Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2015

Faites péter les grenades !

   C'est la saison des couleurs chaudes !

Au printemps, nous avions vu comment utiliser les fleurs du grenadier en tisane (clic ici).

En automne, certain(e)s d'entre vous qui vivent en zone tempérée, peuvent aller cueillir des grenades sauvages et... je ne me fais pas prier pour subtiliser à l'arbuste ses jolies "lanternes" !
grenades.jpg
Le critère (pour savoir si la grenade est mûre) est identique à celui du melon : Le fruit doit être lourd !

Et comme cette année s'avère riche en grenades, j'ai cherché le moyen le plus rapide pour en faire des jus dont tout le monde connait le prix exorbitant dans le commerce (surtout s'il est bio et pur).
En ce qui concerne les vertus du jus de grenade, cliquez sur ce lien, on vous dit tout !
crushed-pomegranate-juice-17.jpg
Idéalement, après avoir trouvé ou acheté des grenades, c'est cet appareil le plus efficace pour les presser et recueillir les jus : Le presse-fruit vertical sur sa base en fonte.
Il existe aussi les extracteurs de jus. Ces appareils plus rares le seront bientôt moins (et donc moins chers), quand la population comprendra les effets bénéfiques des jus de légumes sur la santé.
On en est encore aux balbutiements mais ça va bouger !

Dans tous les cas, il faut couper la grenade comme une orange : Dans la largeur.
POM-Dinner-Granita2-1024x685.jpg
Si on a l'immense patience de dépiauter toutes les arilles, la méthode "moulinette" fonctionne bien aussi car contrairement au blender, elle sépare les pépins de la pulpe, qui une fois écrasée, devient jus écarlate.

pomegranate-juice-health-benefits-cancer-cure.jpg
SLURP !!!
Il faut vraiment rejeter les peaux ainsi que les cloisons jaunes affreusement amères....
Pour remplir le verre ci-dessus, il a fallu presser 4 grosses grenades. Voilà donc une boisson qui se mérite et qui justifie sont prix élevé dans le commerce !
Attention ! Un jus "maison" doit être bu dans les 30 minutes qui suivent sa préparation ; au-delà, il perdra les 3/4 de sa valeur.

IMG_9813.jpg
La méthode du bon vieux presse-agrume convient parfaitement, même si elle réclame un peu "d'huile de coude" et un tablier bien enveloppant pour éviter les giclettes qui tachent mais le pressage est rapide.

Les personnes qui possèdent un presse-agrume électrique en savoureront l'aide précieuse ;-)

Encore une fois, on coupe la grenade dans sa largeur, c'est impératif.
grenade.jpg
Quelle magnifique saison que l'automne !

Si vous ne pouvez ramasser des grenades, privilégiez celles qui ont le moins voyagé en favorisant les françaises, les corses et les espagnoles ; celles qui viennent de très loin (Asie, Amérique latine) n'ont plus aucune valeur nutritionnelle et celles qui viennent d'Israël sont trop chères (environ 1 € pièce).
IL FAUT DU FRAIS et ce sont les marchés d'extérieur qui offrent les meilleures à des prix raisonnables pour le plus puissant des antioxydants !

Voir aussi sur "Leboncoin" rubrique Vins & Gastronomie et Jardinage (ou postez-y une annonce en "demande") :
Les grenades supportent très bien un envoi par colis grâce à la rigidité de leur enveloppe protectrice et comme avec Mondial Relay le délai n'est que de 48 heures, c'est nickel !

26/09/2015

Eau de coing, avec ou sans alcool

coings.jpg
   C'est pas magnifique ça ? Une merveille de la nature... à cueillir AVEC SON NEZ car sans parfum les coings ne valent rien !

Et ne redoutez pas qu'ils soient recouverts de duvet cotonneux (qui leur donne un air cracra, retiré en magasin pour que le fruit brille sinon il ne se vend pas !), c'est une protection naturelle et non toxique indispensable à sa bonne maturité.

La grande générosité du coing consiste à pousser aussi volontiers dans le Pas-de-Calais que dans le Var... alors ouvrez l’œil sur les haies séparatives des cultures : Les cognassiers marquaient autrefois les territoires, souvent plantés aux quatre "coins" d'un champ.
Plus les coings seront sauvages et plus ils seront parfumés, évitez ceux des supermarchés, cueillis verts et jaunis à l'éthylène, donc sans le moindre intérêt.
eau cg.jpg
Nous allons transformer en liquide, l'or jaune de nos fruits... Au final, les deux versions (avec et sans alcool) auront à peu près le même aspect légèrement trouble et ambré.

VALEUR THÉRAPEUTIQUE :
L'eau de coing alcoolisée ne soigne que les coups de spleen passagers (!). En revanche, l'eau de coing nature est un vrai médicament (délicieux de surcroît) contre les affections intestinales brutales comme les violentes coliques, les diarrhées, les indigestions douloureuses grâce à sa teneur en tanins, pectine et fibres.
La gelée de coing -si elle est issue de coings non traités- aura des pouvoirs assez semblables.
eau coing essuyer.jpg
Pour les deux recettes qui suivent, il faudra enlever le duvet, la méthode la plus efficace demeure de les essuyer avec un chiffon rêche en insistant bien dans les replis. Mais s'il en reste un peu, ce n'est pas grave.
(Vaindiou, z'avez vu comme la peau de mes mains se ride ? Zut alors !)

RECETTE D'EAU DE COING SANS ALCOOL :

Dans une marmite, on met de l'eau citronnée (le coing s'oxyde très vite) où l'on plonge les fruits non pelés coupés en petits bouts puis on porte à ébullition. Il faut que les morceaux soient LARGEMENT couverts d'eau.
On ajoutera un peu de sucre pour chasser l'âpreté. Un éclat de cannelle y va bien ainsi qu'un clou de girofle mais ces ingrédients sont facultatifs si vos coings sont très parfumés.
coing jus cuit.JPG
Dès que les morceaux de coings sont tendres, les retirer à l'écumoire SANS LES PRESSER.
En poursuivant leur cuisson dans un autre récipient, ils finiront en gelée, compote ou pâte... bref, ils ne sont pas perdus !

Le jus obtenu (photo ci-dessus) sera plus ou moins coloré suivant l'état de maturité des fruits.

Nous avons là notre eau de coing que l'on filtrera à travers une gaze ou un filtre papier.
coings eau sans alc.jpg
Refroidie, on peut la boire illico mais si jamais vous êtes partie sur un "gros chantier" (pâte de coings, gelées, confitures, compotes...), récupérez toutes les eaux de cuisson, remplissez-en des petites bouteilles à bouchon MÉTAL à vis comme celle de jus de fruits 33 cl ou des bouteilles de limonade ou de bière avec bouchons PORCELAINE à joint caoutchouc. Pas de matière plastique qui fondrait à la chaleur ! Laisser un peu de vide au col.

Exemples :
hqdefault.jpg    bottling-water-kefir.jpg
Les bouchons hermétiquement fermés, rangez vos fioles dans un cuiseur à nouilles ou une cocotte-minute haute, calez-les avec des torchons pour qu'ils ne s'entrechoquent pas, couvrez d'eau et lancez leur STÉRILISATION :

Comptez 15 minutes au départ de la forte ébullition puis laissez le tout refroidir avant de sortir les flacons.
Ainsi traités, ils se conserveront un an maximum, de quoi se régaler d'une boisson aussi parfumée que bénéfique.

Sur la photo précédente, vous avez aperçu les dés de coings rangés dans un bocal (à gauche).
Je les stérilise ainsi (30 minutes), avec juste une louche de liquide et en ménageant deux cm de vide au col, car pour Noël, j'adore les servir autour d'une volaille fermière.
Le coing est un excellent "légume" sucré-salé que nos amis marocains mettent dans leurs tajines.
coings intro.jpg

RECETTE D'EAU DE COING ALCOOLISÉE :

Là, nous travaillons avec les épluchures ! Toujours la même histoire : On ne jette pas les coings pelés, ils feront de la pâte, de la compote, de la confiture, etc...
eau coing vodka.jpg
Si l'alcool pour fruits parait trop cher, on achètera de la vodka ou du gin, voire du rhum blanc, le tout discount, ça marche aussi bien !

C'est la peau du coing qui renferme le plus de parfums et pour cette raison, on utilise des fruits sauvages ou non traités. Du coing de jardin, c'est parfait !

La méthode est simpliste : L'alcool capture et emprisonne le parfum du fruit.
- Remplir un bocal à demi avec l'alcool blanc et neutre.
- Y introduire le maximum de pelures, tasser puis compléter avec l'alcool à ras bord. Fermer le bouchon.
- Ranger dans un placard pendant 6 semaines. Estimez la quantité d'alcool employée, c'est important pour la suite.
- Passées les 6 semaines, filtrer, jeter les peaux.
- Faire dissoudre du sucre dans un petit verre d'eau sur le feu. Proportion : 400g de sucre pour 1 litre d'alcool utilisé, donc 200g pour 1/2 litre. Remuer, arrêter de chauffer dès que le sucre a fondu, laisser refroidir puis mélanger alcool de coing et sirop.
Filtrer à nouveau pour gagner en limpidité, mettre en bouteille ou jolis flacons.
coing liq.jpg
Plus on aura la patience de garder cette eau de coing et plus le parfum deviendra puissant...

Mon astuce pour renforcer le parfum :
Au bout de 15 jours de macération dans l'alcool, retirer les pelures pour les remplacer par des "neuves" et poursuivre l'infusion. Valable uniquement si on a encore quelques coings à portée de main.

Lorsqu'on ne sait pas quoi offrir à boire à une amie, il suffit de mettre 3 cubes de glace dans un verre, d'y verser notre liquide doré, d'ajouter un peu d'eau, remuer... et voilà du bonheur déconcertant !

   Je connais quelques personnes réfractaires à l'alcool qui font une exception pour mon eau de coing à n'importe quelle heure de la journée !

22/09/2015

Rien que des herbes !

   Faut dire que j'ai passé un été totalement addict aux infusions froides et vitaminées, hydratantes en diable et si faciles à faire.... au point que je regarde le rayon des boissons en bouteilles avec un total et profond mépris.

Comment peut-on dépenser autant de pognon pour avaler des arômes chimiques pataugeant dans des sucres liquéfiés ???

Et plus on prend goût aux "vitamin waters" et plus l'inspiration vous gagne... même le jour où les réserves sont épuisées !
mixed-herb-infused-water.jpg
Une branchette de fenouil sauvage, un brin de romarin, quelques feuilles de menthe et de mélisse, une tigette de thym frais, on touille vivement et on laisse mariner au frais.

La tisane version express !

Chacun peut "herber" sa boisson suivant ce qu'il a sous la main et suivant ses affinités.
TOUT Y VA BIEN !

Estragon, basilic, feuilles de céleri et même les feuilles (lavées et légèrement froissées) de votre brave géranium s'il n'a pas reçu de pesticides !

Pas de doute : L'affaire peut devenir un jeu où les amis devinent "ce qu'il y a dedans" et puis c'est rudement bon, raffiné, naturel, discret... J'adore cette "drogue" si simple et presque gratuite !