Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2017

Remue méninges...

     Qu'est-ce qu'un Bloc mucilagineux à effet soustractif ?
    L’éducation nationale fait des progrès dans la transmission de la langue française !...
Bloc mucilagineux à effet soustractif... cela veut dire quoi ?
Il est vrai que les femmes de ménage étaient devenues des techniciennes de surface et les aveugles des non-voyants (ben voyons), et les sourds depuis longtemps des malentendants…
Poursuivre à la lettre nos nouveaux enseignements...
Voilà qui devrait ravir les amoureux de la langue française...
Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, il ne s'agit pas d'une évolution de la langue, mais de prospective positive modernisée d'un mode de communication oral... !
 
Déjà cet été, j’ai adoré les campings qui ne veulent plus qu’on les appelle campings parce que ça suscite instantanément dans l’esprit des gens l’image de Franck Dubosc en moule-boules ou de Roger et Ginette à l’apéro avec casquette Ricard et claquettes Adidas.
Donc les professionnels de la branche demandent que l’on dise désormais hôtellerie en plein air…
Ha ha, ça change tout !
 
J’ai aussi appris que je n’étais pas petite mais de taille modeste et qu’un nain était une personne à verticalité contrariée. Si, si !  
Mais rendons à César ce qui lui appartient, l’empereur du genre reste le milieu scolaire et ses pédagos à gogo.
J’étais déjà tombé de ma chaise pendant une soirée de parents quand la maîtresse a écrit sur le tableau que nos enfants allaient apprendre à manier l’outil scripteur au lieu de tenir un crayon.
Je me suis habituée au fait que les rédactions sont des productions écrites, les sorties en groupe des sorties de cohésion et les élèves en difficulté ou handicapés des élèves à besoins éducatifs spécifiques.
Mais cette année, sans discussion aucune, la palme est attribuée au Conseil supérieur des programmes en France et à sa réforme du collège.
 
Z’êtes prêts ?.. Allons-y.  
Donc, demain l’élève n’apprendra plus à écrire mais à maitriser le geste graphomoteur et automatiser progressivement le tracé normé des lettres.  
Il n’y aura plus de dictée, mais une vigilance orthographique.
Quand un élève aura un problème on tentera une remédiation.  
Mais curieusement le meilleur est pour la gym… Oups pardon ! pour l’EPS (Education physique et sportive).  
Attention, on s’accroche : courir c’est créer de la vitesse, nager en piscine c’est se déplacer dans un milieu aquatique profond standardisé et traverser l’eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête, et le badminton est une activité duelle médiée par un volant.
 
Ah ! C’est du sportif,  j’avais prévenu !...
 
Les précieuses ridicules de Molière, à côté, c’est de l’urine de jeune félidé (je n’ose pas dire du pipi de chat).  
Alors, les amis, ne perdons pas ce merveilleux sens du burlesque et inventons une nouvelle catégorie : la personne en cessation d’intelligence, autrement dit, le con.
  
Signé Martine Meunier, mère d’une élève.  Ah ! non, re-pardon… Martine Meunier génitrice d’une apprenante.  
Ben oui, un outil scriptutaire, c'est un stylo, un référentiel bondissant, c'est un ballon, et, pour finir et revenir à l’objet de ce courriel, un bloc mucilagineux à effet soustractif c'est… une gomme !
 
*Je pense que les "zzzélites" qui ont inventé de telles conneries n’en resteront pas là avant d’être tous en hôpital psychiatrique pour, voyons, voyons…
ah ! oui j’y suis : remédiation de cessation d’intelligence…

 ............................

Ce texte authentique (écrit à la soude caustique par une maman qui craque un peu) a été récupéré par iloula83... ça n'étonnera personne !!

03:40 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (14)

Commentaires

Salut tout le monde, si vous voulez d'autres exemples croustillants, je vous recommande le "Dictionnaire de novlangue" de JY Le Gallou, et pour ce qui est de l'éducation nationale, le tome 8 de la BD les profs, un vrai régal !
Et si ça peut vous rassurer, cette langue curieuse n'est utilisée que dans les discours des pédagogistes, dans la vraie vie, les profs ne s'expriment pas de cette manière, et heureusement !
Des exemples cités plus haut, les seules que j'ai pu entendre (et qu'on utilise souvent) sont : remédiation, production écrite et EPS.
OUF !

Écrit par : zaz | 02/12/2017

Répondre à ce commentaire

J'ai oublié, pour passer un bon moment, je recommande aussi la lecture de "Pédagofreak" de Patrice Romain ;)

Écrit par : zaz | 02/12/2017

Répondre à ce commentaire

Ouuuu.... merci Zaz, j'aime bien qu'on partage ses références de lecture, je vais voir si je trouve les tiennes en occase et c'est sympa de nous rassurer parce que là, franchement, je trouverai le langage des d'jeuns plus compréhensible !

Écrit par : Maryse | 02/12/2017

Répondre à ce commentaire

Allez, à vous de chercher (Source : BD les profs) :

- Référentiel neuronal conceptuel
- Référentiel bondissant aléatoire
- Inappétant scolaire
- Manifestation groupale compulsive dans un espace interstitiel de liberté
- Traverser l'eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête

Écrit par : zaz | 02/12/2017

Répondre à ce commentaire

Inapettant scolaire: Qui n'a pas d' appétit a la cantine?

Écrit par : iloula83 | 02/12/2017

Répondre à ce commentaire

Mdr iloula83 !

Je ris pour ne pas pleurer. Dans l'ordre (mais à ma façon) je dirai :

- La matière grise
- Un ballon ("aléatoire" je ne vois pas car un ballon est composé de formes rigoureusement géométriques)
- Un branleur
- Big bazar d'un groupe d'élèves pendant la récré
- Nager après un plongeon

C'est un coup de Finkielkraut, de Luc Ferry ou de grosses têtes en permanence sous acide ça, Zaz ?

Écrit par : Maryse | 02/12/2017

Répondre à ce commentaire

Trop, trop forte Maryse, tu passes avec brio ton épreuve de novlangue pédagogiste !!!
Précisions :
- le référentiel bondissant aléatoire, c'est le ballon de rugby,
- l'inappétant, c'est le pov' petit zenfant que les profs y font rien que l'embêter alors il aime pu l'école :(
Pour le reste, t'es au point, tu vas faire des jaloux dans le groupe de "grosses têtes en permanence sous acide" (au passage, j'adore ton expression), ces types qui n'ont jamais vu un élève en vrai de toute leur vie, jamais mis les pieds dans une salle de classe, et échafaudent plein de belles théories sur l'école, que même Oui-Oui il y croirait pas...

Écrit par : zaz | 02/12/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour et bon dimanche !!

Là tu me refais peur zaz : Des types qui n'ont jamais vu un élève en vrai ??
Mais qui compose ce fameux Conseil Supérieur des Programmes, comment sont choisis ces rois de la métaphore obscure ? (et je préfère ne pas savoir combien ils gagnent).
C'est hallucinant, même si les décisions restent en "interne", l'adjectif SUPERIEUR fait penser à quelque chose de militaire : Décision des supérieurs > Obéir sans discuter.

Donc, le "référentiel bondissant aléatoire" est un ballon de rugby... Je ne pige toujours pas l'aléatoire ; parce qu'il est ovale et donc ne rebondit pas forcément suivant une trajectoire aussi prévisible qu'un ballon rond ???
Tout ceci me rappelle la phrase de je ne sais plus qui : "Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?"

Moralité, vous les enseignants, si vous ne vous accrochez pas à votre "sacerdoce" qui est la transmission, le partage de la connaissance, y a quand même de quoi devenir dingue.

Écrit par : Maryse | 03/12/2017

Répondre à ce commentaire

Quand je dis qu'il n'ont jamais vu d'élèves, c'est vrai pour beaucoup d'entre eux (députés, sénateurs, chercheurs), ou bien n'ont enseigné que dans le supérieur (c'est le cas de l'actuelle présidente) et ne connaissent donc pas grand-chose (voire rien) au secondaire et au primaire...
Dans l'équipe actuelle, sur 18 membres, UN seul a enseigné en collège, et encore, c'était il y a trèèèèès longtemps, et il est aujourd'hui à la retraite...

Pour le ballon de rugby, c'est bien un problème de trajectoire ;)

Quant au sacerdoce, en effet, il faut avoir la foi ! Mais bon, on a encore notre liberté pédagogique, et une fois la porte de la salle de classe fermée, hein...

Écrit par : zaz | 03/12/2017

Répondre à ce commentaire

18 grosses têtes, donc.... ça me fait peur parce que ça signifie que dans d'autres domaines il doit y avoir ce même genre de "club" décisionnaire, quel que soit le gouvernement en place, comme des forces obscures et plénipotentiaires... Je déteste cette idée complotiste qui quelque part me rappelle les réunions de sorciers ^^

Et oui zaz, heureusement, dans la classe, le prof transmet sa passion, donne vie à des chiffres, à des théorèmes, à des textes et même à des langues... mortes ;)

Écrit par : Maryse | 03/12/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour la famille!

Misère de misère! C'est une lecture idéale pour aller mendier un paracétamol à la pharmacie de garde!
Il y a, à mon sens, pas mal de personnes qui s'évertuent à pondre des fadaises histoire de justifier leur traitement (probablement bien plus élevé que le mien).
J'ai tout de même bien l'impression que tout ceci est une spécialité de la langue française. Le néerlandais est en général plus limpide. Exemple: "gencive" se dit dans la langue de Vondel "tandvlees", traduction littérale: "viande de dent". Bon, c'est un rien plus basique mais on voit tout de suite de quoi il s'agit.

Passez un agréable dimanche et, pour les Nordistes (qui sont déjà Sudistes pour moi...), restez au chaud!

Écrit par : Alexisfrombrussels | 03/12/2017

Répondre à ce commentaire

Hey... Alexis, merci de ta visite et de ta "viande de dent" qui m'a fait plier de rire !!!
Et tu as raison, les français adorent la masturbation intellectuelle ^^

Côté météo, si ça peut rassurer les "nordistes", il a neigé hier sur la plage. J'étais PTDR parce qu'il y avait autant de paparazzi pour 4 misérables flocons que pour une super star en bikini !

Écrit par : Maryse | 03/12/2017

Répondre à ce commentaire

bonsoir les amis

alors là .... cette novlangue , quelle purge !
je mets au défi ceux qui ont un amour normal de la langue française et l'habitude des mots croisés même corsés de trouver la définition de "bloc mucilagineux à effet soustractif" .
j'en suis encore toute béate ...

mais peut être que ceux qui essaient de nous voler le nom de la bonne vieille gomme de notre enfance l'ont boulotté ce "bloc mucilagineux" ( tout en fumant la moquette) jusqu'à l'intoxication ...
du coup on comprend mieux l'effet soustractif.. sur leur intelligence !

manifestement il n'y a pas qu'en médecine qu'il y a des Diafoirus ...

bises à tout le monde

Écrit par : jacquote | 04/12/2017

Répondre à ce commentaire

MDR Jacquote, on est bien d'accord et la "blanche-neige" de nos contes a pris une autre forme pour être distillée ultra pure dans leurs veines...

Écrit par : Maryse | 05/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire