Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2015

Le RinQuinQuin

   Ce nom rigolo et typiquement provençal signifie "Apéritif aux feuilles de pêcher" ! Et... c'est encore une infusion...
rinquin.jpg
Lorsque je vois le prix d'une bouteille avoisiner les 20 euros, je préfère agir que payer !

Sur le site de cuisine éco, nous avions posté ce vin de feuilles et comme c'est la bonne saison, je réitère ici (et dans ma cuisine !) et encore une fois, je vais regretter de n'en avoir pas fait plus...

Si j'adore cet apéro, c'est parce que excepté l'Amaretto, aucune boisson n'a le goût de l'amande amère, le Rinquinquin OUI ! Chimie ou sorcellerie ? On s'en fiche, seul le résultat compte !
peche coup.jpg
Dès que les pêches sont en formation ou même mûres, la sève de l'arbre est au top de sa concentration, c'est elle qui diffuse ce curieux parfum d'amande amère (ou de frangipane) jusque dans les feuilles.

D'ailleurs, pour en être convaincu il suffit de froisser une feuille de pêcher sous son nez : C'est si évident !

Pour réaliser le Rinquinquin, il y a plusieurs "écoles" : Infusion des feuilles dans le vin rosé, rouge ou blanc, avec ou sans alcool ajouté...
Sauf si on peut se payer un vin rosé haut de gamme, je trouve qu'il tue les arômes, c'est pire pour le rouge, on s'en tiendra au vin blanc neutre qui respecte nos braves feuilles.
Chez LIDL, on trouve un vin blanc espagnol qui s'appelle CONDÉ à 1,29 euro la quille et il est parfait.
peche couper.jpg

L'AJOUT D'ALCOOL BLANC :

Si l'on souhaite conserver notre préparation (qui sera alors fort bien bouchée), on lui ajoutera un petit verre de Vodka par litre de vin. Chez moi, à peine fini, le Rinquinquin est englouti, donc je ne mets pas de Vodka, chacun fera à sa guise.
LE BON PLAN : Testez la boisson. Si elle affole vos papilles, vous avez toute la saison des pêches pour recommencer et si vous en faites un plus grand volume à but de garde, oui, il faudra ajouter de l'alcool.
peche f.jpg

LES INGRÉDIENTS ET LA RECETTE POUR UNE BOUTEILLE :

- Environ 80 jeunes feuilles de pêcher mais plus il y en a, mieux c'est ! (Vous les trouvez tout au bout des branches, les jeunes sont plus claires que les autres)

- 1 bouteille de vin blanc sec

- 1 cuiller à soupe de sucre

ATTENTION : La cueillette des feuilles ne peut avoir lieu QUE sur un arbre non vaporisé aux insecticides, hein, ne faite pas d'un petit bonheur un bouillon de onze heures !
Si les feuilles sont poussiéreuses, rincez-les mais il faudra impérativement les sécher avec du papier absorbant car eau et vin ne font pas bon ménage ! Si la patience vous manque, utilisez votre essoreuse à salade : Faites tourner une fois, jetez l'eau résiduelle, recommencez au moins 2 fois.

> Dans un grand bocal, enfourner toutes les feuilles en prenant soin de les froisser dans la main pour faire jaillir les arômes, saupoudrer de sucre et ajouter le vin blanc.
> Fermer le bocal, laisser infuser 3 jours si possible au soleil sinon dans un endroit assez chaud. Agiter le contenu à l'aide d'une baguette aussi souvent que possible.
peche v.jpg
> Prendre un entonnoir, le tapisser d'une gaze mise en double, filtrer le Rinquinquin, mettre en bouteille et ranger au frigo.

Servir sur glace et sachez bien que cet apéritif est très apprécié par ces messieurs, surtout si on ne force pas sur le sucre. Normalement il en faut 80 grammes par litre de vin, j'ai réduit à 1 càs mais là encore, chacun "assaisonnera" et rectifiera à son goût !