Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2017

Les jujubes.... cueillette et souvenirs

   Dans le Midi, pour trouver des amandiers, des noyers, des figuiers et des jujubiers rescapés et libres, il faut se placer en haut d'une colline afin d'embrasser la plaine du regard et lorsqu'on aperçoit une bâtisse en ruine, c'est là qu'il faut aller !
Autrefois, les arbres nourriciers étaient sacrés et protecteurs, donc plantés contre les murs orientés au Sud, sans oublier le laurier-sauce pour les futures daubes...
Abandonnés, ils prennent des formes échevelées et tourmentées mais ils donnent encore des fruits, forcément sains puisque ignorés de tous... sauf des oiseaux, des rongeurs et des lapins de garenne qui s'en régalent et les cantinent pour l'hiver !

azufaifo.jpg
Mes pas m'ayant portée vers ce magnifique jujubier accolé à une ruine, je restais un moment interdite...

Port élégant, racé, rappelant un peu la nonchalance du saule pleureur, ses feuilles sont vert clair, dentées, vernies, les branches sont porteuses de redoutables épines défensives.
Les fruits mûrs se mêlent à ceux qui n'ont pas encore pris leur belle teinte chocolat, ce qui autorise plusieurs récoltes et j'vais pas m'gêner !!

jeudi.jpg
J'ai beau savoir que cette note n'intéressera pas trop les "nordistes", il y a parmi elles des personnes originaires d'Italie où l'on vénère le jujubier, d'Asie (il est né en Chine), des lectrices dont les racines sont en Afrique du Nord et les jujubes, elles connaissent !
En Asie, les jujubes trouvent une large place en cuisine, il est appelée "Datte chinoise". Au Maroc et en Algérie, on le nomme suivant les régions "Sidr" ou "Aneb" ou encore "Zefzouf" mais dans ces deux pays, le jujube est surtout utilisé pour ses vertus cosmétiques, médicinales et.... pour chasser le mauvais œil !!

1DaK1cCgZmBaEEgocaQvytosQZ0.jpg
Le jujubier (Ziziphus Jujuba) en fleurs au printemps. Pas vilain non plus, hein ?!

Tout en cueillant mes petits fruits adorés (et en m'en goinfrant) j'ai eu comme une envie de parler des jujubes ici, d'en faire un peu le tour avec vous, un genre de voyage vers un fruit sauvage en voie de disparition, méprisé, ignoré en France alors qu'en Italie toute proche, il a son jour de fête.

Souvenirs... souvenirs...

Le jujube -pas plus gros qu'une belle olive- m'émeut au plus haut point car il me replonge dans une petite enfance que je me suis efforcée d'oublier à l'exception de mon grand-père et de son jardin.
Lorsque dans la maison on se battait à coups de n'importe quoi et qu'on hurlait trop fort, mon pépé voulait m'épargner : il venait me chercher à l'école (ce qui était mauvais signe) et nous marchions tout doucement main dans la main vers la maison.
Au lieu d'y entrer, Eugénio m'emmenait vers son potager où il y avait toujours une petite tomate pour moi, une fraise, un grappillon de raisin, et bien sûr un jujube ! Il en surveillait la maturité afin que j'en ai toujours la primeur dans cette parenthèse à l'écart de la guerre.
J'adorais la saveur douce et mielleuse des jujubes dont la pulpe fond trop vite dans la bouche.... et mon grand-père le savait bien, lui aussi les aimait mais il s'en privait pour moi.

montresor-brodo-guggiole-700.jpg
En Italie, on fabrique artisanalement une liqueur précieuse à base de jujubes, sombre et épaisse (semblable au vin de noix, photo ci-dessus).

jujube-butter-blog.jpg
Dans toutes les contrées où l'on cueille les jujubes, on les transforme en une pâte dont la saveur rappelle la pâte de dattes.

miel-de-jujubier-royal-sidr-maliky-99.jpg
En Afrique et en Asie, on place des ruches au milieu des jujubiers, les abeilles sont friandes des fleurs comme des fruits et produisent un miel aussi cher qu'incroyablement parfumé, ayant (dit-on) des pouvoirs aphrodisiaques.

image11.jpg
Les feuilles sèches du jujubier permettent des tisanes qui soignent les problèmes intestinaux, le diabète mais dont la première vertu est d'apaiser l'esprit, puis accroître l'énergie vitale et renforcer le tonus musculaire.

jujube-oil-30ml.jpg
L'huile de jujube soigne le psoriasis, l'eczéma et la gale mais répare aussi les rides et les cernes noirs dus aux maladies du foie. Un antioxydant parfait.

pdr-de-jujubier.jpg
Quant à la poudre de feuilles de jujubier, les femmes du Maghreb l'emploient pour laver leurs cheveux à la place du shampoing, renforcer la fibre capillaire, favoriser la repousse et redonner du volume. Elle donne de la luminosité aux cheveux, et peut être utilisée comme une alternative au henné neutre (non colorant).
Comparable à la Spiruline par sa composition et sa teneur en vitamine A, la poudre mélangée à un peu d'eau devient un véritable masque-soin des cheveux cassants, fins et sans volume.

Mais ce n'est pas tout, placée en pyramide dans une coupelle près de la porte d'entrée, la poudre magique chasse le mauvais esprit et les vilaines sorcières !!

Jeolla-honey-jujube-tea-510g-South-Korea-imported-natural-fruit-tea.jpg
En confiture (ci-dessus) j'ai essayé une fois, et je n'ai pas trouvé cela extraordinaire, la saveur est trop discrète, mais la couleur d'ambre est superbe.

Avant de reparler du fruit frais, on va voir que même le bois du jujubier est (a été chez nous) utilisé pour fabriquer des instruments de musique, des objets religieux ou culinaires. Son veinage et sa brillance sont incomparables :
spruce-wood-jujube-wood-tailpiece-4-4-violin-send-violin-case-bows-maple-side-panel.jpg
jujubewood juzu blue woven balls_01.jpg
Nouveauté-font-b-jujube-b-font-bois-tasse-de-café-thé-lait-bière-naturel-à-la.jpg
Du coup, une pensée traverse ma tête :
Au fil du temps, on aurait pas un peu perdu toute une tripotée de métiers, de rituels, de préparations ?
Des "choses" qui faisaient notre histoire, notre bonne santé, notre patrimoine et quelque part, notre fierté ?

La "vox populi" incrimine un peu trop facilement les étrangers qui débarquent en France comme s'ils venaient nous prendre notre travail. Mais.... a-t-on vraiment eu besoin des émigrés pour laisser tomber des métiers qui avaient une valeur et une âme ?

D'un arbre, on tirait des fruits, des feuilles, des noyaux, de la sève, du bois d'ébénisterie, des écorces protectrices de semis.... Non ? Je délire ?

Bref, revenons à nos gourmandises buissonnières...

6a00d8341d1d7953ef0153919f7d45970b-800wi.jpg
Voilà les trois stades d'un jujube:

- A gauche, très brun, il est encore trop ferme, sa chair est presque verte et assez acide mais certains l'aiment ainsi.
- Au centre, un peu blet, il est en confiture à l'intérieur, c'est comme ça qu'il est au top. Son goût est indéfinissable car unique même si la texture et la saveur rappellent un peu la datte.

- A droite, il a séché (en principe sur des claies au soleil) et sera employé pour préparer un thé médicinal :
Jujube-Tea.jpg
Dans l'eau bouillante, les jujubes se réhydratent lentement. Bu le soir, ce faux thé offrira une nuit des plus paisibles et le matin à jeun, il débarrassera l'organisme de ses toxines.

fresh-jujube-pit-sliced-open.jpg
Ici, u
n jujube frais, tranché et dénoyauté pour que l'on voit bien l'intérieur de ce fruit sauvage.

495389314_XS.jpg
A ce stade (un peu blets), c'est juste du bonheur ! Un cœur coulant dans une robe fine orange foncé et croquante qui éclate en bouche en faisant du bruit...

giuggiole-640x427.jpg
Allez, j'en laisse sécher une poignée, pour le plaisir de les voir encore un peu en hiver...

image_1_large.jpg
Mais la froidure n'est pas encore arrivée !

Demain, je retourne cueillir des jujubes, je vais revenir une fois de plus toute griffée par les épines acérées de l'arbre sous lequel je dois me faufiler mais cocagne, la joie que j'éprouve est incommensurable.
Et puis... je revois le regard bienveillant et malicieux de mon grand-père qui me tend un jujube comme un trésor souverain, j'entends son fort accent italien et sa voix rocailleuse qui me dit "Mange, petite, c'est rien que pour toi "....

09bassa.jpg
Cette note ayant été rédigée en plusieurs fois, je suis revenue entre temps sur "mon" lieu de cueillette un peu comme l'assassin revient sur le lieu de son crime ;)

Car même si l'endroit est abandonné, je voyais bien le toit d'une grande ferme non loin de là.
Où que l'on soit (disait mon grand-père) on est toujours chez quelqu'un !
J'éprouvais donc un certain malaise à me saisir d'un bien qui ne m'appartenait pas...
Après avoir rempli un ième panier, je me suis dirigée vers la ferme, cherchant à apaiser ma conscience.
Un homme âgé prenait le soleil devant la porte.

Sans la moindre crainte, il m'a offert de m'asseoir près de lui.
Je lui ai montré ma cueillette et raconté ma petite histoire...
Il a baissé la tête, est resté silencieux un long moment puis a lâché "Et si on se buvait un petit café ? "
Proposition acceptée avec joie !
normandy_france_3285711b.jpg
On a bien bavardé, il a passé un moment inattendu, et moi je me suis encore enrichie...
Avant que je ne prenne congé, le vieil homme m'a dit "Vous pouvez revenir quand bon vous semble et même ramasser tous les jujubes... mais je crois qu'ils ont le ver ! "
J'ai répondu "C'est pas grave Monsieur, au contraire c'est signe de naturel et comme ça je mange aussi des protéines !"

J'ai largement remercié le grand-père et en partant, on s'est embrassé mais il n'allait pas me lâcher si facilement !
En m'emboîtant le pas, on a traversé son potager. C'est très émouvant le potager d'un papet.

Sans rien dire, il a ramassé les dernières tomates, puis a sorti un Opinel de sa poche pour couper une courge muscade et m'a offert le tout.
J'en aurais pleuré... Allez, encore un gros bisous et on s'est dit "A la prochaine !"

Commentaires

Quelle belle histoire Maryse pleine de sensibilité et d'amour....je ne connais pas les jujubes mais les sorcières du Berry oui !

Écrit par : Pouf.lechat | 22/09/2017

Répondre à ce commentaire

Un beau retour dans des souvenirs précieux :-)
Je ne connais pas le jujubier, pas le souvenir d'en avoir vu en Charente-Maritime... Mais voilà un bel arbre, plein de vertus.
Merci pour ce beau partage, encore une fois.

Écrit par : Sandra | 22/09/2017

Répondre à ce commentaire

coucou de tout en haut quoi tu pense que ta note ne va pas nous interressés mais que ni ni tout est interressant chez Maryse...
bon ici le nouveau poele a bois est installé nous avons choisi un super artisan qui a travaillé comme si c etait chez lui et je peu vous dire que lorsqu'il est parti c est comme si il n etait pas venu rien ne trainais jusqu au dernier coup de balai comme quoi il faut prendres du temps et ne pas se laisser influancé par certain commerciaux ..bref il peu faire froid nous avons le poele et les radiateurs nettoyés ..
dommage il annonce 20 degres aujourd hui et soleil toute la semaine......
bises de tout en haut de la France
caro59

Écrit par : caro59 | 22/09/2017

Répondre à ce commentaire

Oh, mais si cette note m'intéresse car elle me ramène vers le village de mon enfance et ses enfants qui couraient librement dans la campagne ( impossible aujourd'hui). La chasse aux jujubes et les batailles de kakis faisaient les conversations de la cours de récréation.

Écrit par : Tomyam | 22/09/2017

Répondre à ce commentaire

Je viens de relire attentivement tout ce que tu racontes. C'est bien émouvant et juste tout cela. Les après midi de fin d'été ont le goût de l'éternité.

Écrit par : Tomyam | 22/09/2017

Répondre à ce commentaire

Maryse, je ne me lasse pas de tes histoires (j'ai les meme à la maison).
C'est émouvant et magique à la fois.
Et j'aime ce blog parce qu'on échange, on partage, on fait renaitre et revivre plein de belles et bonnes choses.

Garde les bons souvenir Maryse. Un jour, j'ai rêvé que j'étalais ma vie sur une grande feuille de papier blanc et que je gommais tout ce qui ne me convenait pas pour ne garder que le meilleur.

Alors gommons.
Bises la famille et à bientôt (j'ai encore 12 semaines et après c'est la quille)
Bisous Maryse

Écrit par : Danielle | 22/09/2017

Répondre à ce commentaire

Caro59, tu as trouvé la perle rare : L'artisan qui nettoie après un travail salissant ? Garde le, attache-le au radiateur celui-là ^^

Arfff.... les cousines, nous avons toutes notre "madeleine Proust", le truc qui remue les tripes et les souvenirs, la vie quoi !

Et comble de la connerie humaine, il restait une école près de chez moi dont la cour abritait un jujubier. Un jour, une gamine a glissé sur un jujube, elle ne s'est pas blessée mais les parents ont fait un foin tel que l'arbre (tricentenaire) a été coupé pour cause de "dangerosité".
Je ne sais pas où on va mais une chose est sûre, on y va !! et droit dans le mur.

Danielle, courage en attendant la quille, lol, si t'étais pas si loin, je viendrais bien arroser ça avec toi !!!

Écrit par : Maryse | 22/09/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, mais quand je serais plus dispo, c'est moi qui viendrait (enfin) arroser ça avec toi.
Bisous et à bientot

Écrit par : Danielle | 24/09/2017

Très belle note Maryse, aussi bien pour les infos, les recettes, que les souvenirs, qui font de ce blog, une véritable mine d'or familiale. Pour les jujubes, je n'en ai jamais vues ni mangées, mais ça donne envie.

Pour le fait qu'on perd les "savoir-faire" : je suis d'accord à 1000%, tous nos artisans travaillent avec leurs mains et leurs outils mais dans 20 ans, plus personne ne saura même le nom des outils d'un ébéniste, par exemple.
Le mari d'une amie fait ce métier et il achète son bois brut plus cher que le produit ikéa équivalent à son projet de meuble. Alors qu'il fait de magnifiques choses, il est au RSA et va bientôt mettre la clef sous la porte.

La France vend son bois à bas prix à la Chine (personne ne le sait) car les Chinois nous ont acheté des TGV ou des avions, mais on se prostitue en échange. Les ébénistes français, qui payent 33% de charge en France, payent leur bois brut plus cher que le prix fait aux Chinois.
Ca me révolte !

Écrit par : Isabelle95 | 22/09/2017

Répondre à ce commentaire

Et en effet, il y a de quoi se révolter Isabelle.
Ca m'ennuie de parler de la théorie du complot, mais sans aller jusque là, il est bien évident que tout (absolument TOUT) est orchestré par nos gouvernants pour que les populations ne soient plus que des robots aux doigts courts et aux cerveaux creux.
En vérité, celui qui travaille le bois ou la pierre, peu importe le matériau, celui-là devient un marginal alors que l'homme authentique, c'est pourtant lui !!

Comme je ne voudrais pas rester sur une note négative ou nostalgique, je crois qu'il faut profiter de la technologie non pour nous faire lobotomiser mais comme un outil.
Les femmes ont compris ça bien avant les hommes (me semble, hein ;) en ouvrant leurs boutiques d'objets créatifs en ligne.
Bien sûr les hommes aussi, les recycleurs de palettes, les luthiers, etc... s'y sont mis sans que hélas, le fruit de ces travaux ne leur permettent d'en vivre correctement, ils doivent travailler "à côté" mais Internet offre une vitrine commerciale aux activités artisanales, et ça c'est bien.

Écrit par : Maryse | 22/09/2017

Répondre à ce commentaire

JE suis émue moi aussi, les yeux pleins de larmes en te lisant...
Les jujubes, quand j'étais petite, c'est mon papa qui en ramenait quelques poignées... et on mangeait ça comme des bonbons, on était contents...
Hier soir je suis allée chez Grand frais, il y en avait, j'ai voulu en acheter une poignée puis j'ai été distraite et j'ai oublié!!! Mais je vais y retourner...
Quelle belle histoire Maryse, boudiou que ça fait du bien...
Je t'embrasse très fort
eT VOILA JE NE VOIS PLUS LES TOUCHES DU CLAVIER lol

Écrit par : Pepou | 22/09/2017

Répondre à ce commentaire

Coucou, j'adore tes petites histoires toujours bien sympathiques.
Je ne connais pas ce fruit pourtant je suis assez calée en produits italiens mais j'ai jamais goûté. Ici la jujube ce sont des bonbons:
https://www.sweetshop.be/made-in-belgium/377514-joris-jujube-1-kg.html
bonne fin de semaine à tous bisous

Écrit par : katleen | 22/09/2017

Répondre à ce commentaire

Ben tu vois la preuve que ce sont bien des bonbons Pepou, c'est katleen qui nous la donne !!
Marrant ça.

Écrit par : Maryse | 22/09/2017

Répondre à ce commentaire

mon dieu quelle est belle ton histoire , cela me ramène a ma petite enfance quand je passais mes vacances chez mon grand père entre les animaux et le grand potager ou je ramassais des prunes a m'en rendre malade !!! et ou nous allions arroser en fin de journée ma petite main dans la grosse main caleuse de mon grand père et qui me montait sur ses épaules pour cueillir des cerises,qui grognait pour un oui pour un non mais qui ne sortait jamais sans la petite ça passe vite une vie ....mais que de beaux souvenirs
bises les cousines !!

Écrit par : nizou | 22/09/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour
Quelle jolie histoire,je connais pas,mais chacun d entre nous a des souvenirs d enfance qui nous font chaud au coeur.
Les jujubes je me rappelle pas en avoir vu,c est joli, je boirais bien une Infusion.
Bonne soirée

Écrit par : Martine | 22/09/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour la famille !

Je vais en faire une petite cure Martine, vu que j'ai la "bénédiction" du propriétaire, je ramasserai plus de fruits et en ferai sécher une belle quantité.

Nizou, les potagers des anciens sont dignes d'une aventure ! Rien n'est trop bien rangé, ils ont essayé des semis, ça pousse si ça veut, puis les courges viennent galoper au milieu des tomates mais rien ne semble être le fruit du hasard, même la grosse pierre plate sur laquelle on pose ses fesses un instant, elle n'est pas là pour rien, elle ne peut pas être ailleurs.
4 pieds d'artichauts ici, plus loin un rang de patates, un recoin favorable abrite les aromatiques... Un fouillis magique, presque un voyage !

Écrit par : Maryse | 23/09/2017

Répondre à ce commentaire

Quelle chouette rencontre et échange Maryse, ça existe encore et c'est réconfortant.
Je n'ai jamais goûté la jujube mais je testerai.
Bises

Écrit par : Cocotte | 23/09/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour la famille !

J'y compte bien Danielle !!!

Vrai Cocotte que rencontrer des gens authentiques ça fait un bien fou, des gens simples.

Hier j'ai vendu des solaires Armani via Leboncoin.
Une dame de 52 ans est venue les acheter. Elle est arrivée à 14h et repartie à 21h !!!
Des atomes crochus, des galères semblables, un coup à boire puis une assiette en plus sur la table, rien de mieux ;)
Voilà une personne belle comme le jour, brune aux yeux verts, qui revient de l'enfer, remonte la pente en se battant comme une lionne...
Pas de CDD ? Pas de CDI ? Qu'importe, elle cumule 5 petits jobs entre 5h du mat' et 22h.
Moi je dis respect, surtout quand on est cap' de rire de ses propres erreurs.

Vive la vie les filles, nous sommes toutes très, très fortes et certaines ne se doutent même pas de quoi elles sont capables !!!!

Écrit par : Maryse | 25/09/2017

Répondre à ce commentaire

Je suis entrain de lire LES VERTUS DE L'ECHEC de Charles Pépin : un livre super intéressant, qui explique qu'on a besoin de se planter, d'échouer, pour pouvoir mieux rebondir. Plein d'exemples à l'appui. Encore une fois, ceci est très peu valorisé en France, à commencer par notre système scolaire. Bref, lisez ce livre !!

Bises Maryse et les copinautes

Écrit par : Isabelle95 | 25/09/2017

Répondre à ce commentaire

Bises aussi Isabelle95 et merci du "tuyau" !

Écrit par : Maryse | 25/09/2017

Répondre à ce commentaire

Moi aussi je dis "respect"

Écrit par : Tomyam | 25/09/2017

Répondre à ce commentaire

Et comme c'est bon ce fruit croquant, 1 amie m'a fait goûté malgré le prix à la vente de 11€ le kilo j'ai trouvé ça très bon la jujube ...

Écrit par : Cocotte | 26/09/2017

Répondre à ce commentaire

Ha tu vois, Cocotte !!! Mais dis doc, sacrément chères les jujubes.... dommage et du coup je trouve les "miennes" encore meilleures puisque gratuites ^^

Écrit par : Maryse | 27/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire