b41168efa7a314547a08d.jpg
Avantage non négligeable : Cette soupe est aussi délicieuse que surprenante (voire addictive ;-) et puis c'est de la bonne humeur dans l'assiette !

INGRÉDIENTS POUR 4 ASSIETTES :
- 600 g de carottes
- 1 petit oignon (ou une échalote)
- 1 gousse d'ail (= antiseptique et antibiotique naturel)
- 2 pommes (peu importe la variété)
- Un petit tronçon de gingembre frais, sinon une bonne pincée de cette racine en poudre.
- 1 tablette de bouillon de légumes (je rappelle que la marque Bio Rapunzel propose des bouillons sans pesticides, sans huile de palme ni autres saloperies pour bien moins cher que Maggi et Cie).
- 1 pincée d'herbes de Provence, sel et force poivre.
carrotappleginger-4366.jpg
HORS RÉGIME : Libre aux sylphides d'ajouter de la crème fraîche et une grosse patate !

De même, sans surveillance de son poids, on fera revenir ail et oignon à l'huile d'olive avant de verser l'eau.
Je suis pourtant une fidèle adepte de ce principe mais consommé tel quel, notre velouté se passe aisément de corps gras, parole de tôlière !!

LA RECETTE :
- Si les pommes sont Bio, les laver mais garder la peau. Épluchage pour les autres.
- Retirer les extrémités brunes des carottes puis les peler au rasoir à légumes et les couper en rondelles.
- Peler le gingembre et le hacher ou le tailler en très fines lamelles. Idem pour l'oignon.
- Trancher carottes et pommes en minces quartiers pour les cuire plus rapidement.

Dans une marmite, verser 60 cl d'eau (un gros 1/2 litre !), la chauffer, y faire fondre la tablette de bouillon, ajouter les herbes de Provence, la gousse d'ail écrasée, une belle volée de poivre et une pincée de sel.
Dès que le liquide bouillonne, y jeter pommes, carottes, oignon et gingembre.
Le feu ne doit pas être trop vif, coiffer la marmite avec un couvercle qui ne la ferme pas entièrement et laisser mijoter 20 minutes.
Tester la cuisson en piquant une rondelle de carotte avec la pointe du couteau, si elle est tendre, couper le feu.

Il ne reste plus qu'à mixer et servir... La saveur sucrée de la pomme est cassée par la franchise du gingembre et l'orgueil du poivre : Ce n'est que du bonheur et de la diététique à déguster !

03:59 Publié dans Pommes, Soupe | Lien permanent | Commentaires (23)