Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2016

Tisane de fleurs de pommier

   Le plus difficile dans notre délicieuse affaire, sera de trouver un pommier sauvage, ou un pommier exempt de tout traitement chimique... Nos normandes auront un sacré avantage sur les autres !

Nous allons préparer une tisane exquise, un peu vieillotte et complètement tombée en désuétude alors qu'elle faisait partie de la cosmétique de nos coquettes aïeules.
En effet, pour avoir un teint de pêche... il faut boire la fleur du pommier !! Elle éclaircit le teint, l'unifie et affine le grain de peau.
À réserver précieusement pour l'employer après un traitement antibiotique, lors d'une réaction cutanée allergique et même un vilain coup de soleil.
apple_blossoms_3.jpg
Une fois déniché l'arbre magique, n'ayez aucun scrupule à lui ôter fleurs blanches et boutons roses !
Bien au contraire, il sera soulagé de quelques futurs fruits, toujours trop serrés qu'il faudrait donc "éclaircir" pour leur permettre une meilleure croissance.

En pinçant la base des fleurs, on emporte inévitablement une corole grise veloutée et même quelques petites feuilles. Gardez tout, ne triez pas, le "vert" de l'arbre ayant les mêmes propriétés que ses fleurs.
Apple-Tree-Blossom1.jpg
Comme il se doit, on étalera notre cueillette sur un plateau rangé à l'ombre.
On peut utiliser les fleurs fraîches pour préparer une infusion mais c'est une fois séchées qu'elles donnent au liquide un adorable parfum de rosée matinale, un goût de pureté tout en délicatesse...

Plus haut, je parlais de l'efficacité des fleurs de pommier sur la carnation. Mais ce n'est pas leur unique vertu car elles sont :
-- Hautement diurétiques et détoxifiantes.
-- Aptes à faire baisser la tension artérielle.
-- Capables d'enrayer un mal de gorge ou une toux rebelle.
apple flower tea.jpg
Le séchage se fait assez rapidement si l'on prend soin de retourner les fleurs chaque jour en les brassant.
Certes, elles sont moins pimpantes que fraîches mais bien plus faciles à conserver dans un bocal transparent ou un sachet en papier !
tisane fleurs pomm.jpg
Et voilà ! On s'assied calmement pour déguster une tisane virginale à peine colorée.

C'est pour faire joli que j'ai laissé les fleurs dans la tasse, hein, en temps normal, il faudra filtrer !
Le dosage sera approximativement d'une cuillère à soupe de fleurs pour une tasse.

C'est un doux moment, mes ami(e)s, un très doux moment que ce moment-là...

18/12/2015

Confit de pommes vanillé

   Juste un petit bazar à faire de ses mains en vue de cadeaux gourmands... pour les retardataires !

C'est Martine qui m'a remémoré la recette en nous parlant de son stock de pommes...
Comme quoi, mes vieux neurones tout ratatinés ont encore des ressources : Ils fonctionnent à retardement mais ils fonctionnent ;-)

Le titre ne comporte aucune erreur : Il ne s'agit ni d'une confiture ni de pommes confites mais d'un confit de pommes, lol, vous me suivez ? Pas vraiment ? Allez, on explique brièvement :

-- Une confiture est un mélange informe de sucre et de fruit, cuit à haute température pendant un temps assez bref.
-- Confire est une technique qui vise à remplacer le liquide contenu dans un fruit par du sucre, tout en conservant la forme originale et entière du fruit. Le confisage se réalise sur plusieurs jours.
-- Un confit (de fruit, de fleur ou de légume) est une préparation qui utilise des menus morceaux (pétales, tranches, rondelles) et du sucre en cuisson DOUCE de 3 à 4 heures. Les morceaux sont -au final- intacts mais devenus transparents.
Résultat : C'est un peu comme des bouts de fruits confits pris dans une gelée qui a du corps, l'ensemble est TRÈS PARFUMÉ grâce à une cuisson respectueuse.

Après la définition du confit, voilà à quoi il ressemble avec des tranchettes de pommes... Et c'est beau comme à l'Antique !
caramel-apple-pie-jam-spoonful.jpg
Tant que les morceaux ne sont pas transparents avec un cœur ferme, le confit n'est pas correct.
Il se dégustera avec du foie gras, du magret de canard et bien sûr en tartines matinales... ou pas.

LES INGRÉDIENTS POUR 5 BOCAUX DE 500 GRAMMES :

* 2,5 kg de pommes à chair ferme, si possible mélanger 2 ou 3 variétés pour gagner en puissance de parfum.
* 2 bons kilos de sucre de canne (pas de sucre 1er prix = sucre de betterave qui cristallise et mousse trop)
* 1 gousse de vanille coupée en 5 morceaux, chacun étant fendu (ouvert) dans la longueur.
0e21cc42ff2915dbb442dd6cbb8bf285.jpg
-- Éplucher les pommes puis les couper en morceaux d'épaisseurs égales, peu importe si leurs formes sont irrégulières façon compote, ça on s'en contrefiche. Mais que les épaisseurs soient assez semblables est très important pour une cuisson homogène.

-- Peser d'abord les tranches et ensuite le sucre (POIDS ÉGAL).

-- Rassemblez le tout dans une marmite à FOND ÉPAIS, ajouter les 5 tronçons de vanille et un petit verre d'eau, juste pour humidifier le sucre, pas plus.

STOP IMPORTANT :
3181013_WEB1.jpg

** Si vous utilisez le gaz, non seulement l'ustensile de cuisson aura un fond épais mais il faudra l'isoler de la flamme directe avec notre bon vieux disque en fonte, outil qui empêche la préparation d'attacher.
(Image "Temps L")
Sans disque en fonte, on peut tenter une cuisson dans un bain-marie peu profond, en surveillant souvent le niveau d'eau.

** Gaz, feux à induction, halogènes ou vitrocéramiques, il suffira de trouver le bon degré de température afin que le contenu de la marmite produise un tout petit bouillonnement à peine visible ;-)

Ne pas faire attacher la préparation au fond est crucial car il faudra très peu la remuer. Si on mélange et si on remue, on obtiendra de la confiture et non du confit.

Je reprends le fil de la recette :

-- Nous laissons donc cuire tout doucement, sans couvercle, on ne viendra que rarement faire passer le dessous dessus à l'aide d'un ustensile large comme une écumoire ou une spatule, en veillant à ne pas écrabouiller les fruits.
Pour que les morceaux deviennent transparents et que le jus soit pris en gelée, on comptera entre 3 et 4 heures, ce temps varie en fonction de la maturité et de la texture des pommes. Une Grany Smith cuira plus longuement qu'une Reinette.

-- Lorsque les tranches de pommes ressemblent à ceux de ma première photo (là-haut, en haut !), on peut remplir les bocaux en plaçant un tronçon de vanille dans chacun d'eux, comme ceci :
jam_0.jpg
ATTENTION :
On ne ferme jamais un confit immédiatement car il "transpirerait" ! Attendre le lendemain pour visser les couvercles.

Et puisqu'on en est aux travaux manuels, je vous propose deux sortes d'étiquettes adaptées mais bien entendu, ce ne sont que des suggestions :
o2.jpg     o9.jpg
On taille des rondelles de pommes d'environ 5 mm d'épaisseur. On les fait sécher au four doux (120° maxi) sur du papier sulfurisé. Une fois les tranches sèches, elles sont percées pour y passer un lien puis on écrit le nom du destinataire avec un feutre blanc par exemple.
étiq.jpg
Ici, on utilise une rondelle en caoutchouc (neuve !) destinée aux conserves. Avec une perforatrice de bureau (la fameuse trouyauteuse !), on troue la languette afin d'avoir un passage net pour un lien.

On découpe ensuite une forme de pomme avec ses feuilles dans du Canson vert pour la coller au dos du caoutchouc.
Cette idée sympathique est empruntée à Claire Connan, styliste en emballages et étiquettes.

LES OPTIONS MIAM :

** 10 minutes avant d'arrêter la cuisson, verser un petit verre de Calvados dans la marmite, remuer délicatement.
** Quelques cerneaux de noix concassés et légèrement torréfiés (mais pas brunis, juste cuits afin qu'ils ne moisissent pas) s'ajoutent aussi en fin de cuisson.

   Si vous calculez le prix de revient de ces bocaux gourmands... y en a pas pour bézef les amies, mais je peux vous assurer que sur une brioche avec une cuillerée de crème fraîche, un confit de pommes vanillé... c'est à tomber raide !

16/11/2015

Tarte à l'arrache !

   Puisque la vie continue, il est impératif de se faire plaisir, peut-être encore plus qu'avant mais de là à passer 3 heures à couper des tranches de pommes parfaites pour un résultat super esthétique.... NON !

Qui n'a jamais été freiné dans son envie de tarte aux pommes uniquement à cause de l'étape découpe ?

Une fois les fruits pelés, faut bien viser le milieu pour en tailler deux côtés égaux.
Puis, on recoupe les moitiés en quarts afin d'aller dénicher ce foutu trognon qui adhère à la chair comme pas permis et là, GAFFE ! Si on s'y prend comme un manche, si on a le geste trop vif, on casse le quart de pomme.... et c'est foutu, faut tout recommencer.

Enfin parvenu à retirer tous les trognons à la perfection, reste à découper des tranches les plus égales et semblables possible... sans savoir si leur quantité sera suffisante car en les faisant chevaucher, il en faut beaucoup, on n'est donc pas à l'abri d'une seconde tournée... et puis elles s'oxydent donc faut les asperger de jus de citron... Bref, C'EST LONG !
tarte.jpg
Voilà pourquoi j'adore réaliser une tarte RUSTIQUE en 5 minutes chrono.

Si j'ai le temps et ce qu'il faut sous la main, j'étale sur la pâte un petit fond à base de poudre d'amandes et de blanc d’œuf qui -outre la saveur- déposera un "film" imperméable.
Mais en l'occurrence, j'ai opté pour du brut et des produits SAINS :

Pour quelques centimes de plus, on se paye une pâte BIO. Elle sera plus goûteuse et nettement moins grasse qu'une pâte basique.
Et comme je suis sûre de ne pas rater mon coup, inutile d'acheter 1 kilo de pommes, 3 suffisent mais là aussi j'ai choisi des BIO, très parfumées et fondantes.

La découpe ? On taille des morceaux totalement inégaux, jusqu'au trognon qu'on fiche en l'air et basta !
tarte détail.jpg
Je n'ai strictement RIEN ajouté : Ni sous les pommes ni dessus et pas un grain de sucre. Une vraie tarte paysanne quoi !

Le résultat n'est pas si moche, sans doute à réserver aux intimes (ou pour une tarte égoïste) mais ce fut un pur régal, un appartement embaumé, une tarte sans chichis et même un peu en vrac...

A quoi bon se casser la nénette, hein, elle est excellente la tarte TGV !