Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2015

Pris sur le vif

   Des instantanés, des bribes de conversations "zarbi" ou de situations cocasses, voilà ce que l'on peut glaner en traversant la foule. Sauf qu'en l'occurrence, la foule a moins de 25 ans et qu'elle sort d'une discothèque où les décibels, la Marie-Jeanne et la vodka ont quelque peu ébranlé les cerveaux...
honte.jpg
- C'est quoi ce sac dans ta bagnole, ton stock de shit ?

- C'est rien, donne...
Le premier ouvre le sac et commente :
- Roooo.... Oh la loose, oh putain la loose....
Le jeune sort de la voiture et extirpe du fameux sac un gros panier plein de cerises, puis il hurle :
- Fiche ça en l'air, je peux pas étirer mes jambes !
Et le propriétaire du véhicule s'exécute... enfin... il a bien failli car je m'interpose au passage :
- Tu ne vas quand même pas jeter des cerises ? Merde, elles sont à 8 euros le kilo !
- Si mamie (délicat, le gars), vous voyez bien que ça craint un max ! J'avais pas assez de tunes pour venir en boîte, je suis passé taxer ma grand-mère et en plus du fric, elle m'a donné des cerises de son jardin... c'est vrai que c'est craignos....
Le gars (limite honteux) tient toujours le sac au bout d'un bras qui prend de l'élan pour le balancer dans les dunes.
- Hop, hop, hop mon ami, donne-les moi tes cerises !
Et j'attrape le sac, personne ne moufte, d'ailleurs ils m'ont déjà oubliée, je poursuis mon chemin... avec 3 bons kilos de cerises ;-)
girls.jpg
Un peu plus loin, quatre jeunes filles piaillent, l'une d'entre elles se refait une beauté en tortillant du croupion devant le rétroviseur d'une voiture... et en plus, elle cause !

- J'ai perdu mon Iphone et ma carte bleue. (le ton est monocorde et sans la moindre émotion).
- Où ça ?
- Chais pas, m'en fous.... tu me files ton gloss ? Allez bouge ! (là, le ton est plus énergique voire autoritaire).
Je passe tout près des filles, elles m'aperçoivent.
- Bonsoir mamie ! (le "mamie" commence à m'agacer un chouia !) Vous voulez un Chocobon ?
- Ah, c'est gentil, oui je veux bien, merci !
Et l'une d'entre elles me tend un sachet... pendant que sa copine débouche un Thermos et sort une brosse à dents.
Je suppose que mon regard était interrogatif car dans une nuit noire à peine percée par la lueur d'un lampadaire, cette image d'eau fumante et de dentifrice était quelque peu surréaliste...

- Ouais... (se justifie-t-elle), on a picolé, on a mangé des éclairs au chocolat, des bonbons acides, etc... je DOIS me laver les dents avant d'aller dormir sur la plage !
- Va dormir si tu veux (rétorque une copine), nous on retourne en boîte, il est trop top le DJ ce soir !
Enroulée dans un plaid, seule, la jeune fille aux dents propres, titubante et impassible, file vers la plage...
Le danger n'existe pas, la peur non plus, elle a simplement sommeil.
cai.jpg
Le jour est levé, il doit donc être environ 5h45.

Deux jeunes baraqués, vêtus de sombre de la tête aux pieds arrivent en marchant vers moi.
Je n'ai que rarement peur mais là, en débouchant de nulle part ils m'ont surprise.
- Bonjour madam' (ouf, enfin, j'ai échappé à "mamie" cette fois !), où c'est qu'y a une boulangerie ?
L'accent est celui de la "caillera" de banlieue mais je les sens vite inoffensifs, juste affamés.
- Passez le long de la plage, dans environ 10 minutes vous verrez des commerces, une boulangerie y est ouverte jour et nuit.
- 10 MINUTES ???? Oh madam', trop mortel !
Les deux compères se regardent effarés.
- Hey, vous êtes jeunes, en pleine forme, c'est quoi 10 minutes de marche ?
- On peut pas y aller en stop ?
- A moins de faire signe à un bateau, je vois pas....
- Vous pouvez pas nous mener ?
- Sur mon dos ?! J'éclate de rire... mais eux ne rient pas. L'idée de marcher leur parait insoutenable, d'autant que... du doigt, l'un d'eux me montre le feu rouge qui est à 300 mètres.
- On a déjà marché depuis le feu, la bagnole est en panne là-bas et on est morts de faim !
- Je compatis mais je ne peux pas faire plus, désolée, bonne journée quand même !

Au bout de quelques minutes, je me suis retournée. Les 2 potes étaient assis sur le muret du bord de route dans une posture d'effondrement total... la tête entre les genoux, bras ballants.
Ce qui me scie à la base, c'est qu'ils sont habillés de survêtements de sports, chaussés des derniers Nike Gel tout terrain, ont la chance d'avoir une constitution solide... mais MARCHER ? Alors, non c'est mission impossible... à moins que ce ne soit clairement ringard !
plage.jpg
Allez, la dernière, attrapée au point du jour, sur la plage qui jouxte la
"boîte" :

Une très jolie jeune fille arrive sur la plage avec son copain. D'un rapide coup d’œil, je constate que le prince charmant ne l'est pas beaucoup et puis il a l'air taciturne.
Un troisième larron les rejoint torse nu, beaucoup plus mignon et souriant. Il s'adresse à la fille comme si elle était seule... et ça commence à me faire marrer !

- Salomé, qu'esse tu fous avec ce bouffon ? (imaginez l'accent "caillera" à nouveau) Y te pourrit ta life, tu vois pas qu'y te bouffe ta life ou quoi ?
La brunette ne répond pas, le copain concerné semble sourd, le jeune poursuit :

- Salomé, ma parole, look ma face, look mon corps... tu vois bien que Dieu m'a mis sur terre pour que je réalise tous tes rêves.... quitte ce bouffon !

   J'étais pliée de rire, ils sont trop beaux, un brin alcoolisés mais trop beaux !
Parfois, les altercations dégénèrent en bagarres saignantes, bien sûr, comme partout, mais les vigiles sont vite alertés et redressent rapidement les situations foireuses... pendant que je récupère le pognon, les boissons, les bijoux et les smartphones perdus dans la bataille ou laissés par terre parce que la valeur des choses matérielles ne les intéresse pas le moins du monde.
Je n'ai pas encore compris ce qui est important pour cette jeunesse, mais je ne désespère pas de le découvrir...

Commentaires

Sainte-Mère! Quelle tranche de vie! C'est un pain complet ma parole! Quoiqu'il en soit, ce doit être une expérience relativement... éprouvante voire désolante. Je n'ai pas été un saint durant mes années student mais là, franchement, ça me dépasse! En lisant ces lignes, je comprends un peu mieux l'important taux d'attrition des jeunes recrues (80% cette année! Étrange dans un contexte de crise économique, non?) dans mon secteur d'activité...
En écrivant ces lignes, mon regard dévie de mon écran pour regarder mon fils qui éclate de rire dès que sa "Sophie la Girafe" (qui fut la mienne il y a bien des années... c'est costaud ces trucs là) émet un "pouet pouet" strident... Ca redonne le sourire!
Belle journée à toutes et à tous!

Écrit par : Alexisfrombrussels | 07/06/2015

:D voilà qui me fait bien rire dès le matin !
Surtout le petit dernier... un grand romantique, le Jean-Baptiste (avec Salomé et Dieu, il ne peut pas s'appeler Jean-Kévin) oui :D
Quant à ce qu'ils cherchent, je dirais l'amour vu que tout ce qui est matériel ne leur apporte qu'une courte satisfaction -le temps de perdre leurs affaires et d'en racheter d'autres.
En tout cas, à toi la récolte, de bonne heure et du bon pied !
Bonne journée ;)

Écrit par : Sandra | 07/06/2015

merci Maryse, vous venez de me donner le sourire. J'espère que la "pêche" a été bonne.Bonne journée

Écrit par : schmidlin Fabienne | 07/06/2015

purée, Alexis, j'ai appris un nouveau mot grâce à toi: attrition.
J'ai dû aller la définition dans mon dico ^_^

Écrit par : Sandra | 07/06/2015

*aller voir

Écrit par : Sandra | 07/06/2015

J'ai élargi également ma culture Sandra: j'ignorais ce que voulais dire "Marie-Jeanne"...

Écrit par : Alexisfrombrussels | 07/06/2015

Quelle(s) tranche(s) de vie !... encore que, Est-ce vraiment de la vie !??? cela me fait juste rêver pour toi, Maryse la glaneuse... qui va pouvoir "te refaire", je te le souhaite de tout mon cœur, après les dépenses pour ta Fifi (aux airs quelque peu courroucés lol). J'ai trouvé à mon retour l'histoire, tellement bien écrite tout comme celle d'aujourd'hui, de ton nouveau compagnon... merci pour ce cadeau (car je pense que cela en est un tout d'abord pour toi et pour nous...) arrivé sur ta terrasse et partagé avec nous... et les photos, superbes !...
Belle journée à tous et bises ensoleillées du Cotentin.

Écrit par : mongraindesel | 07/06/2015

Sandra, j'y suis allée aussi, PTDR ! Donc, l'attrition est un bien joli mot pour remplacer un plus laid : DÉCHET ! Oulala, merci d'exister Alexis !!!

C'est gentil Mongraindesel, merci et la chat-malo va très bien ! Et bises Fabienne !

Et oui, c'est ni drôle ni triste, c'est la vie des noctambules.
Ce matin c'était bien gratiné, encore ;-) Un gars (sobre) avait perdu la clef de sa voiture, il cherchait partout sur le parking de la "boîte".
Donc, je lui demande ce qu'il cherche. Il me raconte, tout en saisissant une pierre énorme.
- Tu vas faire quoi, là ?
- Bin... je vais casser une vitre de ma bagnole pour entrer dedans !
- Tu sais combien ça coûte une vitre, mon pauvre ami ? Tu n'as pas un double chez toi ?
- Ah oui...
- Je t'emmène le chercher, tu me donneras 10 balles pour l'essence, ça te reviendra moins cher !
Et voilà, j'ai fait le taxi, le gars n'avait pas un sou en poche...

Ah... Porca miseria....

Écrit par : Maryse | 07/06/2015

bonsoir


mdr.....j ai les mêmes dans mon quartier,je les entend même plus, ça c est le parler des jeunes de quartiers, si tu venx Maryse je t en envoies quelques uns.....

petite histoire
dans la 1ère allée, une allée bien tapisser, ils nous on fait de chouettes allées, un matin le gardien trouve la tapisserie arrachée, il recolle comme il peut, 2ème jour tapisserie arrachée; la, notre gardien met un mot, "vous faites comme ça chez vous?????"
Réponse : je peux pas chez moi c est tout blanc...... et bien voila où on en est !!!
Tout est comme ça, entre le vol de paillassons, la vitre de la porte d'entrée cassée, c'est le quotidien des banlieues, et chez nous encore c'est calme.....
Sans compter le langage sortie de collège et lycée....et le tramway où à chaque sortie de collège on met des agents TCL °des amis° pour canaliser toute cette jeunesse, je pourrais vous écrire un livre...
Maryse t'es pas au bout de tes surprises mais fait attention à toi car certains sont violents surtout si l alcool s'en mêle.
Je vous rassure il y a quand même des jeunes respectueux et polis toutes nationalités confondues, ouf!!!!et ceux ci sont géniaux.
bonne soirée

Écrit par : martine | 07/06/2015

Quel bonheur même si je te lis tard... J'adore

Écrit par : Iloula | 07/06/2015

C est bien gratiné tout ça. ..
Encore Maryse, encore!
Je fais la lecture à mon chéri, il adore
J'aime beaucoup le porca miseria aussi lol
Buona notte

Écrit par : pepou | 07/06/2015

bonsoir, moi je trouve tout ce récit tellement triste, nous avons fait de nos enfants, des enfants gâtés pourris, qui ne se contentent de rien du tout , qui ne s'émerveillent de rien, qui voient la vie par rapport à la mode, aux stars qui n ont pas un brin de cervelle, ou alors ils pensent que l on achète des vies comme dans ces jeux débiles sur internet .

Trop chaude journée chez nous aujourd’hui : les orages vont péter !!!

bonne nuit bises à vous tous et toutes

Écrit par : mielou13 | 07/06/2015

Bonjour et bon lundi à toutes et tous !

Martine, je sais que tu as de jolis "spécimens" par chez toi ;-) Et si ces jeunes avaient un emploi, je pense qu'ils auraient moins le temps de gamberger et de faire des conneries.
En discothèque, les vigiles sont là pour repérer ceux qui viennent uniquement pour chercher la bagarre, comme une distraction ou montrer leur puissance.
Je place les bagarreurs au même niveau que les très riches : La bagarre est le pouvoir du pauvre et plus on gagne et plus on en veut.
Au passage, je trouve les filles moins perverties que les garçons, na !

Ce que dit Mielou m'interpelle car je n'y avais jamais pensé, mais oui, il se peut que les jeux vidéo agressifs aient marqué les jeunes : On meurt, on tue ? Pas grave puisque on peut se racheter une vie....

Salut les deux varoises et bon courage pour la semaine au boulot !

Écrit par : Maryse | 08/06/2015

Oh pauvre gosse qui est honreux de recevoir des cerises de sa grand-mère, c'est bien triste. Ma grand-maman est décédé il y a 15 jours et j'aurais jamais pu lui faire un coup pareil.

A l'aide c'était quoi déja le truc pour les démangeaisons? La camomille je crois. J'ai été dévoré par les taons (en fin je suppose que c'est ça pour me piquer à travaers une toile de jeans faut être costaud!) et les moustiques ce weekend, ca marche pour ces gratouilles là ?

Écrit par : cecile75 | 08/06/2015

Toutes mes condoléances pour ta grand-mère, Cécile et oui, c'est bien la camomille qui apaise les démangeaisons mais contre les piqûres d'insectes, il vaut mieux voir le pharmacien qui te vendra un stick ou un "roll-on" à base d'huiles essentielles à passer sur les piqûres.
En attendant, si tu as du vinaigre ou de l'eau de javel, tu en mets sur un coton à appliquer sur les boutons, ça calme déjà beaucoup le feu.
Quant aux moustiques, ils n'ont aucun problème pour piquer à travers les toiles épaisses vu la longueur de leurs dards, hélas...

Écrit par : Maryse | 08/06/2015

Les commentaires sont fermés.