Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2015

Rose trémière, cachotière

   Quand on voulait donner de la verticalité à un massif ou pour dissimuler une clôture lépreuse, on semait des roses trémières... Très vite, la plante lançait ses flèches fleuries, souvent plus hautes que le jardinier !
Enfant, j'adorais dépiauter ses capsules bourrées de graines plates.
rose couls.jpg
La belle multicolore appartient à la grande famille des Malvacées ("malva" étant la mauve en latin... et dire qu'on supprime le latin de l'école, mais comment feront les botanistes et les pharmaciens du futur, alors que les plantes ne portent QUE des noms antiques ??? J'enrage.)

Bref, la rose trémière si commune étant calmante, faut que je reste sur ce sujet ;-)

De son nom savant Alcea rosea, la rose trémière a pour cousine la guimauve officinale (Althea rosea) dont les racines larges et épaisses ont longtemps fourni la substance gélatineuse à l'origine des Marshmallows ou des Loukoums... c'est kif-kif !
Marshmellows.jpg
La grande famille comprend aussi l'Hibiscus, le Lavatère et l'Althéa de couleur bleu-mauve, photo ci-dessous :
ALTHEA.jpg
L'énorme pistil en forme de trompette est commun à toute l'espèce, excepté chez la mauve de nos bords de chemins, photo ci-dessous, où il est plus rikiki :

mauve.jpg
Mais revenons à notre rose trémière qui cache bien son jeu !

En effet, on l'a vu, de sa racine on faisait des confiseries, mais de sa très longue tige constituée de fibres souples et solides, on fabriquait des toiles rigides et les résidus produisaient un excellent papier que les aquarellistes d'aujourd'hui seraient heureux de posséder.

Mais ce n'est pas tout !
Ses feuilles, compotées avec ail et oignons, donnent une "pâte à tartiner" végétale, savoureuse sur des tranches de pain grillé.
Ses pétales décorent les salades avec bonheur (toute la plante et toute l'espèce est comestible) et leur petit parfum qui hésite entre l'iris et la rose résiste très bien à la haute température, donc ils se transforment facilement en sublime confiture :
rose t conf.jpg
ET C'EST PAS FINI !!

La fleur de la rose trémière est médicinale. Toute la plante est mucilagineuse et émolliente :
Sa "gélatine" naturelle est anti-inflammatoire, détend les tissus irrités et cicatrise les lésions, ce qui en fait LA plante antitussive par excellence. Elle agit comme un gel apaisant que l'on étalerait dans la gorge, exactement pareil.

Toux, voix cassée, maux de gorge, bronchite : On se fait un bon volume de tisane car, pour qu'elle soit efficace, il faudra en boire (à petites gorgées lentes) 3 tasses par jour. Pas plus, au-delà, la boisson serait laxative (toujours le pouvoir enrobant)...

Je reviens quand même sur les "langues mortes", juste pour dire que le mot ALTHÉA vient du grec "ALTHAINÔ" qui signifie je guéris.
IMG_4639.jpg
Dès que l'opportunité s'en présente (vacances, promenade...) on rafle un petit panier de fleurs qui seront étalées en vue du séchage, toujours à l'ombre.
rose t sec blc.jpg
Les fleurs de couleur violine vireront au bleu en séchant, seules les blanches le resteront.

Et puisque on cause couleurs, sachez que le pouvoir pigmentaire de la fleur en a fait longtemps une bonne teinture pour tissus et... pour sirops !
rose t the.jpg
La tisane -elle aussi- aura la couleur de la fleur choisie, de presque incolore à rose pâle en passant par un rose-violet...

LA TISANE :

Dans 3/4 de litre d'eau (on aura ainsi nos 3 tasses pour la journée) portée à ébullition, on plongera 30 grammes de fleurs séchées (ou de ses cousines exemptes de pesticides, bien sûr !).
Feu coupé, casserole couverte, on laissera infuser 10 minutes.
Après avoir filtré, il sera utile de sucrer avec du miel, bienfaisant pour la gorge.

La prévoyance voudrait que l'on possède une petite réserve de ces fleurs... au cas où, car l'efficacité de la tisane est indéniable.
Parfois, on ne peut pas soigner son mal de gorge parce qu'on attend un bébé ou que l'on prend déjà des médicaments lourds ; la tisane de rose trémière tombe à pic dans ces cas-là.

   Allez, on bloque ça dans un coin de sa tête et puis une fois les fleurs trouvées et séchées, on n'oubliera pas de noter sur le bocal à quoi elles servent !

23/05/2015

Camomille, j't'ai dans la peau !

   S'il est une plante à tisane qui trimballe une image vieillotte, c'est surement la camomille !

Et bien nous allons voir comment elle rend de fieffés services à tout âge de la vie !
camo.jpg
Si le cœur vous en dit, la belle est facile à vivre en potée, elle aime le soleil mais craint l'altitude !

Seules ses fleurs sont cueillies pour être séchées à l'ombre, sinon la camomille se vend en vrac, en Bio et en sachet-doses.

Son nom savant est Matricaria CHAMOMILLA.
Les adeptes de l'homéopathie connaissent bien ce petit tube :
camo homeo.jpg
Peut-être sans savoir que dedans... C'est de la camomille ! Fabuleux calmant dont les propriétés anti-inflammatoires vont au-delà de l'infusion.

Au printemps, notre foie rouscaille ! Surtout si en hiver on a délaissé l'exercice physique au profit d'une nourriture trop riche : L'organe filtre est "encrassé".
Résultat : LA PEAU GRATTOUILLE !

Il serait sage de faire une bonne cure de racines de pissenlit en tisane pour nettoyer l'organisme, mais on va aussi utiliser la camomille directement sur la peau.
camo sac.jpg
En sachets...

camo sec.jpg
... ou sèche en vrac (oui je sais, elle est moins pimpante que fraîche !)

camo tis.jpg
Nous procédons exactement comme pour la boire : Une cuillère à soupe de fleurs plongées dans l'eau frémissante, on couvre pour laisser infuser 10 minutes.

skin3.jpg
Un peu de tisane est prélevée sur un coton pour en tamponner la peau là où elle démange. Et n'ayez crainte, ça ne tache pas.

Cette "lotion" apaise autant le feu du rasoir que les réactions allergiques alimentaires, elle aide aussi beaucoup les personnes atteintes d'eczéma.
bras.jpg
Une éruption cutanée ? Allez zou, le sachet de camomille se fait emplâtre malin et nous faisons coup double en buvant la tisane !

visa.jpg
Lorsque les pollens agressent les yeux, n'hésitez pas à les "rincer" avec de la tisane de camomille puis allongez-vous et gardez 2 sachets de tisanes (qui ont infusé) sur les paupières fermées, le remède est souverain et... plutôt économique, surtout si on le fabrique soi-même, en utilisant des pochettes de gaze  !

   Je vous raconte tout ça parce que je viens d'avoir des démangeaisons de folie et que la pommade à base de Cortisone n'y a rien fait. J'ai donc consulté mes vieux grimoires bien plus accessibles que le dermatologue ;-) et je suis tellement contente d'être soulagée qu'il fallait partager !