Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2015

Tarte à l'arrache !

   Puisque la vie continue, il est impératif de se faire plaisir, peut-être encore plus qu'avant mais de là à passer 3 heures à couper des tranches de pommes parfaites pour un résultat super esthétique.... NON !

Qui n'a jamais été freiné dans son envie de tarte aux pommes uniquement à cause de l'étape découpe ?

Une fois les fruits pelés, faut bien viser le milieu pour en tailler deux côtés égaux.
Puis, on recoupe les moitiés en quarts afin d'aller dénicher ce foutu trognon qui adhère à la chair comme pas permis et là, GAFFE ! Si on s'y prend comme un manche, si on a le geste trop vif, on casse le quart de pomme.... et c'est foutu, faut tout recommencer.

Enfin parvenu à retirer tous les trognons à la perfection, reste à découper des tranches les plus égales et semblables possible... sans savoir si leur quantité sera suffisante car en les faisant chevaucher, il en faut beaucoup, on n'est donc pas à l'abri d'une seconde tournée... et puis elles s'oxydent donc faut les asperger de jus de citron... Bref, C'EST LONG !
tarte.jpg
Voilà pourquoi j'adore réaliser une tarte RUSTIQUE en 5 minutes chrono.

Si j'ai le temps et ce qu'il faut sous la main, j'étale sur la pâte un petit fond à base de poudre d'amandes et de blanc d’œuf qui -outre la saveur- déposera un "film" imperméable.
Mais en l'occurrence, j'ai opté pour du brut et des produits SAINS :

Pour quelques centimes de plus, on se paye une pâte BIO. Elle sera plus goûteuse et nettement moins grasse qu'une pâte basique.
Et comme je suis sûre de ne pas rater mon coup, inutile d'acheter 1 kilo de pommes, 3 suffisent mais là aussi j'ai choisi des BIO, très parfumées et fondantes.

La découpe ? On taille des morceaux totalement inégaux, jusqu'au trognon qu'on fiche en l'air et basta !
tarte détail.jpg
Je n'ai strictement RIEN ajouté : Ni sous les pommes ni dessus et pas un grain de sucre. Une vraie tarte paysanne quoi !

Le résultat n'est pas si moche, sans doute à réserver aux intimes (ou pour une tarte égoïste) mais ce fut un pur régal, un appartement embaumé, une tarte sans chichis et même un peu en vrac...

A quoi bon se casser la nénette, hein, elle est excellente la tarte TGV !

12/11/2015

Le gâteau invisible....

   Sur la toile tournent de nombreuses recettes originales comme le "gâteau magique" mis un peu à toutes les sauces.
Une autre star du Web a séduit notre amie Tomyam : Le gâteau invisible (sans doute sur les hanches ;-) réputé pour sa faiblesse en calories !

Sauf que Tomyam ne s'est pas contentée de faire un copié-collé, elle a réalisé plusieurs versions jusqu'à parvenir à l'inratable perfection ;-)

Et bien sûr n'étant pas égoïste, elle partage !

Nov-2013-079-545x362.jpg
Ce gâteau est dit "invisible" parce qu'il comporte plus de fruits que de pâte à gâteau. Ce qui le rend léger.

L'innovation de Tomyam est de l'avoir réalisé avec des coings mais partons de la "version originale" aux pommes et aux poires :

LES INGRÉDIENTS :

8 petits fruits (ou 6 gros) : Mélange de pommes et de poires.
2 œufs
50 g de sucre + un parfum (zeste de citron frais râpé, pincée de cannelle, vanille en poudre...)
15 cl de crème (ou 10 cl de lait + 20 g de beurre fondu)
70 g de farine + 1 pincée de sel + 2 càc de levure chimique (mélanger à part ces 3 éléments)

-- Faire mousser les œufs avec le sucre, ajouter la crème, puis le mélange farine-sel-levure.
On obtient une pâte à crêpes épaisse. Parfumer maintenant suivant sa préférence.
IMG_1976.JPG
-- Éplucher les fruits et les couper en lamelles fines (utiliser une mandoline) que l'on mélange dans la pâte au fur et à mesure. La quantité de fruits est un peu aléatoire, on arrête quand la pâte est saturée.

IMG_1979.JPG
-- Verser dans un plat pas trop grand afin qu'on ait de l'épaisseur, tasser et faire cuire environ 40 minutes à 180°C.

Option coings : Les tranches ont été préalablement légèrement ramollies à la cocotte minute (précuites) afin de raccourcir leur cuisson mais cela peut être fait au cuit-vapeur.

On obtient une espèce de clafoutis, très riche en fruits, particulièrement parfumé si on emploie des coings.
Le gâteau est meilleur après une nuit au frais.

IMG_1981.JPG
Le voici avec une finition gourmande :
Parachever le gâteau (quels que soient les fruits utilisés) avec des miettes à crumble que l'on surface en fin de cuisson car elles "bronzent" très vite.

Tomyam ajoute (et je partage cet avis) que le coing est un fruit merveilleux, à ne pas délaisser ou cantonner uniquement à la longue confection de gelée ou de pâte de fruit...
Boudé le coing ?
Oui, certainement parce qu'il est un des rares fruits impossible à consommer cru, de plus il se fait divin légume en version salée !

01/10/2015

Connaissez-vous les pommes noires ?

   Hier, je suis allée me calmer dans la Nature, chacun son truc, pour d'autres ce sera le Xanax...

Faut dire qu'avec mon dégât des eaux qui perdure, un peintre qui refuse de travailler sur des murs trempés (et il a bien raison), un assureur qui rejette le remboursement du déshumidificateur, je me retrouve à banquer pour assécher un bien qui n'est pas le mien...

Bref, prête à imploser, seule face à l'ennemi devenu sourd et aveugle, j'ai fait un petit break, je suis partie vers un lieu que j'aime bien, il s'agit d'une zone occupée par un centre de recherche et d'exploitation agricole.

Comme pour la mode ou la déco, l'évolution de notre alimentation est étroitement surveillée mais surtout anticipée ; les consommateurs veulent de l'originalité pour briller en société, de la couleur inattendue, des saveurs nouvelles et les jeunes femmes actives aiment la "pomme repas".

Perso, je pense qu'on ferait mieux de sauvegarder les acquis mais bon, ça n'engage que moi ;-)
arkansasblack.jpg
Voilà donc ce que j'ai trouvé : Elle se nomme GROSSE POMME NOIRE chez nous mais vient des USA où elle s'appelle BLACK ARKENSAS.

Lorsqu'on arrive sur la zone expérimentale, on a comme un choc, voyez plutôt :
orchard-8.jpg
Si le soleil tape sur les pommiers, les fruits paraissent carrément noirs, au mieux violines genre aubergine.

La cueillette est en cours, les expéditions aussi, vers des points ciblés en Europe :
Des épiceries stratégiques (exemple : Le quartier de la Défense à Paris) et certains supermarchés qui acceptent de tester la "grosse pomme noire" (on y filmera la réaction des clients, à leur insu com' d'hab').

Le consommateur en a ras le fion des pommes rouges ? Pas de souci, la relève noire est assurée, à quand la toute blanche ? !
Quelle est la couleur qui se vend le mieux en mode et en déco ? Le noir. Alors, on plante des arbres à fruits noirs.
Vous voyez un peu si on s'occupe bien de vous en haut lieu, hein ?!
arkansas-black-apple-whole-slice.jpg
Naturellement, j'ai voulu la goûter.

Chair ferme (trop ferme), très blanche, s'oxyde moins vite que les autres. Quant à la saveur... on va dire que j'étais mal lunée hier donc peu réceptive mais BOF, la "grosse noire" a un goût de Royal Gala, sans plus.
En fait, les innovateurs misent d'abord sur son aspect, ils ont raison, il n'y a plus que le paraître qui fait recette.
gpnoire2.jpg
Après la "Noire de l'Arkansas" je suis allée fouiner du côté de nos futurs légumes mais là, c'est encore top secret, on ne m'a pas ouvert la porte...

   Alors j'ai continué ma route quand tout à coup, un autre choc : Un immense eucalyptus, seul et presque tout nu !
95137080_o.jpg
Arbre magique s'il en est...

Derrière le tronc d'un blanc lumineux, j'ai pu ramasser un petit fagot d'écorces parfumées, c'est un bonheur de les casser pour en prendre plein les narines !
plantesetarbres072009051314650780.jpg