Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2017

L'omelette du berger

   Aide-toi, feu le site t'aidera !!

Pour me faciliter la vie et reprendre le fil, voici une recette parue il y a quelques années mais que je réalise (en salivant ;) chaque fois que je trouve de la Brousse en date courte.

Et j'adoooore l'omelette "du pastré " !

Aux origines, il s'agissait d'un modeste "casse-croûte" réalisé avec les moyens du bord par le berger (= lou pastré, en provençal) lors de la transhumance.
Dans le bât de la mule se trouvait une réserve d’œufs, chacun bien enveloppé dans du papier journal protecteur et conservateur. Autour du cou de la mule pendait une outre en peau où le lait de chèvre ou de brebis prenait tout son temps pour cailler et s'égoutter...

chanchien_500.jpg

Lors de la halte et après une très longue ascension, le berger s'arrêtait près d'un point d'eau où tous les animaux pouvaient boire. Pendant ce temps, il allait ramasser les plantes que l'altitude et le sol voulaient bien lui offrir : Menthe et cives (fins oignons sauvages), parfois quelques champignons... pas grand chose mais un bouquet de puissants parfums !

image1.jpg

Un mot sur le mariage Menthe-Oignon qui pourrait surprendre :
Hormis dans le taboulé, on n'y pense pas souvent et c'est bien regrettable car il est divin sans oublier que les vertus digestives de la menthe font descendre la copieuse omelette comme une lettre à la poste !

506.jpg  img_1504.jpg

Voyons un peu comment réussir cette belle omelette loin des alpages :

POUR 4 à 6 PERSONNES, IL FAUDRA :

8 œufs
250 g de Brousse de chèvre ou de brebis (Attention, pas de vache !)
1 bonne cuillère à soupe de crème fraîche (liant INDISPENSABLE !!!)
12 feuilles de menthe (peu importe la variété)
3"cébettes" ou "cives" ou simples oignons nouveaux vendus en petites bottes
Et mon truc en plus (facultatif) pour un superbe gonflant : 1 pincée de levure chimique

LA RECETTE :

Casser les œufs dans un saladier et les battre (sans excès) avec la crème.
Une fois la Brousse démoulée et égouttée, l'écraser à la fourchette afin de bien la détendre, puis l'ajouter aux œufs crémés. Mélanger soigneusement le tout en ajoutant la pincée de levure.

Laver et éplucher les jeunes oignons, les émincer avec les parties vertes et saines de leurs tiges.
Ciseler les feuilles de menthe le plus finement possible.
Ajouter oignons et menthe dans le saladier.

Beurrer et chauffer une poêle de taille moyenne, y verser le mélange et dès qu'il commence à prendre, poivrer beaucoup et saler (peu si la Brousse a été jugée assez salée, ça arrive !).
Lorsque l'omelette se détache facilement de la poêle, la retourner pour en cuire l'autre face.

On peut s'arrêter à cette étape pour une finition ultérieure et plus moussue :
Cinq minutes avant de passer à table, faites glisser l'omelette dans un plat à four genre moule à manqué et finissez sa cuisson 10 minutes à 150° (th.5) pour un moelleux incomparable et une cuisson à cœur.

     Vous avez le Sud et la tradition pastorale à votre table mais aussi l'arrière goût d'une vie où l'on savait se satisfaire de peu et prendre le temps... "prendre le temps"... Hein ? Ça nous manquerait pas un peu aujourd'hui ?

08/09/2017

Good news !!

  Vraiment pardon pour cet abandon du navire ^^

Voilà, depuis hier soir, je sais que mon zeuil est sauvé !!! Il est "cliniquement" valide.
A moi de respecter encore quelques temps de patience, de picouzes et le port des verres solaires dedans comme dehors.

Du coup, maladresse oblige (l'équilibre n'est pas évident d'un seul œil), je peux me racheter de la vaisselle et des verres ;)

Pas grave ça.... Mais pu*ain de la Bonne Mère, je vous dis pas comme j'ai flippé pendant 3 semaines....

Je n'arrivais pas à comprendre le diagnostic abscons des internes, soit "Réserve sur le devenir de l'œil gauche", était-ce pour ne pas se mouiller en l'absence des chefs ou par incompétence ? Je ne le saurais jamais...
Enfin, Zorro le grand professeur est arrivé et lui, il a donné un verdict positif, aimable et rassurant.

Merci la maladie de Lyme qui me bouffera sûrement autre chose ensuite, elle a carte blanche !!

Juste un mot sur les appli qui proposent des livres à écouter : Franchement, c'est génialissime à tel point que même quand je pourrai lire, je garderai ce système car grâce à lui, on peut reposer ses yeux, "lire" en marchant, en faisant le ménage, du vélo... etc....

Je vous embrasse toutes et notre Alexis, merci de votre gentillesse et de votre patience, on va vite reprendre le collier (d'agneau dans un navarin, évidemment ^^) !!

A très vite,

Maryse

18/08/2017

Astuces de recycleuses chevronnées

Notre cousine Pouf.lechat (qui vous l'allez voir, a des torchons personnalisés ^.^) ne sait pas jeter un emballage sans se demander s'il pourrait être réutilisé ! Faut dire aussi que ses poubelles sont taxées au poids, donc la motivation est omniprésente ;)

Voici deux exemples de recyclage : Une poche à glace à emporter et un mini nécessaire de couture (voyage, sac à main ou camping) :

pouf2.jpg
Une poche de sucre en poudre a été remplie d'eau (attention : laisser un vide au col, la glace est plus dense que l'eau) puis mise au congélateur.
Impec pour la glisser dans le sac de plage ou dans la glacière et bien entendu, cette poche est réutilisable.

Pouf, y a un drôle de poisson dans le bocal du torchon !!!!

pouf1.jpg
Ici, détournement d'une boîte de fil dentaire.

La petite boite contient une canette de fil + quelques aiguilles = un mini nécessaire à couture.
Prendre un fil de couleur "passe partout" genre beige ou gris pour parer à toutes les petites réparations.
Et pas besoin de ciseaux, la partie coupante de la boîte en fera office.
 
Voilou ! Merci Dame Pouf.lechat, on aime ça ici !!
...............................
A suivre : L'astuce de Tata Martine :
DSC_1087.JPG     DSC_1088.JPG
Martine a trouvé le moyen de ranger les couvercles de ses pots de yaourt mais son astuce est utilisable pour toutes sortes de petits couvercles (de confitures, de pots à épices, etc...) :
On découpe -avec prudence si c'est au cutter- une partie d'une bouteille en plastique. Les couvercles s'empilent facilement et sont ainsi tous rassemblés sous la main.
Merci Martine, je vais ENFIN retrouver ces canailles de couvercles qui (va savoir pourquoi ?) se baladent un peu partout dans la cuisine, dans les placards et même ailleurs :)