Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2017

L'omelette du berger

   Aide-toi, feu le site t'aidera !!

Pour me faciliter la vie et reprendre le fil, voici une recette parue il y a quelques années mais que je réalise (en salivant ;) chaque fois que je trouve de la Brousse en date courte.

Et j'adoooore l'omelette "du pastré " !

Aux origines, il s'agissait d'un modeste "casse-croûte" réalisé avec les moyens du bord par le berger (= lou pastré, en provençal) lors de la transhumance.
Dans le bât de la mule se trouvait une réserve d’œufs, chacun bien enveloppé dans du papier journal protecteur et conservateur. Autour du cou de la mule pendait une outre en peau où le lait de chèvre ou de brebis prenait tout son temps pour cailler et s'égoutter...

chanchien_500.jpg

Lors de la halte et après une très longue ascension, le berger s'arrêtait près d'un point d'eau où tous les animaux pouvaient boire. Pendant ce temps, il allait ramasser les plantes que l'altitude et le sol voulaient bien lui offrir : Menthe et cives (fins oignons sauvages), parfois quelques champignons... pas grand chose mais un bouquet de puissants parfums !

image1.jpg

Un mot sur le mariage Menthe-Oignon qui pourrait surprendre :
Hormis dans le taboulé, on n'y pense pas souvent et c'est bien regrettable car il est divin sans oublier que les vertus digestives de la menthe font descendre la copieuse omelette comme une lettre à la poste !

506.jpg  img_1504.jpg

Voyons un peu comment réussir cette belle omelette loin des alpages :

POUR 4 à 6 PERSONNES, IL FAUDRA :

8 œufs
250 g de Brousse de chèvre ou de brebis (Attention, pas de vache !)
1 bonne cuillère à soupe de crème fraîche (liant INDISPENSABLE !!!)
12 feuilles de menthe (peu importe la variété)
3"cébettes" ou "cives" ou simples oignons nouveaux vendus en petites bottes
Et mon truc en plus (facultatif) pour un superbe gonflant : 1 pincée de levure chimique

LA RECETTE :

Casser les œufs dans un saladier et les battre (sans excès) avec la crème.
Une fois la Brousse démoulée et égouttée, l'écraser à la fourchette afin de bien la détendre, puis l'ajouter aux œufs crémés. Mélanger soigneusement le tout en ajoutant la pincée de levure.

Laver et éplucher les jeunes oignons, les émincer avec les parties vertes et saines de leurs tiges.
Ciseler les feuilles de menthe le plus finement possible.
Ajouter oignons et menthe dans le saladier.

Beurrer et chauffer une poêle de taille moyenne, y verser le mélange et dès qu'il commence à prendre, poivrer beaucoup et saler (peu si la Brousse a été jugée assez salée, ça arrive !).
Lorsque l'omelette se détache facilement de la poêle, la retourner pour en cuire l'autre face.

On peut s'arrêter à cette étape pour une finition ultérieure et plus moussue :
Cinq minutes avant de passer à table, faites glisser l'omelette dans un plat à four genre moule à manqué et finissez sa cuisson 10 minutes à 150° (th.5) pour un moelleux incomparable et une cuisson à cœur.

     Vous avez le Sud et la tradition pastorale à votre table mais aussi l'arrière goût d'une vie où l'on savait se satisfaire de peu et prendre le temps... "prendre le temps"... Hein ? Ça nous manquerait pas un peu aujourd'hui ?

Commentaires

Bonjour Maryse, te voici bon pied bon oeil (je sais je sais c'est trop facile...) de nouveau AVEC nous et c'est un grand plaisir de te lire.
Je salive doublement ! je teste rapidement ta recette car j'adore la brousse. C'est le seul ingrédient que je n'ai pas à ce jour dans mon ami le frigo. Ce soir ou demain, il aura sa place mais pas pour longtemps !
Belle journée à toi et à vous tous amis tisanautes.
PS : tu me manques José... mais je crois que tu manques encore plus à Alexis !!!!!
⚗_⚗

Écrit par : iloula83 | 11/09/2017

Répondre à ce commentaire

Et te voilà Maryse à nouveau à nous apporter l'envie de se régaler. L'oeuf est mon aliment préféré et j'aime la brousse donc rapidement je testerai.
Et prendre le temps, j'aime ça et je m'en accorde maintenant.

Mais j'entends souvent des personnes se plaindrent de manquer de temps. Euhhh ça m'agace un peu c'est juste que nous avons tous des priorités différentes mais que nos journées ont la même durée. A nous de les organiser....
Allez bonne journée

Écrit par : Cocotte | 11/09/2017

Répondre à ce commentaire

je suis ô combien d'accord Cocotte, on a le temps qu'on veut et même celui que l'on mérite....

Tu vas bien la super miss iloula83 ?? José je l'ai pourri grave, m'a énervée au tél, il est banni de mon cœur ;)

Écrit par : Maryse | 11/09/2017

Répondre à ce commentaire

Miam!!!!
Contente de vous relire.

Écrit par : LOU.RIGAOU | 11/09/2017

Répondre à ce commentaire

Merci, c'est sympa LOU.RIGAOU ^^

Écrit par : Maryse | 11/09/2017

Répondre à ce commentaire

bonjour a tous
miam!!!cette belle omelette me fait saliver, j adore les oeufs et bien je vais vite la tester.

contente Maryse que tu reprennes la plume pour nous gater de tes délicieuses recettes,ça nous manquait
bonne soirée

Écrit par : martine | 11/09/2017

Répondre à ce commentaire

Voilà une omelette de compèt' !!!
On peut la manger froide ou elle ne se déguste que chaude ?

Écrit par : Sandra | 11/09/2017

Répondre à ce commentaire

Coucou Martine, j'espère aussi que tout s'arrange pour toi...

Oui Sandra, froide elle se compacte un peu mais c'est excellent, un régal en pique-nique !

Écrit par : Maryse | 11/09/2017

Répondre à ce commentaire

Coucou
Hier nous avons pris le train des merveilles Nice-Breil sur Roya puis avons dormi à IMPERIA en Italie. Nous avons mangé des spaghettis aux fruits de mer mammà miaaaa
En rentrant je teste ta recette Maryse car je suis fan de brousse (les pâtes à la brousse, un de mes plats préférés) et de menthe.
Un dernier petit tour en Italie par la côte et retour au bercail.
Que c'est bon de te relire....
Bisous tout le monde

Écrit par : Pepou | 12/09/2017

Répondre à ce commentaire

Pepou, tu m'as donné du rêve en te lisant tout ce que j'aime. Profitez encore bises

Écrit par : Cocotte | 12/09/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour / Bonsoir
Desolée de n'avoir pas pris de tes nouvelles, Maryse, j'ai pas mal de casseroles sur le feu . Contente que la situation s'améliore un peu et que la vie reprenne sur le site!
Bises à toutes

Écrit par : Tomyam | 12/09/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour la famille !

Pepou tu es une vraie nomade ^^ Comme dit Cocotte : PROFITE !!!

Tomyam, occupe-toi bien de tes "casseroles", je te fais confiance, ne les laisse pas cramer car ensuite, il est très difficile de les "ravoir"... Je t'embrasse.

Écrit par : Maryse | 13/09/2017

Répondre à ce commentaire

C'est la saison des poires. Elles s'abîment vite mais on peut faire des poires au four, de la compote, du gateau poire chocolat, du gâteau invisible. Le gâteau invisible c'est comme un clafoutis, mais avec plus de fruits que de pâte, et les fruits détaillés en morceaux fins. Et puis Sandra, vous avez une spécialité en Charentes, mais le nom m'échappe.

Écrit par : Tomyam | 13/09/2017

Répondre à ce commentaire

Avec des poires ? Je ne vois pas...je vais chercher ^_^

Écrit par : Sandra | 13/09/2017

Je ne vois que la liqueur de poire. Un délice !

Écrit par : Sandra | 13/09/2017

C'est une poire que l'on enferme dans de la pâte à tarte un peu sucrée. Ainsi elle cuit à l'étouffée. Ce doit être délicieux, mais je n'ai jamais essayé.

Écrit par : Tomyam | 14/09/2017

un "douillon" ça s'appelle, on fait idem avec une pomme, super miam !!

Écrit par : Maryse | 14/09/2017

Répondre à ce commentaire

Ah mais c'est normand, ça. Cela dit, une poire pochée avec du Pineau ou du cognac, à réfléchir !

Écrit par : Sandra | 14/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire