Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2015

Faites péter les grenades !

   C'est la saison des couleurs chaudes !

Au printemps, nous avions vu comment utiliser les fleurs du grenadier en tisane (clic ici).

En automne, certain(e)s d'entre vous qui vivent en zone tempérée, peuvent aller cueillir des grenades sauvages et... je ne me fais pas prier pour subtiliser à l'arbuste ses jolies "lanternes" !
grenades.jpg
Le critère (pour savoir si la grenade est mûre) est identique à celui du melon : Le fruit doit être lourd !

Et comme cette année s'avère riche en grenades, j'ai cherché le moyen le plus rapide pour en faire des jus dont tout le monde connait le prix exorbitant dans le commerce (surtout s'il est bio et pur).
En ce qui concerne les vertus du jus de grenade, cliquez sur ce lien, on vous dit tout !
crushed-pomegranate-juice-17.jpg
Idéalement, après avoir trouvé ou acheté des grenades, c'est cet appareil le plus efficace pour les presser et recueillir les jus : Le presse-fruit vertical sur sa base en fonte.
Il existe aussi les extracteurs de jus. Ces appareils plus rares le seront bientôt moins (et donc moins chers), quand la population comprendra les effets bénéfiques des jus de légumes sur la santé.
On en est encore aux balbutiements mais ça va bouger !

Dans tous les cas, il faut couper la grenade comme une orange : Dans la largeur.
POM-Dinner-Granita2-1024x685.jpg
Si on a l'immense patience de dépiauter toutes les arilles, la méthode "moulinette" fonctionne bien aussi car contrairement au blender, elle sépare les pépins de la pulpe, qui une fois écrasée, devient jus écarlate.

pomegranate-juice-health-benefits-cancer-cure.jpg
SLURP !!!
Il faut vraiment rejeter les peaux ainsi que les cloisons jaunes affreusement amères....
Pour remplir le verre ci-dessus, il a fallu presser 4 grosses grenades. Voilà donc une boisson qui se mérite et qui justifie sont prix élevé dans le commerce !
Attention ! Un jus "maison" doit être bu dans les 30 minutes qui suivent sa préparation ; au-delà, il perdra les 3/4 de sa valeur.

IMG_9813.jpg
La méthode du bon vieux presse-agrume convient parfaitement, même si elle réclame un peu "d'huile de coude" et un tablier bien enveloppant pour éviter les giclettes qui tachent mais le pressage est rapide.

Les personnes qui possèdent un presse-agrume électrique en savoureront l'aide précieuse ;-)

Encore une fois, on coupe la grenade dans sa largeur, c'est impératif.
grenade.jpg
Quelle magnifique saison que l'automne !

Si vous ne pouvez ramasser des grenades, privilégiez celles qui ont le moins voyagé en favorisant les françaises, les corses et les espagnoles ; celles qui viennent de très loin (Asie, Amérique latine) n'ont plus aucune valeur nutritionnelle et celles qui viennent d'Israël sont trop chères (environ 1 € pièce).
IL FAUT DU FRAIS et ce sont les marchés d'extérieur qui offrent les meilleures à des prix raisonnables pour le plus puissant des antioxydants !

Voir aussi sur "Leboncoin" rubrique Vins & Gastronomie et Jardinage (ou postez-y une annonce en "demande") :
Les grenades supportent très bien un envoi par colis grâce à la rigidité de leur enveloppe protectrice et comme avec Mondial Relay le délai n'est que de 48 heures, c'est nickel !

18/07/2015

Gaspacho à ma façon

   Et oui, j'ai voulu jouer au gars qui fait taire les cigales dans la pub Alvalle !! Pfff...

N'empêche que sa formule "pastèque-tomate-menthe" chantait mieux à mon oreille que ces foutues choristes estivales...

J'ai aussi repris ma bonne vieille méthode culinaire : Pas de recherche mais des tests, jusqu'à obtenir un résultat satisfaisant, économique et SIMPLE À FAIRE, non sans perdre de vue l'aspect santé :
La recette qui suit comporte une forte concentration en Lycopène, le meilleur antioxydant pour la peau connu à ce jour. Une recette antiride en quelque sorte !
soupS.jpg
La texture devait (à mon sens) être fine mais pas trop liquide et la saveur bien équilibrée sans que l'un des ingrédients ne domine. J'ai tâtonné mais j'y suis parvenue !

Et j'y suis parvenue en grande partie grâce à notre amie Martine qui m'avait fait part de sa découverte que voici :
Pastèque-sans-pépin-Mini-BOUQUET-bio-300-DPI.jpg
Quand on est seul ou à deux, les pastèques "normales" sont trop grosses.
Martine a déniché des pastèques
de la taille d'un melon ou pastèques-portions qui présentent un autre avantage non négligeable : Elles n'ont pas de pépins !!!
Ainsi, on ne passe pas des heures à chasser la graine gluante qui cavale dans toute la cuisine et qui fait bien casser la gueule si elle tombe par terre ;-). Merci Martine pour le tuyau : C'est génial !
coup droite.jpg
LES INGRÉDIENTS POUR 4 à 6 VERRINES (suivant leur taille) :

Un peu comme nos voisins britanniques, j'ai mesuré avec une tasse qui contient 30 cl.

- 2 tasses de pulpe de pastèque
- 3 grosses tomates très mûres = 2 tasses de tomates pelées et épépinées.
- 2 càs de poudre d'amande ou 1/2 tasse de mie de pain humidifiée... et là je fais une halte explicative :

La texture finale me paraissait trop liquide, pas assez rassasiante. J'ai donc ajouté de la mie de pain trempée dans de l'eau, bien réduite en bouillie puis essorée. Mais il restait quelques grumeaux après mixage, on les verra sur la photo avec la tranche de pain, plus bas.
Et puis j'ai pensé à nos copinautes qui bossent et ont peu de temps. La poudre d'amande est idéale pour épaissir le gaspacho, apporter un goût subtil fort agréable et en plus, lier tous les ingrédients.
Mais question budget, la mie de pain est plus économique !
Je continue la liste :

- 1 petite échalote prédécoupée
- 1 càs de jus de citron
- 1 càs de vinaigre (balsamique ou de vin rouge basique)
- 1 "petite" càs d'huile d'olive + quelques gouttes juste avant le service pour poser des "yeux" brillants sur chaque verrine de soupe.
- 3 feuilles de menthe fraîche ciselées. Prévoir quelques sommités pour la déco avant service (j'ai testé avec du persil et de l'estragon, c'est très bon aussi !)
coup.jpg

LA RECETTE SIMPLISTE :

Mettre tous les ingrédients dans le bol du robot, mixer, arrêter, remuer à la cuillère puis remixer.
Arrêter encore, saler, poivrer dignement, finir de mixer, goûter, rectifier l'assaisonnement si besoin. Réfrigérer immédiatement la préparation.

Pour en faire un gaspacho à boire et à manger, plusieurs options s'offrent à nous :

- Comme sur la photo ci-dessus, présenter à table des ramequins d'oignon rouge en lamelles, des petits dés de concombre, de tomate, de pastèque, de céleri branche, des éclats de Feta (qui y va à merveille mais remonte le taux de calories qui frôlait le zéro), etc... Chaque convive fera sa propre tambouille !

- Épicé : Alors OUI mais dès le départ dans le bol du robot, on incorporera un petit piment frais coupé en menus morceaux. Il faut avoir la certitude que cela plaise à tout le monde !
pain ail.jpg
Voyez la soupe ? La mie de pain dont je parlais dans les ingrédients, ne donne pas une très jolie texture.

Pour les affamés, une belle tranche de pain grillé beurrée et frottée d'ail sera bienvenue et si vous avez une potée d'estragon, allez-y de quelques feuilles mais mollo, bien que son parfum aille à la perfection au gaspacho.
Watermelon_gazpacho_2.jpg
Et voilou ! Tout est prêt d'avance (mais pas plus de 6 heures de frigo), mon gros plat à gratin en porcelaine blanche Ikea blindé de glaçons et en avant pour un service super frais !

Bien entendu, c'est une méthode express que je vous ai proposée et qui coûte moins cher que le bidon d'Alvalle mais chacun agrémentera la recette à sa guise...
Enfin, le gaspacho du commerce est souvent sucré, même pas j'ai essayé !! La petite acidité du mélange tomate-citron-vinaigre est contrebalancée par la douceur de la pastèque, basta, c'est parfait ainsi, pourquoi diable rajouter du sucre ?!

16/07/2015

La folie COCO

   Un vent de folie souffle depuis les USA (of course) concernant l'EAU de COCO au point que Madonna ait investi des sommes astronomiques dans une usine de production et que Rihanna en fasse le panégyrique façon "fit", tout comme Christian Slater.
eau-de-coco-rihanna.jpg
On parle bien de l'eau de coco et non du lait trop riche en matières grasses.

Toujours aidée par mes amis de l'INRA, j'ai essayé de trier pour vous le vrai du faux parmi les allégations santé de l'eau de coco.

Si les producteurs américains lui prêtent des actions anti-cancer, anti-stress et... anti-tout, il n'en reste pas moins quelques certitudes scientifiques :
coco1.jpg
L'eau de coco s'extrait du fruit vert et jeune (photo ci-dessus) où elle est beaucoup plus abondante que dans la noix mûre, brune et chevelue que nous connaissons tous.

- Hydratante : C'est le potassium qui favorise l'hydratation de nos tissus et l'eau de coco en contient 15 fois plus qu'une boisson spéciale pour sportifs.

- Drainante : Oui, c'est indéniable, donc elle entre dans le combat contre la cellulite.

- Détoxifiante : Affirmatif, l'eau de coco nettoie l'organisme et n'apporte presque pas de calories.
eau-de-coco.jpg
Plus le fruit est jeune et plus son "eau" sera limpide. Il ne prend un aspect laiteux qu'à la maturité de la noix. (Photo ci-dessus).

J'ai aussi demandé une analyse sommaire de l'eau de coco issue d'une noix mûre achetée au supermarché. Son taux de potassium s'avère faible pour une raison très simple :
Les noix voyagent par bateaux et ne sont pas considérées comme des fruits frais, elles mettent donc de longues semaines pour parvenir dans nos magasins; de fait, si la chair demeure excellente, l'eau qui l'hydrate a perdu de ses bienfaits et même de sa saveur.

Pour nous permettre de profiter des bienfaits de l'eau de coco, elle est désormais vendue en "brique à bouchon" dans les magasins Bio, chez Carrefour, Leclerc et Monoprix à 1,90 € les 50 cl (en moyenne), ce qui est assez cher si on veut en faire une cure !
eau-de-coco1.jpg
Mais bon, il fallait parler de l'aspect santé de l'eau de coco avant de se lécher les moustaches avec deux petites recettes gustatives mais non-bienfaisantes, car n'ayant plus d'eau de coco sous la main, j'ai "tisané" de la coco râpée :
tisane coco.jpg
Eau très chaude versée sur la râpure, on laisse infuser quelques minutes en remuant souvent.
mon eau coco.jpg
Ensuite on filtre et on laisse refroidir.

Je crois que nous sommes nombreux à aimer ce goût si particulier... Bien sûr, il serait plus prononcé en version fraîche, mais tant pis !
three-layers-for-mango-drink.jpg
Ici, j'ai ajouté un peu de jus de mangue (trouvé sur la plage tout neuf !) et je n'ai pas pu m'empêcher d'y replonger la râpure de coco issue de la précédente "tisane"...

Waou ! Pina Colada sans alcool mais allongée avec un peu d'eau pétillante glacée : Super bon !
jus.jpg
Là, c'est au jus d'ananas que l'eau de coco a été mélangée : Un bien délicieux mariage !

Bien entendu, tout ça se boit très froid et si vous devez recevoir des amis, épatez-les avec un cocktail sans alcool ayant pour base de l'eau de coco.
Si vous la mélangez avec un jus de fruit exotique et beaucoup de glaçons, le demi-litre suffira pour 5 à 6 verres.

Par ces temps de canicule, je pense aux jeunes enfants et aux personnes âgées : Rien ne remplace l'eau de coco pour maintenir leur hydratation au maximum, alors c'est le moment de la tester ou jamais, non sans vérifier qu'elle soit 100% pure, sans adjonction de sucre ni conservateur !