Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2016

Une petite balade vers "mes" eaux violines ?

   Lorsqu'on aime une personne, on a beau la voir chaque jour, on ne s'en lasse pas ; et bien à l'identique, je ne me lasse pas du paysage singulier que forment les salins de Camargue.

n-les-tons-roses-des-salins-du-midi-s-etendent-sur-plus-de_656039_667x333.jpg
Aujourd'hui, grâce aux drones, nous bénéficions de photographies plus nettes que prises depuis un hélicoptère et je remercie la société locale à qui j'emprunte les images, ainsi qu'à l'entreprise des "Salins du Midi".
130507-Salins-043.jpg
Les remparts d'Aigues-Mortes la médiévale, se reflètent dans une eau mauve, parfois rose et suivant la couverture nuageuse, cette couleur devient brun-rouge ou carrément rubis...
130808-SalinsAiguesMortes-206.jpg
Les montagnes de sel (en arrière plan) me fascineront toujours, ne me demandez pas pourquoi, je n'en sais fichtre rien !

Par contre, voici la raison de la couleur de l'eau :
artemia_salina.jpg

Une micro-algue locale couleur rouge sang, tapisse les bassins et nourrit une petite crevette, l'artémia salina (photo ci-dessus), dont se gavent les flamants. Sans cette crevette en pitance, les flamants sont gris, comme ils le sont en naissant !
130808-SalinsAiguesMortes-77.jpg
Quel spectacle !
en-groupe03.jpg
MIAM !
background-3.jpg
Les sauniers en plein travail vus du ciel. L'avantage du drone est qu'il peut survoler un paysage à très basse altitude, ses images sont donc beaucoup plus belles.
background-1.jpg
La "cueillette" des sauniers connue de tous : La fleur de sel.

Je ne suis pas née là, et pourtant, là c'est chez moi.

Finalement, nous sommes riches car notre environnement nous appartient, il fait partie de nous, il est à nous et c'est peut-être la plus noble des richesses...

Commentaires

Waouhh! Moi non plus je ne me lasse pas des decouvertes dans lesquelles tu nous emmènes.
Et ta dernière phrase est très importante: " je ne suis pas née là, mais c'est chez moi". C'est un sentiment que je n'arrive pas à avoir.

Écrit par : Tomyam | 11/05/2016

Un bien étrange sentiment, Tomyam.
Je crois qu'un lieu doit nous ressembler ou nous compléter, comme dans un couple !
Si je prends un contre exemple, ce sera ma tentative de vivre à Aix-en-Provence.
Chaque fois que j'y allais, je me disais que j'aimerai vivre là mais les raisons n'étaient pas bonnes.
Que les architectures, les places, les marchés, les rues, les lieux de culture soient époustouflants, c'est un fait. Mais étais-je faite pour vivre au milieu d'une bourgeoisie de castes ?
Certainement pas, l'humain compte autant que le décor et quand on ne peut apprécier l'humain, on n'est pas à sa place.
J'ai voulu essayer, je me suis plantée.

Écrit par : Maryse | 11/05/2016

Maryse... bien plantée, maintenant... dans le sel, près des humains "qui lui parlent" et ce, au milieu d'un paysage bien particulier, que du bonheur à te lire si bien dans ton élément ; l'aimerais-je si je le connaissais plus ? étant juste passée en Camargue une fois ; ça manque de vert ! lol, la revoilà la normande ! mais la question ne se pose pas... ton reportage pourrait laisser penser que c'est truqué, tellement les couleurs sont particulières et extraordinaires ; que de belles choses nous offre l'Univers !
Merci de nous faire partager cette note bien colorée et salée...
Je me sens particulièrement dans mon élément, aujourd'hui, cela va sans dire... Mongraindesel

Écrit par : Mongraindesel | 11/05/2016

Le vert éphémère, Mongraindesel, nous l'avons au printemps où les landes et les lagunes se couvrent de toutes les couleurs d'accompagnement grâce à une flore généreuse. C'est blanc, vert, jaune, rose... tout en buissons bas.
Mais il est vrai qu'en été, les roselières prennent le dessus et ternissent le paysage. Cette teinte beige uniforme est très utile pour apercevoir des oiseaux que l'on ne verrait pas autrement.
J'avais emmené Cécile dans une cabane camarguaise couverte de sagne où sont ménagés des sortes de meurtrières, bien pacifiques puisque seuls les appareils photos et les jumelles s'y glissent !
En ce moment nous avons des couples de cygnes sauvages qui viennent se reproduire, c'est en allant les voir que j'ai pensé à formuler ce petit billet tout doux...

Écrit par : Maryse | 11/05/2016

Quelle merveille!! comme toujours Maryse, tu nous fais voyager. Eh ben moi, je n'ai pas encore trouvé "d'ou je suis". D’où je viens, je connais mais j'ai envie de me poser quelque part : peut être la Bretagne? à voir d'ici quelques années. Des bises à tout le monde.

Écrit par : danielle | 11/05/2016

Superbes photos! Merci Maryse! Un jour je compte visiter la France.

Écrit par : Jimena | 11/05/2016

Fascinant !
Et je me souvient de la belle Aigues-Mortes

Écrit par : cecile75 | 11/05/2016

Bonjour à tous
Magnifique quel beau voyage des couleurs superbes. Un moment de rêve et de détente qu en regardant toutes ces belles photos.
Merci pour tout
Bonne soirée

Écrit par : Martine | 11/05/2016

Ah bin ça alors... Danielle, je te croyais indécrottable de ton Allier chéri !!
Tu y as entrepris des tonnes de choses qu'il ne serait pas facile de quitter mais on vit très bien quand on a trouvé "son" coin, on se sent en paix (va savoir pourquoi ?) et je vais même plus loin, on se sent protégé.
Hélas, ce lieu béni ne peut pas se tester en 8 jours de vacances, je suis persuadée qu'une analyse psy devrait pouvoir le déterminer.
Faut identifier ses propres fondamentaux...

Jimena, tu as déjà traversé la planète mais la France t'accueillera avec plaisir. Je t'envoie des bises !!

Et oui Cécile et Martine, des bons moments ensemble !

Écrit par : Maryse | 11/05/2016

Quelles belles couleurs *_*

Écrit par : Sandra | 11/05/2016

Bonjour tout le monde !!

La tempête a l'air de cesser... il était temps, tout est dévasté, arbres au sol, paillotes ensablées fermées pour cause d'intempérie (ça n'arrange pas mes finances) on y ajoute la pluie du Sahara avec son lot de "teintures".
J'espère que par chez vous le soleil revienne aussi mais nous étions prévenus : Pas d'hiver = printemps pourri !

Écrit par : Maryse | 12/05/2016

Ces images sont magnifiques, limite irréelles! Nous avons vraiment un patrimoine extraordinaire en France. Cela me rappelle ma visite, au Sénégal, d'un lac de sel dans lequel j'avais eu la bonne idée de tremper les pieds pour me rafraîchir en oubliant que j'avais des ampoules.... Un grand moment de bonheur et une bonne rigolade pour les guides sénégalais qui n'attendent que ce moment quand arrivent les cars de touristes !

Écrit par : iloula83 | 12/05/2016

MDR Iloula, pourquoi ne suis-je pas étonnée ???

Et c'est vrai que les images semblent irréelles, c'est bien pour ça que je ne sais pas faire la route sans m'arrêter un gros moment et... souvent.

Écrit par : Maryse | 12/05/2016

Très beau reportage photo.... j'ai eu la chance d'aller à Ayguemortes et alentours et j'espère y retourner tellement c'est beau...
Je vous envoie plein de bisous depuis mes vacances

Écrit par : Pepou | 14/05/2016

Et de Bangkok elle nous écrit Pepou, hein, c'est pas beau Internet et les amies qui pensent à nous de si loin ?

Bonjour tout le monde ! Bon "pont" si vous le faites !

Écrit par : Maryse | 14/05/2016

Les commentaires sont fermés.