Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/07/2017

Les français changent (vus du bout de ma lorgnette)

   Simples observations de 150 000 vacanciers sur 5 mois de l'année, depuis 7 ans.

bl.jpg
La première, la plus flagrante et la plus positive : Les jeunes (18-25 ans) fument et boivent beaucoup moins.
Mon "baromètre" est la plage au petit matin :
Les cadavres de Fanta sont majoritaires à ceux de Smirnoff, quant aux cigarettes, elles régressent très nettement même si la consommation d'herbe demeure constante avec même un public de plus en plus jeune ; on va dire que le petit joint reste occasionnel et lié à la fête, alors que le tabac était quotidien.
Mon employeur estival confirme ce constat global et il a plus de recul que moi puisque sa paillote fête 20 ans d'existence ; ses clients sont devenus fans de cocktails exotiques sans alcool mais avec "mise en scène" (couleurs étagées, fruits rares, verres élégants et lumineux, accompagnements décoratifs et comestibles, etc...).
blog coc.jpg
Ils sont plus dans la dégustation de produits naturels que dans l'alcoolisation brutale et ce n'est pas par économie, un cocktail de luxe coûte plus cher qu'un shoot de Vodka.
Dans son établissement, il vend des cigarettes (uniquement aux clients). En 2000, il en commandait le double !
Et puis je vois bien toutes ces bandes de potes qui n'ont plus la clope au bec, c'est une évidence, même si les filles résistent ;-)

Le constat le plus étrange concerne les comportements :
Lorsque la crise financière a fait rage, il y a eu des réactions violentes (j'en avais écrit divers billets sur le site) :
Les gens gaspillaient à outrance comme pour faire un bras d'honneur aux restrictions, comme pour défier l'adversité et lui dire "je continue d'acheter et de dépenser coûte que coûte !".
Seulement voilà, vivre à crédit se paye tôt ou tard, les retours de bâtons ne se sont pas fait attendre plus de deux ans.
blog plag sal.jpg
Avant, la plage était constellée de repas achetés et non consommés, les douches arboraient serviettes, shampooings, produits d'hygiène divers.... j'arrivais à collecter de quoi me doucher et me shampouiner pour le reste de l'année...
Je faisais des pleins cartons de belles serviettes que je donnais aux asso caritatives.
Aujourd'hui : RIEN, si ce n'est quelques flacons vides qui ont échappé à la poubelle.
Aux douches, on laissait ses chaussures, ses vêtements, son parasol, les jouets des enfants.... C'est fini ça.
blo.jpg
Là, j'en veux pour preuve l'équipe de nettoyeurs de plage : Ils confirment et ne sont plus que 10 au lieu de 15.

Pourtant, le nombre de touristes n'a pas baissé, il s'est plus fractionné et étalé, les mois de mai et juin ayant remporté le pompon, septembre 2016 également. Les vacanciers restent moins longtemps en juillet-août (10 jours au lieu de 15) mais reviennent à l'occasion d'un long week end, une à trois fois l'an.
Lors de ces mini vacances, les jeunes couples, les trios de copines ou de copains utilisent Blablacar à fond ainsi que Airb&b.... les transporteurs classiques ainsi que les hôteliers souffrent.
shutterstock_166268645.jpg
Depuis la crise, les garçons se sont mis en cuisine, c'est une évidence que chacun traduira comme il l'entend !
Là, ce sont les traiteurs qui souffrent... quand les supermarchés font le plein.
Perso, j'adore voir ces nouveaux trentenaires prendre un air à la fois grave et gourmand en se penchant sur le rayon des fruits et légumes !
Ils sont sélectifs, favorisent les produits locaux et savent exactement ce qu'ils veulent en quantité et qualité... moi je dis respect !

Alors on dit quoi ? On pense quoi ?
Que les français sont devenus "sages" par obligation ? Qu'ils sont plus réfléchis ? Qu'ils ont trouvé les vraies valeurs de leur vie ? Que la menace terroriste a mis les pendules à l'heure ?
Ni mes amis commerçants, ni les résidents à l'année, et encore moins moi-même ne sommes sociologues pour tirer des conclusions, nous nous bornons à de simples constats qui sont pourtant linéaires et unanimes.
blog car.jpg
En parallèle (puisqu'un monde parfait ne peut exister) nous notons tous une recrudescence du petit vandalisme couplé à un égoïsme galopant et aveugle :
Les estivants seraient-ils seuls au monde ? Nuisances sonores à toute heure, dégradations, actes inconscients comme jeter des mégots incandescents du quatrième étage sur les terrasses des rez-de-chaussée.
Les coussins d'en-dessous prennent feu ? Rien à foutre.
On abandonne les sacs poubelles n'importe où (sauf dans les containers) ? Y a forcément du petit personnel qui nettoiera !
= Je suis en vacances, je paye donc je fais ce que je veux. Pourquoi irais-je me préoccuper de mon voisin ?
Cette tendance au mépris de l'autre est en constante évolution.
Dans mon smartphone adoré, j'ai toutes les réponses et toutes les solutions, je n'ai donc que faire de mon prochain.
On en est là ? Notre civilisation s'est réduite à ça ?
9782738111951.jpg
Ces comportements hyper égocentriques seraient-ils la conséquence de la théorie de l'enfant roi sacralisée par Dolto ?
La "génération Dolto", tout le monde en parle et tout le monde la montre du doigt.

Il y a une forme de mépris de son prochain, exacerbée par le fait d'être en vacances, de pouvoir "se lâcher" en toute impunité.

Qu'en pensent les amis gendarmes ?
Recrudescence des agressions gratuites, des incivilités et du vandalisme ? Incontestablement et 365 jours par an.
Baisse des braquages d'envergure ? Aussi (= moins de cambriolages et moins de vols de voitures).
Les délinquants étant peu ou pas alcoolisés, les gendarmes parviennent à discuter avec eux, certes, mais ils se heurtent à des murs creux qui ne veulent rien entendre.
Gendarmes-630x0-630x0-630x0.jpg
Nous sommes à la mi-juillet, il n'y a presque plus de lampadaires de rue debout et éclairants, ils ont été le jouet nocturne de quelques bandes de sauvages.
Bon nombre de containers poubelles sont chaque matin renversés au sol, ce qui fait la joie des goélands qui étalent leur contenu sur plusieurs mètres carrés, donnant à la ville des airs de cataclysme.
Elle est laide ma ville la nuit.... dans quel état sera-t-elle fin septembre ?
Les abris-bus en verre sont lapidés, les vitres des voitures en lieux de stationnement sombre sont en mille morceaux... 
Y aurait-il une épidémie de rage ?
blog tract.jpg
Ce matin à 4 heures (comme tous les matins) alors que je réceptionnais des marchandises, le conducteur du gigantesque tracteur-balai nettoyeur de plage s'arrête boire son petit café, on prend un moment pour discuter.
C'est lui qui lance le sujet :
-- C'est quoi cette jeunesse qui ne s'amuse plus ? Où sont passés les campeurs sauvages qui squattaient les dunes ? Pourquoi cette plage est propre avant même que je la nettoie ?
Le barman (qui en a plein les bottes de sa nuit de labeur) et moi-même piquons du nez. Que répondre ?
blog mash.jpg
Oui, les choses ont changé, rien n'est plus pareil, ça fait trois ans que l'on constate la fin du gaspillage mais aussi la fin de la joie de vivre et ça c'est beaucoup plus grave. Faire un feu de camp sur la plage entre potes, griller des Marshmallows, boire une bière en écoutant de la musique.... c'est une image qui a vécu.
Même les discothèques ne font plus le plein et doivent redoubler d'efforts thématiques pour attirer le client.
Et comme je suis une bavarde invétérée, je discute avec des vacanciers qui "bougent" ; ceux qui remontent d'Espagne ont fait le même constat sur les plages du bas Languedoc et de la Costa Brava.
Ceux qui viennent d'Italie ont trouvé la Côte d'Azur "tristounette" excepté dans les lieux catalogués "branchés" mais très privés.
blog matin.jpg
Le jour se lève, la plage est propre, prête à accueillir bronzette, enfants joyeux et châteaux de sable.
La mer imperturbable en a vu de toutes les couleurs mais que verra-t-elle dans 5 ans ou dans 10 ans ?

Je ne sais pas ce que vous constatez chez vous, j'ignore quelle est votre opinion sur l'évolution des comportements de nos compatriotes mais je serais curieuse de la connaître....

06:30 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (42)

Commentaires

Bonjour à tous
J habite la banlieue est lyonnaise , le constat est le même que sur les plages,incivilités font partie du quotidien, mon constat dans mon immeuble, mon quartier les sacs poubelles sont lourd,difficile d ouvrir la porte du local à poubelle, on pose le sac devant la porte,surtout pas.dand la poubelle il faut soulever le couvercle et mettre sa poubelle, difficile..... Le local est transformé en décharge, il y a tout et n importe quoi dedans au désespoir du gardien, régulièrement tout est cassé (bouton électrique, porte, etc....)
Les enfants descendent jouer à 22h, au ballon,on crie tant pis pour celui qui se repose
Les abris tramway sont régulièrement vandalisé, les ordures sont jeté n importe ou(j ai vu des jeunes hier jeter leur canette coca à côté de la poubelle et volontairement...
Bref j en passe,gare les pétards ce week-end malgré la sécheresse ça va péter et brûlé car c est sec archi sec,les pompiers auront du boulot.
Et c est vrai la joie de vivre n est plus,se battre , insulter fait partie du jeu,triste constat,ou sont les fou rires,les rigolades entre enfants et jeunes ?????
Bonne journée

Écrit par : Martine | 11/07/2017

Répondre à ce commentaire

C'est vrai Martine que ça "saigne" beaucoup et pour des raisons le plus souvent mineures ou imaginaires.
Hier j'ai vu 5 gaillards frapper un jeune à terre, grands coups de pieds ds le ventre, rien que le bruit, ça m'a chamboulée, vite appelé les gendarmes mais le jeune battu est parti avec les pompiers, inconscient et vraiment mal en point.
C'est affreux cette rage, affreux.
Mais on ne perd pas de vue qu'il y a des millions de jeunes super bien, faut se réconforter !

Écrit par : Maryse | 11/07/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour tour le monde
Ton billet est tellement réaliste Maryse. C'est une bonne chose que les jeunes fument et boivent moins d'alcool. Avec tous ces contrôles ils prennent conscience qu'ils peuvent tuer, se tuer... bêtement. Par contre c'est la violence gratuite qui fait peur en effet. Vandalisme, haine, mauvaises mentalités... J'avoue que c'est ce qui me fait le plus peur. .. Se faire agresser juste a cause d'un regard mal pris...

Écrit par : Pepou | 11/07/2017

Répondre à ce commentaire

Alors Maryse dans quelques jours tu vas pouvoir faire un test "in vivo" avec une famille de 6 parisiens (val d'oisiens en fait) qui va débarquer sur ta plage avec sa natte en coco, ses pelles et ses seaux, ses ados en quête de vagues, et son sac à pique-nique !
A (très) bientôt !

Écrit par : Isabelle95 | 11/07/2017

Répondre à ce commentaire

Devenir hargneux, méchant, c'est quand même gaspiller ses plus belles années aussi Pepou, tu es dac ?
A 18-25 ans, ne pas être "peace and love"... Quel gaspillage.

Ha, ha Isabelle95 ! mais que je sache, tu fais partie des citoyens pacifiques !!!
Et je t'attends de pied ferme (heu... pas trop ferme mais on fait avec :)

Écrit par : Maryse | 11/07/2017

Répondre à ce commentaire

Je remarque que les propriétaires de villas se barricadent bien plus et prennent des chiens de garde.
Une crainte certaine des grands attroupemens (concert...) aussi.
De souce sûre, la consommation de stupéfiants divers au volant augmente avec la violence gratuite.
Ce soir picnic plage ave les touristes, j'observerai les attitudes...

Écrit par : Cocotte | 11/07/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, s'il y a amélioration d'un côté, à cause du portefeuille, quelle dégradation de l'autre... Et c'est général, hélas, beaucoup se foutent de tout à part leur tronche et leur pognon. Pfff. Bon, il y a toujours des exemples positifs mais pas assez. Et les parents donnent le mauvais exemple a des mômes qui ont de bons réflexes grâce à l'école. Misère !

Écrit par : Sandra | 11/07/2017

Répondre à ce commentaire

Je me réjouis de savoir que toute une volée d'oisillons va envahir la grande Motte d'ici peu! Les sourires et les cris de joies feront du bien à ceux qui les entendent.
Pour ce qui est de tes réflexions Maryse, elles sont éclairantes sur les mutations de notre société.
Cette perte de l'envie de rire, d'être ensemble, m'a frappée dès mon retour en France, et ceci dans ma propre famille qui pourtant est épargnée par le chômage et la maladie.
Ce qui m'interpelle est que, dans mon entourage, ce sont ceux qui sont les moins touchés par les aléas de la vie qui ont le plus pris une attitude frileuse.
D'un côté je ne pourrai pas dire "c'était mieux avant", car je suis allée la semaine dernière à la rencontre d'un vieux cousin qui m'a raconté son enfance où il a été victime de violences à cause de sa différence ( il avait un tempérament d'artiste) . D'un autre côté il est clair que l'envahissement des écrans a accentué notre individualisme et on peut se demander si ce mouvement peut être réversible.
Bon, mais nous on va continuer de nous découvrir, de nous raconter des blagues et de partager des recettes, histoire de résister à tout cela et de montrer l'exemple, si c'est possible.

Écrit par : Tomyam | 11/07/2017

Répondre à ce commentaire

Oui RESISTER, c'est impératif et rire, indispensable.

Écrit par : Maryse | 11/07/2017

Répondre à ce commentaire

Une chose qui m'a frappée, avant l'invasion des écrans, est l'absence de rituels qui rassemblent et structurent le cours de la vie. Les quelques uns qui subsistent sont vidés de tout sens et ne sont plus guère que des occasions de communier à l'autel de la consommation.
Je vais aborder ceux qui sont autour du sujet qui nous réunit ici, la nourriture. Mon amie musulmane m'a raconté plusieurs fois qu'elle prie avant de cuisiner de la viande. Au début, j'ai souri. Et puis j'ai compris que ce geste était le signe de la valeur de la nourriture, qui pendant tant de siècles a été difficile à trouver. Maintenant son abondance nous rend malade et épuise la planète. Les chrétiens ont beaucoup de rituels, dont pas mal autour de la nourriture, mais ils ont été abandonnés quand nous avons voulu nous libérer d'une Eglise sclérosante. Sauf qu'en ne les remplaçant pas par d'autres rituels ayant du sens, nous sommes tombés dans les pièges de la surconsommation. C'est une des plus grandes victoires de la logique de consommation. L'humain bien intégré dans une société consomme moins que l'humain isolé, qui cause le plus souvent avec son poste de télé ou son smartphone.....

J'ai repensé à cela en écoutant un podcast passionnant sur France Culture, qui s'appelle "le sens religieux de la nourriture "
Le premier intervenant, Pascal Pick est anthropologue. Il a expliqué que dans l'histoire de l'homme, la viande n'est pas un aliment banal. En Afrique, il a été observé que certaines espèces de singes consomment des fruits et un peu de viande . La consommation de végétaux se fait tout au long de la journée, alors que celle de viande a un enjeu social important : elle donne lieu à un rassemblement et se partage. La consommation de viande a permis aux hommes de quitter la forêt tropicale et migrer vers d'autres lattitudes. On constate que plus on va vers le nord, plus la part animale prend de l'importance dans l'alimentation.
J'ai moins bien saisi tous les propos du deuxième intervenant, Henry Salfati, qui a abordé l'interdit religieux de la nourriture. Il s'est basé sur la Torah qui est le livre religieux monothéiste le plus ancien.
J'ai tout de même compris que dans la Torah, l'homme est un être qui ne mange pas. Parce que la nourriture est rare, les occasions de jeûner sont les plus nombreuses. L'homme est alors invité à regarder ce qu'il mange, et ce serait un des sens de l'interdit. L'interdit est il un ensemble de règles qui organise les conditions de la survie? Bon je n'ai pas très bien compris, et je ne crois pas que ce soit la seule réponse.
Il y a une autre émission sur France Inter dont je récupère le podcast "un été avec Homère" . Ulysse qui veut à toutes forces rentrer chez lui, c'est l'homme qui ne doit pas dévier de son but. Ulysse bouche les oreilles des marins pour qu'ils n'entendent pas le chant des sirènes. Lui, parce qu'il veut en faire l'expérience, écoute, mais demande qu'on l'attache au mât, sinon la tentation serait trop forte.
Là encore j'ai trouvé cela parlant pour notre monde actuel. Quel est notre but? Sans renoncer totalement aux avancées de la technologie qui nous facilite grandement la vie, quels choix devons nous faire pour pouvoir rentrer chez nous et léguer un monde vivable à nos enfants ?

Écrit par : Tomyam | 12/07/2017

Répondre à ce commentaire

Oulala... que de belles et puissantes interrogations !
Et se poser des questions représente déjà un début de réponse, sinon de réflexions...

Même si ce que je vais dire, Tomyam, ne semble pas avoir de lien avec ton com, au final il peut en avoir ! :

Il s'agit d'un autre constat : Les gens parlent vraiment beaucoup, des flots de paroles, des mers, des océans de mots.
Lorsque j'ai des voisins estivants qui me semblent ouverts, je m'autorise une interview.
Retrouvailles entre copines pour un WE.
moi : - Vous ne vous êtes plus parlé depuis des mois, on dirait ?!
une dame : - Mais si, on se téléphone tous les jours !
moi : - Et vous avez encore autant de choses à vous raconter ?
pas de réponse.

Plus tard, j'écoute leur dialogue (discrètement).
Ca parle de tout et de rien mais surtout de rien, de babioles, de fanfreluches, des copines absentes, des enfants, etc.... mais avec beaucoup de plaisir dans l'échange, si superficiel soit-il.
Et ce constat, c'est mon quotidien puisque mon voisin loue son studio en Airb&b et le bavardage incessant n'est pas que l'apanage des femmes !!

Je retrouve partout ce BESOIN de parler sans discontinuer des heures entières et j'en reviens à tes "rituels" Tomyam, par une question :
QUEL VIDE SIDERAL A-T-ON BESOIN DE COMBLER ?
Quelles barrières (les interdits ?) manquent-il pour qu'un séjour comporte de l'action, de l'intérêt pour une région au lieu de même pas voir la mer et rester enfoncé ds sa chaise-longue uniquement pour libérer un flot de paroles ?

Je suis très intriguée par ce besoin incommensurable de blablater.

Écrit par : Maryse | 12/07/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour à tous,
avec un peu de retard mais beaucoup d'intérêt, je vous lis dans ce grand débat.
il y a tellement de choses à dire... et à faire ! ou pas...
Il est vrai Maryse qu'il y a du changement, dans les deux sens. Autour de moi, je rencontre des jeunes avec des valeurs, un bon fond, et de l'espoir.
Et en parallèle, encore plus de violence (gratuite souvent), d’illettrisme, d'abandon par la famille.
Ce qui me gêne, c'est ce fossé qui se creuse lentement mais sûrement et qui nous amène à voir deux types de génération future marquée : la racaille et la "intégrée"
Ce n'est pas nouveau bien sûr, mais là où on pouvait espérer, il y a seulement 20/30 ans une prise de conscience des voyous vers la quarantaine, avec l'éventualité d'une "réintégration sociale", je n'arrive pas à l'envisager avec cette nouvelle génération.
ET par dessus tout, j'en veux ENORMEMENT AUX PARENTS qui baissent les bras dès le début : pas de cadres, pas d'éducation, pas de frustration... et voilà où nous en sommes. Ces enfants sont majoritairement irrécupérables.
Et c'est bien triste...
bon sur ce, faut que je m'occupe du sable, de l'eau, de la plage quoi.... (•̀ᴗ•́)و ̑̑

Écrit par : iloula83 | 12/07/2017

Répondre à ce commentaire

Et le gouvernement encourage le laxisme parental, Iloula, par ts les moyens afin d'avoir un troupeau de moutons à sa botte.
J'en veux pour preuve la loi qui place désormais la fessée au rang du délit.
Non que je cautionne la maltraitance, loin de là, il faut tjrs privilégier le dialogue mais trop de parents ont traduit la loi ainsi :
"Ne pas punir = Accepter tout".

Écrit par : Maryse | 12/07/2017

Répondre à ce commentaire

Iloula, si je n'étais pas concernée par la question - eh oui, moi aussi j'ai une ado difficile, la grande dont je parle moins- j'en voudrais énormément aux parents qui baissent les bras.

Écrit par : Tomyam | 12/07/2017

Répondre à ce commentaire

Tomyam, je crois que Iloula est concernée personnellement aussi, je la sais parfaitement consciente que l'éducation (si efficace soit-elle) ne résout pas les problèmes profonds de certains enfants.
Mais pour une majorité d'entre eux (qui sont très bien dans leurs baskets), les incivilités et la déscolarisation pourraient être évitées par l'exemple, la fermeté et la présence bienveillante des parents.
Il me semble que c'est ce qu'elle a voulu dire :)

Écrit par : Maryse | 12/07/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour la famille !!

Je viens de donner une tite leçon de savoir-vivre, je me suis régalée, on partage !!

Après avoir repéré avec certitude quel était l'enfoiré de voisin qui balançait ses mégots sur ma terrasse et foutait le feu à mes coussins, j'ai commencé par poser une affichette dans l'entrée :
"Merci à tous les résidents fumeurs vivant en étages de ne plus jeter de mégots sur les terrasses des rez-de-chaussée, c'est non seulement sale mais surtout très dangereux"
Cela n'a servi à RIEN !
J'ai donc rassemblé une jolie collecte de mégots dans un récipient et je suis montée avec mon plat sonner chez le responsable.
Lorsqu'il a ouvert, je n'ai pas prononcé un seul mot, j'ai juste répandu tous les mégots sur sa moquette de couloir et je suis partie.
FINI ! Plus un seul mégot n'a été jeté chez moi !!!

Je me suis inspirée d'un très vieux film en noir et blanc où Bourvil jouait un agriculteur bonnasse qui avait autorisé un dentiste parisien à camper sur ses terres.
Après le départ du vacancier, Bourvil a dû ramasser un monceau de détritus abandonnés par le dentiste.
Lors du salon de l'agriculture, Bourvil profite du voyage pour remplir une valise avec les poubelles du dentiste, a pris place dans sa salle d'attente et quand vient son tour, il dit "Vous me reconnaissez ? Bien. Je vous ai rapporté ce que vous avez oublié sur mon champ".
Et Bourvil vide le contenu de la valise au milieu du cabinet dentaire, puis s'en va....
Moi je dis YES !!!

Écrit par : Maryse | 13/07/2017

Répondre à ce commentaire

Bravooooooo audace et courage Maryse

Écrit par : Cocotte | 13/07/2017

Répondre à ce commentaire

Salut tout le monde ! Dites, vous êtes en verve, voilà un sujet qui prête à philosopher ;)
Quelques réactions à chaud :

- Sur les jeunes qui fument et boivent beaucoup moins : constaté aussi, je pense que le coût y est pour quelque chose. Plus que l'argument santé à mon avis...

- Blablacar, Airb&b : encore une histoire de budget ! Je vous raconterai un jour mes épopées de l'an passé avec mon fils qui passait des concours et le temps passé à essayer de trouver les transports et hébergements les moins chers (je suis devenue pro en cars Macron et hôtels bon marché ;))

- La fin du gaspillage, les garçons en cuisine : il était temps !!!

- La recrudescence du petit vandalisme, l' égoïsme galopant, la fin de la joie de vivre et l'épidémie de rage : je mets tout ça dans le même panier. Face à l'exposition indécente de biens et de richesses, la frustration, l'oisiveté et la jalousie amènent les moins éduqués à "prendre" ou à détruire ce qu'ils convoitent tant mais qui ne sera jamais à leur portée.

- Les gens parlent vraiment beaucoup... Euh... You are talking to me ? ;D

- Les parents qui baissent les bras dès le début : malheureusement, il n'y a pas de formation au métier de parent, c'est bien le boulot le plus difficile au monde ! Je vois au quotidien parmi mes élèves des gosses paumés et sans repères, dont je dis souvent qu'ils ne sont pas mal élevés, mais qu'ils sont simplement "pas élevés" du tout. Livrés à eux-mêmes, avec des parents démissionnaires, dépassés. Et là je mesure ma chance, celle d'avoir trois chouettes gamins, vraiment chouettes, qui gèrent leurs études comme des grands, sont autonomes et font pas chier !

- La leçon de savoir-vivre à la Bourvil : bravo, comme j'aimerais avoir les cou***** de réagir de la sorte face aux sans éducation !

Écrit par : zaz | 13/07/2017

Répondre à ce commentaire

Coucou Cocotte !!

Mdr Zaz, nan, tu parles hélas pas assez !!

Écrit par : Maryse | 13/07/2017

Répondre à ce commentaire

Ben tu me connais pas dans la vraie vie :-D

Écrit par : zaz | 13/07/2017

Répondre à ce commentaire

Ha ha !!! Zaz pie !

Écrit par : Maryse | 13/07/2017

Répondre à ce commentaire

ET C'EST QUAAAAAND QU'ON VA SE CONNAITRE DANS LA VRAIE VIE???????

Écrit par : iloula83 | 13/07/2017

Répondre à ce commentaire

Bientôt Iloula, patience 2018 peut être...
Maryse champion,il aura compris la leçon.
Les violences urbaines, en ce moment là ville de vaux en vélin (à côté de chez moi)en subit tous les soirs, des renforts police sont arrivés mais c est drôle silence radio.... Pourtant ces jeunes sont ultra violent.
Bon week-end

Écrit par : Martine | 13/07/2017

Répondre à ce commentaire

Martine, j'ai trouvé un article sur Vaulx en Velin qui résume autant notre propos ici qu'il explique les raisons de la violence urbaine :
http://www.lexpress.fr/region/rhone-alpes/vaulx-en-velin-commune-la-plus-pauvre-du-rhone_1743203.html

Bah Iloula j'ai un peu tout gâché avec mes soucis familiaux....

Écrit par : Maryse | 13/07/2017

Répondre à ce commentaire

N'importe Nawak Maryse!!!!
C'est que cela ne devait pas se faire.... Le bon moment va arriver pour que nous soyons tous réunis et sans trop de difficultés, j'y crois!

Écrit par : iloula83 | 13/07/2017

Répondre à ce commentaire

allez on y croit, on se bat !!

Écrit par : Maryse | 13/07/2017

Répondre à ce commentaire

Bon, déjà pour demain meilleures pensées à ta famille qui sera réunie autour de la jeune centenaire .
L'été est trop chaud et trop moustiqueux pour moi, mais j'ai bien l'intention d'aller revoir Montpellier aux vacances d'automne.

Écrit par : Tomyam | 13/07/2017

Répondre à ce commentaire

Merci Tomyam, du coup, je serai peu présente ici demain et que oui, j'espère bien que tu viendras !!!

Écrit par : Maryse | 13/07/2017

Répondre à ce commentaire

Une pensée amicale à toi et ta famille, 100ans,comme c est beau,elle sent votre présence et ça n à pas de prix.
Les violences urbaines sur les banlieues lyonnaise ont pris un cran de plus,plusieurs banlieues s enflamment et ça fait peur.

Écrit par : Martine | 14/07/2017

Répondre à ce commentaire

Bravo à la centenaire et belle journée à vous

Écrit par : Cocotte | 14/07/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour la famille !

Merci pour vos gentilles pensées !
Ce fut un anniversaire éprouvant, loin de l'idée que mes enfants et moi avions en tête... mais bon, la centenaire aime tellement les fleurs, si son regard est un instant "normal", il en profitera.

J'espère que ce 14 juillet aura été pour vous une bonne journée, demain on parlera d'autre chose !

Écrit par : Maryse | 15/07/2017

Répondre à ce commentaire

J'espère que ta maman a passé une belle journée tout de même, entourée des siens. Plein de bisous

Écrit par : Pepou | 15/07/2017

Répondre à ce commentaire

Help Maryse
j'ai raté ma confiture de pêches hier, péches que ma donne mon frère ... hyper liquide alors que j'ai tout fait tout comme d'hab.... je dois cuire à nouveau? Combien de temps? Rajouter du sucre? Laver et re-steriliser les bocaux? TOUT RE-BELOTTE???? Avec cette chaleur...Snif

Écrit par : Pepou | 15/07/2017

Répondre à ce commentaire

Nan.... Pepou, si tu fais vite, ne nettoie pas les pots, ne rajoute rien du tout mais oui faut recuire.
Combien de temps ? Jusqu'à ce que le surplus de liquide disparaisse à la chaleur, mais ça doit se faire en moins de 40'. Courage, ventile !!!

RE SUR L'AQUAFABA :
Je viens de rajouter le travail de Zaz en fin de note, clic sur le lien ci-dessous, merci !!
http://tisanesplaisir.hautetfort.com/archive/2017/06/27/connaissez-vous-l-aquafaba-5957866.html

Écrit par : Maryse | 15/07/2017

Répondre à ce commentaire

Grazie mille mille mille

Écrit par : Pepou | 16/07/2017

Pepou, tu peux dans un bol, mélanger de l'agar agar avec de la confiture froide, puis faire recuire tout, et laisser bouillir deux minutes, le temps que l'agar prenne.
Il y a très peu de pectine dans la pêche. Avec une longue cuisson tu va réussir à concentrer la confiture, mais elle sera toujours assez liquide.
Rajouter de l'agar agar, c'est ce que je fais pour mes gelées de fleur de sureau. Au niveau de la quantité, pour une confiture, il faut suivre les indications du paquet en ayant la main plus légère, disons que tu mets un peu plus de la moitié de ce qui est indiqué, histoire de ne pas obtenir une gelée à couper au couteau.
Il y a aussi la pectine du commerce.
J'adore les pêches au sirop: j'épluche et je coupe en morceaux, je mets dans des pots à vis avec une cuillère de sucre, une cuillère d'alcool, un bout de vanille ou une cuillère de cannelle, ou quelques feuilles de tilleul, de verveine, enfin ce qui m'inspire ...... Je ferme les pots et je fais stériliser dans la cocotte minute une demi-heure. Mon père faisait les fins de marché et ramenait des cageots de pêches un peu abîmées. On se mettait tous au boulot pour éplucher, et les conserves de pêches au naturel nous régalaient tout l'hiver.

Écrit par : Tomyam | 15/07/2017

Répondre à ce commentaire

Tomyam, ta recette des pêches m'intéresse super beaucoup tout plein ! Quand tu parles d'alcool, c'est quoi comme alcool ? Ca sent le cadeau de Noël....

Écrit par : iloula83 | 15/07/2017

Ce qu'on a: rhum, eau de vie, ou alors pas d'alcool, surtout quand il y a des enfants.

Écrit par : Tomyam | 15/07/2017

Hello Iloula "mère Noël" !!
Tu peux aussi stériliser des bocaux au soleil, méthode ancestrale mais super cool :
En été au Sud, il fait entre 80 et 110° dans un bocal en verre fermé, donc :

- Utilise des petits bocaux (parfaits pour des cadeaux gourmands)
- Pour que tes fruits à peau (pêches) soient parfaitement pelés, plonge-les 2' ds l'eau bouillante, retire les peaux.
- Découpe des quartiers
- Range-les ds des bocaux sans jamais les remplir au-delà des 3/4
- Saupoudre d'un voile de sucre, ajoute un verre à liqueur d'alcool neutre qui titre au moins 37° (Vodka, Rhum blanc, Gin...)
- Ferme hermétiquement tes pots et surtout, ne les ouvre plus jamais.
- Place-les au soleil (un endroit où le soleil tape tte la journée)
- Compte 2 mois de "stérilisation solaire" en pensant à secouer un peu les bocaux et les tourner de tps en tps.
Que ce soit le jus rendu ou les fruits, ce nectar se déguste avec une boule de glace vanille et c'est une pure merveille de parfums.
Aux origines, l'alcool n'était présent que pour son effet bactéricide !

Écrit par : Maryse | 16/07/2017

Merci beaucoup Tomyam
Et du coup je vais même essayer des petits bocaux de pêches au sirop sans alcool. Gros bisous

Écrit par : Pepou | 16/07/2017

Hello ! Bon, j'ai tenté la mousse au chocolat à l'eau de pois chiches, ben je suis plutôt contente du résultat. Par contre, ça prend un peu de temps pour être ferme. J'ai mis du chocolat noir et recyclé quelques chocolats à la liqueur qu'il restait de Noël ^_^ bon et parfumé !

Écrit par : Sandra | 15/07/2017

Répondre à ce commentaire

MDR Sandra !!! Joyeux recyclage ^^

Écrit par : Maryse | 16/07/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire