Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2017

Il faut manger de tout !!!

   Un simple constat issu de l'observation de mes relations locales, toutes "émigrées" : Un dunkerquois, un lyonnais, une normande et un breton : Elle et ils ne mangent jamais rien d'autre que ce qu'il consomment depuis toujours : Patates, chou fleur, crème, charcuterie....

Pourquoi cette peur de l'inconnu ? Pourquoi ce défaut de curiosité ? Je suis très intriguée. Est-ce pour se rassurer que rien ne change ?

C'est pourtant sympa de tester des ingrédients inhabituels, et je suis sûre que vous en connaissez aussi des "trouillards de la casserole" ^^

ThinkstockPhotos-517275480_field_img_hero_988_380.jpg
Déjà au plan santé, on sait que la meilleure alimentation est celle qui est variée, donc qui exclut les carences mais surtout, lorsqu'il est en quantité raisonnable, aucun aliment n'est interdit ! !

De plus, manger varié permet de "faire perdre la tête" à nos ennemis.
Le cholestérol -qui s'installe volontiers grâce aux corps gras saturés- fuira s'il voit arriver des crudités ; mais ne consommer que des crudités irrite le système digestif, crée des carences et donc des maladies.
L'homme est par définition OMNIVORE, ce n'est pas un lapin ! Pour notre équilibre et pour satisfaire nos rouages, nous devons manger de tout et quand les nutritionnistes disent "de tout"....
hazelnut-latte-cake.jpg
... cela inclut aussi une part de gâteau !!!

Mais faut voir les têtes de mes amis quand je mets sur la table des nourritures super simples qui leurs sont inconnues (ou cuisinées de façon différente de la leur), je ressens leur crainte, leur inquiétude, ils goûtent une cuillerée avec une méfiance incroyable.
Donc ces braves gens mangent toujours pareil, sans surprise, la même soupe, la même potée, le même cervelas en salade, ils ne suivent jamais le rythme des saisons afin de manger absolument toujours pareil tout au long de l'année.
Mais quelle tristesse cette routine !

Je vais être vache mais je comprends mieux pourquoi le mari de la normande a foutu le camp ^^

landscape-1483735386-healthysidedishes.jpg
Des courgettes et des concombres en salade, des brochettes de légumes, du riz tricolore (produit localement mais inconnu au bataillon !) est-ce si effrayant ??? Je vous le demande !

Le breton était légèrement souffrant, je lui propose d'aller lui faire quelques courses.
- René, ne me dis rien, je sais ce que tu veux : Une bière blonde, un chou, des patates, du porc et du claquos !! Je te prends une tite salade ? Quelques tomates ? NON ? Toujours pas ? Tsssss....

Bon, sans aller chercher des ignames ou autres légumes exotiques, il me semble que manger varié est aussi réjouissant pour le corps que pour l'esprit.

7f1b3bdcca94fc0c7fe027190ffdea41--image-archive-exploring.jpg
Nous savons tous que la viande consommée en trop grande quantité (plus de 400g par semaine) est devenu un facteur toxique puisque nous avalons en même temps les médicaments donnés aux animaux et que la teneur espérée en protéines est fort décevante.

Du coup, on nous parle des céréales complètes, certes, mais aussi d'insectes grassouillets biens grillés et croustillants comme on nous suggère de déguster les larves ci-dessus... On en demande pas tant mais juste du simple bon sens !!

Commentaires

Coucou,
perso ici on mange de tout sauf des tripes ça on aime vraiment pas tous les trois.Et les insectes bof ça ne me tente pas vraiment.
On essaye de manger de saison. On adore les tomates mais hors saison comme elles sont pas bonnes le choix est vite fait. Donc la semaine dernière c'était dernier choux-fleur avant le printemps et endives au menu.
On mange italien, grec, allemand,.....On a pas d'apriori mais je crois quand même que c'est italien qu'on préfère.
Bonne fin de journée à tous bisous

Écrit par : katleen | 05/10/2017

Répondre à ce commentaire

Pour tout te dire katleen, lorsque je voyageais, j'étais plus intéressée par la façon de manger des locaux que par leurs monuments ^^ enfin presque toujours !
Pouvoir goûter des nouveautés, connaître l'histoire des mets, je trouvais ça très excitant d'autant plus que les autochtones sont généralement ravis de partager.

J'ai peur qu'on oublie un peu vite que la cuisine c'est de l'amour et en amour, il faut avoir de l'imagination...

Écrit par : Maryse | 05/10/2017

Répondre à ce commentaire

Ah oui, tristesse !
Lol pour le mari de la normande: on tient les hommes aussi par le ventre ^_^
Je pense que c'est avant tout une question d'éducation : on apprend à manger, à goûter les aliments nouveaux. Un parent craintif envers un aliment transmet aussi cette crainte. Bon, je viens d'une famille où il y a eu 3 resto et gourmands... Ça ouvre les horizons !
Ahlala, faut être curieux, dans la vie !

Écrit par : Sandra | 05/10/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour à tous
Je mange de tout au fil des saisons, j adore aller sur les marchés, goûter des nouveautés, mais pas des insectes, la cela passe pas.
Il faut varier sa nourriture, j adore innover des recettes (j ai fait la pizza récup de Laurent marmotte.... Et bien j ai aimé) ne pas gaspiller, il m arrive de faire de drôles de mélange.
Comme Maryse je remarque que beaucoup mange toujours la même chose, c est tristounet...
Et je fait attention à mon budget,mais en cumulant promo , date courte et marché on s en sort très bien.

Écrit par : Martine | 05/10/2017

Répondre à ce commentaire

C'est bien vu ça Sandra, en effet, y a forcément une origine à la peur.

Absolument Martine, le marché inspire et parfois, les vendeurs nous donnent des bonnes astuces !

A propos d'astuces, j'en avais parlé il y a longtemps mais si ça ne fait pas parcourir trop de kilomètres (bien entendu) il est bon de changer de magasin !!!
Dans notre lieu habituel on est un peu "forcé" de prendre les mêmes produits alors que dans un autre dont on ne connaît pas les rayons, on est obligé de ralentir, tout regarder et pourquoi pas, découvrir un produit que l'on ne connaît pas...

Écrit par : Maryse | 05/10/2017

Répondre à ce commentaire

La Thaïlande est devenue célèbre pour proposer des insectes à manger. Mais je vous assure que c’est un truc pour touristes. La consommation insectes était limitée aux populations de la région Nordeste qui souffre de sécheresse. Mais comme je vous l’ai déjà expliqué, dans les pays du sud est asiatique, la proportion de viande dans un plat est souvent très faible. Si vous allez dans un restaurant asiatique, on vous servira des portions généreuses, mais en réalité le déroulement d’un repas est très différent dans une famille. Bien sûr, avec l’amélioration du niveau de vie, là bas aussi, on s’est mis à manger plus.
Tu as raison Maryse d’observer que nous avons du mal à changer nos habitudes. Même moi, je peux avoir du mal à apprécier quelquechose d’inconnu. Par exemple j’ai hébergé en 2010 une jeune autrichienne. Avec elle, nous avons pris l’habitude de dîner plus tôt, jeûner de temps à autre. Mais elle a voulu me faire découvrir les produits lactofermentés, et à l’epoque J’ai trouvé cela très mauvais et sans aucun intérêt ! Et quand elle est partie, nous avons recommencé à dîner tard, en bon français....

Écrit par : Tomyam | 05/10/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire