Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2015

Thé pamplemousse naturel

   Non seulement IL EST BON mais en plus il soulage les toux rebelles, celles qui persistent après une grippette...

Ayant bénéficié d'un pamplemousse BIO soldé, j'ai pu en utiliser la peau (lavée-brossée quand même) pour obtenir encore plus de parfum et de vitamines mais si vous achetez un fruit "normal", oubliez l'option écorce.
cough-remedies-16-of-22.jpg
-- Dans tous les cas, on presse son jus.
cough-remedies-21-of-22-667x1000.jpg
-- Dans une casserole, mettre un verre d'eau + une dose de thé + le jus et les peaux de pamplemousse s'il est BIO.

Avant que le liquide ne soit trop chaud, y plonger la main pour bien écrabouiller les peaux.

-- Porter à petit bouillonnement, le maintenir 5 minutes, couvrir et laisser infuser au moins 5 minutes.
Là, j'avoue apprécier la plaque électrique qui garde la préparation très chaude une fois le feu coupé.
_Hot_Toddy_clean_.jpg
-- Reste à filtrer sans chercher la perfection (de toutes façons le liquide sera trouble), j'ai fait ça au travers d'une vulgaire passette en nylon.

La saveur est sans équivoque, j'ai adoré mais sucré avec un peu de miel pour parfaire l'apaisement de la gorge et casser l'amertume générale.

   Un excellent thé hivernal au pamplemousse, naturel et puissant, auquel on pourrait bien ajouter un bâton de cannelle....

ÉDIT : Cette petite note était rédigée depuis quelques jours puis j'ai reçu des "vraies" clémentines d'une amie niçoise que je remercie encore...
Le même thé a été fait hier avec une clémentine pressée. Waou ! C'est génial, encore plus parfumé qu'avec un pomelo.

27/11/2015

Moulin à épices réutilisable

   Une fois n'est pas coutume, c'est un gros minet qui fait la présentation produit, façon "roi du shopping" !

Le moustachu de service se nomme Bubulle et appartient à notre amie Pouf-le-Chat (évidemment !). Voyez plutôt comme il est intrigué par ce drôle de truc :
pouf moulin réut.JPG
Il s'agit d'un moulin à épices "Deluxe" RÉUTILISABLE qui coûte 1,49 € chez LIDL.
Prix imbattable ? Bubulle n'en sait trop rien... en tous cas, ça sent bigrement bon là-dedans et puis ça change des moulins Ducros super chers qui finissent à la poub' quand ils sont vides !

pouf moul.JPG
Voilà la preuve : La partie haute se dévisse facilement, on ne casse rien et on peut ré-emplir le flacon à sa guise.
Très intéressant quand on a une provision de thym, laurier, romarin secs : On en remplit le moulin afin de créer son propre flacon d"herbes de Provence avec un avantage indéniable : Les aromates moulus se répandent mieux dans les sauces et on ne trouve pas de "petit bois" dans son assiette !

L'en revient pas Bubulle !

25/11/2015

Il y a cuillère et cuillère....

   Et c'est toujours la même histoire... une histoire de pognon !

Sur le Net (sites de design culinaire) ou dans les boutiques de vaisselle tendance, j'ai aperçu une belle idée : la cuillère en bois sexy fun !!!!

Oups.... son prix m'a semblé beaucoup moins fun, allant de 8,5 € à 12,5 €.

Alors, pourquoi ne pas la faire soi-même et l'offrir à une reine de la tambouille pour Noël ?
I-Grande-15107-cuillere-en-bois-60-cm.net.jpg
Vrai que telle quelle, nature, la brave cuillère en bois n'a rien de très séduisant. Son prix -lui- est tout doux : 70 centimes l'unité en moyenne, encore moins chère vendue en lot.
il_fullxfull.666642545_1yow.jpg
Voici les fameuses cuillères.... évidemment, le contraste entre l'aspect brut du bois et la couleur "glossy" du manche, ça change tout.
net.jpg
Et voilà les réalisations d'une blogueuse. La classe et le stylisme !

Alors qu'est-ce qu'on attend pour en faire autant ??

LE MATOS :

On farfouille dans les affaires scolaires des enfants pour taxer leurs tubes de gouache et on détourne son vernis à ongles incolore pour la finition !
Très peu de fournitures sont nécessaires.
gouach.jpgbleu vert.jpg
Perso, j'ai utilisé un fond de peinture acrylique blanche réparti dans 3 petits godets. Une cuillère à café de peinture suffit pour 1/2 manche.
Pour obtenir 3 tons pastel,  j'ai ajouté dans chaque godet un "pois" de gouache colorée  : Du vert "printemps", du bleu cyan et du rouge magenta.
(Sans reste de peinture à disposition, le tube de gouache blanche convient tout à fait comme base)

Bien touiller-écraser la couleur dans la base blanche pour une teinte uniforme et rectifier l'intensité si besoin.

UNE SÉPARATION NETTE :
Pour la jouer "pro", il faudrait du ruban de masquage, vous savez ce scotch beige en crépon adhésif qui sert habituellement à protéger les vitres lorsqu'on peint les boiseries tout autour.
Je n'allais pas foutre 3 euros en l'air, j'ai donc plaqué sur le manche de l'ustensile (et écrasé à l'ongle) du scotch "de bureau" basique, afin que l'arrêt de la couleur soit net :
manche scotch.jpg
On aperçoit le scotch sur cette photo (encerclé de rouge)

APPLICATIONS :
-- Si la qualité du bois (généralement du hêtre) vous parait médiocre au toucher, il sera sage de le poncer légèrement afin qu'il devienne lisse : Un petit morceau de papier de verre "double zéro" et quelques secondes viendront à bout des rugosités. On essuie avant de peindre pour enlever la poussière de bois.

-- Une première couche sèche en 30 minutes, on passe ensuite la seconde pour un travail couvrant.

-- Le lendemain le séchage est parfait, on applique alors un vernis -qui- outre sa fonction protectrice, donnera du contraste et de la gaité à l'objet.
J'ai employé un vernis à tableau parce que j'en avais ; sinon, du vernis à ongles incolore convient très bien et il en faut si peu...
Enfin, on laisse sécher les cuillères plantées dans un verre, manches vers le haut... of course ! Pour finir, on retire le ruban adhésif.

Toujours en hêtre brut, on trouve des mini planches à découper, le même travail leur va comme un gant :
il_570xN.707502899_p9jq.jpg
Mais revenons à mes bricolettes achevées que voici :

fini cuill.jpg
Rapidité d'exécution, originalité d'un manche peint incomplètement, joli look pour des cuillères en bois qui étaient tristounettes ; désormais, on ne les cache plus dans un tiroir, on les montre ou on les ajoute dans un panier gourmand.

   Bien entendu, les tons pastel ont été choisis pour leur douceur, ce sont des couleurs apaisantes et faciles à bidouiller chez soi.
Mais avec des sous, on peut aussi acheter des petits pots de peinture "test" et la jouer flashy, fluo, noir brillant pour un mâle cuistot, chocolat pour une cinglée du cacao, rouge vif pour les passionnés... ce n'est qu'affaire de goût ou d'harmonie avec l'esprit d'une cuisine et de son occupant !