Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2017

Tisane sauge-fenouil

saug belle.jpg
Doyenne des plantes médicinales de par le monde, la sauge est appelée "herbe sacrée" ou "toute bonne".
Son nom latin Salvia signifie "qui sauve".

Déjà, on a du matos !

Tout le monde connaît ses feuilles de velours épais aux revers gris, son typique parfum camphré et ses propriétés digestives des viandes grasses mais peut-être pas tous ses pouvoirs...
Aujourd'hui, la "mode" est aux graines de Chia. Savez-vous que ces graines sont issues de sauges spécifiquement sud-américaines ?

Le naturopathe qui travaille dans la clinique où ma mère est soignée a eu droit à une interview en règle lorsque je l'ai vu rédiger sur un grand tableau le planning des cures végétales...
sauge the.JPG

(pour la photo, j'ai mis une branchette de sauge entière... mais c'est uniquement parce que c'est plus joli, hein !)

Ma réaction à la tisane de sauge ("c'est imbuvable, beaucoup trop amer !") a fait bondir le soignant :
- Si vous en faites infuser une tonne, c'est évident !

Bon. Nous étions mal partis, j'ai trouvé les mots qu'il fallait pour obtenir des explications savantes et le charmant monsieur ne s'est pas fait prier... à croire que j'ai encore un charme fou ;-)
Partageons sa science !

Pourquoi cette tisane chez des malades du cerveau ?
Parce que la sauge joue un rôle important en favorisant le renouvellement des neurotransmetteurs, elle améliore les fonctions cognitives et diminue l'agitation.
Cure de 2 semaines (pas plus à cause de la puissance des principes actifs) à raison d'une tasse par jour, on laisse passer 5 semaines et on recommence, non sans alterner avec des plantes douces (camomille, tilleul, etc).
sauge.jpg
Les autres propriétés de la sauge :

Antioxydante, fébrifuge, antivirale et anti-inflammatoire : ces vertus en font une boisson hivernale de choix.
Mais la sauge est aussi digestive, soigne les maux de gorge et de gencives, les atteintes grippales, elle régule la transpiration et les cycles menstruels.

Les contre-indications :
Interdite aux femmes enceintes, la sauge s'abstiendra autant en cuisine que dans la tasse des personnes sous traitement anti-coagulant ou sous benzodiazépines.
sauge broy.jpg
Sur cette photo : les deux formes de la sauge : Fraîche en haut (cuisine), sèche et pulvérisée en bas (tisanes).

La sauge sèchera rapidement récoltée en bouquets ou effeuillée sur un plateau. Dès que les feuilles sont cassantes entre les doigts, il sera bon de la broyer, soit en glissant les feuilles dans un pochon à torturer sans ménagement, soit à l'aide d'un mixeur, petite vitesse et brièvement.
Soothing-Sage-Tea.jpg
Le naturopathe avait raison : Le dosage est beaucoup plus précis quand la feuille est réduite en poudre !!

La tisane de sauge :

- Faire chauffer le volume d'une tasse d'eau jusqu'à ce qu'elle fume légèrement, surtout pas d'eau bouillante qui détruirait les huiles essentielles bénéfiques.
- Verser l'eau chaude sur la sauge broyée (2 cuillères à café rases).
- Couvrir le récipient, laisser infuser 10 minutes.
- Filtrer dans une tasse, sucrer au miel et boire à petites gorgées.

(Punaise, j'ai été obligée de reconnaître que c'était très bon ^^)
saug fen ombel.jpg
Mais notre soignant ne se contente pas d'un peu de sauge. Il a peaufiné un savant cocktail qui lutte à la fois contre la grippe et les déficiences neurologiques en lui ajoutant des graines de fenouil.

À la recette qui précède, il suffit de faire infuser la sauge avec une pincée de graines de fenouil !

Propriétés du fenouil :

Anti-ballonnements, anti-infectieux, antioxydant, amincissant, forte teneur en phosphore (excellent pour nos méninges ;-), calcium, cuivre, vitamines A, B et C, réducteur du stress.
saug fen frais.jpg
Vous connaissez tous cette grande plante échevelée porteuse d'ombelles jaunes composées d'une quinzaine de rayons. Le doute est impossible : en froissant une de ses feuilles "toile d'araignée", un violent parfum d'anis atteste qu'il s'agit bien du fenouil sauvage !

Elle pousse sous toutes les latitudes mais c'est dans le Sud que ses graines seront les plus chargées en principes actifs, soleil et chaleur obligent.
saug fen sechage.jpg
Lors de vos escapades, n'hésitez pas à faire tomber des têtes !

Une fois à la maison, il suffira de les étaler et d'attendre qu'elles sèchent pour les secouer et récolter les petites graines brunes.
Les personnes sujettes aux ballonnements et aux reflux acides devraient en consommer régulièrement.
sauge fen mer.jpg
Le fenouil sauvage aime l'air marin et va aussi très bien dans le ventre d'une daurade !

Bien entendu, les graines de fenouil (cultivé) se trouvent dans toutes les bonnes pharmacies et magasins Bio, elles sont alors beaucoup plus grosses, de taille comparable à celles du cumin :
saug fen vente.jpg
N'hésitez pas à faire vos propres recherches sur les graines de fenouil, vous verrez qu'elles ont encore maintes vertus vraiment intéressantes (pour les gencives, la gorge, l’hypertension...), mais ici, je voulais retranscrire une recette de tisane anti-grippe et anti-vieillissement des neurones, du deux-en-un en quelque sorte aussi bien préventif que curatif !
sage-tea.jpg
En ce qui concerne la saveur, j'avoue que j'ai beaucoup aimé ce petit supplément anisé qui se marie merveilleusement bien à la sauge et au miel...

03/01/2017

Liqueur d'estragon

   Au début du vingtième siècle, lorsque les femmes se réunissaient pour bavarder autour d'un "gâteau de ménage", il était rituel de servir un petit alcool maison : Vin d'orange, de noix, anisette, liqueur de café ou d'estragon....
Ces breuvages récréatifs portaient alors le nom (un peu faux-cul) de doux péchés d’aïeules.

J'ai découvert la liqueur d'estragon en allant rendre visite à une cousine qui a atteint un âge canonique ^^
estr liq.jpg
J'avoue avoir eu quelques réticences car l'estragon et moi, sommes fâchés depuis très longtemps !

En effet, jeune mariée, j'avais préparé avec fougue un poulet à l'estragon. Hélas, j'avais eu la main très lourde sur la belle aromatique... Si j'avais fait cuire ce pauvre poulet dans une marmite de Pastis, ça n'aurait pas été pire ^^

L'estragon est fortement anisé, il faut l'employer avec parcimonie en cuisson.
Mais utilisé cru... ça change tout ! Il va très bien en macération dans le vinaigre de cidre ou haché au couteau dans une sauce.
estr.jpg
La plante est très élancée, élégante et plus on la taille (comme ci-dessus), plus elle s'étoffe.

Si on mâchouille une feuille d'estragon frais, on ressent un mélange subtil de menthe et d'anis.
La chaleur de la cuisson fait disparaître le côté mentholé pour accroître le parfum anisé qui a tôt fait de dominer toutes les autres saveurs... et ceci m'agace au plus haut point !

J'avais donc carrément tourné le dos au bel estragon (jugé cas de divorce ;-) jusqu'à ce que je le déguste en liqueur chez la cousine Marthe qui m'a donné sa petite recette sans se faire prier !!

En cette saison, on trouve de l'estragon poussé sous serre, vendu en barquette dans les supermarchés, au rayon des salades :
estr achat.jpg   estr musc.jpg

INGRÉDIENTS POUR 1/2 LITRE DE LIQUEUR :

-- 20 grammes d'estragon FRAIS
-- 50 cl de Vodka (ou Gin ou Rhum blanc ou tout alcool blanc et neutre titrant entre 37 et 45°)
-- Un éclat de noix muscade (photo de droite)
-- 1/2 gousse de vanille
-- 4 grains de poivre très aromatique
-- 100 g de sucre + un petit verre d'eau = le sirop
estr macér.jpg
Dans un bocal contenant l'alcool, ciseler grossièrement le bouquet d'estragon...
estr van.jpg
... ajouter la vanille morcelée + le poivre (perso, ce sera du poivre de la Jamaïque pour apporter du fun à ma liqueur)

>> Fermer le bocal, laisser macérer 30 jours en secouant la préparation de temps en temps.

>> Passé ce laps de temps, on fera tiédir un petit verre d'eau pour y faire fondre le sucre : ce sirop (refroidi) sera ajouté dans le bocal. Bien mélanger le tout.

>>> On laissera macérer encore 30 jours. Pour finir, la liqueur sera filtrée et mise en flacon.
estrag.jpg
Je sais qu'on en sort à peine... mais cette liqueur ayant l'énorme avantage de se bonifier avec le temps, n'ayez pas peur de doubler toutes les quantités afin de la diviser en petits flacons-cadeaux... pour Noël prochain, sa saveur est aussi surprenante qu'originale et rafraîchissante !

estr troisj.jpg
Voilà le bocal au bout de 3 jours d'infusion : Le liquide commence à virer vers la couleur ambrée que l'on a vue sur la toute première image. Quant au parfum, je suis très optimiste, il est déjà capturé par l'alcool et ne ressemble à aucun autre.

22/01/2016

Notre amie la sauge

   Allez zou, on redémarre !
Et on redémarre avec la SAUGE aux multiples bienfaits dont nous avons déjà parlé. Son goût ne plait pas à tout le monde, y compris à bibi ; pourtant, grâce à quelques astuces, on peut en ingérer presque sans s'en apercevoir...

fit640_sage-leaves.jpg
J'ai relevé dans un livre assez ancien ("Nos grand-mères savaient" de Jean Palaiseul) le texte suivant au sujet de la belle aromatique en robe de velours :

" Devant tant de vertus s'ajoutant à la finesse de son arôme, on comprend que les chinois se soient longtemps étonnés de voir les européens venir chercher du thé dans leur pays, alors qu'ils possédaient la sauge chez eux et qu'à l'époque du troc commercial, ils allèrent jusqu'à donner deux caisses de leur thé contre une du nôtre... "

Les capacités digestives de la sauge sont connues de tous, elle a aussi son petit lot de contre-indications dont je m'abstiendrai de faire un copié-collé alors que vous trouverez sur ce site la réponse à toutes vos questions en bas de page.
En Provence, le lendemain d'un repas trop indigeste ou pour se requinquer après une maladie, on se mitonne une aïgo boulido (littéralement "eau bouillie"), une sorte de potage constitué d'eau, de sauge et d'ail.
Un véritable ramonage de tuyauterie !

smokysagepunch-cups.jpg
Mais un jour, essayez la sauge dans votre thé (quel qu'il soit).

Deux feuilles suffisent afin d'avoir le raffinement de son parfum + ses bienfaits sans apporter de l'amertume.
Ces deux feuilles ont autant de pouvoirs fraîches que sèches, simplement la plante fraîche est plus esthétique !

Et si jamais thé ou tisane ne vous inspirent pas, n'oubliez pas la sauge dans vos plats !
C'est une excellente façon d'en absorber, elle aidera immédiatement à mieux digérer les préparations en sauce, celles qui vous semblent trop grasses ou encore celles qui... sont fades et sans caractère.

P1050613.jpg
En Italie où la sauge est reine, on la consomme à l'apéro (larges feuilles en tempura), dans le risotto, sur les pâtes, dans les gratins, les plats de légumes, on l'ajoute volontiers à une béchamel en lieu et place de la muscade.

Copy of IMG_5012.JPG
On pense à la sauge pour parfumer un poulet discount, ça change tout !

Trishs+Sage+Tea.jpg
   Voilà comment je la déguste pour digérer l'indigérable sans qu'elle ne soit envahissante :
3 belles feuilles de sauge (en ce moment je profite du cadeau parfumé de ses fleurettes bleues), quelques boutons de rose secs et bio, un éclat de cannelle et un brin de menthe.

L'été je laisse macérer dans un pichet d'eau froide.
L'hiver je verse de l'eau bouillante dessus, puis je touille distraitement pendant 5 minutes avant de boire avec une paille, je préfère ne pas filtrer... pour prolonger le plaisir visuel !