Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2018

Eau de Sureau et, et, et....

elderberryflower.jpg
Nous pouvons profiter du sureau pendant plusieurs semaines car les lieux ombragés offriront une floraison tardive.

Je vous propose aujourd'hui des boissons fraîches, vitaminées, faciles et rapides à réaliser (gratuites aussi, ce qui ne gâte rien ;-)

UN MOT SUR LA CUEILLETTE :
Bannissez les sacs, seaux ou boîtes en plastique au profit du bon vieux panier en osier et si vous n'en avez pas, privilégiez un grand sac en papier et même un petit carton, y a pas de honte, mais faut que ça respire !
elderflower-in-basket_orig.jpg
Ce conseil n'a pas pour but d'embêter le monde mais d'éviter de jeter la cueillette une fois rentré à la maison :
Au contact du plastique, les fleurs cuisent, s'échauffent, deviennent marron et amères.

Enfin, une paire de ciseaux convient parfaitement pour couper les ombelles sans trop les secouer car en les arrachant à la sauvage, le précieux pollen tomberait à terre.
pollen_by_Alastair_Vance.jpg
Voilà le dépôt de pollen (très adhérent) après cueillette d'une dizaine d'ombelles.... On a besoin qu'il en reste un maximum sur les fleurs !

Pour rappel de prudence : Le pollen étant un capteur de particules fines toxiques, ne jamais cueillir de fleurs (à consommer) en bordure de route.

epanoui.jpg
Autres petits conseils :

-- Choisir des ombelles dont toutes les fleurs en étoiles sont bien épanouies, gage de parfum vanillé optimum.
-- Ne pas les laver avant usage mais simplement les tapoter doucement "la tête en bas" pour éliminer les petits insectes qui étaient en train de se gaver... Bon, ça c'est la recommandation usuelle ; perso, je me fiche pas mal des bestioles, je ne secoue rien du tout, je préfère garder la totalité du pollen !!

Que ce soit à table, pour emmener au travail ou en pique-nique, préparer et partager une boisson au sureau réunit deux avantages : Se faire du bien et se rafraîchir délicieusement.

Se faire du bien : Les fleurs de sureau sont fébrifuges, sudorifiques, détoxifiantes, diurétiques et très légèrement laxatives donc idéales lors d'un régime minceur mais elles sont aussi anti-inflammatoires, anti-allergènes et antiseptiques.
Se rafraîchir : Grâce à une belle teneur en vitamine C (350 mg par 100 g de fleurs) et en carotène vivifiant.
home-remedies-for-acne-free-skin.jpg
Au passage.... L'infusion de fleurs de sureau est efficace dans la lutte conte l'acné et comme lotion tonique.
On laisse infuser une ombelle fraîche (ou 2 càs de fleurs séchées) dans un bol d'eau non chlorée frémissante.

Une fois refroidi, passer le liquide sur la peau avec un coton.
Dans l'Antiquité, les belles prenaient des bains de sureau pour affiner leur grain de peau et l'assainir, alors vous gênez pas, remplissez-en votre baignoire !

Pour en finir avec le chapitre soin : La même infusion refroidie appliquée sur les yeux soigne la conjonctivite.

DSC_5590-1024x576.jpg
Revenons à nos boissons, histoire de mettre le printemps en bouteilles !
eau sureau.jpg
Ici, j'ai simplement rempli un bocal de 2 litres d'eau avec quelques ombelles + 2 tiges de menthe.

Le grand bocal est Idéal pour un transport en pique-nique ou chez des amis.
Précision : Les fleurs ne "bougent pas" une fois immergées, même après 48 heures, leur blancheur est intacte, donc les boissons restent vraiment très présentables.
citron.jpg
Comme le citron se marie parfaitement avec le parfum vanillé du sureau, on peut métisser le tout dans une grande carafe qui sera rangée au frigo.
orange.jpg
Des rondelles d'orange colorent un peu le liquide, le mélange sureau-orange est excellent aussi.

Je laisse le bocal au frigo et je me régale de ces boissons simples et toniques à longueur de journée...

ORGANISATION : Préparer l'infusion à froid la veille pour le lendemain : Les parfums se seront largement exprimés et puis quoi de plus simple et de plus rapide ? On immerge, on touille, on ferme le bocal et c'est fini.
Ajoutons qu'il y a zéro sucre (exceptés les glucides naturels des fleurs).
dsc_0199.jpg
Bien entendu, on pratiquera à l'identique (mais sans agrumes ni menthe) avec du vin :

Là, 3 jours de macération sont nécessaires pour magnifier un vin "premier prix", qu'il soit rouge, rosé ou blanc.
Le vin est transvasé dans un récipient qui ferme bien, on y plonge 2 ou 3 ombelles puis le tout attendra au frigo.
Pour finir, on filtre et on remet en bouteilles.
Pour un éventuel transport, les bouteilles de type "limonade" sont idéales.

Attention : Pas de garde à long terme, il n'y a pas d'ajout d'alcool conservateur ! Le parfum du sureau tient très bien pendant 3 jours mais pas au-delà.
thé frais.jpg
AUTRE BOISSON (réalisée à chaud puis refroidie) à base de fleurs de sureau fraîches : Un "thé" (pour ne pas dire tisane ;-).

Une ombelle par tasse en infusion courte (5-6 minutes suffisent) afin de ne pas capturer d'amertume. Puis on retire les fleurs et on laisse refroidir, enfin on range au frais.
La couleur vert-jaune est jolie, la saveur florale se dispense de sucre ou de miel, contrairement aux tisanes à base de fleurs sèches.

On peut donc préparer cette boisson à l'avance en plus grande quantité (si on doit l'emporter), la filtrer, la verser dans une ou plusieurs bouteilles.
vert.jpg
Dans ce cas, j'utilise (et recycle) les bouteilles de jus de fruits à bouchon à vis car leur large col facilite le remplissage autant que le nettoyage.

Voilà. Faites un petit test, si une de ces boissons vous séduit, il sera toujours temps de repartir en cueillette.... enfin... si le printemps veut bien s'installer et rester un peu !

Commentaires

Bonjour
Très bien expliqué, il y a bien des sureau vers chez moi mais vu la pollution je.vais les laisser tranquille, dommage j aurais bien tenté l aventure de l eau de sureau.
Ras le bol de cette pollution malgré l effort de la mairie via le 0pesticide
Il y a trop de voitures, tramway et bus........ Tant pis....De gens qui prennent les trottoirs pour leur poubelle greeeee....

Écrit par : Martine | 31/05/2018

Répondre à ce commentaire

Et quand tu étais à la campagne, Martine, as ru fais des cueillettes intéressantes ?

Écrit par : Tomyam | 31/05/2018

Merci Martine.
Outre l'impossibilité de ramasser du végétal, malheureusement cette pollution est nocive à la santé et de quels moyens disposent les élus ?
On peut se poser la question quand on voit que notre président et son ministre de l'agriculture renouvellent les contrats avec Monsanto et son Glyphosate... Ils ont palpé combien de millions en bakchich les 2 grosses têtes sur ce coup ?
La santé des français passe APRÈS les intérêts personnels.
Si Nicolas Hulot a les mains liées, quelle liberté de manœuvres ont les maires ? Je les plains.

Écrit par : Maryse | 31/05/2018

Waouh que de jolies idées avec le sureau. Je peux le cueillir facilement car la municipalité en a planté une grande quantité dans les haies du parc municipal, loin de la circulation automobile. Hier, entre 2 orages, je suis allée faire une dernière cueillette pour réaliser un dessert testé il y a peu: pendant une nuit, laisser macérer des fleurs de sureau dans un lait naturel ou végétal, filtrer le mélange, sucrer et épaissir avec des graines de chia.
Juste une précision : si on choisit de macérer les fleurs de sureau dans du vin, le temps peut être raccourci, car l’alcool est efficace pour capter les parfums. Déjà en une heure ou un après-midi on a le temps de préparer l’apéro du soir. A couper avec de l’eau pétillante. Même chose pour une macération dans un liquide gras.
Je me suis renseignée auprès de ma sorcière locale. Elle m’a confirmé que pour une macération, il n’est pas nécessaire d’être trop pointilleux sur l’égrappage des fleurs , s’il reste du vert, ce n’est pas grave. Ouf, parce que c’est très long à faire!.....

Écrit par : Tomyam | 31/05/2018

Répondre à ce commentaire

En fait, puisque le sureau s'appelle aussi "la vanille du pauvre", tu t'en sers à l'identique, c'est logique et intéressant !
MAIS C'EST QUOI CE SACRILÈGE ? Couper le vin avec de l'eau ??? Même le curé à la messe ne commet pas un pareil crime ^^
Et coco + sureau, tu vas aimer !
Si je me laissais aller au pire, je tremperai des ombelles directement dans le chocolat fondu, puis laisser refroidir les dentelles chocolatées sur un sulfu et cric-croc !!

Écrit par : Maryse | 31/05/2018

Heureusement que je suis à l’autre bout de la France, bien loin des coups de bâton qui vont pleuvoir sur mon dos, car oui, je l’ai fait et j’ai aimé !

Écrit par : Tomyam | 31/05/2018

Je ne savais pas que la fleur de sureau était riche en vitamines C. Dans ce cas, pourquoi ne pas en incorporer quelques unes dans une salade, salée ou sucrée ?
Ça y est, ma macération dans du lait de coco est lancée. Dégustation demain soir.....

Écrit par : Tomyam | 31/05/2018

Répondre à ce commentaire

Traître à Bacchus !!

Écrit par : Maryse | 01/06/2018

Pfffiou.... je vous espère toutes au sec !
Ce matin ça a pété sévère + la grêle, depuis plus de téléphone (ni fixe ni mobile) et dans les jardins les fleurs sont bouillies, mâchées... Le rhododendron du voisin qui était si beau ressemble à un tas de compost, les cultivateurs d'oignons (c'est à dire tous ici) sont effondrés, les orages violents ont emportés les cultures... jamais ça s'arrête ?

Écrit par : Maryse | 31/05/2018

Répondre à ce commentaire

Oh là là.
Ici aussi, il pleut, il fait chaud, il pleut il fait chaud....et les fruits pourrissent sur l’arbre!

Écrit par : Tomyam | 31/05/2018

Le Sureau, j'adore! ses fleurs, son odeur, son arbuste. J'en ai deux devant mon arrière cuisine, alors je sèche les ombelles pour l'hiver.
Les boissons me tentent, je vais m'y mettre rapidement.
Et que c'est beau tous ces flacons colorés!!
Bisous tout le monde

Écrit par : DANIELLE | 31/05/2018

Répondre à ce commentaire

Danielle, sans oublier un autre aspect moins visible : C'est uniquement au pied du sureau que pousse (en toutes saisons) le fameux "champignon noir" que connaissent bien les asiatiques et que nous appelons "oreille de Judas" en Europe.
Seulement voilà, très sombre, peu volumineux et souvent enfoui sous des feuilles mortes, si on ne farfouille pas avec le bout d'un bâton, on ne le voit pas !
Ce champignon très parfumé sèche facilement et c'est assez sympa d'en garder un peu pour aromatiser les sauces et les soupes.
Le sureau est un arbre ressource !
Même les biologistes utilisent (comme supports) des minces tronçons de son bois pour y déposer des sujets vivants microscopiques.

Écrit par : Maryse | 01/06/2018

Avec mon père on en fait du sirop ca fait une boisson sympa diluée dans de l'eau ou à l'apéro ajouté au vin blanc façon kir.

Écrit par : cecile75 | 31/05/2018

Répondre à ce commentaire

Ah... tu as essayé de le diluer dans une eau pétillante ? Je trouve qu'elle lui va super bien !
Au fil des commentaires, on se rend compte que ton papa est un homme proche de la nature ou bien je me trompe ?

Écrit par : Maryse | 01/06/2018

le sureau lorsque j'étais enfant il y en avait partout ..
ma super Maman ( super comme toutes les Mamans) avait un truc en plus : elle était émigrée russe et dans son pays le sureau c'était comme la framboise chez nous , un trésor.

Et donc , enfant, je récoltais ces baies avec confiance sauf que , je le reconnais elles sont assez semblables à des baies de belladone, d'arsenic ou je ne pas quoi enfin pas d'emblée sympathiques.... et les parents de mes amis se méfiaient beaucoup de mes récoltes et interdisaient à leurs mouflets de cueillir avec moi le sureau
et forcément je ne comprenais pas pourquoi..puisque nous , on en faisait des confitures délicieuses !

maintenant, j'ai une admiration sans bornes pour les téméraires qui cueillent le sureau .
perso je n'ose plus : Maman si tu peux m'aider :)

Écrit par : jacquote | 31/05/2018

Répondre à ce commentaire

Le sureau sera désormais à la mode, car pour son mariage avec Harry, Megane tenait un bouquet de fleurs de sureau, et son gâteau était recouvert de crème parfumée au sureau. Tous les comptes Instagram vont sortir des photos de préparations au sureau.!

Le sureau est une des premières plantes sauvages que j’ai appris à cueillir, pour réaliser une confiture rhubarbe/ fleur de sureau qui reste parmi mes préférées.

Je suis ravie d’apprendre que ta maman est russe.

Écrit par : Tomyam | 31/05/2018

Ah donc Jacquote, tu avoues avoir été une apprentie sorcière aux yeux des copines ??
Intéressant....
Et te souviens-tu que les enfants fabriquaient des flûtes et des sifflets avec les branches dont ils évidaient la moelle ?
Tu penses bien qu'avec ce que l'on nomme pompeusement "l'évolution", plus aucun gosse ne fait ça !
Comme ils se désintéressent des fraises des bois... Remarque, ça m'arrange, il m'en reste plus ^^

Écrit par : Maryse | 01/06/2018

J'ai tenté la semaine dernière la confiture rhubarbe / fleur de sureau mais je trouve le parfum un peu trop présent. De plus crise d'éternuements à répétition avec les fleurs , magnifiques, qui étaient dans la pièce ;( Tous les ans je sais que le sureau fleurit lorsque je commence à éternuer. Malgré tout j'adore cet arbre et j'en ai récupéré un petit dans la forêt qui pousse joyeusement au jardin. J'attends maintenant les fruits pour faire de la gelée. Dans le livre La cuisine des bois et es champs il est dit : " c'est un arbre magique qui empêche de faire des omelettes et selon les sorciers d'autrefois, brûler du sureau dans la cheminée du voisin empêche ses poules de pondre".....

Écrit par : Valérie | 01/06/2018

Répondre à ce commentaire

Ouhhhh.... je vois que nous avons les mêmes sources, Valérie, je tiens à ce livre comme à la prunelle de mes yeux !
Mais outre la belle plume de Michel Lis, on apprend par d'autres documents à quel point le sureau faisait partie intégrante des attributs des sorciers, qu'il était dès l'Antiquité utilisé pour assainir, soigner et on y reviens... pour jeter le mauvais sort ^^
En botanique, rares sont les plantes chargées d'un aussi lourd passé et c'est bien ainsi car une rumeur internationale sur plusieurs siècles pousse les chercheurs à se dire "Et si c'était vrai"...
De fait, on trouve en pharmacie des ampoules de jus de sureau (prélevé comme la sève de bouleau), des gélules, des tisanes.
On dit merci les sorciers !

Écrit par : Maryse | 02/06/2018

Je voudrais vous poser une question sur le sirop de sapin d'un ancien article. J'ai voulu aujourd'hui ramasser les bourgeons de sapin ( en montagne c'est maintenant) mais j'ai fait l'erreur de ramasser les futures et toutes petites pomme de pin. Pensez vous que je peux aussi les mettre au sucre ?
Valérie

Écrit par : valérie | 02/06/2018

Répondre à ce commentaire

Hélas non Valérie, elles peuvent entrer dans l'eau d'un cuit-vapeur pour parfumer des légumes (astuce que je tiens de Marc Veyrat!) mais le concentré d'huiles essentielles bénéfiques ne se trouve que dans les bourgeons.
Précision : Sapin ou épicéa, même vertus.
J'espère que tu pourras en trouver.
J'ai justement filtré le mien hier, ce parfum... je vais pas dire qu'il donne envie d'avoir une bronchite, hein, non mais c'est quand même unique.
Regarde en magasin Bio (ou sur le Net) le prix du sirop de sapin... ça va te donner envie de repartir en cueillette ^^

Écrit par : Maryse | 03/06/2018

Bonjour et merci pour ta réponse. Ayant repéré ta recette il y a quelques mois j'attendais avril pour aller à la cueillette et depuis j'allais régulièrement rendre visite aux sapins nombreux ici. Mais hier je ne savais plus au vue des photos si c'était les futures feuilles ou fruits. Faut dire que les feuilles vertes claires étaient plus avancées que celles que tu avais ramassées. Bref dans le doute j'en ai ramassée peu mais toutes la journée j'ai observé à différentes altitudes l'avancé des conifères. Petite leçon de chose et hier le jour de mes 54 ans j'ai appris les bourgeons de sapin ;)) Merci encore pour ton savoir. J'y retourne...

Écrit par : Valérie | 03/06/2018

Répondre à ce commentaire

Mais oui, très intéressante l'altitude, voir les adaptations de certains végétaux et profiter d'un bel étalement de récolte en grimpant toujours un peu plus haut !
C'est sûr et certain, tu vas trouver des petites pointes vert clair, presque jaunes.
Une couche de bourgeons, une couche de sucre, on finit par le sucre et hop, le bocal bien fermé au moins 3 jours au soleil.
Le sucre est presque tout fondu ? Tu rajoutes de l'eau bouillante, très peu et doucement.
Dès que l'aspect sirop est validé, faut filtrer. La petite passette en nylon est idéale pour ça, c'est un peu long mais c'est pas grave, on laisse faire.
Bin écoute, en Cévennes c'est parti pour les cèpes !! Ce qui me contrarie (^^) car j'étais en pleines fraises des bois et cerises sauvages, va falloir se couper en 3 ;-)
Zou, bon dimanche Valérie !

Écrit par : Maryse | 03/06/2018

Écrire un commentaire