Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2016

Tisane de fleurs de pommier

   Le plus difficile dans notre délicieuse affaire, sera de trouver un pommier sauvage, ou un pommier exempt de tout traitement chimique... Nos normandes auront un sacré avantage sur les autres !

Nous allons préparer une tisane exquise, un peu vieillotte et complètement tombée en désuétude alors qu'elle faisait partie de la cosmétique de nos coquettes aïeules.
En effet, pour avoir un teint de pêche... il faut boire la fleur du pommier !! Elle éclaircit le teint, l'unifie et affine le grain de peau.
À réserver précieusement pour l'employer après un traitement antibiotique, lors d'une réaction cutanée allergique et même un vilain coup de soleil.
apple_blossoms_3.jpg
Une fois déniché l'arbre magique, n'ayez aucun scrupule à lui ôter fleurs blanches et boutons roses !
Bien au contraire, il sera soulagé de quelques futurs fruits, toujours trop serrés qu'il faudrait donc "éclaircir" pour leur permettre une meilleure croissance.

En pinçant la base des fleurs, on emporte inévitablement une corole grise veloutée et même quelques petites feuilles. Gardez tout, ne triez pas, le "vert" de l'arbre ayant les mêmes propriétés que ses fleurs.
Apple-Tree-Blossom1.jpg
Comme il se doit, on étalera notre cueillette sur un plateau rangé à l'ombre.
On peut utiliser les fleurs fraîches pour préparer une infusion mais c'est une fois séchées qu'elles donnent au liquide un adorable parfum de rosée matinale, un goût de pureté tout en délicatesse...

Plus haut, je parlais de l'efficacité des fleurs de pommier sur la carnation. Mais ce n'est pas leur unique vertu car elles sont :
-- Hautement diurétiques et détoxifiantes.
-- Aptes à faire baisser la tension artérielle.
-- Capables d'enrayer un mal de gorge ou une toux rebelle.
apple flower tea.jpg
Le séchage se fait assez rapidement si l'on prend soin de retourner les fleurs chaque jour en les brassant.
Certes, elles sont moins pimpantes que fraîches mais bien plus faciles à conserver dans un bocal transparent ou un sachet en papier !
tisane fleurs pomm.jpg
Et voilà ! On s'assied calmement pour déguster une tisane virginale à peine colorée.

C'est pour faire joli que j'ai laissé les fleurs dans la tasse, hein, en temps normal, il faudra filtrer !
Le dosage sera approximativement d'une cuillère à soupe de fleurs pour une tasse.

C'est un doux moment, mes ami(e)s, un très doux moment que ce moment-là...

22/03/2016

L'ortie, un complément nutritionnel ignoré puisque gratuit

   Ah pour connaître l'ortie, on la connait ! On en a même tous des souvenirs cuisants !
Notre réflexe premier est de nous en détourner alors que la vilaine méchante ne nous veut que du bien...

Les as du marketing nous bourrent le mou en jouant les écolos futuristes et bienveillants :
" La viande NON mais la spiruline, le soja, l'azuki, le chia... OUI !! " Bref, tout ce qui coûte ENCORE PLUS CHER que la barbaque et qui est rarement issu de notre hexagone ! Bizness is bizness...
stinging-nettle.jpg
Seuls les vrais écolos, les purs, se sont inspirés des livres de François Couplan (ou fait des stages avec lui) et savent qu'une plante sauvage (donc GRATUITE), une que l'on trouve absolument partout, une que l'on qualifie toujours de "mauvaise herbe", s'avère être la plus riche en protéines de tout le règne végétal, j'ai nommé l'ORTIE.

Mais ma parole n'ayant pas valeur de référence, je copie ici le bref extrait d'un texte de François Couplan (ethnobotaniste, explorateur de la nature sauvage sur les cinq continents, scientifique-écrivain de renommée mondiale), tiré de son Encyclopédie des plantes comestibles de l'Europe, Volume 2, La cuisine sauvage, aux éditions Équilibres aujourd'hui :
FC_portrait_vibres.JPG
" L'ortie contient des protéines complètes, de même valeur que celles de la viande. Protéines qui renferment en proportion équilibrée les huit acides aminés essentiels que notre organisme ne peut synthétiser.

L'ortie en est particulièrement riche puisque sa teneur en protéines est, en poids sec, égale à celle du soja.
De plus, elle contient beaucoup de fer, de calcium, de provitamine A et de vitamine C.
Comparée aux pilules multi-vitaminées des pharmacies, elle a l'avantage d'être gratuite et nettement plus savoureuse... On peut la manger crue car une fois hachée, elle ne pique plus ! On pourra ainsi découvrir son goût étonnant de haricot vert. "

Nettle-Tea.jpg
Dans l'encyclopédie sus-citée, on apprend aussi toutes les vertus de l'ortie :

- Soin de l'hyperplasie bénigne de la prostate
- Combat les infections urinaires (tisane)
- Apaise les douleurs articulaires liées à l'arthrite et à l'arthrose (tisane)
- Soigne les allergies cutanées, les démangeaisons (tisane) et comble de l'ironie végétale, l'ortie (Urtica dioica) soigne... l'urticaire !!
- Combat très efficacement le rhume des foins (tisane) avec un gros avantage sur les anti-histaminiques : L'ortie ne provoque ni vomissement, ni convulsion, ni somnolence, ni bouche sèche.
- Détoxifiante, l'ortie permet au métabolisme de mieux fonctionner, donc aide à perdre du poids.
- Elle calme aussi (tisane) les irritations et aigreurs d'estomac.
> Ses capacités sont aussi importantes en utilisant la plante fraîche que sèche, c'est assez rare pour être signalé.

CONTRINDICATION : Non conseillée aux femmes enceintes et allaitantes.

MATCH COMPARATIF ORTIE / ÉPINARD :

** 10 grammes d'ortie = 290 mg de calcium et 86 mg de magnésium.
** 10 grammes d'épinard = 10 mg de calcium et 8 mg de magnésium.
Stinging Nettle- nutrition-leaves.jpg
LE BON DOSAGE DE L'ORTIE :

EN TISANES, BASE POUDRE : 4 grammes par tasse = 1 cuillère à café rase. Il est donc plus facile de la doser dans sa version sèche réduite en poudre. Ne pas excéder 3 tasses par jour car au-delà l'ortie devient trop diurétique et irriterait le système urinaire.
nettles dish alt.jpg
AU REPAS, BASE FRAÎCHE :

-- Une bonne poignée de feuilles fraîches hachées au couteau (elles ne piquent plus une fois hachées mais on porte des gants pour le faire) dans les salades, les soupes, les gratins, les jus d'herbes, les smoothies...
-- Éparpillées et ciselées dans les plats de céréales, le risotto, les cakes salés, les poêlées de légumes, les tartes salées...
nettle-tea-2.jpg
CUEILLETTE DES ORTIES :

-- Avec des gants, bien sûr ! Mais surtout, ne prendre QUE les sommités jeunes et vertes avant la floraison estivale pour la consommation "en frais" : ce sont les parties les plus hautes sur la tiges et les plus actives.
jimmyparade-035.jpg
-- Pour les futures tisanes, couper des bouquets en cherchant les tiges les plus jeunes et les plus saines.
Ils seront ensuite liés puis suspendus tête en bas dans un lieu sans lumière du jour qui détruirait partiellement les principes actifs.

Le séchage est rapide car la feuille est fine. Compter 5 jours environ.
img_2909.jpg
Après séchage, on peut conserver les feuilles telles qu'elles dans un sac en papier ou un gros bocal.

6a00e55397a5c288340191041490d6970c.jpg
Mais le plus facile (qui tient aussi le moins de place et le plus pratique) sera de frotter les feuilles sèches entre ses mains (les orties sèches ne piquent plus) au-dessus d'un plat.

P1010104.jpg
Ensuite on affine la "mouture" au mixeur pour récupérer la poudre obtenue et la mettre en pot ou en "salière".
Parfait pour les tisanes ou les saupoudrages à table !


Dans tous les cas, il faudra bien doucher vos cueillettes car les insectes ne s'y trompent pas : Les orties en hébergent beaucoup...

NOTA : Lorsque vous aurez déniché un "coin" à ortie en lieu non pollué, faites en sorte qu'il devienne votre réserve naturelle :
En coupant fréquemment les sommités pour votre consommation, vous empêcherez la plante de fleurir et ainsi, elle vous donnera des feuilles fraîches tout au long de l'année.

11142136_1579637525623691_1565695955_n.jpg
Ma "bruschetta" d'hier : Pain grillé, mixture d'ortie cuite avec un peu de crème allégée, un œuf de cane par-dessus, sel, poivre du moulin et une pincée de thym, soit beaucoup plus de protéines que dans un steak sur cette tranche de pain !

   Intéressez-vous de près à l'ortie, spécialement si vous pratiquez assidument un sport ou si vous mangez peu de viande, elle est un complément alimentaire GRATUIT incomparable, un trésor de bienfaits, un concentré de protéines et de minéraux sans produit chimique et avec zéro calorie !

29/09/2015

Cuite, la salade !

   Nous v'là à nouveau dans la cuisine pour une modeste recette très économique basée sur la récup' et la cueillette !
04.jpg
- Vous avez été tenté(e) par un achat en lot de 3 salades, une seule a été mangée, il en reste 2 qui font la gueule ?

- Vous avez ramassé des salades des champs en quantité ? Il y en a plein partout en cette saison et de toutes sortes.

- Il vous reste un trognon de chou vert ou blanc ? Quelques feuilles de blettes ou d'épinards mal en point ?

Et bien on lave tout ça, on sépare les côtes dures car elles passeront en premier à la casserole...

Mais avant tout, pour celles qui ne connaîtraient pas la meilleure astuce conservation salades, la voici :
maxresdefault.jpg
Traitez vos salades comme des fleurs (idem pour les artichauts) toujours après avoir recoupé la base :

Un verre d'eau, le cul au frais, et en plus, c'est BEAU un bouquet de scarole !
Ainsi, la salade se garde super fraîche 4 à 5 jours. Attention ! Elle "boit" beaucoup, faut remettre de l'eau dans le verre assez souvent.
Si j'ai 3 salades, je remplis une bassine d'eau pour en immerger les trognons réunis.

Mais revenons à notre excellente recette de récup' :

Le seul inconvénient est qu'il faut un grand volume de verdure défraîchie pour en faire tout un plat.
En cuisant (les fans le savent bien :-) la salade diminue énormément en volume, ce qui est normal car elle est constituée d'eau à 85%.
Insalata 1.jpg
Commençons par faire fondre un oignon émincé dans un petit fond d'huile d'olive et d'eau, ajoutons les parties dures de nos légumes : Côtes de chou, de blettes, de céleri et de salades.
Remuer très souvent, rajouter un peu d'eau, couvrir et laisser cuire une dizaine de minutes maximum.
img0952o.jpg
Ajouter les feuilles de ce que vous avez : Salades vertes flagadas, pissenlits ramollos (qui apportent une agréable amertume), choux, épinards, blettes, etc... et allez-y par poignées successives.

En remuant, le volume diminue, on rajoute alors la suite et on continue la cuisson sans oublier la volée de sel et de poivre.
dandelion-greens.jpg
Lorsque tous vos soldes de végétaux sont cuits, balancez une bonne rasade de vinaigre, c'est essentiel et super bon ! Enfin, si quelques olives jouent les rescapées du frigo ou une cuillerée de pignons (à l'italienne !), des graines (sésame, courge, tournesol...) et même des raisins secs ou des lardons, envoyez-les dans la poêle !

Pour 80 centimes de plus, on fera chic et consistant en préparant une tourte avec 2 pâtes feuilletées discount, une dessous, une dessus, on "soude" le contour puis passage au four très chaud quelques minutes :
2335120237_821f34794a.jpg
Sinon, en version "sortie de poêle", nous avons-là un accompagnement idéal pour viande froide, manchons de poulets achetés tout grillés, tranches de jambon, filets de poisson (cro bon), etc...

   C'est un coup à vider le frigo de tous ses petits restes, à ne plus jamais regretter d'avoir acheté ou ramassé trop de salades et en plus on se régale en mode paléolithique, surtout si on n'oublie pas l'incontournable trait de vinaigre en fin de cuisson !