Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2017

Quand un fils de marin a les pieds sur terre...

   Une brève entre cousins-cousines.

On l'a presque vu naître ce Prince Jean, fils d'Alexis 1er, seulement voilà, l'enfant ne cesse d'estomaquer son père, que ce soit par ses préférences alimentaires ou ludiques...

Je recopie la prose d'Alexis parce qu'elle m'a fait tordre de rire :

" Je t’envoie une photo de Jean avec ses lunettes. Ça lui donne un air (encore plus) malicieux je trouve.
Le cliché a été pris lors de son passe-temps préféré : prendre le tram… Il en est raide-dingue.
Il faut d’ailleurs avoir le cœur bien accroché car lorsqu’il en aperçoit un, nous avons le droit à :
cri.jpg« PAPAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA, UN TRAM !!!!! ».

C’est un peu flippant la première fois (surtout quand tu conduis…). "
jean.jpg

25/01/2017

Hiver 1956, restons dans la froidure...

   Qui s'en souvient ?

Certainement pas les moins de 20 ans... Mais même les plus jeunes d'entre vous ont forcément entendu parler de ce février glacial.

Afin d'illustrer ce billet inspiré par Martine, j'ai choisi un florilège de photos d'époque, de différentes régions et j'en remercie les possesseurs auxquels elles sont empruntées via différents blogs.

D'abord, la carte Météo France de février 1956 :

2617.jpg
Voilà, hein ! Ne nous plaignons pas trop !!
fevrier_1956_LA_LOIRE2.jpg
La Loire prise par les glaces.

nièvre.jpg
Idem pour la Nièvre.

st raf.jpg
La Côte d'Azur n'est pas épargnée.

seine.jpg

ob_4b3f3d_hiver-6.jpg
Les centre-villes souffrent autant.

ob_f2da17_hiver-18.jpg

noirmou.jpg
Le port de Noirmoutier.

200901080037_w350.jpg
Bien sûr, les températures négatives créent aussi ce genre de merveille...

1793476130.jpg
Cette statue habillée de glace se trouve "chez moi", en Avignon, dans un parc de la ville.

4065265473.jpg
Toujours en Avignon, le Rhône semble figé sous le célèbre pont...

oliviers.jpg
Tous les oliviers ont gelé dans le Sud et les rageux qui les ont arrachés s'en sont mordus les doigts : Un olivier ne meurt jamais.

Voyez sur cette vieille photo : Les rejets ont donné de nouveaux arbres.

ferme oliviers2.jpg
Et là, sur les souches énormes comme les témoins pétrifiés de 1956, les oliviers ont repoussé.

bras mort du rhone.jpg
Le bras mort du Rhône en Avignon : J'ai cette image dans ma tête, j'avais 8 ans.

Un matin, il fut impossible d'ouvrir la porte pour partir à l'école : La neige la bloquait ; mon père était passé par une fenêtre épargnée afin d'aller dégager le devant de la maison.

Le ravitaillement était impossible, chez nous il y avait 1,80 mètre de neige. Pas de téléphone, pas d'électricité, les plus chanceux survivaient grâce à leur cheminée.

Alors, hein, on ne se plaint pas mais... essayons quand même de stocker quelques denrées au cas où...

Petit nota : Nous allions quand même en classe. Mon pépé glissait des cailloux chauds dans mes poches et les enfants de mon quartier faisaient ensemble et à pieds les 5 km qui les séparaient de l'école.
Cela serait-il possible aujourd'hui ?
Je ne le pense pas pour diverses raisons....

11/01/2017

Est-ce qu'on peut parler musique ?

   Y a des réflexions qui commencent à me pomper l'air...

Comme beaucoup (enfin... je suppose) chez moi ou dans la voiture, j'aime entendre des variétés, plutôt actuelles puisque j'écoute Fun Radio et si possible des chansons qui donnent du pep's et qui (mine de rien) relativisent nos tracas.

Et donc, de l'avis des "puristes", je suis une courge qui se laisse bouffer par des chansons COMMERCIALES qui n'ont rien à voir avec la recherche musicale, avec le génie et le talent....
Ainsi, il faudrait avoir une telle culture en la matière que je pourrais trier le bon Rap du mauvais Rap, virer Soprano au profit d'Orelsan, écraser la petite Vitaa (lien zical ici) comme une merde et bannir Vianney de mon poste !

Ce à quoi je réponds que c'est peut-être commercial mais que je n'achète rien, j'écoute.
Mais on me rétorque vite fait "change de station radio, celle-là est pourrie ! "

C'est quoi cet extrémisme musical ? Il y aurait donc 2 musiques ? Une réservée aux oreilles averties et l'autre pour la populace ?

Bien sûr qu'il existe des tas de groupes de jeunes qui se battent pour leurs créations, qui ne cherchent pas à gagner des millions et que l'on devrait les écouter. Mais bon.... quand je sors de chez ma mère, franchement, je préfère écouter Black M et son "French kiss" que des rebelles en mal de révolution !

Comment vous la vivez la musique ? Elle tient une place importante ou pas ? Est-ce qu'on pourrait vivre SANS ? Est-ce qu'on est obligé de connaître tous les répertoires et est-ce que (par hasard) nos choix n'évolueraient pas suivant notre parcours ?

Si je dis des couillonnades, y aucun souci, j'attends les critiques avec plaisir, vous me ferez grandir !!