Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2016

Mais comment intituler cette note....

 life-after-death-seances-1500x843.jpg

   ... Et vais-je trouver les mots justes sans tomber dans l’ésotérisme de bazar...

J'aimerai connaître votre sentiment sur "la vie après la mort", ce ne sont que des mots entre guillemets car il fallait bien lancer le sujet pour qu'il soit compréhensible et ce n'est pas gagné...

Ok, rien à voir avec la tisane, mais rassurez-vous, rien à voir non plus avec la sorcellerie, les tables tournantes et autres arnaques folkloriques ou sectaires.

   Simplement, après le décès de ma plus vieille amie, j'ai ressenti des "signes" et... pas que moi, son fils aussi.
Pour une cartésienne agnostique, c'est un peu déroutant, inimaginable voire honteux.
En discutant avec des ami(e)s qui ne fument pas de haschich et ne boivent pas d'alcool, je m'aperçois que je ne suis pas la seule à m'interroger ou à vivre des choses troublantes.

Du coup, j'ai entrepris de lire "Histoire naturelle de la vie éternelle" de Watson Lyall.
Un scientifique qui donne des explications limpides à des signes obscurs ? ... ça m'intéresse !

Et si on ne savait rien de la Nature, et si la Nature était une force divine (c'est moi qui écris ça ???), et si "l'esprit" des morts vagabondait autour de nous non pas façon Ghost (le film) mais avec plus de pertinence, et si, et si....
Je n'en finis pas de me poser des questions.

tumblr_numl3zYKTC1rkrmufo1_500.jpg   Pourquoi la pierre tombale de mon amie est envahie de rouge-gorges, elle qui les aimait tant ?
Pourquoi quand je vais sur la plage je l'entends rire ?

Notre esprit de vivants est-il sous influence ? Le chagrin nous pousse-t-il à faire revivre un être cher ? Est-ce nous qui créons des "signes" pour nous rassurer ou conjurer notre propre peur de la mort ?
Tous ces "messages" ne sont que pures coïncidences et faits du hasard ?

   On peut parler de tout ici, sans jugements ni tabous et j'avoue -mes cher(e)s ami(e)s- que je recueillerai volontiers vos pensées sur un sujet qui tourne dans ma tête...

17/01/2016

Manque de tonus

   Bien le bonjour, les tisanautes !

Je devais poster une nouvelle note ce soir et puis pas possible de faire du bon boulot au retour des Puces, chuis trop claquée et revenue congelée...

Et demain, je pars très tôt assister aux obsèques de mon amie d'enfance... en espérant faire une nuit de récup' convenable avant de prendre la route pour une cérémonie qui me pèse déjà.

Les conditions ne sont pas favorables à une immersion en eau de sauge !
Je sais que chacune de vous comprend, donc je me contenterai -pour l'instant- de vous envoyer des bisous via Internet.

A tout bientôt,

Maryse

 

12/01/2016

L'amitié déchirée

   Pardon de poster une note de tristesse mais je vais être un peu "en vrac" ces jours-ci, le cancer ayant emporté mon amie d'enfance hier.

On dit souvent que l'on ne choisit pas sa famille mais que l'on choisit ses amis.

Je n'avais pourtant pas choisi Dominique non plus... Elle était simplement ma seule voisine dans une campagne isolée, forcément nous jouions ensemble, nous sommes entrées en maternelle ensemble et avons quitté le lycée ensemble en terminale.
Rien ne nous prédestinait à nous rapprocher car ses parents étaient riches et pas les miens... Nous n'avions pas les mêmes valeurs !

Pourtant, petit à petit, j'ai appris d'elle que l'on pouvait être gentil en étant bien habillé, elle a appris de moi qu'une grande gueule aux vêtements usés pouvait avoir l'âme sensible...

Les années passant, les liens se sont solidement tissés. Dominique m'a donné des leçons de tolérance, je les lui échangeais contre des leçons de Liberté...
Le hasard a fait naître nos deux fils la même année, nous avions choisi de les appeler tous les deux Vincent.

Comme dans un vieux couple, l'une était devenue la mémoire de l'autre après 63 ans d'amitié.

Hier j'ai perdu la moitié de ma mémoire.