Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2016

Du changement au supermarché

   Doit-on en rire ou en pleurer ?

Une vilaine rumeur indique un changement dès le mois de mars dans les grandes surfaces.
Les magasins LIDL lanceront les hostilités en premier dans leur rigueur toute germanique... confidences d'un gérant, tant pis pour lui, il n'avait qu'à s'ouvrir de ses angoisses à un prêtre...

De quoi s'agit-il ?

De mettre en pratique un vieil adage : Le temps c'est de l'argent.
Divers audits ont révélé une "énorme" perte de temps dans le travail de nos braves caissières :
Afin de leur faciliter la tâche lors du paiement en espèces, nous sommes nombreux à chercher des pièces pour faire l'appoint.

ET BIEN C'EST FINI !

grandmamoney.jpg
Évidemment, qui n'a jamais trépigné devant la scène suivante :
Une petite mamie farfouille dans son porte-monnaie, tente d'en extraire les pièces rouges et jaunes puis... ayant quelques tracas avec ses yeux usés et cette foutue arthrose qui handicape ses mains, elle s'énerve, tremblote et finit par renverser volontairement toute sa monnaie sur la caisse pour que l'employée se serve ! Et mamie s'en trouve soulagée.

La caissière trie les pièces, en retire le montant dû puis le montre ostensiblement à la cliente la main bien à plat pour éviter toute suspicion ; enfin, la mamie mettra trois plombes pour ramasser la monnaie éparpillée qui s’agrippe sur le zinc comme sur un aimant, la gentille employée viendra à son secours afin que le solde réintègre fissa le fameux porte-monnaie...

Aïe, aïe, aïe.... Le film de la scène est incrusté d'un chronomètre qui tourne comme un dingue, le couperet va tomber c'est sûr, la caissière a perdu 2 minutes et 38 secondes avec cette cliente, minutes QUI NE RAPPORTENT QUE DALLE AU SUPERMARCHÉ ! Time is money, merde !

sipa_00508996_000002.jpg
L'audit démontre ensuite (preuves à l'appui) que 7 caissières filmées dans une journée ont perdu 40 minutes chacune, soit 4h66, ce qui équivaut à un mi-temps salarié. Re aïe, aïe, aïe.... On est mal, on est TRÈS, très mal patron !

Pour de nombreuses personnes âgées et/ou seules, ce petit rapprochement presque privilégié avec la caissière restait un lien, un contact humain et parfois, il était un instant où la caissière pouvait reprendre son souffle...

Les employées étant tenues de se concentrer uniquement sur leur travail mécanique, ce sont des panneaux qui vous expliqueront (à la sauce faux-cul) la fin des manipulations :
- Souhaitant vous épargner de longues attentes,
- Nous efforçant de vous garantir les prix les plus bas,
- Ayant constaté que l’hôtesse de caisse perdait du temps à recevoir puis à ranger les pièces, bla, bla bla...
Nous vous remercions de ne plus chercher l'appoint de monnaie lors de votre règlement en espèces.

Le-micro-don-fait-son-entree-au-supermarche.jpg
Les cadences aux caisses devenant infernales, les articles passant à la vitesse du TGV sur le tapis roulant, je me permettrai un petit conseil :

Tout de suite après avoir quitté la caisse, ne sortez pas du magasin, vos achats sont sous vos yeux, regardez attentivement le détail de votre ticket.... vous pourriez bien y découvrir de bonnes surprises (produits non scannés) mais aussi des mauvaises.
Les réclamations se font à l'accueil du magasin le plus tôt possible (le ticket de caisse est horodaté).

   Enfin, je me demande (non sans une pointe d'acrimonie) si le prochain audit ne va pas mettre en lumière une autre perte de temps : L'échange des "bonjour" et des "au revoir" avec nos ex-amies caissières...

Commentaires

personnellement, je trouve que c'est à pleurer...D'ailleurs en ce moment tout est à pleurer...comment se rebeller????

Écrit par : isa | 16/02/2016

bonjour

et oui j en ai entendu parler, du grand n importe quoi, mais il me semble que le petite monnaie va disparaitre, donc c est encore nous les cornichons.......il vont arrondir les prix....il n y aura plus de monnaie a rendre.
j imagine carrefour market qui a la visite des plus anciens, ça va promettre.....et puis si il faut payer en CB, tu vas voir les mamies se souviendrons plus du code....carrefour va etre en travaux dans le mois pour amélioration, je pense deviner ce qui va arriver....moi a la caisse de carrefour part dieu je me suis embrouillée avec une chef qui est venu réprimander la caissière car elle papotait trop avec moi, j ai vu noir.....non mais c est quoi cette politique...

bonne soirée

Écrit par : martine(mamita) | 16/02/2016

Bonsoir les tisanautes du soir, je partage tout à fait ce que vous écrivez Isa et Mamita... mais que faire ? de la résistance, j'y suis prête mais comment agir !?... par exemple, même s'il ne s'agit pas de monnaie, je refuse d'aller aux caisses "sans caissière" dans le supermarchés mais comment faire lorsque on ne peut qu'utiliser une machine ? cela m'est arrivé récemment à la poste pour expédier un paquet... je voulais être servie au guichet mais impossible ! la "guichetière est venue m'aider... j'aurais su me débrouiller toute seule, je sais lire... et d'ailleurs elle s'est trompée ! peut-être avez-vous eu l'occasion d'utiliser cette machine ? il faut tout taper c'est à dire sa propre adresse et celle du destinataire, évidemment... etc... vous pouvez imaginer de votre fenêtre le problème que cela représente pour la "petite dame âgée", mais pas qu'elle d'ailleurs, qui n'a jamais utilisé un clavier !... ce qui était très drôle, un monsieur avait mis une pièce dans la fente carte bancaire ! mdr !... je disais à l'employée que je préférais avoir affaire à des personnes plutôt qu'à un automate pour ce que cela représente de contacts humains d'une part et d'autre part, parce que cela préserve des emplois...elle m'a répondu que les machines à laver n'ont pas fait perdre des emplois !... imaginez mon étonnement et malheureusement, je n'ai pas eu le tact de lui répondre. Ce qui m'a fait plaisir : une jeune femme se trouvant derrière moi approuvait mes propos, yessss ! Cela m'a remise un peu de mon agacement et je pense que lorsque j'aurai un paquet à expédier j'aurai recours, si mon envoi le permet, à un point relais.
Et, et.... je ne voudrais pas me trouver aux heures de pointe car j'imagine un peu le bazar que cela doit être !
Dans la presqu'île, nous avons eu un temps de printemps.
Sur ce, je vais reprendre ma lecture.
Bonne soirée à tous.

Écrit par : Mongraindesel | 16/02/2016

moi aussi je boycotte les caisses automatiques et si ce n'est pas possible(décathsport) par exemple, je décide de régler en espèces pour qu'une employée arrive ou j'évoque un dysfonctionnement.
Pour l'enseigne que vous citez, on pourrait aller acheter un ou 2 articles bien précis et faire l'appoint en toutes petites pièces! l'absurde de la situation!
Le discours de la machine à laver , c'est ce qu'on a du apprendre aux employées pour avoir réponse à tous les arguments.
Pour mes envois de colis, j'utilise relais pick up, ce n'est pas très cher, en fonction de la distance,c'est emballé dans une pochette molletonnée et plombée au départ, donc un sac plastique scotché suffit..

Écrit par : isa | 17/02/2016

Bonjour la compagnie !

Oui Martine, les cornichons c'est nous, c'est certain, nous ne sommes plus que des porte-feuilles sur pattes et où que ce soit : Au supermarché, à l'hosto, etc...

Mongraindesel, MDR la monnaie dans la fente de la CB, trop bon mais là aussi, on rit "jaune".

Tout déshumaniser afin que le pognon soit roi pour quelques clampins qui se gavent, c'est l'avenir et comme disent les plus vieux : "Je préfère quitter ce monde qu'y arriver".
Les enfants d'aujourd'hui ont besoin de devenir des loups garous, des balèzes équipés d'un moral d'acier sinon ils se feront bouffer !

Se rebeller, lutter ? Bah oui, en menant une vie encore humaine, en communiquant, en soutenant des initiatives solidaires... on ne peut guère faire plus.
Quand on voit que les présidentiables sont mis en examen, en qui peut-on investir notre espoir ? En Dieu pour certains, et pourquoi pas..

Écrit par : Maryse | 17/02/2016

MDR Isa la Rebelle !

Je suis allée voir sur un site juridique très sérieux ainsi que sur le site du gouvernement et effectivement, LÉGALEMENT le droit de payer en espèces est maintenu, y compris en petite monnaie, toute décision interne à une enseigne ou un magasin privé ne prédomine pas sur la loi. Na !
Seule modification datant de 2015 : On ne peut plus régler jusqu'à 3000 euros en espèces mais "seulement" 1000 euros.
Allez zou, on paye 980 euros d’achats en pièces ROUGES, lol, on arrive au magasin avec la brouette ;-)

Écrit par : Maryse | 17/02/2016

:D Maryse, je suis assez conne pour faire ce genre de chose mais le problème est que ça retombera sur la caissière qui devra courber l'échine sous la menace de licenciement :(
Je refuse également d'utiliser les automates sauf avec de la (menue) monnaie...

Paname est sous les nuages et le froid

Écrit par : Sandra | 17/02/2016

Sandra, on n'a pas tous des billets dans le porte monnaie et , on devra bien aussi de temps en temps faire l'appoint :)

Écrit par : isa | 17/02/2016

oui, bien sûr, et j'utilise ma monnaie dès que je peux.
Mais c'est vrai que c'est la caissière qui prend pour les erreurs de caisse et qui est chronométrée sur le passage des produits (j'ai bossé 2 mois à auchan et je te garantis qu'il y avait un mouchard en fin de caisse)
C'est pas simple :(

Écrit par : Sandra | 18/02/2016

bonsoir, je fait régulièrement mes courses dans un aldi en Allemagne où ça fonctionne comme ça depuis des années. Vous n'avez même pas le temps de mettre vos achats dans un sac , juste de les "jeter " dans votre caddie et les caissières commencent à préparer la monnaie à rendre avant que vous n'ayez donné votre billet....

Écrit par : fabienne | 17/02/2016

Bonsoir, j'ai rigolé en visualisant la scène de la pièce dans l'emplacement de la carte bancaire ! Pour le montant maximal à régler en espèces, j'imagine bien la famille nombreuse faisant ses courses du mois à Lidl (mais bon, qui fait mille euros de courses chez les discounteurs ?), avec son stock de petites pièces... A mon avis c'est surtout en fin de mois que ce genre de magasin doit voir arriver les pièces jaunes et rouges en nombre :(
Soyons optimistes : ça incitera peut-être à fréquenter les commerces de voisinage...

Écrit par : zaz | 17/02/2016

Bonjour, bonjour !

Waou, Fabienne nous explique comment on relève l'économie d'un pays qui fait office d'exemple européen... c'est bien ça, "time is money", au diable l'humain. Misère...

Chez moi Zaz, le Lidl voit surtout des personnes âgées (hors saison) dont c'est la sortie quotidienne. Pour une simple baguette de pain, quelques fruits, des bricoles qui ne chiffrent pas à plus de 5 euros.
Du coup, c'est forcément en espèces que se font les paiements puisque la CB n'est acceptée qu'à partir de 5 euros.

Et pour les commerces indépendants tu as raison : Le marché du dimanche n'a jamais connu une telle affluence, au point que le maire a créé un mini bus pour "ramasser" les papy-mamies et les y conduire.
Problème : Nous sommes en zone de pêche et le poisson y est hors de prix, la viande, je n'en parle même pas... S'alimenter devient un cruel problème pour la population vieillissante.

Toutes ces conneries monumentales (inventées par des cadres supérieurs) nous amènent à un autre constat : Les personnes âgées sont de plus en plus sous-alimentées et carencées mais justement parce qu'elles représentent une majorité silencieuse, aucun média n'en dit mot.

Écrit par : Maryse | 18/02/2016

J'ai vu il y a quelques années un documentaire sur un quartier au Japon où la population se rassemble le dimanche pour cuisiner, et ensuite parents et enfants font le tour des personnes agées qui n'ont pu se déplacer pour leur porter à manger. Voilà qui serait une belle résistance, et un acte solidaire, éducatif, etc.... Imaginez qu'au sortir de l'école, les enfants, avec leurs parents et des animateurs, plus le maire, apprennent à gérer la cité. Là, on pourrait dire que les devoirs ne servent à rien.
Jusqu'il y a peu, je fréquentais trés peu les supermarchés parce que mon alimentation est essentiellement naturelle, beaucoup de légumes, peu de viande, je fais mes yaourts, mes confitures, et grâce à Maryse j'ai appris à récolter les plantes sauvages. Pour les vêtements, je fréquentais surtout les bourses, Mais nul n'est prophète en son pays, et dans cette partie de Lorraine Nord où la société de consommation triomphe, je ne fais pas d'émule. Et mes enfants ( et leur père) préfèrent les lasagnes surgelées, les pizzas, les chips ...... Alors il faut composer.....

Écrit par : Tomyam | 18/02/2016

En voilà des choses qui font réfléchir, Tomyam...
Un peu en parallèle, se créent de nombreux potagers solidaires : Sur "leboncoin", le responsable du potager local demande des dons de graines, plants, jeunes pousses.
Ensuite, ceux qui peuvent viennent cultiver la terre et ceux qui ne peuvent que récolter viennent prendre fruits et légumes gratuits.
Mais ce type d'initiative ne concerne que les personnes en bonne santé alors que l'exemple japonais, à l'inverse, tient compte des gens pour lesquels la terre est devenue trop basse...

Écrit par : Maryse | 18/02/2016

Bonjour,

C'est arrivé chez nous en début d'année, cela ne va donc pas tarder à arriver chez vous ! A l'entrée de l'hypermarché Lec.... ils ont installé une grosse "machine à sous" dans laquelle vous pouvez échanger vos pièces de monnaies contre des bons d'achat Lec..... Vous glissez vos pièces et hop un petit bout de papier sort de la machine. Un jour on vous rétorquera que toutes ces petites pièces ont disparues puisque de toutes façons vous ne vouliez plus les conserver ! Sans compter tous ceux qui ne sauront plus où ils ont mis leur petit bout de papier ! Ils nous prennent vraiment pour des imbéciles.

Écrit par : florence | 29/02/2016

C'est une sacrée nouvelle Florence, donc je suppose que ce "bandit manchot" a pour but d'avaler nos pièces rouges ? Elles ne représentent pas beaucoup de sous dans notre porte-monnaie mais sur tout le territoire, ça doit faire une grosse somme...
On se fait vraiment pomper de partout, c'est pire qu'à Pigalle !

Écrit par : Maryse | 01/03/2016

Les commentaires sont fermés.