Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2018

Une histoire de Coucou

   Nan... pas le piaf délinquant qui s'approprie le nid des autres mais la Primevère officinale, celle-ci :
Health-benefits-of-Cowslip - Copie.jpg
La Primevère [du latin primus (premier) et veris (printemps)] symbolise les mariages heureux et féconds mais toute émouvante qu'elle soit, la mignonne peut provoquer chez certains sujets des réactions allergiques comparables à celles de l'ortie ; donc dans le doute, ne vous asseyez pas dessus !

Sur mon chemin, j'aperçois un tout jeune plant d'Origan mais au moment d'envoyer la main pour en cueillir quelques feuilles, mon geste est stoppé net...
chryso.jpg    72868592.jpg
... car on ne dérange pas un couple de Chrysomèles en train de copuler, hein ? Ça ne se fait pas !
Et quitte à jouer les voyeuses, c'est l'occasion d'admirer le vernis rouge et noir de ces coléoptères laqués aussi élégants qu'une paire de Louboutin ^^

Oui, je suis cinglée mais ça, c'est un secret pour personne !!!... Zou, allons rejoindre la prairie pentue...

ciubotica-cucului2 - Copie.jpg
Tout est intéressant et comestible dans le Coucou :

- Ses larges feuilles charnues et duveteuses sont excellentes en soupes ou en beignets :
primulaofficinalisrebozado - Copie.JPG
- Ses racines (au goût et au parfum d'anis) sont récoltées à l'automne pour en faire des décoctions antibiotiques et anti-inflammatoires efficaces contre les rhumatismes, les maladies bronchiques et particulièrement la coqueluche.

- Ses fleurs crème ont un parfum très doux, apaisant et même suave ; elles donnent un vin, des tisanes calmantes (parfaites pour combattre l'hyperactivité de certains enfants) et elles décorent joliment salades et desserts.

C'est donc cette fleur que nous allons examiner avant de l'utiliser...
1008_1000 - Copie.jpg
Au premier coup d’œil, on dirait que chaque inflorescence est composée de 5 pétales mais en y regardant de plus près, on s'aperçoit qu'il n'en n'est rien :
monopetale - Copie.jpg
Un zoom et voilà, il n'y a pas 5 pétales mais un seul échancré en 5 lobes.

TISANE DE FLEURS DE COUCOU :
cowslip_herbal_tea - Copie.jpg
Les Coucous ponctuent les prairies de jaune pâle, souvent en compagnie des violettes, ça tombe bien, les deux étant anti-stress !

Pour une tasse : 3 cuillères à café de fleurs fraîches (avec leurs calices verts) et si vous en cueillez pour les faire sécher, elles deviennent moins jolies mais il en faudra seulement 2 càc par tasse.
Nutri-Station-Cowslip-2 - Copie.jpg

Ci-dessus : Fleurs de Coucou séchées.
Toujours vendues en herboristerie et magasin bio car leur efficacité contre la nervosité, la toux, le rhume et la migraine n'est plus à démontrer.

Fraîches ou sèches, on les laissera infuser 10 minutes sous couvercle avant de boire la tisane.
A cueillir pour faire des réserves médicinales !

MIEL DE COUCOU :
miel - Copie.jpg
On va dire que l'on confectionne là un "remède" un peu trop agréable à prendre !

- Choisir un miel liquide, y ajouter des fleurs de primevère mais cette fois, on retire les calices verts pour ne garder que les pétales dont le pollen est riche en bienfaits :
f7ea8bprimrose-in-hand2-jpg.jpg
Très facile, soulever le pétale, le tirer vers le haut, la fleur se décapsule de son calice.

- Au pilon ou à la cuillère en bois, n'hésitez pas à écraser les fleurs au fur et à mesure de leur mise en pot.
- Saturez le miel en y incorporant un maximum de fleurs.
- Fermez le bocal et abusez de cette délicieuse préparation en cas de toux rebelle, de rhume ou d'insomnie.

FLEURS DE COUCOU EN SALADE ET EN DESSERT :
img_1887 - Copie.jpg
Les pétales sont si fins, qu'on les mâche sans difficulté, beau et bon !
bananaprimroselemoncake.jpg

Si les fleurs de coucou décorent les gâteaux, elles entrent aussi dans le riz safrané au lait et aux amandes, dans les salades de fruits et en "topping" de crèmes glacées.

LE VIN DE COUCOU (méthode express) : Du nectar à l'apéro ou au dessert !
dsc_0321 - Copie.jpg
- Immerger une grosse quantité de fleurs dans un vin blanc liquoreux (type Bordeaux moelleux).

- Bien fermer le bocal.
- Laisser au repos hors lumière pendant 15 jours.
- Filtrer et mettre en bouteille.
- Servir très frais sur glaçons.

La méthode ancestrale est toute autre : Les fleurs sont mises à macérer dans des fûts en compagnie d'un ferment (généralement du houblon ou de la levure de bière), du jus de citron et de l'eau.
Lorsque la fermentation est correcte, on soutire et on filtre un vrai vin à la fois délicieux et médicinal, très recherché en Grande-Bretagne.

839f3b91ca85504f21d67cbf95e0ae0f - Copie.jpg
C'est donc en Angleterre que la Primevère détrône la reine pour prendre sa place, il s'agit d'une véritable institution !

Depuis la nuit des temps, la fleurette a investi l'imagerie populaire... et les cuisines.
Nos voisins britanniques lui donnent des surnoms rigolos ou poétiques : Rose de Beurre, Fleur de Vache (= Cowslip), Primrose, Mayflower (nom donné au célèbre bateau qui conduisit les premiers anglais en Amérique).

Le dessin ci-dessus est extrait d'un ancien conte pour enfants où tous les cueilleurs de fleurs de coucou sont des animaux !
Regardez bien la table (qui est un gigantesque champignon ! ;-) : Outre les pâtisseries à dominante jaune, on aperçoit une fiole ventrue où est inscrit COWSLIP WINE (vin de coucou), d'ailleurs Maître Jeannot Lapin lève son verre pour fêter la fin de leur labeur...

cowslip-wine - Copie.jpg
Madame Lapin confectionne le vin de coucou avec minutie au fur et à mesure que criquet, grenouille, rat, écureuil, taupe et abeille lui ramènent leurs laborieuses cueillettes.

Ce conte (et tant d'autres) comporte un but inavoué : L'enfant agité aura envie de goûter au fameux vin ; c'est alors que sa maman lui apportera une tisane de fleurs de coucou (et non du vin ;-), l'enfant la boira avec joie et empressement puis s'endormira comme un ange.... grâce aux composants soporifiques de la plante !

On savait ruser autrefois...

Commentaires

Merci pour cette leçon naturelle, on voit partout cette jolie fleur synonyme de printemps sans en connaître tous les bienfaits !
Le gâteau est fabuleux *_*

Écrit par : Sandra | 10/04/2018

Répondre à ce commentaire

Oué mais la photo est vieille donc pas terrible !

Écrit par : Maryse | 10/04/2018

Quand ? et combien ? je ne sais pas ? mais c'est certain je vais m'offrir 1 formation sur les plantes. C'est pas possible de ne pas connaître et déguster la nature. J'admire les plantes et les fleurs mais en plus les manger c'est motivant.
Tes notes Maryse sont un voyage

Écrit par : Cocotte | 10/04/2018

Répondre à ce commentaire

Cocotte, moi aussi je veux bien venir avec toi!!

Écrit par : Pepou | 10/04/2018

et moi je veux apprendre à........... distiller !!!!

Écrit par : iloula83 | 10/04/2018

Chez moi c'est gratos les stages ^^ Et je ne soule personne comme cela existe dans les "clubs" botaniques où on te file des cours magistraux en plein champ, plus chiant y a pas.
Avec bibi, on rigole, on marche, on broute, on ramasse mais à la cool, tu viens quand tu veux Cocotte, en mai y aura les fraises des bois......

Écrit par : Maryse | 10/04/2018

Tu nous fait voyager à travers la nature et j adore, mais il y a bien longtemps que je n ai pas vu un coucou, alors la je me régal en pensant que dame nature nous offre de belles choses et que certains endroits sont préservé de la pollution et du béton.
Bonne journée sous la pluie

Écrit par : Martine | 10/04/2018

Répondre à ce commentaire

Pfiouuuu... je me suis échappée depuis le lever du jour, quitté l'altitude pour la plaine et profiter d'une vague éclaircie (faut le dire vite ;-), ce temps nous empoisonne la vie.
Bref, je voulais absolument ramasser du thym (qu'on a pas en terre acide) les premiers poireaux et des asperges sauvages. Il était temps, j'ai eu du mal mais j'ai tout trouvé.
Faut vraiment passer entre les gouttes Martine, je crois que tout le monde en a marre...

Écrit par : Maryse | 10/04/2018

Merci, merci Maryse, de toutes ces belles et bonnes leçons de nature.
En plus, illustrées de tes superbes photos et des dessins de Beatrix Potter, dont je suis une grande admiratrice depuis toujours. Mes enfants ont eu de la vaisselle et des livres de Peter Rabbit à une époque où leurs prix étaient moins élevés que maintenant.
Je vais étudier cette "documentation" plus attentivement pour y chercher les leçons données.
Ici, il pleut et le temps est nuageux! J'espère que toi, tu peux parcourir la campagne et continuer à partager avec nous sans intempéries.

Écrit par : Adeubé | 10/04/2018

Répondre à ce commentaire

Ah.... je n'ai pas osé en rajouter façon "Maryse la Science" lol, avec le nom de Beatrix Potter, donc ravie que tu l'aies identifiée Adeubé !!
Et oui ses dessins très fouillés sont des trésors.
En ce qui concerne ma sortie du jour, je te renvoie vers ma réponse à Martine, histoire de pas récapépéter ^^

Écrit par : Maryse | 10/04/2018

Ici la Picolette, ton vin m'attiiiiire... Je suis déjà ultra hyper super fan du vin de coings que j'ai découvert grâce à toi, et ce petit délice risque également de venir "m'addicter" :
combien de temps peut on le garder au frais vu qu'il n'y a que du vin ?

Écrit par : iloula83 | 10/04/2018

Répondre à ce commentaire

Kikou toa ! Conservation maxi 3 semaines au frigo, comme pour toute macération, dès lors que des bulles se forment en surface, le vin "fermente", il n'est alors plus trop buvable mais pas toxique, juste le goût change et pas en bien !

Écrit par : Maryse | 10/04/2018

superbe
comme tout le monde je connais le coucou et hop , souvenirs d'enfance en cascade puisque , à l'époque notre smartphone , notre télé et le reste c'était en fait la nature et il fallait marcher , découvrir, et pour raconter, se confronter au réel : tout était émerveillement .
j'adore Madame Lapin , c'est top, mais je vous propose ( juste pour sourire) de remplacer Madame Lapin et son sirop soporifique par Madame Médias de notre monde soi disant moderne : le résultat est le même , non ?
Madame Médias nous fabrique un sirop télé , radio, presse, aromatisé de langue de bois et de pubs toujours au service des mêmes pour qu'on le trouve facile à avaler , voire sucré et qu'on en redemande et qu'on s'endorme enfin .... but ultime !

et donc , Maryse, je mets ta conclusion au présent : on sait toujours ruser quand on a le pouvoir en 2018 : qu'on soit Madame Lapin où porte parole d'un gouvernement l'urgence c'est toujours d'endormir le plus faible pour qu'il accepte son sort .

Écrit par : jacquote | 10/04/2018

Répondre à ce commentaire

Pliée ! Tu as sacrément raison Jacquote. Michel Onfray était chez Ardisson samedi dernier, il a aussi résumé la même idée...
Et puis j'ai pensé à toi à propos des médecins quand Onfray a raconté son AVC de janvier dernier, je résume :
- Il était en conférence quand d'un coup, il a eu la sensation qu'on lui enfonçait un clou dans la tête (sic)
S'en est suivi une migraine à hurler mais il a achevé sa mission.
- Rentré chez lui, il appelle son médecin qui lui parle de stress, de surpoids mais tout va bien ^^
- Pas convaincu et commençant à se sentir très mal, il part consulter un cardiologue.
- Bref, il consultera 5 médecins.... qui lui ont TOUS affirmé qu'il n'avait RIEN DE GRAVE.
> Onfray devait donner une interview à Audrey Crespo-Mara (Madame Ardisson), il y va malgré la douleur et le début de perte de vision.
C'est elle qui l'a sauvé en passant un appel à son ophtalmo qui prend Onfray en urgence, lui fait un fond d’œil et appelle une ambulance illico !!
L'IRM révèlera un AVC.
Mais surtout, il a eu l'honnêteté de dire ceci :
"Et si mon amie Audrey n'avait pas utilisé son piston pour me sauver ? Je serais mort comme la majorité des quidam qui n'ont pas les bonnes relations"
Il a carrément assassiné les toubibs, c'était excellent Jacquote mais tu l'as sans doute vu...

Écrit par : Maryse | 10/04/2018

Et hop... prochaine ballade pour cueillir des coucous.. puis confection du miel, car je traîne chaque hiver de vilaines toux.. agréable et douce façon de se soigner, car ici aussi désert médical. Mon médecin car j'ai la chance d'en avoir un, est tellement versatile, qu'aller le voir est une vraie corvée. Alors soigner les petits bobos soi-même, parfait, continues à nous enseigner tous tes "trucs" nature Maryse, c'est un plaisir..

Écrit par : Millenium | 10/04/2018

Répondre à ce commentaire

Vrai que les "bobos" comme tu dis, sont assez faciles à soigner avec les plantes.
Si tu peux cueillir des bourgeons de sapin, dis-le moi, je t'expliquerai comment en faire un sirop aussi bon qu'efficace, hyper facile à fabriquer aussi : On ne fait rien, c'est le soleil qui travaille !

Écrit par : Maryse | 10/04/2018

Ah les médecins... Le mien est adorable mais n'a pas été foutu de m'arrêter en octobre, quand j'étais à 2 doigts de lâcher la rampe à cause d'un traitement médicamenteux ayant des effets secondaires désastreux :( j'aurais dû réclamer.

Écrit par : Sandra | 10/04/2018

Répondre à ce commentaire

Le taper aussi ! ^^

Écrit par : Maryse | 11/04/2018

Ah ....Béatrix Potter.... Je me suis séparé de plein de dessins animés mais ceux là je les ai gardé meme si les " petits" 18 et 19 ans ne les regardent plus ;( Les coucous : j'hesite , le miel ou le vin ? Par contre ce qu'il y a en quantité cette année ce sont les pulmonaires. Je n'en ai jamais vu autant, bleu violet, très foncées,magnifiques. À part les admirer , on peut en faire quoi? Ici, en vallée d'Aspe, les bourgeons de sapin ne sont pas encore là, je compte essayer le sirop. Combien de temps peut on le garder ?
Valérie de Lescun.

Écrit par : Valérie | 10/04/2018

Répondre à ce commentaire

AHHHHHHHHHHHHHHH..... Les Pyrénées !! Ravie !
D'abord, pardon pour ma légendaire prudence, mais Valérie, es-tu certaine qu'il s'agit bien de la pulmonaire ?
Je suppose que oui.
Encore une fois, ce sont nos amis anglais qui la consomment le plus, pile en cette saison en cueillant les jeunes feuilles car plus tard elles deviennent coriaces.
Nouvelles feuilles ajoutées aux salades mais surtout aux légumes de la soupe, aux farces à base de viande pour les alléger, en hachis dans les fromages frais.
En soin, la Pulmonaire serait efficace en cas de maladie... des poumons évidemment ^^
Perso, ce qui m'intéresse en elle c'est son potentiel minéral (riche en calcium, potassium, phosphore et oligo-éléments) et ses petites fleurs roses ou bleues qui décorent les salades.

Le sirop de bourgeons se garde toute l'année sans faiblir, le sucre étant un conservateur.
Je le trouve parfait si on l'utilise dès qu'on sent qu'on a pris froid sur les bronches, que la gorge "chatouille" ou que la voix s'éraille un peu, mais vraiment immédiatement on en suçote une cuillère à café. Assez bluffant.

Écrit par : Maryse | 11/04/2018

Maryse, non je n'ai pas vu l'émission de Thierry Ardisson samedi mais la franchise de Michel Onfray donne des sueurs froides : on en est hélas bien là en France malgré la sécu et tout un tas de trucs genre " liberté, égalité , fraternité "qui sonnent de plus en plus creux

Parce qu'enfin où est la liberté de choisir son médecin et qui y croit encore ?
et pour échapper aux Diafoirus et aux délais déments pour obtenir un rendez vous chez un spécialiste quand on a une pathologie qui relève de l'urgence si on n'a pas de piston et un compte en banque bien garni pour les dépassements en espèces il reste quoi?
les cierges à l'église , les incantations et la magie noire : c'est beau l'égalité !
et en plus, on nous bassine avec la fraternité ...

Écrit par : jacquote | 10/04/2018

Répondre à ce commentaire

Bien sûr que nous ne croyons plus aux jolis mots, ce ne sont que des mots et de la poudre aux yeux ou des gargarismes macroniens.
La solidarité dont tu parles Jacquote, je la retrouve en Cévennes, je la croyais disparue...
Un petit exemple : Une amie ici se fiche par terre mardi dernier, elle sent qu'elle ne peut (ou ne doit) pas bouger, elle crie donc au secours, c'est tout ce qu'elle peut faire ; je précise qu'elle vit dans un "nid d'aigle" très isolé mais il y a toujours un berger assis quelque part qui surveille ses biques dans le silence.
Il entend les cris, il quitte son troupeau (les chiens s'en occupent) et va vers mon amie affalée sur sa terrasse.
Il appelle les pompiers qui sont très vite arrivés, félicitent le berger de ne pas avoir touché à la personne accidentée, eux savent faire, ils l'emmènent à l'hôpital.
Elle a été opérée immédiatement (col du fémur brisé + fracture du péroné).
Solidarité, efficacité... en lieux désertiques, sans médecin.
Moralité, je pense qu'il vaut mieux ne pas avoir de toubib plutôt que se cogner des incompétents.

Écrit par : Maryse | 11/04/2018

..... Je reviens sur le sujet "spécialistes".
Tout le monde a crié au scandale (y compris les ophtalmos) quand le ministère de la santé a délivré aux opticiens le droit de consulter et ordonnancer des lunettes de vue.
Et bien, excepté pour un suivi de glaucome ou autre atteinte grave, plutôt qu'attendre 6 mois pour faire évaluer sa vue, on dit merci à l'opticien.

Perso, je fais régulièrement des décollements de vitré. Si je devais suivre le parcours "normal" je perdrais la vue !
Allo taxi ou pompiers > Urgences ophtalmo > soins quasi immédiats, laser et retour maison.
Quand cette bande de spécialistes médiocres aura perdu toute sa clientèle, peut-être qu'ils s'organiseront corporativement (au lieu de la jouer perso) afin que nous ayons des soins immédiats, c'est à eux de "voir".

A Montpellier (mais dans toutes grandes les villes ça doit exister) un Centre de soins Mutualiste a ouvert ses portes, lieu multi-services ^^ où l'on peut consulter au pire sous 48h gynéco, dermato, ophtalmo, cardio, etc... ET SANS DÉPASSEMENT D'HONORAIRES !!!
Ah par contre, pas de glandouille là, ça tourne à fond, ça bosse vraiment tout en gardant un vrai sens humain.
Voilà des initiatives qui devraient faire tâche d'huile.

Écrit par : Maryse | 11/04/2018

Répondre à ce commentaire

coucou tout le monde ,hier j'ai regarder voyage en terre inconnu ,je pensais voir Maryse ?? c etait pres de chez toi je crois hihi ...
a quand un reportage sur ton petit nid
je vois aussi que tes balades matinale on repris soit prudente ..
bises de tout en haut de la France ou hier nous avons eu 23 degres et de la pluie le soir
caro59

Écrit par : caro59 | 11/04/2018

Répondre à ce commentaire

Nan, Caro, ils étaient trop au Nord des Cévennes, d'ailleurs cette zone s'appelle le Causse Noir, tu as dû constater que la montagne est "pelée", c'est un maquis où rien ne pousse excepté le vent...
Je suis plus au Sud, c'est beaucoup plus vert et boisé mais l'émission a bien montré la mentalité des habitants qui vivent de peu, en harmonie avec la nature.
Des gens vrais quoi !

Écrit par : Maryse | 11/04/2018

J ai aussi regarder voyage en terre inconnu , et j ai beaucoup aimé la façon de vivre des habitants, il vive de peu et simplement et ont un sourire éclatant la joie de vivre.

Écrit par : Martine | 11/04/2018

Répondre à ce commentaire

Martine, avant de regarder l'émission, j'ai écouté une grand-père me raconter sa soupe de châtaignes.... Hallucinant ! Les gens avaient une sacré patience autrefois.
Si ce brave homme veut bien me confier ses photos (en noir et blanc ;-), j'en ferai une note.
Pas tout le monde aime les châtaignes, je le sais bien mais là, ça fait saliver !!

Écrit par : Maryse | 11/04/2018

Miam, j adore les châtaignes, mais les éplucher deviennent une mission impossible, couper, ciseler, éplucher aie... Et 2mois que j attends mon rendez vous chez la rhumatologue, rendez-vous début mai.....Mais j ai mis en place pleins d astuces pour pouvoir continuer à manger et éplucher des légumes (je fais precuire avant) et j épluche après mi cuisson,,,,,

Écrit par : Martine | 11/04/2018

Répondre à ce commentaire

Tu souffres toujours de ton poignet ?

Écrit par : Maryse | 11/04/2018

Oui Maryse, mais des pouces,épaules quoi de XXL d arthrose, c est douloureux mais on fait avec,il y a pire que moi.

Écrit par : Martine | 11/04/2018

Répondre à ce commentaire

Ce serait bien de pouvoir faire comme pour les moteurs de voitures : Un échange standard, on prendrait des os neufs ^^ et pas que des os...

Écrit par : Maryse | 11/04/2018

Heu..... Y a un truc qui m'échappe :
Il pleut depuis un mois presque en continu et il n'y a pas d'inondations ?
Ici, je suis en bordure de l'Hérault qui n'est pas une rivière mais un fleuve, hier j'ai traversé le Gardon et ni l'un, ni l'autre ne sont montés d'un centimètre...
Au milieu de l'Hérault on voit les pierres qui émergent comme en période de sécheresse.
C'est pas un peu zarbi ça ???
En janvier, il a fait un seul gros orage et nombre de villes (y compris Paris) ont été en alerte, voire noyées.
Est-ce que les nappes phréatiques étaient à ce point à sec ? Ça m'intrigue...
Bon demain ça va changer : La neige est annoncée ^^

Écrit par : Maryse | 11/04/2018

Répondre à ce commentaire

pour les nappes phréatiques c'est encore pas assez, ici chez nous en Nord isère!
le printemps et l'été dernier très peu de pluie, ou très locales, on a des collègues à 25 km qui s'en sont bien tirés. Et puis en ce moment la végétation repartant, ça "pompe"..
On espère faire une belle récolte de fourrage, on est à zéro stock , c'est arrivé une fois en 25 ans je crois. On a mis tout notre petit monde bovin dans les parcs, et on espère que la pousse va continuer..avec moins de pluie bien sûr pour les autres travaux!

Écrit par : Isa38 | 14/04/2018

Répondre à ce commentaire

Comme quoi tu vois Isa, on a un des plus petits pays de la planète et à qqs km près, rien n'est pareil.. Je te souhaite de belles pousses !!

Écrit par : Maryse | 14/04/2018

Écrire un commentaire