Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2016

Le baume du tigre

   C'est BB from Nice qui a lancé l'info sur la note "le meilleur anti-moustique".
Tigerbalm.jpg
Et mea culpa, j'ai toujours été persuadée que cette pommade (rouge ou blanche) était une arnaque !

Pourquoi ? Parce que sa publicité se trouve essentiellement dans les magazines TV entre la pilule amincissante et le médoc qui guérit l'arthrose, deux attrape-nigauds de première bourre !
Ajoutons que le baume vient de Chine, pays sur lequel les structures sanitaires nous mettent sans cesse en garde...

Donc, je ne m'y suis jamais intéressée... à tort.

Et puis mon amie BB intervient en commentaire pour évoquer le baume du tigre. Elle est une femme compétente en qui j'ai toute confiance... alors parlons-en de ce fameux baume !
774px-Reg_Park03.jpg
Shwarzy qui joue les fiotes en bichonnant son copain avec le baume du tigre ? Mazette, ça c'était de la bonne pub !

Plus sérieusement, je n'ai pas encore acheté le produit car j'attends d'aller le chercher chez mon herboriste qui en a commandé à source fiable.
BB from Nice
m'a mise en garde sur les contrefaçons, sur les prix très bas révélateurs de pâles copies, sur les autres appellations et imitations par le biais du site "Alternative Santé". (clic sur le lien SVP, merci !)
On y découvre en même temps toutes les applications du vrai baume du tigre.

Je vous conseille de les lire très attentivement (origine du produit, blanc ou rouge, ingrédients, recommandations...).

De plus, je colle le lien vers la note où BB from Nice a expliqué son expérience en la matière dans 2 commentaires en bas de note. C'est ici que ça se passe.

Un super baume ? Si vous en avez à la maison, donnez vos avis en toute sincérité, ils nous intéressent !

28/07/2016

Fleur de sel au vin et au romarin

   Un prix de folie suffit à me faire remonter les manches !

Folie parce que très tendance, cadeau original, gourmand et incontournable... oui mais avec une moyenne de 95 € le kilo.... on doit pouvoir le réaliser soi-même nettement moins cher !
Vous me connaissez depuis longtemps, c'est ainsi que je fonctionne : Entre satisfaction du travail manuel et plaisir orgasmique de boycotter les produits à marge indécente.
cadeau.jpg
À QUOI SERT UN SEL AU VIN ?

Ses cristaux parfumés sont inimitables sur une tranche de foie gras (c'est pourquoi cette note est aussi enregistrée dans la rubrique "Noël") sur toute viande rôtie ou grillée, sur le magret de coin-coin, les légumes (génial sur les tranches de potiron grillées au four)...
o-PINOT-NOIR-SEA-SALT-facebook.jpg
On peut aimer la saveur du vin rouge pour la force de ses tanins sans forcément en boire, si c'est votre cas, fabriquez du sel vigneron, rien n'est plus facile !
ingredienti sale aromatizzato.jpg
IL NOUS FAUT QUOI ?

-- De la fleur de sel
-- Un peu de vin rouge, si possible très aromatique et un brin couillu !
-- Une branchette de romarin (facultative mais sacrément bienvenue)

Faute de fleur de sel (bien qu'on en trouve partout et souvent à prix raisonnable) on peut employer du gros sel ; visuellement le résultat sera identique mais gustativement il sera médiocre : Manque de parfums, pas de notes iodées ni de "croustifondant"... absence de poésie aussi. Et puis le gros sel est hélas chloré contrairement à la fleur.

ON FAIT COMMENT ?

Le but sera d'imprégner les cristaux de sel, on veillera donc à ne pas les noyer... ni les faire fondre !

Concernant les proportions, elles se feront d'elles-mêmes, suivant la quantité de vin. Si par exemple il vous reste un petit fond de bouteille, cette quantité suffira.
réduc.jpg
Dans le but annoncé de ne pas noyer les cristaux de sel, nous allons faire réduire le vin qui deviendra épais et sirupeux.
Le vin est mis à chauffer dans une casserole. Jamais d'ébullition mais un léger frémissement qu'il est inutile d'agiter.
On observe le niveau du liquide qui baisse en laissant sa trace (photo ci-dessus). Lorsqu'il vous semble avoir réduit de moitié, c'est impec, on coupe le feu et on laisse refroidir.
premiere etape.jpg
Sur une grande assiette ou un plateau, on pose un morceau de papier sulfurisé, on y étale la fleur de sel avec notre romarin.
Aidé d'une cuillère à café, on fait couler la réduction de vin sur les cristaux, en attendant entre chaque tombée que le sel ait pompé le vin ; donc, pas de précipitation, presque du goutte à goutte !

Toujours à la cuillère, on remue le romarin et les cristaux comme si on voulait faire passer ceux du dessous par dessus.
Ensuite, on les étale à nouveau pour les laisser sécher jusqu'au lendemain. Leur couleur est rose clair (photo ci-dessus).

Pour les plus pressé(e)s : Allumer le four sur 50°, y faire sécher (et non cuire !) le sel porte entrouverte. Si les cristaux sont secs au toucher, on peut passer à l'étape suivante.
sale-al-vino-rosso-2.jpg
Il faudra recommencer encore 2 fois, ré-humidifier les cristaux avec le vin réduit restant, bien mélanger et attendre qu'ils sèchent naturellement ou au four pour qu'ils prennent au final une teinte franchement bordeaux.
Là, ils sont parfaitement imprégnés et aromatiques.
Le romarin est resté en place, il a été remué assez souvent pour avoir communiqué son parfum à la fleur de sel, on peut le retirer.

Les grains sont secs lorsqu'ils sont bien détachés les uns des autres. En les touchant, la main n'a pas de traces rouges.
La prudence veut que les cristaux (toujours étalés) attendent le lendemain pour être mis en petits bocaux, après un dernier contrôle.
La fleur de sel ne doit pas s'agglomérer et former des paquets, c'est essentiel pour sa conservation.
pepou eze.jpg
À propos de petits bocaux-cadeaux, notre copinaute Pepou a pris la photo ci-dessus dans une jolie boutique de Eze Village, entre Nice et Monaco. On retrouve l'idée du bouton d'Iloula mais aussi quelques mariages heureux entre vieilles dentelles, rubans et ficelle brute... Si ça peut vous inspirer, c'est cadeau !
WineSalt-7.jpg
Et voilà. Un jour vous épaterez vos convives avec cette petite coupelle sur la table, chacun goûtera, d'abord avec parcimonie et une inquiétude non dissimulée puis vous les verrez tous se resservir, c'est garanti cro-cro-bon !

03:53 Publié dans Noël, Sels | Lien permanent | Commentaires (18)

26/07/2016

Le meilleur anti-moustique !

   Non, pas question de produit répulsif, juste un simple constat pour la mini note du jour, bonjour !

Un moustique ne pèse pas lourd et le moindre courant d'air contrarie son vol. Alors, on a beau avoir pitié de ces braves petites femelles qui nous pompent du sang pour nourrir leurs petits... qu'elles aillent au diable !
ventilateur-de-sol-entierem.jpg
Donc, l'anti-moustique le plus naturel, le plus économique, est un ventilateur posé près de la zone à défendre (table, lit, etc...)

Ainsi, personne ne respire de molécules toxiques (attention aux répulsifs branchés sur une prise de courant) et tout le monde dort bien !