Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2017

Harcèlement ?

1066723-harcelement-nuit-climat-travail.jpg

Les français deviendraient-ils aussi faux-culs que les américains ?

C'est quoi cet arbre qui nous cache (encore) la forêt ? Y aurait pas un peu un faux problème avec toutes ces "sales" affaires de harcèlement qui inondent les médias ?
Et.... est-ce que ce remue-ménage va favoriser l'emploi des femmes ?? Je ne pense pas.

Il n'est pas question pour moi (que ce soit BIEN clair) de dire que les hommes ont raison de tripoter leurs collègues de travail, loin de là ; mais les médias sont en train de faire un amalgame entre le milieu du showbiz (que l'on sait pourri) et les entreprises lambda.

Bien sûr qu'il y a aussi des mains baladeuses dans les autres corporations et que cela est inacceptable mais a-t-on appris aux filles à se défendre ? Que quelqu'un vienne foutre une main aux fesses de ma fille tiens, qu'on rigole, le gars repart avec l'empreinte de 5 doigts sur sa figure !

En parallèle, faudrait arrêter de jouer les prudes et les puritains, merci les USA de nous déteindre dessus !
Lorsque le film "Promotion canapé" était sorti, il avait fait couler moins d'encre. Pourquoi ?
Parce que les femmes de la génération précédente savaient remettre les hommes entreprenants à leur place sans aller devant un tribunal.

Ensuite, si l'on regarde la tenue vestimentaire de certaines employées, pardon, mais c'est de la provocation pure et simple ! Du point de vue des "victimes", elles doivent avoir le droit de s'habiller comme bon leur semble ; en théorie c'est tout à fait juste mais en pratique, un homme (qu'il soit cadre ou ouvrier) reste un homme avec des instincts primaires qui refont vite surface. Et désolée, mais ça aussi c'est "normal".

Quand je vois une secrétaire médicale porter un décolleté plongeant jusqu'aux cuisses, je me dis qu'il y a un souci.
Elle a le droit ? ok mais n'avait-elle pas une tenue moins excitante pour venir travailler ?

Le sujet fait débat, c'est certain, mais faut aussi arrêter de jouer les hypocrites à plein tube ; partout, dans toute entreprise, la drogue circule, les gens ont diverses addictions et pas toujours reluisantes, c'est la vie et de ça personne n'en parle.
Je pense qu'il faut avant tout apprendre aux filles à se défendre et à se faire respecter.

De plus,  on mélange tout : C'est pas parce qu'un supérieur fait des plaisanteries grivoises qu'il est pervers et qu'il va se jeter sur le petit personnel ! Merde, à écouter certains témoignages de harcelées, je crois qu'elles confondent le couvent et l'entreprise.

A vous le micro !!

Commentaires

Oulah, le débat est lancé... J'ai travaillé dans un milieu d'hommes et j'ai un sale caractère mais ces gars, sans toucher, ce sont permis beaucoup de choses : réflexions machistes et sexuelles, dessins de bip dans notre bureau, pourtant je m'habillais strict et ne laissais rien passer de leurs réflexions. Mais il y a toujours le phénomène de groupe, très dangereux. Et notre éducation de fille est importante: égale de l'homme ou soumise (de façon inconsciente). Tu rajoutes l'ego masculin qui est plutôt gonflé et une éducation machiste, ça amène à ces comportements de prédateurs. Il faut apprendre aux femmes à se défendre, d'accord, mais aussi aux hommes à se contrôler.

Écrit par : Sandra | 20/10/2017

Répondre à ce commentaire

J’ai travaillé dans plusieurs entreprises et ai eu assez peu de problèmes de ce genre, et quand j’en ai eu, il ne m’a pas été difficile de remettre l’indélicat à sa place.
Mais tout cela c’était avant les réseaux sociaux qui libèrent la parole anonyme , la pornographie à disposition sur des sites, la diminution très forte des relations sociales réelles, la dictature de la performance, la perte de langage etc......
Quand l’emploi est rare, la situation tendue, la parole pauvre, les relations deviennent plus violentes, et il me semble bien que les femmes en sont effectivement victimes à plusieurs niveaux.
Quand ma boîte a fermé, ces messieurs, qui se voyaient en dehors du boulot pour jouer au foot, se sont tous cooptés pour retrouver une situation. La j’aI compris ce que plafond de verre voulait dire.

Écrit par : Tomyam | 20/10/2017

Répondre à ce commentaire

et du coup (évolution médiatique oblige comme tu le dis Tomyam) les très jeunes femmes ne savent plus trop QUI elles sont, mi-ange et mi-démon, mi-prude et mi-sexbomb.... la seule route à suivre serait celle du bon sens mais ça alors, c'est trop ringard !

Écrit par : Maryse | 20/10/2017

Répondre à ce commentaire

Tout à fait d'accord avec toi Maryse. Soit jai de la chance soit je suis très moche mais pour avoir travaillé qu'avec ses gars en atelier, jamais de problèmes.
Cet été je lisais seule dans 1 parc, quand j'ai vu arriver vers moi directement un gars torse nu. A ma hauteur en s'arrêtant il me dit " ya des jolies femmes ici".
J'ai levé mon plus méchant regard. Il a repris son chemin en disant " non pas jolie en fait !".
J'étais déjà prête à bondir. Je sais je suis barge mais c'est mon instinct de survie.
En aucun cas je ne met en doute la parole des victimes. Réagissez et demander de l'aide

Écrit par : Cocotte | 20/10/2017

Répondre à ce commentaire

Idem, je n'ai bossé qu'avec des hommes et forcément, il y en avait toujours de plus "chauds" que d'autres, des pros de la vanne merdique... et bien je crois que la plus belle arme reste l'humour doublé d'un brin de jugeote : Répondre sur le même ton, jouer leur jeu pour leur damer le pion, démontrer que si on cherche un jules d'un soir, ce sera ailleurs que sur le lieu de travail (même s'il reste l'endroit N°1 des rencontres, faudrait pas oublier cette statistique officielle).
On devrait aussi remettre au goût du jour un vieil adage que les hommes devraient graver sur leur bureau (pardon je vais être vulgaire) : NO ZOB IN JOB !

Ok pour tout, mais qu'on cesse de confondre le showbizness et le petit resto du coin.
Enfin, je crois qu'il y a des incidents beaucoup plus graves que la main du collègue qui vient guider la nôtre sur un outil de travail...

Écrit par : Maryse | 20/10/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, certaines subissent de réelles violences et ça peut leur permettre d'oser parler et dénoncer leur bourreau.
Et les hommes ? Certains doivent aussi subir le harcèlement... On devrait aussi les entendre !

Écrit par : Sandra | 20/10/2017

Répondre à ce commentaire

Oui bien sûr il ne faut pas se laisser faire mais je l'ai appris à mes dépends, ce n'est pas facile. Il y a trente ans de cela, j'ai giflé un supérieur qui essayait de m'embrasser. Il n'avait pas le pouvoir de me licencier mais il m'a fait vivre l'enfer pendant quinze ans avant de prendre sa retraite : surcroît de travail, travail abrutissant, en dessous de mon niveau d'études, primes inexistantes, refus des conges (il y a des périodes libres fin septembre...), il examinait mon travail à la loupe et sévissait à la moindre erreur (qui n'en fait jamais ?)
Maintenant dans ma société, il existe une structure "anti-harcèlement" et je suis contente pour mes jeunes collègues. Je precise que je n'étais ni provocante ni même jolie... mais de toute façon j'estime que ce n'est aucunement une excuse pour harceler une femme, le respect doit être la base de toute relation et laisser libre cours à ses instincts sous prétexte qu'une femme porte une jupe nous renvoie aux cavernes !

Écrit par : Jo | 20/10/2017

Répondre à ce commentaire

Pas faux ça, Sandra... il y en a forcément qui doivent lutter pour résister à la tentation!

L'attitude que tu décris Jo, est infecte et innommable, hélas bien réelle.

Écrit par : Maryse | 20/10/2017

Répondre à ce commentaire

coucou,quel sujet en effet ,et les journalistes en donnent a tout va mais comme dit plus haut y a aussi des hommes harcelés,mon mari a travaillé un moment avec un groupe de femmes et ben il peu vous dire qu'elles parlaient de b...es et de fesses pire que les hommes et pourtant elles auraient pu etre ses filles...et n avaient aucune genes ,lors de nos vacances a tenerif un petit couple de jeunes elle superbe niveau corps lui joli minois bref,joli quoi ...mais d'une vulgaritée leur petit jeu il lui tripotait les fesses a tout va et elle en pleine provoc bien sur ,les reins cambrées et tout cela au nez et yeux de tous adultes et enfants bien sur et aussi bien a la piscine au restau ,du coup nos maris les ont vite reperer et leurs avaient gentiment donne un petit nom "pouet pouet"du coup juste une question le jour ou il la lacheras comme une vieille chaussette elle portera plainte pour harcelement ... y avait aussi 3 jeunes filles avec des corps ...ben pas de reve mais la aussi d un vulgaire, maillot trop petit pour leurs tailles ,toujours en direct sur les reseaux ,a ce prendre en photos dans des positions hot hot ...et elles nous ont meme demander de prendres leurs fesses en photos si si bon nos maris etaient partis joués aux cartes ouf
donc ils me font bien rire les journalistes ..ouvrer les yeux
bon aller bonne journée ici une tempete de prevu
tous au abris
bises du haut de France
caro59
voila mon point de vue

Écrit par : caro59 | 21/10/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour
Bien d accord avec toi Maryse
J ai eu la chance de travailler dans un centre pour adultes handicapés ou on était une majorité de femmes et très peu d hommes, il devait en avoir 3 pour 20 femmes et tout se passait bien.
Le harcèlement et comportement bizarre je pense l avoir vu dans les transports en commun, alors le ces messieurs sont de vrai porc..si bien qu une fois une collègue à attrapée une main un peu trop baladeuse pour demander aux voyageurs qui voulait en profiter,le monsieur est vite descendu du bus et peut-etre cela lui a t il servi de leçon (pas sûre)ne pas se laisser faire, pas toujours facile.
Bon week-end

Écrit par : Martine | 21/10/2017

Répondre à ce commentaire

Hello Maryse,
Hier j'ai travaillé non stop devant mon écran de 9 à 20h00. Or, comme tu le sais, mon premier coup d'oeil du matin est pour toi... et de la journée je n'ai pas pas dégagé 5 minutes pour participer à cette note de grande actualité.
Pour ma part, je n'ai jamais été harcelée. Peut-être que mon côté un peu beaucoup déjanté fait peur aux hommes... où enlève tout côté "sexuel" ! loool
et surtout comme tu le dis et me l'avait également dit il y a des années un copain NO ZOB IN JOB !
Mais en revanche, ce que je veux vous dire c'est qu'à ma façon, je suis une harceleuse.
Et oui, Cocotte et Suzy vous le diront, j'ai la manie de faire "pouët pouët" aux gens que j'aime bien ! avec une grimace, un petit cri bizarre, une blague à deux balles, bref un truc toujours rigolo mais en attendant, je tripote les nibards des copines.
Or depuis qu'il y a eu cette émission sur France 2 sur le harcelement le 12 octobre, puis l'arrivée de cet affreux connard d'amerlock et maintenant celui du Sénat, je me rends compte que ça craint.
Car dans ma boîte, nous venons de virer une épouvantable hyène qui était, il y a 4 ans, un petit amour et qui rigolait de pouët pouët camenbert!
Alors je me dis que c'est un truc qui pourrait bien se retourner contre moi même si, seules les personnes que j'aime vraiment ont droit à mon tripotage!
Je l'ai annoncé au boulot, tout le monde a ri mais j'ai dit que c'était sérieux. Alors Constance est venue dans mon bureau et m'a dit que c'était pas possible et qu'elle voulait que je lui touche encore les nénés car ça la faisait trop rire !
Je lui ai dit que c'était son mari qui prendra la relève ce à quoi elle m'a répondu "oui mais mon mari ça me fait du bien mais ça me fait pas rire et moi j'adore rire !"
allez, sur ce, je m'en vais profiter de ma journée...
belle journée à toi
belle journée à tous
Dommage José, je t'aurais bien tripoté... t'as merdé JOsé !!!!!

Écrit par : iloula83 | 21/10/2017

Répondre à ce commentaire

Oui Caro, rien n'est acquit, il faut être vigilent et comme disait mon pépé adoré au sujet des rumeurs "commençons par balayer devant notre porte"....

Martine, j'adore la répartie de ta collègue qui relève la main du peloteur "Qui veut en profiter ?" MDR, voilà, ça c'est de l'humiliation utile !

Mais Iloula, nous sommes assez semblables sur ce sujet : sans tabou, on ne connaît pas de limites à la plaisanterie.
C'est sans doute aussi pourquoi je ne veux pas coller toutes les responsabilités harceleuses sur le dos des hommes.

Écrit par : Maryse | 21/10/2017

Répondre à ce commentaire

Je confirme que depuis toujours donc 40 ans, Iloula me tripote les seins sans raison sans prévenir et dans toutes les situations. Je n'y prête plus attention c'est devenu norma!!! Mais je me croyais l'unique et non ! Ça se soigne peut être. .
Bon samedi déjà bien chaud

Écrit par : Cocotte | 21/10/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire