Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2017

La blette a la côte !

   Un peu comme les épinards ou les raviolis, qui n'a jamais détesté les blettes à force d'en manger à la cantine ?!

Pourtant, ce beau légume fait des efforts de séduction en se parant de robes très colorées, il est d'un prix raisonnable et ne demande qu'un peu d'imagination pour devenir "exotique".
Tomyam a débusqué une recette réunionnaise qui donne du pep's à notre bonne vieille blette !

Elle a testé, j'en ai fait tout un plat, on partage.
rainbow chard .jpg
Sur le marché, j'ai acheté une botte de blettes multicolores, elles sont sympas même si la côte est plus fine que sur la blanche traditionnelle. J'ai même failli transformer mon achat en bouquet de table !

LA RECETTE DES BLETTES PIMENTÉES :

Il nous faut :
- Un botte de blettes
- 1 oignon
- 1 doigt de gingembre frais
- 3 gousses d'ail
- Du piment en poudre (quantité selon le goût)
- 1/2 càc de sel
- 1 belle tomate
- 2 càs d'huile

Couper les blettes au couteau en menus morceaux, sans séparer les feuilles des côtes.
Hacher puis mélanger dans un petit bol, l'oignon, le gingembre, l'ail, le piment pour former une "pâte" avec le sel, donc bien écraser le tout (à la Réunion, le mortier-pilon est de rigueur !).
Peler la tomate et la râper (ou utiliser du coulis assez épais).
Faire chauffer l'huile dans une sauteuse pour y blondir la pâte aux épices. Ajouter la tomate, remuer.
Ajouter les blettes, bien mélanger, couvrir pour une cuisson de 10 minutes à feu très moyen.
Spicy-Ginger-Jalepeno-Swiss-Chard-Recipe-Clovers-Kale.jpg
La botte de blettes achetée était très généreuse, donc j'ai remis ça avec un piment frais, quelques crevettes et des pignons de pin :
09Dinner-master1050.jpg
Dans les deux cas, ce fut un régal ! Merci Tomyam, cette recette émoustille les blettes, leur donne du caractère et même un goût de "trop peu" !!

Mais pourquoi diable on les enrobe toujours de béchamel, elles méritent mieux !!

Commentaires

Miam ! Et bonne idée avec piment et tomates pour changer parce qu'habituellement, je les fais sautées à l'ail, tout simplement ^_^
Bises aux vacancières...et aux autres

Écrit par : Sandra | 22/07/2017

Répondre à ce commentaire

Génial ! J'adoooooore les Blettes ! Tourte de blettes sucrés (tourta di blea nissarda), salée avec des anchois, à l'ail et aux olives noires, en gratin au roquefort... je me régale toujours.
Alors grand merci Tomyam pour cette nouvelle version, dès que les blettes de "tonton Benito" sont dispo, je vais tester cette recette.
Bon vikinde à tous

Écrit par : iloula83 | 22/07/2017

Répondre à ce commentaire

chouette une recette qui ne sépare pas les feuilles des côtes ...

j'ai découvert il y a fort longtemps une recette de gratin de blettes mélangeant cotes et feuilles, pas si courant .
mes enfants , très jeunes à l'époque ont du coup toujours fini leur assiette alors qu'ils boudaient les feuilles et les côtes cuisinées a part
j'ai donné l'astuce à quantité d'amies mères de familles ... toutes ravies !

depuis j'ai aussi appris à accommoder des blettes cuites , toujours feuilles et côtes ensemble, avec juste un coulis de tomates et c'est super aussi, pour des repas light .

ce qui donne mauvaise réputation aux blettes , à mon avis , c'est de séparer côtes et feuilles parce que le goût terreux et un peu sucré des côtes n'est pas si facile à masquer ( souvenirs d'enfance pénibles !)

or , si on mélange feuilles et côtes , tout s'équilibre et ça devient un légume vraiment savoureux quelque soit la recette .

je vais d'ailleurs très vite essayer la recette du jour !

bonne cuisine d'été à tout le monde

Écrit par : jacquotte | 22/07/2017

Répondre à ce commentaire

Et bien alors ma très chère Jacquotte, tu as été une "pionnière" es-blettes ^.^
Ou alors je suis la reine des quiches parce que ça ne m'était jamais venu à l'esprit !

Iloula, tu écris le mot "anchois" et hop, j'ai toutes mes antennes qui frétillent !!
Là non plus.... jamais pensé :( mais ça va pas durer.

Bises à toi Sandra !

Heureusement qu'on peut sourire en vous lisant, les actualités sont moins drôles :
Baisse de 5 € sur les aides au logement !!!!
La mienne qui n'était déjà que de 52 euros est tombée à 48 € en 2014, il ne me restera donc plus que 43 €.
Remarquez, c'est bien pour remettre les vieux sur les rails de la recherche d'emploi.
Pardon, je grrrrrr.....

Écrit par : Maryse | 22/07/2017

Répondre à ce commentaire

Je ne sépare plus le vert du blanc en général, parce que après je n'ai plus d'inspiration pour la partie qui reste . Et les blettes à la béchamel sont un trop mauvais souvenir d'enfance pour que j'ai envie d'en refaire.
Mais comme Maryse m'a posé la question, j'ai cherché quoi faire éventuellement avec du blanc, et je suis tombée sur une recette de côtes de blettes au parmesan que j'ai réalisé ce midi et dont je vais tout de suite lui envoyer les photos.

Écrit par : Tomyam | 22/07/2017

Répondre à ce commentaire

Coucou
Je suis allée chez Grand Frais, et ne trouvant pas les blettes j'ai demandé au vendeur.... il m'a regardé avec des yeux bizarres et m'a dit "c'est fini les blettes!" Non mais je rêve! Je ne lui ai pas demandé des litchis! Je vais aller faire un tour ailleurs hein...et y aller molo avec l'ail et le piment lol
Bisous

Écrit par : Pepou | 22/07/2017

Répondre à ce commentaire

Maryse, si j'ai bien compris aux infos, ce ne sont pas toutes les aides aux logements ( ALS ALF semblent épargnées ) mais les APL, c'est à dire les aides pour logements sociaux, ceux conventionnés (État/bailleurs). Ça va donc toucher les petits budgets, une fois de plus :-(

Écrit par : Sandra | 22/07/2017

Répondre à ce commentaire

Merci de tes multiples participations Tomyam, je te nomme désormais "Testeuse en chef" ^.^ et plutôt que faire un rajout à cette note, ta recette au parmesan (miam...) fera l'objet d'une autre page.

Très étonnant de la part de Grand Frais ça, Pepou ! La récolte (en France) s'étale de juillet à novembre..... on est en plein dedans !
Tssssssss......

Absolument Sandra, toujours les mêmes qui trinquent et étant dans un logement conventionné, je n'y échappe pas.
C'est le manque de "mesure" qui me hérisse le poil :
La personne qui touche le plafond d'aide (250 €/mois), si on lui en retire 5, ce n'est pas encore dramatique.
Pour ceux qui ont moins de 50 €/mois, ça craint plus, il aurait dû y avoir un minimum vital, un plafond bas à ne pas entamer.

En lisant la critique d'un gros enfoiré pro-Macron, j'ai sauté sur ma chaise !
"Quoi (écrit-il) ? 5 euros ça revient à boire 2 bières de moins par mois, où est le problème ?"
Mais lol quoi !!!
Perso, je dois travailler 2h par nuit pour arriver à m'en sortir et je n'achète jamais de bière, espèce de crétin !
De plus, les APL sont généralement versées directement au bailleur par la CAF, ce n'est pas de l'argent de poche. Mais quel con !

Écrit par : Maryse | 23/07/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, vraiment. S'ils veulent récupérer du fric, il y a d'autres moyens. Ils feraient mieux de taxer les proprios qui louent le moindre m2 à prix d'or. Pfff

Écrit par : Sandra | 23/07/2017

Bonjour à tous
Ça tombe bien mon beau frère m à donné des blettes de son jardin,je les fait toujours à la tomate, c est trop bon et la je vais rajouter des epices du piment, je mets curcuma, poivre.
Et lorsqu'il me reste une poignée de blettes je casse 2oeufs dessus c est un régal.
A la béchamel je ne les mange pas, pas terrible le goût.
Bon dimanche

Écrit par : Martine | 23/07/2017

Répondre à ce commentaire

Mdr, je crois que nous sommes toutes d'accord sur la béchamel, Martine, y a mieux !!

Écrit par : Maryse | 23/07/2017

Répondre à ce commentaire

Il y a des cruches même chez Grand Frais. Mais je vais retourner le voir ce pingouin... vous me donnez envie avec tout ça. ... à la tomates, au gingembre etc... miam. Moi je les fais avec un petit peu d'ail, des olives noires et parsemées de chapelure.Parfois avec l'oeuf comme Martine.
Maryse c'est honteux cette baisse de 5€ sur les aides au logement! Des abrutis finis qui ne réfléchissent pas.

Écrit par : Pepou | 23/07/2017

Répondre à ce commentaire

Coucou, Ca à l'air bien bon.
Mais ici c'est hors de prix les bettes c'est "exotique" lol
Quand j'en achète ce qui est très rare c'est juste braisé avec de l'ail.
Bon dimanche à tous bisous

Écrit par : katleen | 23/07/2017

Répondre à ce commentaire

Tu habites dans quel coin, katleen ? Parce que si ça pousse en Lorraine, je ne vois pas trop où on ne peut pas en trouver. C'est une plante rustique et les jolies blettes rouges, comme celles qu'a acquises Maryse, sont utilisées comme éléments décoratifs dans les jardins. Si c'est difficile à trouver, c'est surtout parce que beaucoup de gens detestent ce légume, à priori. Comme moi pendant longtemps, tellement j'ai détesté les blettes a la béchamel de la cantine.
Quand je fais ce plat, je n' utilise que des blettes, mais un mélange d'herbes comestibles cueillies dans mon potager: quelques blettes, des feuilles de bourrache, du chénopode, de la laitue, des fanes de carottes, des pousses de mon plant de courge que je récupère parce que je ne veux pas qu'il s'etende trop et une courgette râpée.
Quand on veut passer au bio, vu le prix des légumes, il est utile d'apprendre à consommer les fanes qui sont souvent comestibles, et cette recette, comme toutes les recettes de blettes ou d'epinard, s'y prête très bien

Écrit par : Tomyam | 23/07/2017

J'habite à Charleroi en Belgique Tomyam.
Ben disons qu'ici dans la région pour les légumes ce que tu trouves le plus ce sont des sachets de salades.
La dame du rayon légumes de l'inter près de chez moi ne prend plus de bettes ni d'artichauts car elle ne les vend pas.
Ici on fait aussi de la soupe avec les fanes de radis et des orties c'est très bon aussi.

Écrit par : katleen | 23/07/2017

Répondre à ce commentaire

Ah et bien nous sommes presque voisines!

Écrit par : Tomyam | 23/07/2017

Répondre à ce commentaire

C'est fou ce que tu dis Kathleen.
Je serai malheureuse sans légumes!
Tu achetes des légumes surgelés? Je suis curieuse lol
J'ai séjourné à Tournai et j'ai visité Brussels il y a quelques années.
Tomyam je ne me souviens plus ou tu habites...
32 degrés à 21:18... ça va être compliqué de dormir.

Écrit par : Pepou | 23/07/2017

Répondre à ce commentaire

J'achète frais quand je sais sinon je prends du surgelé.
Heureusement nous sommes de gros mangeurs de tomates, concombres, poivrons et courgettes donc ça on trouve quand même.
Tournai je ne connais pas je n'y suis passée qu'une fois.
Bruxelles je connaissais assez bien mais parait que ça à beaucoup changé ces dernières années.
Pépou tu habites où? Ici 16.8° dehors ça à bien descendu à côté de la semaine dernière.
bonne fin de soirée à tous

Écrit par : katleen | 23/07/2017

Répondre à ce commentaire

J'habite à St Raphaël dans le Var. Tu as de quoi faire une ratatouille: Le TOP!
Vous devez bien dormir tout là haut...

Écrit par : Pepou | 24/07/2017

Je vis du côté de Thionville. Les gens par ici vont à Charleroi pour prendre l'avion avec Ryan air. Mon mari a travaillé 2 ans à Bruxelles, à cette époque nous avons plutôt visité la partie flamande de la Belgique, et maintenant que nous sommes revenus en Lorraine, nous a apprécions les excursions entre Bastogne et Dinant. L'année dernière nous sommes allés visiter Bouillon ( oui, la ville de Godefroy) juste au moment de la canicule, ce qui fait qu'on était au frais pendant que toute la France mourrait de chaud. Un délice......

Écrit par : Tomyam | 23/07/2017

Répondre à ce commentaire

Mais vous n'êtes pas très loin l'une de l'autre en effet. Et le Luxembourg, tu connais? Je vais tenter une autre enseigne pour les blettes. Bisous

Écrit par : Pepou | 24/07/2017

Évidemment
80 % de mes voisins travaillent au Luxembourg, j'y ai travaillé et mon mari y travaille encore.....
Le Luxembourg a été un bienfait et un problème pour la région. Après la perte de la sidérurgie, le Luxembourg a offert de nouveaux débouchés, ce qui fait que la situation économique n'est pas sinistrée comme dans d'autres regions, et il y a pas mal de dynamisme, malgré des fermetures douloureuses comme Florange ou Guentrange.
Mais les conditions de travail sont très stressantes, en particulier les déplacements, ce qui fait que les gens sont très stressés, au moins autant que sur la Cote d'Azur si tu vois ce que je veux dire.... sans la plage pour lézarder et reprendre contact avec l'essentiel.
Ce qui me plait sont la proximité avec les pays d'Europe du nord, la présence de l'Histoire, une diversité des paysages intéressante même si la mer et la montagne me manquent. Jean Marie Pelt, l'idole de mon adolescence, a vecu sur ce territoire, et je crois que c'est un des arguments qui m'a decidé quand il a fallu que je quitte mon Sud natal pour monter dans cette région inconnue.

Écrit par : Tomyam | 24/07/2017

Quand j'étais petite on avait un potager et ces bettes y poussaient comme de la mauvaise herbe. J'ai toujours bien aimé ce légume mais à la fin j'en avais marre d'en manger à tous les repas. Chez nous, c'est les cotes au gratin et les feuilles façon épinard revenue avec de l'ail le plus souvent, mais j'en ai deja fait une farce à crêpe.

Écrit par : cecile75 | 24/07/2017

Répondre à ce commentaire

Coucou les cousines !

J'étais un peu absente hier mais je vois avec grand plaisir que ma "ruche" se porte bien ^^, ça papote popote et autres...

Vous ne devinerez jamais ce que j'ai trouvé hier !!!
Comme c'est la saison, je cherchais à faire des photos du LYS de MER. Il se planque dans les broussailles des dunes parmi les ronciers où il tente une survie hors les déjections humaines, puisque la plupart des vacanciers préfèrent "poser culotte" loin des toilettes mises à leur disposition.
J'enrage mais c'est ainsi.
Donc, pour débusquer ce lys immaculé et magnifique, faut regarder où on met les pieds et se fier à son flair : C'est son parfum extrêmement puissant qui fait le guide.

En approchant d'un plant de lys, j'aperçois des "boules vertes" au sol.
Ma colère contre les vacanciers pollueurs et gaspilleurs me fait d'abord penser à une branche de pommier qui aurait été coupée puis jetée là avec ses fruits pas mûrs.
Ca, c'était le premier "rabord" ; au deuxième "rabord", je vois qu'il s'agit d'un pied de tomates cœur de bœuf !!!!!!!
Un jour, un touriste a dû jeter ses reliefs de pique-nique dans les buissons de la dune et.... les graines de tomates ont germé puis se sont installées.

Sauf que sous les arbustes, tamaris et ronces, il fait très sombre.
Le plant de tomate a poussé comme un dingue à la recherche du soleil >> devenu immense, le poids des tomates l'a contraint à se coucher au sol.... et moi je tombe dessus !
J'ai donc soulagé ce pied de tomates en lui coupant la tête (ramenée chez moi, installé dans un bac d'eau au soleil, les tomates mûriront), puis avec un tuteur de fortune, j'ai redressé le plant, dégagé le dessus de sa tête et je reviendrai le soigner.
Il n'a pas reçu la moindre goutte de pluie depuis 2 mois... Quelle abnégation !

De la même origine, nous avons des pêchers, des abricotiers et des cerisiers.... que personne ne voit ni ne remarque (c'est plus important de marcher vers la plage les yeux rivés sur son téléphone).
Ralala.... La Nature se bat vraiment pour exister, c'est incroyable.

Écrit par : Maryse | 25/07/2017

Répondre à ce commentaire

Hello, en effet Maryse la nature a une force qui nous manque parfois. Découverte sympa et étonnante par ce manque

Écrit par : Cocotte | 25/07/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire