Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2015

Il y a cuillère et cuillère....

   Et c'est toujours la même histoire... une histoire de pognon !

Sur le Net (sites de design culinaire) ou dans les boutiques de vaisselle tendance, j'ai aperçu une belle idée : la cuillère en bois sexy fun !!!!

Oups.... son prix m'a semblé beaucoup moins fun, allant de 8,5 € à 12,5 €.

Alors, pourquoi ne pas la faire soi-même et l'offrir à une reine de la tambouille pour Noël ?
I-Grande-15107-cuillere-en-bois-60-cm.net.jpg
Vrai que telle quelle, nature, la brave cuillère en bois n'a rien de très séduisant. Son prix -lui- est tout doux : 70 centimes l'unité en moyenne, encore moins chère vendue en lot.
il_fullxfull.666642545_1yow.jpg
Voici les fameuses cuillères.... évidemment, le contraste entre l'aspect brut du bois et la couleur "glossy" du manche, ça change tout.
net.jpg
Et voilà les réalisations d'une blogueuse. La classe et le stylisme !

Alors qu'est-ce qu'on attend pour en faire autant ??

LE MATOS :

On farfouille dans les affaires scolaires des enfants pour taxer leurs tubes de gouache et on détourne son vernis à ongles incolore pour la finition !
Très peu de fournitures sont nécessaires.
gouach.jpgbleu vert.jpg
Perso, j'ai utilisé un fond de peinture acrylique blanche réparti dans 3 petits godets. Une cuillère à café de peinture suffit pour 1/2 manche.
Pour obtenir 3 tons pastel,  j'ai ajouté dans chaque godet un "pois" de gouache colorée  : Du vert "printemps", du bleu cyan et du rouge magenta.
(Sans reste de peinture à disposition, le tube de gouache blanche convient tout à fait comme base)

Bien touiller-écraser la couleur dans la base blanche pour une teinte uniforme et rectifier l'intensité si besoin.

UNE SÉPARATION NETTE :
Pour la jouer "pro", il faudrait du ruban de masquage, vous savez ce scotch beige en crépon adhésif qui sert habituellement à protéger les vitres lorsqu'on peint les boiseries tout autour.
Je n'allais pas foutre 3 euros en l'air, j'ai donc plaqué sur le manche de l'ustensile (et écrasé à l'ongle) du scotch "de bureau" basique, afin que l'arrêt de la couleur soit net :
manche scotch.jpg
On aperçoit le scotch sur cette photo (encerclé de rouge)

APPLICATIONS :
-- Si la qualité du bois (généralement du hêtre) vous parait médiocre au toucher, il sera sage de le poncer légèrement afin qu'il devienne lisse : Un petit morceau de papier de verre "double zéro" et quelques secondes viendront à bout des rugosités. On essuie avant de peindre pour enlever la poussière de bois.

-- Une première couche sèche en 30 minutes, on passe ensuite la seconde pour un travail couvrant.

-- Le lendemain le séchage est parfait, on applique alors un vernis -qui- outre sa fonction protectrice, donnera du contraste et de la gaité à l'objet.
J'ai employé un vernis à tableau parce que j'en avais ; sinon, du vernis à ongles incolore convient très bien et il en faut si peu...
Enfin, on laisse sécher les cuillères plantées dans un verre, manches vers le haut... of course ! Pour finir, on retire le ruban adhésif.

Toujours en hêtre brut, on trouve des mini planches à découper, le même travail leur va comme un gant :
il_570xN.707502899_p9jq.jpg
Mais revenons à mes bricolettes achevées que voici :

fini cuill.jpg
Rapidité d'exécution, originalité d'un manche peint incomplètement, joli look pour des cuillères en bois qui étaient tristounettes ; désormais, on ne les cache plus dans un tiroir, on les montre ou on les ajoute dans un panier gourmand.

   Bien entendu, les tons pastel ont été choisis pour leur douceur, ce sont des couleurs apaisantes et faciles à bidouiller chez soi.
Mais avec des sous, on peut aussi acheter des petits pots de peinture "test" et la jouer flashy, fluo, noir brillant pour un mâle cuistot, chocolat pour une cinglée du cacao, rouge vif pour les passionnés... ce n'est qu'affaire de goût ou d'harmonie avec l'esprit d'une cuisine et de son occupant !

18/11/2015

Orangettes

   Bonjour la compagnie !

la_recette_des_orangettes_au_chocolat.jpg
Nous causions "orangettes" hier avec Pepou. Comme il m'est actuellement impossible de récupérer les notes de feu mon site, je donne un lien correct pour qui serait intéressé.

RECETTES DES ORANGETTES SUIVANT ISA (clic sur ce lien, merci)

J'y apporte 2 précisions :

-- Les oranges doivent être impérativement BIO car on utilise leurs écorces qui -comme nous le savons- renferment et concentrent tous les traitements chimiques. Je conseille aussi vivement de bien les laver-brosser-sécher.

-- Lors de l'étape confisage, Isa parle de 3 mises à ébullition. Suivant l'épaisseur des écorces, il faudra remettre la marmite sur le feu (sans doute 2 ou 3 fois de plus) jusqu'à CE QUE LES ÉCORCES SOIENT TRANSLUCIDES. Sans cela, elles ne seront pas confites à cœur et donc elles moisiront.

Dans sa note, on comprend que la chef réalise le confisage dans une même journée, en attendant que le sirop refroidisse. Sur ce point, je ne suis pas d’accord, il vaut mieux faire une ébullition par jour car les écorces "travaillent", elles sont vivantes et doivent tranquillement se gorger de sucre.
Une ébullition par jour, c'est certes plus long dans le temps mais le résultat sera parfait. De plus, laisser une marmite dans un coin pendant quelques jours, ce n'est pas la mer à boire !

Et surtout, ne ratez pas le début : Désamériser les écorces en les faisant blanchir 2 fois puis les rincer soigneusement, sinon vous aurez des orangettes qui arrachent la langue !

Allez zou, au boulot, n'ayez pas peur de cette recette, elle est facile et... redoutablement succulente !!
Et puis je suis à votre disposition si en cours de travail vous avez besoin d'aide.

06:30 Publié dans agrumes, Noël | Lien permanent | Commentaires (12)

10/11/2015

Vinaigre de figues

   En voilà un vrai petit bonheur, tout en finesse, saveur et pureté !

Le vinaigre de figues sèches viendra ponctuer vos paniers gourmands, je le poste assez en avance pour laisser le temps de trouver les ingrédients ainsi que des jolis flacons. Outre les vide-greniers, chez CASA on vend des fioles de 15 cl, répliques miniatures des bouteilles de limonade, à moins de 2 € pièce.
aceto-al-miele-e-fichi-secchi-640x480.jpg
A quoi diable peut servir le vinaigre de figues ?

Déjà, regardez combien il coûte dans les épiceries chicos, ça va vous motiver !!!
Ensuite, notre recette ira à la perfection dans :

- Une vinaigrette pour salade composée avec dés de gruyère, noix ou mozzarella.
- Une marinade de type "travers de porc" avec sauce soja, miel, huile, gingembre...
- Une entrée de jambon cru ou une effilochée de canard : Juste un filet, juste un délice !
- Un reste de moutarde desséchée et compacte : Une bonne giclée de vinaigre de figues, bien touiller, mettre dans un pot plus petit et tout propre.... ça transfigure la vieille moutarde que plus personne ne veut (excepté la poubelle ;-).
c2f10924bde533bb.jpg
Les fruits secs (figues, dattes) sont extrêmement sales parce que leur long séchage se fait en des lieux où l'hygiène laisse à désirer... et je suis gentille, passons sur les détails, mais fuyez les figues sèches arrivées dans les supermarchés, à prix égal préférez-leur des BIO vendues en vrac.

De plus, vous y gagnerez en qualité, souplesse et parfum.
vinagre_de_sidra.JPG
Idem pour le vinaigre de cidre, il sera BIO, d'origine garantie et sans produits chimiques.

LES INGRÉDIENTS :

- Une bouteille de vinaigre de cidre non aromatisé (nature) BIO = 75 cl
- 150 à 200 g de figues sèches BIO
- Quelques branchettes de thym (facultatives mais recommandées !)
- 1 bonne cuillerée à soupe de miel.
- 5 à 7 grains de poivre (si possible blanc)
toot_c18316ebdf.jpg
A l'aide d'un couteau, trancher chaque figue au moins en deux, mieux : en quatre.

figs-in-fig-vodka-600x399.jpg
Dans un grand bocal ou dans un saladier en verre, réunissez tous les ingrédients (sauf le thym), remuer.

> Si vous utilisez un saladier, plaquez du film alimentaire dessus.
> Si vous utilisez un bocal, fermez-le.

> Laisser l'infusion faire son boulot pendant 24 heures à température ambiante ; le vinaigre capturera le divin parfum des figues... mais pas leurs calories !

> Passé ce délai, ouvrez votre contenant, écrasez les figues (qui se sont amollies) soit à la fourchette, soit au presse-purée vertical, soit encore par 2 ou 3 coups de mixeur plongeant : Le but est de libérer la pulpe dans le vinaigre.

> Fermer à nouveau soigneusement le contenant. Laisser ainsi 10 jours à température ambiante, pas de frigo.

> Filtrer. Le liquide obtenu est épais, trouble et coloré (il peut être brun-rouge si les figues fraîches étaient violettes).
N'hésitez pas à filtrer une seconde fois au travers d'une double épaisseur de gaze afin qu'aucune graine ne passe.

Répartir le vinaigre en flacons hermétiques, y introduire une tigette de thym sec. Il ne restera plus qu'à décorer et personnaliser chaque flacon-cadeau... ou à garder égoïstement votre vinaigre de figues !