Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/12/2017

Pomanders

   Noël, c'est un mot qui évoque aussi des parfums... Non, pas QUE celui de la dinde qui rôtit dans le four, voyons !!!
senteursde noel.jpg
Je veux parler de l'odeur de résine du sapin qui se mêle aux effluves des épices prévues pour le vin chaud et à celles des agrumes dans la corbeille à fruits...

Les senteurs sont très importantes dans une maison et si en plus elles assainissent l'air ambiant, il suffit de les réunir ; c'est le rôle des pomanders, appelés aussi "pommes d'ambre".

J'ai découvert les pomanders en 1975 dans une boutique anglaise (Crabtree & Evelyn) et depuis, il n'y a pas de Noël sans eux.
clove-oranges-for-holiday-memories.jpg
Voilà la "pomme d'ambre" ou pomander, si facile à réaliser et si riche de parfums chauds !

Mais à l'origine, le pomander (voir images ci-dessous) était un pendentif plus ou moins luxueusement décoré réservé aux plus nantis, tout rond, qui renfermait une boule d'ambre odorante sensée chasser le mauvais sort et... la peste. Nous étions dans les années 1700 après J.C.
800px-Global_and_box_pomander.jpg   66b91b38eb5471b0474e3179557d7088.jpg
Au fil des siècles, la peste disparut, le commerce de l'ambre fut sévèrement contrôlé... les prolétaires s'emparèrent du principe en le végétalisant avec des "matériaux" simples et peu coûteux :
Des oranges et des clous de girofle.

Malgré tout, le pomander à base d'orange cloutée porte toujours des vertus :
- Il trouve sa place dans une armoire pour en chasser les mites (et pas les mauvais sorts ;).
- Il assainit l'air d'un logement grâce au pouvoir antiseptique du clou de girofle.
- Il parfume très agréablement (et naturellement) un lieu clos pendant plusieurs semaines.

orange-pomander-balls-decor-e1450389443466.jpg
Pour une première expérience, il ne faut pas chercher à décorer le fruit par des motifs compliqués ; par contre, la tradition voudrait que l'on roule l'orange cloutée dans de la poudre d'épices mélangeant la cannelle, la muscade, le gingembre... mais si la puissance est décuplée, le résultat est beaucoup moins joli (Voir photo ci-dessous) :
IH+Pomander+Balls.jpg

On peut aussi traverser le fruit avec une longue aiguille et un fil solide afin de suspendre le pomander.

Il faut bien savoir que l'orange pleurera : Des gouttes de jus couleront, c'est normal, donc j'avoue préférer arranger mes pomanders dans une coupe et si on veut en mettre un dans une armoire, il sera posé sur une coupelle.

ALORS, AU PLUS SIMPLE, COMMENT FAIT-ON ?

_R9jQU0ThaQ.jpg
-- Un dessin (si simple soit-il) est souhaitable avant de commencer (Photo N°1). Il se fera au feutre pointe fine.
Ne pas utiliser de feutre "permanent" car le basique permet d'essuyer le dessin pour s'y reprendre à nouveau.

-- Une fois que le dessin est correct, on s'arme d'une feuille de papier essuie-tout dans une main (ça coule !), d'un bâtonnet à brochette dans l'autre pour percer l'orange à intervalles réguliers (Photo N°2). Pas de cure-dent, son bois est trop mince.
Ces pré-trous vont servir à introduire les clous de girofle facilement. Sans eux, les clous se cassent et on se fait très mal aux bouts des doigts !

-- Comme le montre la photo N°3, on insère les clous sur toute une moitié de l'orange puis on la retournera pour décorer l'autre moitié... ou pas car le résultat est aussi très joli si la base n'est pas cloutée.

Pendant tout le temps, on garde une épaisseur de papier absorbant sous le travail... quelque peu juteux ;)

l_1159_arancia-chiodi-di-garofano-centrotavola-commestibile.jpg

Lorsque je fabrique mes pomanders, j'achète un "bidon" de clous de girofle de 40g ou 50g, bien plus économique que le petit pot de chez Ducros. Quelle qu'en soit la qualité, les "têtes" tombent parfois...

onekings lane_suzanne rheinstein holidays_ORANGES IN BOWL.jpg
Bien entendu, les autres agrumes se prêtent au jeu : Pamplemousses, citrons jaunes, limes mais d'expérience, c'est l'orange qui donne le parfum le plus chaud, le plus puissant et le plus durable.

Lors de l'achat, choisissez des oranges très fermes.

PARLONS CONSERVATION :

Alors là.... je n'ai pas de solution miracle !
J'ai tout essayé : Des agrumes Bio, des très bons marchés vendus en filets économiques, de la super qualité vendue au détail.... Rien n'explique que certains pomanders moisissent alors que d'autres durent des mois jusqu'à se dessécher complètement sans jamais pourrir.
mold.jpg
Ci-dessus : un pomander atteint de moisissure. D'où mon conseil précédent : Dans une armoire, il sera toujours sur une soucoupe.

Mais disons que si vous en fabriquez une semaine avant Noël, ils tiendront au moins jusqu'à l'Epiphanie !

Orange-Pomanders.jpg
Notre petit bonheur olfactif sera présenté dans un panier plat, une belle assiette ou une coupe en compagnie de bâtons de cannelle, de branches de romarin et d'épicéa, de petites pommes de pin, d'étoiles de badiane, de feuilles de laurier-sauce... Si possible à "hauteur de nez" : sur une console, une table ou un buffet.

ba5d67ee3fce993bf457326bdb81650b.jpg
Afin d'activer les senteurs, la composition sera installée près d'une source de chaleur, la proximité d'un radiateur est idéale.

   C'est beau, poétique, utile, ensoleillé et merveilleusement parfumé sans le moindre produit chimique.
Si on ajoute qu'un pomander revient à quelques centimes.... on a tout bon !!

Commentaires

Bonjour à tous
J appel ça "pommes d Ambre"je connaissais pas l autre nom.j adore,ça sent divinement bon mais j ai jamais réussi à en garder une très longtemps, il y a un truc.. Peut être une copine saura,j aime cette odeur.
Nous voilà avec pleins d idées pour passer un Noël pleins d amour en famille.
Bonne journée

Écrit par : Martine | 06/12/2017

Répondre à ce commentaire

Enfant, je faisais cela assez facilement avec des oranges amères qui poussaient alentours. Sauf que quand je les offrais, le récipiendaire évoquait le dentiste, et du coup je me demandais dans quelle mesure mon petit cadeau avaIt fait plaisir. Mais ça ne sent plus la girofle chez les dentistes du 21 eme siècle, alors on peut recommencer!..... surtout j’aIme bien tes conseils pour faire une jolie décoration.
Cocotte j’ai voulu tester moi-même le poulet basse température. Après vérifications sur internet, on règle bien le four à 90º, mais la température à atteindre est 68ºet non 58º. Il faut mettre le plat bien au milieu du four et la cuisson dure au moins 45 minutes. Il est conseillé de commencer par faire dorer les blancs de poulet à la poêle, ou au moment du rechauffage, si on les a préparés à l’avance. Mon four fait aussi micro ondes, il a un plateau tournant, je ne voyais pas trop comment faire tenir une sonde dans un plat en mouvement et je n’avais pas 45 minutes devant moi, donc j’ai renoncé. Mais voilà le principe.

Écrit par : Tomyam | 06/12/2017

Répondre à ce commentaire

Oui oui Martine, c'est aussi "pomme d'ambre" !

Lol Tomyam, vrai que l'antiseptique du dentiste est désormais mentholé !! Je vois que tu expérimentes la cuisson douce façon savante, dis donc ^^

Écrit par : Maryse | 06/12/2017

Répondre à ce commentaire

Mince va falloir que j'achète encore des oranges. Les autres sont en train d'être transformées en orangettes :-)

Mais j'aime beaucoup l'idée. Oh je vais en faire une pour mon papa qui rentre à l'hopital demain pour se faire opérer.

Écrit par : cecile75 | 06/12/2017

Répondre à ce commentaire

Coucou, je ne connaissais pas l'histoire mais le principe est efficace.
C'est sûr ce sera la traditionnelle dinde, je vais pas me stresser pour de la volaille. Merci Tomyam

Écrit par : Cocotte | 06/12/2017

Répondre à ce commentaire

très joli, et les coupes !!..on en faisait quand on était plus jeunes, à refaire ..
Un souvenir : chez mes parents et chez ma grand mère, il y avait un poele à mazout, lorsqu'on mangeait une orange ou une mandarine, on déposait les peaux sur le dessus du poele et ça dégageait une délicieuse odeur, que je n'ai jamais pu retrouver...

Écrit par : isa | 06/12/2017

Répondre à ce commentaire

Cette idée déco pleine de senteurs me plaît beaucoup Maryse, je vais en préparer d'ici peu.
Isa, j'avais une grande tante qui avait un poele dans sa salle à manger, et il y avait toujours des ecorces d'oranges ou mandarines. Je n'ai jamais oublié cette odeur...

Écrit par : Pepou | 06/12/2017

Répondre à ce commentaire

coucou, je crois que pour que ça ne pourrisse pas il faut les retourner de temps à autre.
Maman fait ça avec les oranges de gilles sensé porter bonheur durant l'année.
Bon après-midi à tous bisous

Écrit par : katleen | 06/12/2017

Répondre à ce commentaire

Ahhh Cécile, nous souhaitons bon courage à ton papa et à toi-même.

Isa et Pepou, comme vous, sur le poêle ou direct dans la cheminée, l'écorce d'orange qui crame, c'est génial, comme celle de mandarine d'ailleurs.
J'en pose encore des morceaux sur le radiateur.... mais surtout on peut les griller dans une poêle à frire (à sec) et si il n'y avait pas cette vacherie de détecteur de fumée qui se met à sonner, je le ferais souvent !!

Katleen, je vais m'instruire sur Google et regarder ce que sont ces "oranges de Gilles" !!!

Écrit par : Maryse | 06/12/2017

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup cette odeur ! Mais en général, je mets des pelures de clémentine ou d'orange dans le four encore chaud. Chez ma grand mère, on les posait sur les gros radiateurs en fonte ^^

Écrit par : Sandra | 07/12/2017

Répondre à ce commentaire

Ici en Belgique (et probablement dans le nord de la France aussi), lors des carnavals, les gilles lancent des oranges. La tradition veut que l'on conserve l'orange attrapée le plus longtemps possible parce qu'elle porte bonheur.

Écrit par : JO | 07/12/2017

Répondre à ce commentaire

il faut croire que l'orange est un fruit mythique ... et c'est normal , il le vaut bien !

C'est que nous avons tous entendu des grands parents nous dire que leur cadeau de Noel c'était une orange et forcément , ça marque .

et puis enfants nous avons tous eu une histoire avec les oranges : nous avons vite compris comment éplucher ce fruit sans l'aide des adultes . petite victoire !
et puis il y a ce petit zeste qui chatouille le nez quand on sait pincer l'écorce vers soi ou ...vers la soeur ou le frère voisins de table!
et après l'épluchage il y a la magie de découvrir tous ces quartiers sagement serrés les uns contre les autres comme s'ils protégeaient un trésor ... et dont on peut faire des petits trains avant de les croquer l'un après l'autre .
quel autre fruit permet ça ? ( mandarines et clémentines sont hors jeu)

C'est bien pourquoi tes superbes oranges cloutées me plaisent vraiment beaucoup Maryse et je vais en faire quelques unes avant Noël .

perso , comme tant d'autres , je mets prosaïquement les zestes d'orange dans une coupelle et hop , sur un radiateur ..
séchés ils finissent dans le thé , le vin chaud, les infusions , les daubes de boeuf ..et entre temps , j'ai profité de leur odeur

Écrit par : jacquote | 07/12/2017

Répondre à ce commentaire

Oh merci pour cette belle idée!
J'ai tout ce qu'il faut sous la main et je dois faire mon centre de table pour l'anniversaire de ma fille la semaine prochaine.
J'adore!

Écrit par : LOU.RIGAOU | 07/12/2017

Répondre à ce commentaire

Oui.... Ça me rappelle l'année où j'en ai fait cinq pour offrir mais que personne ne m'avait dit de faire des trois au préalable, j'ai eu les pouces écorchés pendant une bonne semaine.... Du coup, je n'en au plus jamais fait! De mémoire la mienne n'avait pas pourri. Peut être que je vais retenter le coup, avec des rubans, a la russe

Écrit par : iloula83 | 07/12/2017

Répondre à ce commentaire

Bonne idée Sandra ! De la même façon, tu peux faire sécher des tranches de citron, à chaque utilisation du four, petit à petit, elles deviennent translucides et superbes avant de finir dans un pot-pourri hivernal.

Merci pour l'explication JO ! J'étais allée voir sur Google et j'y ai appris que vous utilisez majoritairement des oranges sanguines. Cette variété, de calibre assez petit, possède une peau très fine mais dure, ce qui explique son fort potentiel de conservation.

Ha ha Jacquote, je vois que ta mémoire est intacte ! J'avais oublié les "petits trains" de gousses d'orange ainsi que les "pschitt" (terribles dans les yeux) que l'on projetait sur son voisin de table avec malice....
Du coup, tu ravives mes souvenirs avec celui-ci :
J'aimais bien poser les tranches d'agrumes près d'une source de chaleur afin que la fine peau transparente se parchemine (oué, un peu tordue la taulière enfant). Le lendemain, les gousses explosaient en bouche comme des mini ballons remplis de jus !!

Ravie que ce post t'inspire, LOU.RIGAOU !

Yes, iloula83, pour les rubans, faut travailler comme pour peindre une surface précise : On isole le passage des rubans par du scotch de masquage. Mais tu sais déjà tout ça...

Écrit par : Maryse | 08/12/2017

Répondre à ce commentaire

Quand j'étais petite, on appelait les oranges sanguines des oranges "au vin" et j'avais l'illusion de "boire" comme les adultes.

Écrit par : JO | 08/12/2017

Oui oui Iloula j'en veux

Écrit par : Cocotte | 08/12/2017

Répondre à ce commentaire

Lol, JO !!
Parce que -Cocotte- tu crois que iloula83 va fabriquer des pomanders en quantité ???? Arrête de rêver, ma poulette ! ^^

Écrit par : Maryse | 08/12/2017

Répondre à ce commentaire

Pour mon Noël oui je crois

Écrit par : Cocotte | 08/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire