Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2017

Maroc VS Espagne

  Non, ce n'est pas de foot mais de fruits et légumes qu'il s'agit !!

Pour le retour de mon fils chez lui, j'avais outrepassé ma fatigue pour lui préparer une fête avec ses potes.
Parmi les ingrédients de l'apéro, des billes de melon étaient indispensables. Le melon en cette saison, c'est mission impossible pour du "local".
C'est donc à contre cœur que j'ai acheté un fruit étranger puisque je boycotte les achats hors saison ainsi que les produits qui arrivent de contrées lointaines.

1428870186-K3k.jpg
Quant aux tomates et aux fraises espagnoles poussées hors sol avec force pesticides sous serres chauffées au fioul, c'est juste immangeable.
Désolée mon ami José, toi qui possèdes quelques hectares de ces cochonneries à Almeria, je comprendrais que tu ne m'adresses plus jamais la parole ;-). Après tu te plains de ne pas trouver femme, mais ton job est totalement anti-sexe mon chéri, je te l'ai déjà dit et je persiste !!! C'est comme un commercial de mes connaissances qui vend du Monsanto en France, même s'il est un super beau gosse, il se saborde tout seul. Changez de taf les gars et vous trouverez l'amour !!!

En ce moment au supermarché, on nous propose des pois gourmands du Paraguay, du raisin du Chili, etc... etc... NORMALEMENT, JE FUIS ÇA COMME LA PESTE mais en l'occurrence, j'étais dos au mur... il me fallait un melon !
meloninpastis01.jpg
Chez Grand Frais, j'interviewais le gérant qui est toujours de bon conseil.

Et le voilà lancé à me raconter la belle évolution de l'agriculture marocaine qui diversifie sa production trop restrictive de tomates, olives et agrumes destinés à l'export.
Afin de gagner des labels de qualité sans faire de culture intensive comme en Espagne, le Maroc "met le paquet" sur le plein champ, sur la limitation des pesticides et sur le travail manuel porteur d'emplois.

Le Maroc souhaite améliorer son image et sachant que ce pays bénéficie d'un ensoleillement majeur, le voilà aussi producteur de melons !
slide8.jpg

Non mais REGARDEZ-MOI ÇA !!!!

Incroyable couleur orange très vif uniforme, signe d'un mûrissement lent et à cœur à la faveur du soleil, chair fine ferme et lisse.... Franchement, j'étais sur le cul !
Je m'attendais à une pulpe jaunasse, grenue...

Et la saveur... Ah mes ami(e)s... un véritable délice, aussi excellent qu'un melon de Cavaillon en plein mois de juillet. Magnifique.

1395657398.335f557_55b68bdc41b13.jpg    CdBfWFfWIAAlMMN.jpg
Voilà donc les labels : Étoile du Sud, et IDYL, "mûri au soleil du Maroc, emballage à la main".

Je n'en n'ai acheté que deux (1,50 € pièce) et.... j'ai été bien bête, ce fut un pur régal que de boulotter la pulpe restante après découpage des billes !

Alors oui, c'est MAL d'acheter des produits étrangers et en même temps, ça m'a fait plaisir de participer (si peu que ce soit) à l’expansion exemplaire d'un pays ami.
J'ai adoré la saveur puissante et le parfum éclatant d'un authentique BON melon, cela est si rare que j'ai eu envie de le souligner même si je prête le flanc à vos tirs à boulets rouges... je ne suis qu'un humain avec ses faiblesses !

Commentaires

coucou ,ben moi je dirais que Maryse a vraiment besoin de vacances...............
acheter des fruits hors saison non mais ,ben allez c est pour la bonne cause je te pardonne ,moi aussi avant hier chez un discounteur "id stock" j ai acheter des fraises a 1 € les 500 g mon mari ma fait les gros yeux et il avait raison elles venaient d espagne et berk aucun gout et un truc qui reste dans la bouche que je n ai su definir les prochaine j irais les chercher en plein champ Na,allez après le temps pourri de ses 2 dernier jours re voila le soleil avant hier soir il est tombé equivalent d un mois de pluie sur la soirée
bises du nord de tout en haut de la france
caro59

Écrit par : caro59 | 20/05/2017

Répondre à ce commentaire

Bisous Caro59 ! Le goût qui te reste en bouche, c'est genre un produit pharmaceutique, un sirop contre la toux non ? C'est normal....

Écrit par : Maryse | 20/05/2017

Répondre à ce commentaire

Super, le retour de ton fils ça valait bien un peu d'égarement !

Le soleil la chaleur le charme de Malaga et les cervezas, on va déménager!

Écrit par : Cocotte | 20/05/2017

Répondre à ce commentaire

Coucou Maryse,

Pour que tu ne sois pas la seule à subir l'opprobre publique, j,avoue ici, humblement, avoir succombé à un melon en ces temps d'asperges...

Le très bien nommé "Le Flamboyant"; origine française... quoiqu'un poil lointaine: les Antilles.

Pour le plaisir de mes petites filles fadas de melon et oui, trois fois oui j'assume.

Fallait les voir le dévorer des yeux puis des dents!

Très heureuse, Maryse, de voir ton horizon s'éclaicir enfin et de pouvoir retrouver ici le fameux "grain de sel de la tôlière".

Bises

Écrit par : Annie | 20/05/2017

Répondre à ce commentaire

Il n'y a pas de mal à se faire du bien! Ces photos de melons sont vraiment appétissantes. J'espère que fiston et ses copains ont apprécié ! Je regarderai d'un autre oeil ceux que je vois chez le primeur. Pour moi qui consomme essentiellement local, je n'ai pas de scrupules à compléter. En fruits et légumes, je dois être à 70% local, 30% d'ailleurs . Je suis sûre que si tous les français en faisaient autant, notre agriculture ne se porterait déjà pas trop mal.

À côté du boulanger, il y a un petit commerçant qui s'est installé depuis quelques années. Il doit être kosovar ou une région voisine. Les fruits et légumes qu'il vend sont du 150% agriculture intensive, mais son sourire est tellement éblouissant , sa gentillesse est telle que je vais quand même chez lui, car les clients ne sont pas bien nombreux, c'est tellement facile d'un coup de voiture d'aller dans l'hypermarché voisin....

Écrit par : Tomyam | 20/05/2017

Répondre à ce commentaire

Mdr Cocotte ! Tu as l'air de te régaler, profite un max !
Ouf !! J'avais peur que ma cousine Tomyam me fusille ;-) Merci de ton soutien (lol) Annie !
Donc, pour quelques raisons perso et ponctuelles, on s'octroie toutes le droit d'un coup de canif dans le contrat. Après tout, on n'est pas des robots, on a des coups de cœur ^^

Au fait... du coup, j'ai oublié d'indiquer le pourquoi de ces billes de melon :
C'est saveurs du Sud, hein, et l'apéro préféré de mon fiston : Billes de melon, un trait de Pastis, compléter d'un peu (ou beaucoup) d'eau absolument glacée et bien sûr on mange les billes orange. Bouana, bouana...

Écrit par : Maryse | 20/05/2017

Répondre à ce commentaire

C'était l'ordonnance de maman pour le remettre en santé ? Et maintenant il peut se débrouiller seul chez lui ?

Maryse j'ai une question à te poser. Tu m'avais intriguée l'an dernier, suite à une sortie plantes sauvages avec ton amie de l'Inra, où tu avais, entre autres, cueilli des pois sauvages. Ce printemps, j'ai eu l'occasion de m'intéresser de près à la question. La sorcière de Metz, dont je suis parfois les stages, nous a fait observer des vesces et cueillir leurs pointes que nous avons consommé en salade. C'était délicieux, avec une saveur de pois frais. En revanche, les fruits, les pois sauvages avaient un petit goût d'amande amère, signe qu'il ne faut pas les consommer en quantité. J'ai aussi été étonnée de la variabilité des fleurs, couleurs et formes. J'ai eu beau chercher, je n'ai pas retrouvé le billet que tu avais fait, et pourtant je suis sûre que c'était l'année dernière. Les pois que tu avais consommés étaient ils une variété particulière ?

Écrit par : Tomyam | 20/05/2017

Répondre à ce commentaire

Coucou tout le monde et bon dimanche !

Bien sûr que je me souviens Tomyam et je me demande si nous avons les mêmes petits pois sur tout le territoire...
En effet, la grande famille des "fabacées" montre des variables sensibles (fleurs jaunes, roses, blanches et bleues, feuilles et graines).
Je dois rencontrer Hélène (l'amie botaniste en question), je ne manquerai pas de te ramener toutes les précisions utiles sur la variété que nous avions cueillie et mangée.
Il FAUT être extrêmement précis en la matière.
En attendant, je te colle le lien vers un des très rares sites de totale confiance :
http://sauvagement-bon.blogspot.fr/2011/10/ptits-ptits-pois.html
Cette espèce ressemble beaucoup à celle de notre cueillette mais je tiens à être encore plus précise ultérieurement, avec les noms savants indispensables.
A suivre donc !

Écrit par : Maryse | 21/05/2017

Répondre à ce commentaire

Bien le bonjour a tous,
perso je me tourne de plus en plus vers la consommation des fruits et légumes de saison et plutôt de culture locale.
Je reconnais que j'ai beaucoup de mal pour les bananes et les mangues... ; -)
mais j'essaie de plus en plus de m'y tenir. Cela ne veut pas dire que le producteur de la vallée de Fréjus propose des fraises et autres bio, mais je reste dans le circuit court et plus vrai, du moins j'aime à le croire...
Il n'empêche que de temps en temps je fais des entorses aussi Maryse... Oui, une magnifique mangue qui a bouffé trois litres de kérosène pour venir dans mon assiette, c'est pas plus cool que ton melon... Mais bon on va pas en faire tout un plat !
En tout cas, j'espère que le retour de ton fils a donné lieu a une belle fête d'amour .
Bon 'manche a vous les zamis.

Écrit par : iloula83 | 21/05/2017

Répondre à ce commentaire

Merci pour tes précisions Maryse, je m'informe, sans pression !
J'adore les mangues, Iloula, mais je me rends bien compte que nos habitudes de consommations sont modifiées par des campagnes marketing faites à notre insu. Ainsi, je vois passer nombre de recettes à base de mangues: clafoutis, tarte, smoothie, alors que leur prix fait qu'il vaut mieux les consommer crues de temps en temps. La texture et la saveur de la mangue surtout quand elle a été cueillie avant maturité pour pouvoir voyager, et surtout quand elle est cuite, se rapprochent de la pêche ! Alors, si on mangeait des pêches ? Mon père achetait les plateaux en fin de marché, et ma mère faisait des conserves dont on se régalait tout l'hiver ! Sais tu reconnaître une bonne manguer ? Eviter la peau flétrie, et privilegier celles qui ont de la gomme au niveau du pedoncule. Les mangues pleurent quand elles arrivent à maturité.
J'ai craqué pour des abricots...qui n'ont aucun goût. Donc ce matin, j'ai cueilli des fleurs de sureau dans un petit chemin, et en avant pour une confiture abricot/ fleurs de sureau...

Écrit par : Tomyam | 21/05/2017

Répondre à ce commentaire

Ah oui, le petit pois sauvage, ce n'est pas la vesce, qui est plus petite, et les feuilles sont différentes.
Je vais demander à ma cousine avec qui je partage des plaisirs sauvages quand je suis à Biot, de faire des recherches pour moi!

Écrit par : Tomyam | 21/05/2017

Répondre à ce commentaire

Coucou,
On apprend beaucoup de choses en vous lisant, c'est top.
Tomyam merci pour l'info sur la mangue.
mais Biot c'est pas tres loin de chez nous...
Bisous bon dimanche

Écrit par : Pepou | 21/05/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire